72 heures des assureurs du Burkina : Un cross populaire pour commencer

LEFASO.NET | Yvette Zongo (stagiaire) • jeudi 26 octobre 2017 à 00h35min

L’Association professionnelle des sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) organise ses 72 heures, les 25, 26 et 27 octobre 2017 à Ouagadougou. A l’occasion, c’est un cross populaire qui a ouvert le début des activités. Et à cet effet, c’est Mme Edith Yaka, ministre déléguée, chargée du budget et représentant la marraine qui a donné le top de départ du cross populaire. Au-delà de ce cross, il y aura entre autres au programme de ces 72 heures, des panels, un don de sang, une signature de la convention sur le PV du constat à l’amiable.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
72 heures des assureurs du Burkina : Un cross populaire pour commencer

« 25 ans de l’association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB) : Toujours au cœur du développement du Burkina dans une confiance renforcée », c’est le thème retenu pour les 72 heures de l’assureur burkinabè et pour commémorer les 25 ans d’existence de ladite association. En effet, ces 72 heures de l’assureur ont été entamées par un cross populaire des agents de l’association des sociétés d’assurances au Burkina Faso. C’est un cross qui a démarré à la Place de la nation est passé par le Rond-Point des cinéastes, le siège de la Station Total, le Rond-Point des Nations –Unies, la Cathédrale de Ouagadougou pour prendre fin à la place de la Nation.

JPEG - 63.1 ko
M. Simon P. Gouem, président de l’association des assureurs

Par ailleurs, ces 72 heures de l’assureur marquent les 25 ans d’existence de ladite association et portent sur le professionnalisme de la règlementation de l’assurance, l’innovation des services de l’assurance afin de satisfaire les clients, a indiqué le président de l’association, M. Simon Gouem. Pour celui-ci, l’industrie des assurances au Burkina Faso est très jeune mais elle est beaucoup dynamique et dynamisée avec un chiffre d’affaires à croissance continue et un professionnalisme de plus en plus accru, etc. « L’association des assureurs du Burkina était au départ composée de trois acteurs et aujourd’hui elle en compte dix-huit, c’est-à-dire que l’environnement assuranciel et les risques sont là et nous sommes là pour les assurer », a expliqué le président de l’association. Il y a eu une évolution et l’association est à un taux de croissance d’un chiffre d’affaires de 14% en moyenne, c’est donc un bilan satisfaisant, a-t-il ajouté.

JPEG - 71.2 ko
Mme Edith Yaka, ministre déléguée, chargée du budget, donnant le top départ du cross populaire

Quant à la représentante du ministre en charge de l’Economie et des finances, marraine des 72 heures de l’assureur, Mme Edith Yaka, ministre déléguée, chargée du budget, elle a encouragé l’association des assureurs parce que l’assurance est un élément essentiel pour la croissance économique et un moteur de base du développement à travers les investissements. Pour ce faire, elle joue également un rôle de progression sociale. Elle a de ce fait exhorté l’association à évoluer dans ce sens afin de mettre l’accent sur le rayonnement de l’urgence des sinistres.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

  • Le groupe des assureurs dans la dynamique du cross populaire
Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés