Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Le restaurant du week-end : " Le Faso chicken", un cadre idéal pour consommer burkinabè

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • vendredi 10 novembre 2017 à 23h34min
Le restaurant du week-end :

Entre plats africains et européens, concoctés à base de mets locaux burkinabè, le restaurant Fast food Faso chicken, fonctionnel depuis quelques mois, se veut une référence en matière de gastronomie. Situé sur le boulevard des Tansoaba, route du SIAO, à quelques mètres de l’échangeur de Ouaga 2000, ce cadre idéal de détente propose un menu varié, à la portée de toutes les bourses.

Des plats d’entrée, aux desserts, en passant par les plats de résistance, il y a de quoi charmer les clients indécis. Des poulets locaux panés, de la pizza chitoumou (chenilles), de la pizza « koumvaoodo », de la glace à base de pain de singe (…), nous sommes au restaurant fast food Faso chicken et l’œuvre est de Jean de Dieu Sandouidi, un coordinateur en soins, résidant en Belgique. Passionné de la restauration depuis des lustres, Jean de Dieu Sandouidi, après une formation en cuisine en hollande, a fini par se reconvertir en chef cuisinier et est désormais le promoteur du restaurant fast food Faso chicken, avec une capacité d’accueil de 40 places assises à l’intérieur et de 150 sur la terrasse du restaurant.

Désormais, celui qui dirige une équipe forte d’une vingtaine d’employés, sait manier les mets locaux burkinabè à merveille. Cinq mois après son ouverture, le restaurant a déjà conquis la clientèle de nombreux entreprises et établissements scolaires de la place. Chef Sandouidi ne compte pas s’arrêter là. Dans les années à avenir, il envisage de couvrir l’ensemble du territoire national à l’image de la chaine de restauration rapide américaine, KFC.Lire la suite sur tourisme.lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 7 novembre 2017 à 19:47, par fc En réponse à : Restaurant fast food Faso chicken : Un cadre idéal pour consommer burkinabè

    Un conseil d’ami à Sandwidi : changer le nom de ce restaurant car "Faso chicken" n’est pas un nom pour promouvoir des mets à base de produits locaux ! Personnellement, si je vois un tel nom de restaurant, je ne m’arrête pas !! car trop genre fast food = égale mal bouffe à l’américaine ! Dernière question : produits locaux ne signifient pas forcément produits de qualité car peuvent être pulvérisés de multiples produits chimiques. Allez vers des produits locaux et bio, c’est l’assurance d’avoir une clientèle fidèle. Merci de m’expliquer ce que signifie coordonnateur en soins car je ne connais pas de quoi il s’agit ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 novembre 2017 à 19:35, par bangrenoma En réponse à : Restaurant fast food Faso chicken : Un cadre idéal pour consommer burkinabè

      Soutien a mon frère Sandouidi. fc, ce genre de conseil n’est pas pour encourager. Ce Mr a déjà sa clientèle et si a cause du nom, nous n’y aller pas c’est vous qui allez rater. Moi j’y vais contrairement a vous donc un de moins et un de plus, rien n’a bouge sinon que j’ai beaucoup d’amis qui vont apprécier. Je trouve bizarre ce genre de critique. Jalousie ? Sandouidi s’est reconverti parce qu’il était coordinateur de soins et je ne vois même pas le problème !

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2017 à 14:25, par jan jan En réponse à : Le restaurant du week-end : " Le Faso chicken", un cadre idéal pour consommer burkinabè

    FC n’a fait que dire la vérité, si d’autres sont mystifiés par la mal bouffe des occidentaux, certains sont éclairés sur la décadence alimentaire de ces pays. Quand tu vas dans leurs hypermarchés et autres lieux de commerce, tu es obligé d’aller avec une loupe pour bien regarder ce qui est écrit sur les emballages des produits, afin de ne pas acheter des poisons. Même leur simple pain quotidien est bourré d’additifs, d’améliorateurs, d’exhausteurs ....etc, a tel point que beaucoup de consommateurs sont devenus allergiques au pain et ses dérivés.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés