Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

An III de l’insurrection populaire : « Quelqu’un qui a sacrifié sa vie et ils sont en train de nous remercier ainsi », Abdoul Wahab Sanou, blessé de l’insurrection

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire • • mercredi 1er novembre 2017 à 12h31min
An III de l’insurrection populaire : « Quelqu’un qui a sacrifié sa vie et ils sont en train de nous remercier ainsi », Abdoul Wahab Sanou, blessé de l’insurrection

Etudiant en deuxième année de Géographie à l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo en 2014, Abdoul Wahab Sanou a été touché par une balle à la tête le 30 octobre 2014 lors de l’insurrection. Pour avoir la vie sauve, il a dû subir une intervention chirurgicale au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Obligé d’interrompre ses études à cause des séquelles, il ne sait à quel saint se vouer, trois ans après. Il demande justice et assistance. Lisez !

« On a opéré ma tête, mais jusqu’à présent je présente des séquelles d’aphasie et je fais des crises épileptiques. En 2014 j’étais un étudiant en 2e année Géographie, vu ces problèmes, j’ai suspendu les études jusqu’à ce jour. Jusqu’à présent, l’Etat ne fait rien. Si ce n’est la décoration et les 300 000 FCFA que l’Action sociale nous avait données. J’ai suspendu les études à cause de mon incapacité partielle qui est permanente sur le plan langagier et concernant les crises épileptiques.

Les médecins m’ont recommandé de m’abstenir de mener certaines activités. Depuis 2014 c’est l’hôpital Yalgado qui prenait les soins en charge. Mais la prise en charge des soins a été suspendue dans le mois de janvier 2017. Depuis cette date, je me débrouille avec mes parents pour payer les produits que je prends chaque nuit avant de dormir, alors que je suis dans le chômage. Je travaillais avec un commerçant, mais un jour je suis tombé dans sa boutique à cause de mes crises. Il a eu peur et m’a donné la route.

Actuellement, ce sont des gens qui m’aident pour payer les produits. Vous voyez que ce n’est pas facile. Quelqu’un qui a sacrifié sa vie et ils sont en train de nous remercier ainsi. Ce n’est pas bien de la part des autorités. Il faut rapidement une justice pour les victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et même du coup d’Etat manqué des 16 et 17 septembre 2015. Il y a une lenteur qui est là. Cela fait trois ans que nous sommes dans la souffrance. Il y a eu la transition et après la transition, on pensait que ceux qui allaient prendre le pouvoir allaient aider les familles des victimes et blessés de l’insurrection populaire. Si l’Etat arrive à m’aider au plan sanitaire cela me soulagerais car j’ai besoin d’un suivi médical permanent. »

Lefaso.net

Messages

  • Dommage, vraiment dommage !Comment peux t on laisser mourir à petit feu nos jeunes frères qui se sont sacrifiés pour vous ?(transition, OSC et pouvoir en place). Avant de dépenser des millions dans les mandats d’arrêts et voyage d’audition à l’étranger, de grâce s’occuper vous d’abord de nos frères en offrant une vie descente à ceux qui par l’insurrection n’arrive plus à s’en sortir, soit, ils ont perdu un être (pourvoyeur de fonds), soit ils sont frappés d’incapacité comme Abdoul. Avant qu’ils attendent le procès (Dieu seul sait quand cela va arriver), il faut qu’ils survivent.
    Cher Dieu, accorde à nos autorités le sens de valeur humaine pour qu’ils viennent en aide à ces derniers.
    Malheur à ceux qui usent de la terminologie [martyrs] comme fonds de commerce !

  • ça me fend le coeur. Même si notre pays est pauvre est ce que sincèrement on ne peut pas fixer une rémunération permanente et régulière pour ces cas là ? ils ne sont pas 36mille quand même ! Il faut faire voter des lois à l’assemblée pour ça ? il n’y a aucun député pour proposer cela ?

  • Ils savent comment ils sont arrivés au pouvoir.
    Prendre soin des victimes de l’insurrection, c’est encourager la veille citoyenne qui va les chasser du pouvoir s’ils déconnent. Tant qu’ils sont au pouvoir ils ne voudront pas que la jeunesse garde ce élan patriotique qui leur serait fatale.

  • C’est choquant et révoltant en même temps. Faites quelque chose chères autorités

  • En fait ce que les gens n’ont pas encore compris est que le politique est loin d’être un garçon de chœur. Pour dire qu’il est sans scrupule. Évitons donc de confondre ce qu’il promet et ce qu’il fait. C’est ce que la plupart des électeurs mal éclairés n’ont pas encore compris. Beaucoup regrettent d’avoir voté les tenants actuels parce que les actions et comportement des uns et des autres les étonnent. Tant que la classe politique actuelle n’est pas renouvelée avec des jeunes qui ne sont pas impliqués dans les divers dossiers, il ne faut pas s’attendre à un jugement objectifs des différents dossiers de crimes économiques et de sang. Il ne faut pas se leurrer. Les animateurs de notre scène politique actuelle ont tous profiter de la gabegie, du favoritisme, des privatisations sauvages et en un mot de la mal gouvernance du système COMPAORE pour être ce qu’ils sont aujourd’hui.

  • Burkinabé de villes et de nos campagnes voici un cas qui doit nous donner des insomnies. Ce jeune les mains nues a osé sacrifier son avenir pour le peuple. Aujourd’hui grâce à son sang versé comme tant d’autres ( nos martyrs et blessés) de nombreux burkinabé sont à des postes de responsabilités.
    Ma question à ces nouveaux promus est la suivante. Que ressentez vous en parcourant l’interview de Abdoul Wabab Sanou ? Lui êtes vous redevables ou pas ?
    Pour ce fait je propose que : pour plus de patriotisme et de reconnaissance que ministres, députés, DG et présidents d’institutions s’engagent à céder un mois de salaire pour venir en aide à tous ces blessés dont l’avenir est désormais hypothéqué.
    Par ce geste l’histoire retiendra qu’au pays des " homme intègres" la solidarité n’est pas un mot vain mais un comportement.

  • Tu as fait le choix d’aller te faire massacrer pour des autorités qui ne se soucient pas de toi. Il faut maintenant assumer ce choix et réfléchir la prochaine fois. Tu as raison : on n’a même pas jugé d’abord les coupables de l’insurrection et on veut juger les présumés coupables du coup d’Etat. Le tout dans une lenteur de diesel comme les autorités actuelles. Chacun doit tirer les leçons de son comportement en s’estimant heureux de ne pas être mort comme les Martyrs actuels au carré des morts à Gounghin. Quand on vous dit que les OSC ainsi que les autorités de notre pays ne regardent que leur ventre, vous voulez dire que les gens sont contre le pouvoir actuel. Hélas et dommage pour toi. Bon rétablissement ! Le Citoyen Républicain.

  • Vraiment écœurant. Voilà pourquoi avant de s’engager dans toute lutte, mouvement ou manifestation il faut le faire en connaissance de cause et conviction. Un politologue bien avisé dit que si tu es causes que quelqu’un devienne grand tu cours à ta propre perte.

  • il faut trouver quelque chose pour ces enfants ; c’est vraiment douloureux de voir des jeunes dans cette situation.

  • courage à lui et aux otres bléssés.voila des gens ki souffrent et dotr lutte à L’AN pour des grpes parlémentaires...

  • Je l’ai toujours dit : "Les burkinabé aiment les martyrs mais personne ne veut mourir en martyr". Mon frère, beaucoup de courage à toi et vivement que des soins appropriés te soient apportés pour que tu retrouve la joie de vivre. Ils sont nombreux à avoir profiter de votre sacrifice pour se faire une SITUATION DANS CE PAYS !

  • Il faut arreter de ’’vendre’’ sa dignite ! Ceux qui ont planifie les incendies de domiciles, de vehicles publis et prives, doivent trouver quelque chose pour ces gens qui souffrent dans leur chair aujourd’hui. Est ce qu’ on avait besoin d’une telle violence pour la question de l’article 37 qui etait seulement politique. On a inutilement entraine des morts pour rien. Ce qu’il faut regretter dans cette affaire c’est l’enrichissement de certains acteurs. C’est toute la difficulte car il faudra un jour dire au peuple ou ces gens ont eu l’argent et a quel dessein. On ne peut pas faire le proces de l’insurrection sans parler des commanditaires, des gens qui ont detruit les biens des autres

  • Quand je vois ses vieillards quin ont monoplises l Asemmblee Nationale et la vie politique de notre cher pays est contre toute evolution moderne de mentalite. La politique est devenue pour les uns ete les autres la gravitation dur l echelle sosiale. Tous sponses par le maigre sous que l Etat burkinabe a du mal distribuer sur nos vraies priorites.

    Une fois installer a leur fauteuil a l Asemblee nationale, beaucoup d autres oubli qu il sont la pour servir le peuple et non leur ambition sournoies. Les redempteurs de la revolution des 30-31 Octobre 2014 ont offer leur vie pourque la democratie et l alternance soit une realite au Burkina Faso aujourdhui.

    Je ne vois pas pourquoi trainer sur leur securite sosiale. Les crises psychiques qui ont frappees beaucoup de nos braves enfants vont les hantes a l eternite de leur vie sur cette terre du faso. L encadrement sosial therapeutique devrait couvrir a100% pour tous. pour reduire les effets secondaires pour une reinsertion sosiale adequate.

    Il est grand temps qu ont se respecte dans ce pays. Que chacun joue bien son role sosial pour le bienn commun.

  • En moins de trois ceux qui ont facilité la chute du royaume de lucifer sont jettés aux oubliette.c’est ca la politique.que le seigneur ait pitié de toi et voiye ton sort

  • Mon cher, il faut "chicoter "la transition, les OSC, le MPP ; sinon rien ne sera fait pour toi ; n’oublie pas surtout de "fouetter" copieusement et avec beaucoup d’énergie Hervé Ouattara .
    Et les 500 millions offerts par la CEDEAO pour les victimes de l’insurrection ? Ils n’ont pas pensé à toi ? pourquoi faut il attendre un jugement avant de songer aux morts et aux blessés qui vous ont permit d’être là où vous êtes ? Eh peuple insurgé ! Je plaint ton sort car le Burkina est actuellement bourré d’ingrat . Prochainement réfléchissez avant d’agir . En attendant prompt rétablissement mon frère . Que Dieu t’assiste. vraiment pitoyable.

  • J sui tenté d le conseiller d retourner voir ceux qui l’ont envoyé dan la rue les 30 et 31 octobre 2014. Mais si je le dis certains vont trouver q j sui san coeur. Donc j lui di meilleure santé et que DIEU lui vienne en aide.

  • COMME DANS CHAQUE RÉVOLUTION : CERTAINS SE SACRIFIENT POUR UN MIEUX ÊTRE, D’AUTRES RÉCUPÈRENT OPPORTUNÉMENT LA CHOSE (Y COMPRIS LEURS BOURREAUX DÉGUISÉS EN NOUVEAUX HÉROS).
    PUIS ON PREND LES MÊMES IDIOTS DU BAS PEUPLE ET ON CONTINUE.
    LES RSS ET ZIDA SONT MILLIARDAIRES EN TOUT CAS...

  • mr sanou ; sachez que vous etes l’heureux gaillant malgré vos moments douleureux de l’insurection. d’autres n’ont plus cette occasion de revendication parce que la mort a tout gerée pour eux.sache aussi que la liberté a toujours un prix a payer comme tu l’as vaillament fait. soit le conseiller et le porte parole de tout ceux qui descendent dans la rue pour revendiquer le changement se faisant le bouclier de leur boureau en vetements de brebis et qu coeur de tigre

  • Vraiment choquant. Et pendant ce temps certains passe le temps a pomper l’air comme quoi, il faut s’entendre pour produire une liste définitive des blessés pour permettre une meilleure prise en charge. Ils ont raison car ce ne sont pas eux les victimes qui souffrent dans leur chair. A t on besoin de liste pour s’occuper des cas de blessés qui ne souffrent d’aucun doute comme ce cas. Honte a nous et surtout grande honte aux autorités. La vie de ce jeune homme plein d’avenir est a présent gâchée par l’irresponsabilité des autorités. Mon Dieu. Je suis triste. Je suis peiné.

  • MR Sanou , du courage. Meilleure santé .je te conseille d’ aller faire un siting à l’ Assemblée car son président a reconnu avec fierté que c’ est son parti qui a organisé l’ insurrection .

  • Mon jeune frère, tranquilos le demi milliard de la CEDEAO, tranquilos, on attends la prochaine insurrection pour effacer la facture du tramazole pour le tranquilos de la future transmission, pardon transition. C’est maintenant les masques commencent à tomber. Une journée toute entière est consacrée à la commémoration de l’insurrection des 30 et 31 Octobre, mais à l’horizon aucune pension d’invalidité pour sacrifice rendue à la nation n’est même pas pensée. Par contre, si c’est penser aux nouveaux vocables pour la mal-cause et le zèle, TRANQUILOS, nous sommes tranquilos.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 4 de l’insurrection : La ligue des jeunes du Burkina appelle à plus de civisme
An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs
4e anniversaire de l’insurrection : A Dédougou, la population a brillé par son absence
An 4 de l’insurrection populaire : Une coalition d’OSC réclame justice pour les martyrs
An 4 de l’insurrection populaire : A Ouahigouya, la société civile se démarque de la commémoration
An 4 de l’insurrection populaire : Gaoua rend hommage aux martyrs
Insurrection d’octobre 2014 : « Une occasion ratée »,
selon l’organisation des peuples africains (OPA)
Burkina Faso : Les insurgés de la dernière heure ont conduit le pays dans l’impasse, selon l’UPC
An 4 de l’insurrection populaire : Le triomphe de la loi du plus fort
4ème anniversaire de l’insurrection populaire : Programme officiel
4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point des acquis
Insurrection populaire d’octobre 2014 au Burkina : Un défi a la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés