4e édition du FIMO : 10 jours pour faire des affaires

dimanche 29 octobre 2017 à 23h58min

La représentante du Premier-ministre, Hadja Fatimata Ouattara a donné le top départ de la 4e édition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou et du Forum de l’emballage des pays de l’UEMOA, dans l’après-midi du vendredi 27 octobre 2017 sur le site du SIAO. Dix jours durant, du 27 octobre au 5 novembre, des opérateurs économiques en provenance de 16 pays vont promouvoir leurs produits et élaborer des relations d’affaires. La cérémonie d’ouverture a vu la présence effective de Mme le ministre en charge du commerce du Togo, Bernadette Essossimna Legzim-Balouki.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
4e édition du FIMO : 10 jours pour faire des affaires

A la 4e édition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou (FIMO) prévue du 27 octobre au 5 novembre prochain, l’occasion est donné aux exposants en provenance de l’Algérie, Chine Taïwan, Pakistan, Sénégal, Burkina Faso (…) de mener la réflexion sur les problématiques de développement du commerce Sud-Sud. Elle permettra aussi d’ausculter les thématiques sur l’essor des échanges commerciaux. Pour Mme le ministre de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara, qui a procédé à l’ouverture des festivités, le thème est évocateur en ce sens qu’« il vise à promouvoir les produits burkinabè et à conquérir les marchés sous régional, régional et international par une amélioration de leur compétitivité face à la concurrence de plus en plus exacerbée ». Dans cette dynamique, le président du comité national d’organisation (PCNO), Sibiri Sanou a exhorté les participants à se mobiliser autour de cette foire pour en faire un cadre d’échanges et d’opportunités d’affaires. Ce qui permettra, à son avis, d’apporter une valeur ajoutée à l’économie du Burkina Faso.

Qui parle du commerce sud-sud, parle non seulement de la qualité des produits, mais aussi de l’emballage. « En matière de commerce, la qualité des emballages joue un rôle essentiel. Si vous présentez un produit quel que soit sa qualité, s’il n’est pas accompagné par un bon emballage cela va impacter négativement sur la commercialisation de ce produit. Et la plupart du temps, ce sont nos PME/PMI qui n’ont pas suffisamment de moyens techniques pour produire des emballages et accompagner leur production », a expliqué M. Sanou. C’est pourquoi en marge du FILO, il est organisé du 28 au 30 octobre 2017, le Forum de l’emballage des pays de l’UEMOA sous le thème « emballage de qualité, facteur de compétitivité des entreprises à l’exportation ». Ce salon, deuxième du genre, offre ainsi l’opportunité aux industriels, fournisseurs de biens et services, entreprises, partenaires techniques et financiers (…) de se concerter et d’échanger sur leurs préoccupations. Il bénéficie de l’appui financier de l’UEMOA et du Centre de commerce international (CCI).

« Toutes nos interventions ont permis de renforcer notre coopération avec le Burkina Faso. Il nous a confortés dans notre choix d’apporter notre contribution substantielle à la réussite des activités de la FIMO », a, pour sa part, déclaré le directeur du CCI, Frédéric Couty. A l’entendre, cette contribution a été rendue possible grâce au partenariat fructueux qu’ils ont noué avec la Commission de l’UEMOA et l’Union européenne dans le cadre du Projet d’appui au commerce et à l’intégration régionale de l’UEMOA. M. Couty a en outre annoncé le lancement prochain de la première Assemblée générale du Réseau des organismes de promotion de commerce des Etats membres de l’UEMOA. Elle sera présidée par la Côte d’Ivoire. La mission régalienne de ce réseau est de faciliter et développer les échanges commerciaux entre les pays membres à travers les partages d’expériences, les échanges d’information, l’organisation commune d’activités de promotion etc.

Le Togo est au centre des festivités de la 4e édition de la FIMO. « Environ une trentaine d’opérateurs économiques prennent part à la foire avec plusieurs produits parmi lesquels l’agro-alimentaire et des boissons locales », a confié le représentant du ministère du commerce et de la promotion du secteur privé de la république togolaise, Douti Lamboni. Pour une première participation, il n’a pas manqué de saluer l’organisation « réussite » de cette manifestation. « Nous sommes là depuis hier et ce que j’ai pu constater c’est que tout est bien organisé ».

Pour le président du comité national d’organisation, le choix du Togo, invité d’honneur n’est pas anodin : « C’est pour favoriser l’intégration sous régionale, le commerce intra-communautaire parce que nous avons tendance à préférer traiter avec des opérateurs qui sont très éloignés de nous alors qu’à côté nous pouvons faire de très bonnes affaires ».

Afin de faire de la foire une réussite, le public a été invité à effectuer massivement le déplacement sur le site du SIAO.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés