Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Enseignement supérieur : le CAMES honore 20 personnalités

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 24 juin 2005 à 07h32min

Dans l’enceinte de la présidence de l’université de Ouagadougou, une vingtaine de personnalités du monde universitaire burkinabè ont reçu les insignes de l’Ordre international des palmes académiques (OIPA). C’était le 22 juin 2005, en présence de nombreux invités.

L’Ordre international des palmes académiques (OIPA) a été créé en 2001 par le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Il comprend un grand maître, le président du conseil des ministres ; un grand chancelier, le secrétaire général du CAMES ; enfin, un conseil composé de 10 membres.

La création d’un tel Ordre vise à témoigner la reconnaissance du CAMES envers

tous ceux qui ont rendu aux systèmes africains de l’éducation d’éminents services. Il a donc pour rôle de récompenser et d’encourager les enseignants, les chercheurs ainsi que des personnalités politiques et administratives ayant joué un rôle actif dans la promotion de l’enseignement supérieur et de la recherche au niveau continental.

C’est donc dans ce sens que le secrétaire général du CAMES, M. Moustapha Sall, en sa qualité de grand chancelier de l’Ordre a honoré, ce 22 juin, 30 personnalités du monde universitaire burkinabè. Parmi les récipiendaires, le ministre Laya Sawadogo, le professeur Moumouni Rambré Ouiminga, secrétaire général du CAMES de 1992 à 2000, et le professeur Henry Valère Kiniffo, secrétaire général de l’institution de 1988 à 1992. Ils ont tous trois été élevés au rang d’officiers de l’Ordre.

Ont également reçu les honneurs, les enseignants burkinabè des contingents 2002, 2003 et 2004, élevés au grade de chevaliers de l’Ordre international des Palmes académiques du CAMES (voir encadré). Ces distinctions, a rappelé le secrétaire général du CAMES, outre la reconnaissance des mérites de leurs récipiendaires, renferment une lourde responsabilité : « celle de faire rayonner l’Ordre par un travail encore plus soutenu et par un comportement exemplaire à tous égards ».

H. Marie Ouédraogo


Officiers de l’OIPA/CAMES

- Monsieur Laya Sawadogo (à titre exceptionnel)
- Monsieur Moumouni Rambré Ouiminga ;
- Monsieur Henry Valère Kiniffo

Chevaliers de l’OIPA/CAMES

- Monsieur Guingané Daogo Jean-Pierre
- Madame Nacoulma née Ouédraogo Odile
- Monsieur Ouédraogo Jean Bosco
- Monsieur Tall François René
- Madame Zoungrana née Kaboré Chantal Yvette
- Madame Dabiré née Binso Clémence
- Monsieur Guinko Sita
- Monsieur Konaté Gnissa
- Madame Koné Bibiane
- Monsieur Koulibaly Akry
- Monsieur Sanou Amadou
- Monsieur Sedogo Papaoba Michel
- Monsieur Sérémé Paco

Chevaliers de l’OIPA/CAMES en complément du contingent 2003

- Monsieur Guissou Basile
- Monsieur Legma Boukari Jean
- Monsieur Ouédraogo George Anicet
- Monsieur Paré Joseph
- Monsieur Sawadogo Filiga Michel
- Monsieur Sawadogo Mamadou
- Monsieur Wereme Alhadi

Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation
Session ordinaire du CONAPGenre : Pour mieux appréhender le concept de budgétisation sensible au genre
Education bilingue au Burkina : Les acteurs s’accordent sur la nécessité d’adopter une formule unique
Hausse du prix du carburant au Burkina : Le MPP solidaire du gouvernement
Accord sur la facilitation des échanges : Le secteur privé en atelier de renforcement des capacités
Santé humaine et animale : Un programme de recherche validé
Lutte contre l’incivisme dans les établissements scolaires : Les délégués des élèves reçoivent une formation
Protection de l’enfant : L’ONG Educo plaide pour la mise en œuvre de « la Cellule de veille communautaire »
ZACA : "Tous les cas de parcelles simplement clôturées de terrains seront considérés comme non mises en valeur"
Communication inclusive : Des journalistes découvrent les mots appropriés pour parler des personnes handicapées
Procès du peuple contre la Françafrique : L’ONG Urgences panafricanistes attend au minimum 1000 personnes à la Maison du peuple
Plan international Burkina : Le projet Yewa pour booster l’autonomisation des jeunes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés