Enseignement supérieur : Des enseignants des universités Ouaga I et Ouaga II promus

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire) • vendredi 27 octobre 2017 à 23h20min

Les universités Ouaga l Professeur Joseph Ki Zerbo et Ouaga ll ont célébré leurs enseignants promus. Au bâtiment Technopole de l’Université Ouaga l, les lauréats ont reçu ce vendredi 27 octobre 2017 leurs toges. Ils sont plus de 90 enseignants chercheurs, maîtres assistants, professeurs titulaires à voir leurs compétences reconnues et récompensées à travers la cérémonie officielle de remise de leurs "robes de nonce".

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : Des enseignants des universités Ouaga I et Ouaga II promus

Très bonne ambiance, ce vendredi 27 octobre 2017, au bâtiment technopole de l’université Ouaga I professeur Joseph Ki Zerbo. En effet les deux universités publiques (Ouaga I et Ouaga II) ont célébré l’excellence académique à travers la cérémonie officielle de remise des toges à des enseignants promus. Ces lauréats issus de la 38e session des comités consultatifs interafricains et du concours d’agrégation du CAMES session 2016 sont au nombre de 96 à être élevés au rang d’enseignants chercheurs, de maitres de conférences, des maitres assistants et de professeurs titulaires.

JPEG - 79.4 ko
Les maîtres assistants posant avec les autorités

Et pour le président de l’université de Ouaga I, les résultats sont satisfaisants. « L’université Ouaga I professeur Joseph Ki Zerbo a fait un taux de succès global de 97% soit 81 inscrits sur 92 dossiers présentés et la répartition par grade est la suivante : 44 nouveaux maitres assistants, 13 nouveaux maitres de conférences, 11 nouveaux maitres de conférences agrégés, 21 nouveaux professeurs titulaires. L’université Ouaga II a quant à elle réalisé un taux de succès de 70% soit 7 inscrits sur 10 dossiers présentés avec un professeur titulaire, 6 maitres assistants », a exposé le Pr Rabiou Cissé. Pour ce dernier la cérémonie de remise des toges est une célébration importante pour ces institutions respectives qui sont sans doute engagées à accorder une place de choix à la reconnaissance du mérite de leurs enseignants chercheurs et enseignants hospitalo-universitaires.

JPEG - 81.7 ko
Dr Marius Somda promu maître assistant

La représentante des lauréats tout en saluant les autorités pour leur accompagnement a rappelé le sens de la toge, une sorte de robe de cérémonie que l’on porte lors de l’exercice de certaines fonctions. Elle a exhorté ses collègues promus à la ténacité, à l’application et à l’efficacité dans le travail. « Cette cérémonie est celle de la récompense et de la reconnaissance de nos compétences. Elle imprime ainsi une grande fierté aux promus que nous sommes. C’est le lieu de renouvellement de notre engagement à la défense des valeurs morales, des valeurs humaines, de l’œuvre éducative pour un meilleur rayonnement de nos universités et partant de notre chère patrie le Burkina Faso », a déclamé sous un ton solennel la porte-parole des lauréats.

JPEG - 62.8 ko
Le présidium

« La culture de l’excellence ou la marche vers l’excellence exige des obligations », a martelé le représentant de l’Académie nationale des Sciences des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF) pour qui les promus doivent être « une référence en termes de compétence, de moralité, d’intégrité et de tolérance mais aussi doivent se conformer aux règles, aux principes et aux systèmes de l’institution d’origine et exercer leurs responsabilité avec sagesse et conscience, discernement et prudence, confidentialité et transparence, en veillant à l’efficacité du service et en promouvant le sens du bien commun ».

JPEG - 74.5 ko
Professeur Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation posant avec l’ancien premier ministre ivoirien Pr Gilbert Aké M’gbo

Au sortir de la cérémonie de remise des toges ponctuée par des discours, de prestations artistiques avec le groupe Campus ambiance et l’humoriste Ali Ponré 1er, c’est tout naturellement avec joie que les lauréats ont exprimé leur satisfaction. « Aujourd’hui je suis vraiment contente « Cette récompense c’est pour nous permettre encore une fois de plus de redoubler d’effort dans le travail, pour nous encourager une fois de plus à améliorer notre manière d’enseigner ce qui va améliorer également la qualité des étudiants qui seront formés. Tout cela contribue à rehausser l’image du pays, l’image de l’enseignement supérieur au Burkina Faso », a confié Dr Marius Somda promus du CAMES 2016 au grade de maitre-assistant par ailleurs enseignant à l’université Ouaga I professeur Joseph Ki Zerbo.

Le Pr Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation qui a également reçu sa toge des mains de l’ancien Premier ministre ivoirien, Pr Gilbert Aké M’gbo, a incité ses collègues à jouer leur part de responsabilité afin de relever les nombreux défis liés l’Enseignement supérieur et à embarquer de ce fait les étudiants dans le même bateau de succès.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA
Lefaso.net

Portfolio

  • Photo de famille des professeurs titulaires avec les autorités
  • Vue de l'assistance
  • Pr Rabiou Cissé, président université Ouaga I
Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés