Journées agro-alimentaires : La 9e édition a lieu du 28 novembre au 3 décembre 2017

LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mardi 24 octobre 2017 à 17h00min

Face à la presse, ce mardi 24 octobre 2017, la présidente du conseil d’administration de la Fédération nationale des industries agro-alimentaires et de transformation du Burkina (FIAB), Simone Zoundi, a dévoilé les grandes lignes de la 9e édition des Journées agro-alimentaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées agro-alimentaires : La 9e édition a lieu du 28 novembre au 3 décembre 2017

C’est une tradition ! Depuis l’an 2000, la Fédération nationale des industries agro-alimentaires et de transformation du Burkina (FIAB) organise en biennale les Journées agro-alimentaires, exception faite des JAAL 2015, reportées en 2016, en raison des perturbations du climat sociopolitique. Cette 9e édition connaitra la participation de 400 acteurs nationaux du secteur agroalimentaire et une cinquantaine d’exposants en provenance du Bénin, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo, du Maroc, de la Tunisie, de la Belgique et de la Chine. Les organisateurs attendent également 15 000 visiteurs/jour. La Côte d’Ivoire est le pays invité d’honneur.

Cette manifestation qui va durer six jours, du 28 novembre au 3 décembre 2017, portera sur le thème « émergence et développement des PME/PMI de l’agroalimentaire burkinabè dans le cadre du PNDES : Défis, enjeux et perspectives ».
Afin de promouvoir les produits et les entreprises agroalimentaires du Burkina Faso au plan national, sous régional et international, les JAAL se dérouleront simultanément à la Maison du peuple et à la Chambre de commerce et d’industrie. « Nous avons des stands de 6 m2 à 50 000 F CFA, 10 m2 à 100 000 F CFA, un salon professionnel à 125 000 F CFA, un espace animaux à 25 000 F CFA et un espace restauration à 75 000 F CFA », informe la présidente du conseil d’administration de la FIAB, Simone Zoundi lors d’une conférence de presse organisée le mardi 24 octobre 2017, à Ouagadougou.

Les activités phares de la 9e édition

Ainsi, à travers les expositions-ventes et le salon professionnel, le public pourra découvrir les innovations dans le secteur. Ce carrefour du « donner et du recevoir » rime aussi avec les journées promotionnelles par filière, les conférences-débats, la bourse des céréales et les rencontres B2B.

Les enfants ne sont pas en reste. Pour la cinquième fois, il est organisé avec la collaboration du ministère en charge de l’éducation nationale, un concours dénommé « stimulus ». Environ 120 écoles vont compétir dans trois disciplines que sont le dessin, le sketch et le récital. Les plus méritants seront primés.

Pour la présidente du conseil d’administration de la FIAB, cette manifestation constitue l’un des outils prééminents à l’atteinte de l’objectif stratégique 3.2 du Plan national de développement économique et social (PNDES), « développer un secteur industriel et artisanal compétitif, à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents ». Cet objectif vise à faire évoluer le taux de transformation des produits agricoles de 12% à 25% à l’horizon 2020, selon elle. Pour y arriver, les JAAL innovent en mettant l’accent sur le renforcement du partenariat avec la Côte d’Ivoire. Une caravane dans la ville de Ouagadougou ainsi qu’une visite chez le Mogho Naaba, sont également prévues.

Plus de 100 millions de F CFA pour l’organisation des JAAL

Par ailleurs, Mme Zoundi s’est félicitée des acquis engrangés après huit éditions. « Par l’initiative de promotion de l’innovation et de l’excellence, les JAAL ont contribué à élever de façon notable, la qualité des produits agro-alimentaires et le niveau de compétitivité des entreprises du domaine. (…) l’exécution en cours du projet Go-in Burkina, financé par l’Union européenne à travers le GRET dont l’objectif est de renforcer l’inclusion des petites exploitations familiales et des petites et moyennes entreprises agro-alimentaires dans les chaînes de valeurs durables au Burkina Faso etc. », a-t-elle relevé. « La FIAB a été la première institution à faire un buffet gastronomique pour les parlementaires de la CEDEAO (…) », poursuit un autre membre de la fédération.

En rappel, les JAAL sont organisées en partenariat avec l’Etat, les structures d’appui au secteur privé et les partenaires au développement pour un budget évalué à plus de 100 millions de F CFA. « Nous avons 60% de disponible dans notre caisse.L’Etat est annoncé mais nous n’avons pas encore reçu sa contribution. Mais, ça viendra », rassure la PCA de la FIAB, précisant que l’évènement est placé sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba et la présidence du ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Stéphane Wenceslas Sanou.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés