« BICIAB Amie des Arts » : Le bol d’air de la banque pour l’Art burkinabè

lundi 6 novembre 2017 à 01h24min

La Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture du Burkina Faso (BICIAB) renforce et élargit son soutien à la culture burkinabè. Après Jazz à Ouaga, la filiale du groupe BNP Paribas au Burkina offre « BICIAB Amie des Arts », une exposition réservée aux artistes peintres et sculpteurs du Burkina. Placée sous le thème : « Lucarne », l’initiative, première édition, se tiendra du mercredi, 8 novembre au vendredi, 7 décembre 2017 au siège social de la BICIAB, à Ouagadougou, sis avenue Kwamé Nkrumah. Les responsables de la banque ont décliné le contenu de cet évènementiel au cours d’une conférence animée dans la matinée de samedi, 4 novembre 2017 à Ouagadougou.

« BICIAB Amie des Arts » : Le bol d’air de la banque pour l’Art burkinabè

Cette édition bénéficie d’un soutien effectif des plus hautes autorités du pays et personnalités. Ainsi, cette exposition sera parrainée par le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, et la présidée par l’ambassadeur de la France au Burkina, Xavier Lapeyre de Cabanes.

Le vernissage qui aura lieu mercredi, 8 novembre à partir de 17 heures, verra également la présence de membres de gouvernement, de diplomates et bien d’autres personnalités.

Pourquoi cet engagement de la BICIAB en faveur de la culture, l’Art en particulier ? Selon son administrateur directeur général, Yao Kouassi, la BICIAB, « banque citoyenne », souhaite ainsi, au-delà de ses activités traditionnelles de financement des activités économiques, donner un coup de pouce à un pan considéré comme un des parents pauvres du secteur de la culture. « Nous avons des talents ; les artistes créent, mais s’ils n’arrivent pas à écouler, ça devient difficile », analyse M. Kouassi.
A en croire les organisateurs, très peu de personnes visitent les galeries d’Arts qui regorgent pourtant de trésors. C’est aussi cela le mérite de la BICIAB qui, fort de ce constat, a compris qu’il faut créer des circonstances de rencontres entre les artistes et les usagers de ses services bancaires. « Il s’agit pour la BICIAB d’ouvrir une lucarne au monde des arts », a-t-il précisé, ajoutant que son institution souhaite renouveler l’expérience chaque année, en renforçant également ses acquis liés à son capital RSE (responsabilité sociale des entreprises) au profit des populations.

« L’œuvre d’art dans l’entreprise procure une meilleure qualité de vie et de travail pour le personnel, elle joue aussi un rôle éducatif, instructif et ludique auprès des agents et des usagers, elle donne une image de marque et de dynamisme à l’entreprise. La BICIAB, par cette initiative, participe à la promotion des artistes et de leurs œuvres à la lutte contre la pauvreté », convainc l’administrateur directeur général de la BICIAB, Yao Kouassi, percevant la culture comme un important facteur d’émergence de valeurs identitaires, de paix sociale, d’attractivité et de rayonnement pour le pays.

Pour cette première édition, qui va du 8 novembre au 7 décembre 2017, ce sont au total sept artistes qui ont été sélectionnés sur la base de la créativité, la productivité, l’expérience, du nombre d’expositions faites, de la qualité de leurs œuvres, leur renommée au plan national et international, etc. Il s’agit du ‘’Designer’’ Hamed Ouattara, des peintres Christophe Sawadogo, Adjaratou Ouédraogo, André Sanou et des sculpteurs Soumaïla Dermé, Jean-Luc Bambara et Sidiki Ky.

« BICIAB Amie des Arts » 2017, ce sont 77 œuvres exposées au public durant la période et aux heures d’ouverture de la banque (7h30 à 16h).

Cinq espaces, dont l’espace VIP, espace premium, le grand hall, seront aménagés au siège social de a banque pour l’exposition de ces œuvres et selon les organisateurs, tout également est mis en œuvre pour que les œuvres exposées ne dérangent ni le client de la banque, ni les travailleurs.

Pour le commissaire de l’exposition, Prosper Tiendrébéogo, par ailleurs Conseiller technique au ministère de la culture, des Arts et du tourisme, au niveau du département de tutelle, l’on salue cette vision de la banque et souhaite qu’elle puisse inciter les artistes à se professionnaliser. « Ce sont des artistes qui puisent au fond de l’histoire du Burkina, au fond de vécu, de leurs quotidiens... pour présenter sur leur œuvre », exalte Prosper Tiendrébéogo.

Selon le commissaire de l’exposition, l’Art plastique est ‘’méconnu’’ au Burkina, pourtant il existe. De nombreux artistes voyagent énormément à travers le monde dans leur cadre de leurs activités. Il faut donc travailler à se maintenir et à faire en sorte à créer des cadres de rencontres pour les talents cachés, qui n’ont pas accès aux espaces d’exposition. ‘’L’important n’est pas de créer, il faut avoir l’occasion d’écouler, donc d’exposer’’, dit en substance le Conseiller technique, saluant à cet effet, et à sa juste valeur, cette initiative de la BICIAB.

Pour Christophe Sawadogo (un des artistes sélectionnés), la Banque n’est pas à son premier clin d’œil aux artistes, notamment plasticiens. « C’est ce genre d’initiatives qui contribuent à la dynamisation du marché des arts », a encouragé M. Sawadogo.
L’on note que si l’exposition se fait au siège social, des documents relatifs à l’évènement seront disponibles à toutes les agences de la BICIAB. Toute chose qui va permettre aux usagers des localités d’apprendre sur les artistes sélectionnés, les œuvres en exposition et, si besoin, en passer commande.

OL
Lefao.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés