Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

FITMO 2017 : Un colloque international sur Jean Pierre Guingané pour lancer la 16e édition

Accueil > Actualités > Culture • • jeudi 2 novembre 2017 à 17h00min
FITMO 2017 : Un colloque international sur Jean Pierre Guingané pour lancer la 16e édition

Le Festival international de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO) ouvre les portes de sa 16e édition par un colloque international sur Jean Pierre Guingané. Présidé par le Secrétaire d’Etat et le représentant du ministre en charge de l’enseignement supérieur, Dr. Ibrahim Coulibaly, ce colloque international qui tient lieu de cérémonie de lancement du FITMO s’est déroulé le jeudi 02 novembre 2017 à Ouagadougou dans l’Amphithéâtre Jean-Pierre Guingané de l’Université Ouaga I, Pr Joseph Ki –Zerbo.

« Jean-Pierre Guingané : L’homme et ses œuvres », c’est le thème du colloque international qui a ouvert les activités de la 16e édition du Festival international de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO). Ce colloque qui va se tenir sur deux jours réunira une trentaine de conférenciers venus des universités du Burkina Faso et d’ailleurs. Rendre hommage à Jean-Pierre Guingané et à tout le travail réalisé au cours de sa vie, tel est l’objectif de ce colloque qui sert en même de cadre de lancement de la 16e édition du FITMO.

Dr Ibrahim Coulibaly, le représentant du ministre en charge de l’Enseignement supérieur

Ainsi, le secrétaire d’Etat et représentant le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Dr Ibrahim Coulibaly a indiqué l’objectif de ce colloque est, d’abord , « d’obtenir de la part des professeurs qui vont animer les conférences des différents panels prévus, et de ceux qui vont être modérateurs, leurs analyses et leurs réflexions sur la personnalité et l’œuvre de celui qui, des décennies durant a contribué à façonner le paysage culturel au Burkina Faso et même au-delà ». Et à ce fait, il a affirmé que le colloque permettra de satisfaire un devoir de mémoire et de contribuer de par les conclusions à renforcer les capacités de la littérature et les Arts du spectacle du Pr Jean-Pierre Guingané, etc.

Dr Hamadou Mande, le président du comité d’organisation

Quant au président du comité d’organisation, Dr Hamadou Mandé, il a laissé entendre ceci : « Nous voulons ouvrir des perspectives nouvelles permettant de travailler à mettre à la disposition des générations actuelles et futures des repères, des références, des modèles qui leur serviront de phares dans leur combat pour le développement humain durable en Afrique et dans le reste du monde ». Il a ajouté que le colloque va permettre de poser la réflexion sur l’expérience de Jean-Pierre Guingané en tant qu’homme de culture, d’actions, en tant qu’éducateur et également sur son œuvre artistique en tant que littéraire.

Par ailleurs, le président a souligné que le colloque se déroulera à travers des panels. A ce sujet, trois grands panels réuniront les enseignants chercheurs du Burkina, d’Europe et d’Amérique. En plus de ces panels, il y aura une table ronde réunissant les professionnels des arts de la scène, qui viendra en complément de ce que les universitaires auront fait dans leurs réflexions. A la sortie de ce colloque, Dr Hamadou Mande a laissé entendre qu’une publication des conclusions est prévue, cela avec des outils qui vont servir à la formation à tous les niveaux du système éducatif.

la photo de famille du colloque

Rendre hommage à Jean-Pierre Guingané et ses œuvres, qu’est-ce que cela peut représenter pour la famille ?

A ce sujet, Kira Claude Guingané, le fils de feu Jean-Pierre Guingané a affirmé que « ce n’est pas une grande chose pour lui et pour beaucoup de monde, parce qu’en réalité, c’est un colloque dont les résultats aideront à la mise à disposition des travaux de recherche de l’homme pour les étudiants et tous ceux qui s’intéressent au théâtre de façon générale ». Pour qualifier celui-ci, il a martelé que son père était un homme passionné de théâtre et qui avait toujours envie de partager son savoir.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Festival feu de bois de Niou : Un panel pour réfléchir sur la contribution de la culture à la protection de l’environnement
Cinéma : Une collaboration fructueuse entre Canal+ et son partenaire Marodi production
FESPACO 2021 : « La femme du fossoyeur », du Somalien Khadar Ahmed, remporte l’Etalon d’or de Yennenga
"Mon corps et l’amour" : L’abbé Kizito NIKIEMA fait réfléchir sur la sexualité
FESPACO 2021 : L’Union européenne célèbre le cinéma africain
27e édition du FESPACO : Le public à la découverte de la série « Vaillante »
FESPACO 2021 : Le Conseil régional du Centre aux côtés de ses partenaires à la rue marchande
26e édition des Nuits atypiques de Koudougou : Le rendez-vous de l’édition « Renaissance » prévu du 24 au 28 novembre 2021
FESPACO 2021 : 17 prix spéciaux décernés
FESPACO 2021 : « Feathers » de l’Egyptien Omar El Zohainy revient sur les femmes qui portent leurs familles
FESPACO 2021 : Le Syndicat national des artistes-musiciens du Burkina Faso dénonce le tâtonnement du ministère de la Culture
Cinéma : L’acteur américain Alec Baldwin auteur d’un tir mortel lors d’un tournage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés