Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Culture : “Ciné Pissy “ rebaptisé salle « Canal-Olympia Pissy »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire) • mardi 24 octobre 2017 à 17h30min
Culture : “Ciné Pissy “ rebaptisé salle « Canal-Olympia Pissy »

Une deuxième salle de cinéma et de spectacles Canal-Olympia au quartier Pissy de Ouagadougou. La pose de la première pierre de l’édifice culturel a eu lieu ce mercredi 18 octobre 2017.

Le groupe Vivendi, groupe industriel intégré dans les médias, les contenus et la communication, et la société Talents et Spectacles Burkina Faso, ont choisi la capitale du cinéma africain pour y déployer une nouvelles salle Canal-Olympia. Après Ouaga 2000-, c’est au tour du quartier Pissy, au secteur 27 de Ouagadougou, de recevoir sa salle de cinéma et de spectacles. C’est l’emplacement de l’ancienne salle de cinéma dudit secteur, laissée au délabrement depuis, qui a été choisi

L’inédit et l’innovation des salles Canal-Olympia

Le projet prévoit donc en lieu et place de l’ancien bâtiment, un espace polyvalent adapté à tous types d’événements et pouvant accueillir un millier de spectateurs pour des concerts extérieurs ; la salle de cinéma a une capacité de 300 places assises.
C’est une salle de cinéma et de spectacle ultramoderne, équipée de vidéoprojecteur de dernière génération (projection numérique, son 7.1, écran cinémascope) qui, dans un tout, offre un accès à la culture et au divertissement.

Cet espace qui bénéficiera pour son alimentation en énergie, de panneaux solaires, de shelters avec batterie de stockage et d’un système de contrôle, fait partie du premier réseau de salles de cinéma et spectacles “vertes“ au monde.

Canal-Olympia, c’est aussi la valorisation de la culture et la promotion d’artistes

Le directeur développement Canal Olympia, Lionel Labarre

Selon le Directeur Développement de Canal-Olympia Afrique, Lionel Labarre, l’objectif du projet est de proposer une offre culturelle et de divertissement de qualité, puis de promouvoir la carrière d’artistes burkinabè et originaires d’Afrique subsaharienne.

Pour ce qui est de la cinématographie, Lionel Labarre a tenu à indiquer que la salle Canal-Olympia s’intégrera au paysage des salles déjà existantes et n’empiètera pas sur leurs programmations. Et de préciser que le but recherché est de présenter une offre riche et diversifiée de films au plus grand nombre, ainsi qu’un nouvel écran d’exposition aux réalisateurs et acteurs locaux.

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé, soutient que la future salle de spectacles répond au développement d’infrastructures culturelles et artistiques de la ville de Ouagadougou qui est également la capitale du cinéma africain. Il se dit très honoré que le groupe Vivendiréponde positivement à leur sollicitation.

Le directeur développement Canal Olympia, Lionel Labarre et le maire de la ville de Ouadougou, Armand Béouindé échangeant les différents documents de convention

Se prononçant sur le site d’emplacement de la deuxième salle, M. le maire se réjouit que cela soit « (…) dans un quartier populaire accessible de Pissy afin que les populations ouagalaises puissent renouer avec le grand écran », a-t-il laissé entendre.
Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry, lui, a salué l’événement qui intervient à la veille du cinquantenaire du FESPACO, puis a souhaité que ce genre d’initiative se multiplie.

La pose de la première pierre de la future salle ultramoderne, a été précédée de la signature d’une convention entreLionel Labarre et le maire de la Commune de Ouagadougou, Armand Béouindé.

Brève précision, la marque « Canal-Olympia » rappelle deux marques phares du groupe Vivendi. Le groupe Canal+ et la mythique salle de spectacles parisienne l’Olympia.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Messages

  • Magnifique !

    Je félicite le Directeur Développement de Canal-Olympia Afrique, Lionel Labarre et ses collaborateurs pour ce cadeau aux populations de Pissy et environnants.

    Je profite lancer un appel au ministre de la culture pour l’ouverture d’une salle similaire à Dassasgo ou Wayalguin ou Bendogo, pour le bonheur des populations qui y résident, car la salle de cinéma la plus proche pour les cinéphiles de ces quartiers est le CENASA. Quelle distance à parcourir !

    D’avance merci.

    Maurice 883

    • Il yavait un projet de construction d’un 2e jardin de la musique type reemdogo a dasagho asur le site de l’ancien ciné a proximité du lycée de la jeunesse mais jusqu’à present rien. Depuis que simon n’est plus maire ce projet semble etre tombé à l’eau. La mairie peut-elle nous situer sur ce projet ?

  • Lorsqu’un pays laisse sa culture gérée par les autres, on fonce direct dans le gouffre. On est content qu’ils mettent la salle en valeur. Mais, est-ce qu’on se rend compte de ce qu’on perd ? Canal Olympia a compris que les gens ne se déplaceront pas pour aller à Ouaga 2000 pour aller voir du cinéma qui ne les "regarde pas", qui ne relate pas leur quotidien. Venir dans un quartier populaire comme Pissy, c’est commencer à nous démanteler intérieurement. Messieurs les décideurs de la culture, du tourisme, de la mairie et tout dirigeant, ouvrez l’oeil. Ne vous laissez pas embrigader.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
Un trophée d’honneur à Naaba Saaga 1er
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés