Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Déclaration du Balai Citoyen suite à l’interpellation de François Compaoré

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 30 octobre 2017 à 12h00min
Déclaration du Balai Citoyen suite à l’interpellation de François Compaoré

Le Balai Citoyen a appris ce 29 octobre l’interpellation de monsieur François Compaoré, frère cadet de l’ex président du Faso, Blaise Compaoré, à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle en provenance d’Abidjan. Selon des sources, Il sera présenté ce lundi 30 octobre devant un juge.

Le Balai Citoyen se réjouit de cette interpellation qui fait suite à l’émission du mandat d’arrêt international contre François Compaoré, inculpé dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses trois compagnons le 13 décembre 1998. Cette nouvelle est une lueur d’espoir pour les familles et le peuple burkinabè qui attendent depuis 19 ans que justice soit rendue.

François Compaoré, suspect numéro 1 dans ce quadruple assassinat fuit la justice depuis des années, même s’il a toujours clamé son innocence. C’est l’occasion pour lui de répondre et de se disculper. C’est pourquoi, le Balai Citoyen exige son extradition dans les plus brefs délais et sa comparution devant le juge d’instruction en charge du dossier. Tout en saluant cette arrestation qui constitue un grand pas dans la lutte contre l’impunité, le Balai Citoyen appelle le peuple à rester vigilant pour qu’aucun présumé criminel n’échappe à la justice.

Le Balai Citoyen exhorte les autorités françaises à remplir leurs engagements conformément aux accords d’entraide judiciaire qui lient les deux pays. Le peuple burkinabè attend dans ce sens la levée du secret défense concernant l’assassinat du président Thomas Sankara et de ses compagnons le 15 Octobre 1987.
Enfin, le peuple Burkinabè compte, pour une fois sur la franche collaboration des autorités judiciaires françaises.

Fait à Ouagadougou le 29 octobre 2017.
La coordination nationale du Balai citoyen.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’opposition au sujet du Premier ministre : « S’il a été nommé pour préparer 2020, il ne va pas réussir »
Burkina Faso : Les proches de Tahirou Barry créent le Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR)
Eddie Komboïgo, sur la situation nationale : « Quand on n’est pas capable, on jette l’éponge »
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature
Programme d’urgence pour le Sahel : Une extension dans les régions de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés