Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

COMMUNIQUE • lundi 23 octobre 2017 à 23h57min

Le samedi 21 octobre 2017, l’opinion publique nationale et internationale a été le témoin de la répression violente, humiliante, dégradante et d’une autre époque des éléments de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) dont ont été l’objet les membres du Cadre d’Expression Démocratique (CED) et de leur Coordonnateur, Pascal ZAIDA, qui tentaient d’organiser une manifestation pour protester contre la mauvaise gouvernance dans notre pays. M. ZAIDA et certains de ces camarades ont été arrêtés et une procédure judiciaire est en cours contre eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

Devant cette situation qui n’honore pas le Burkina Faso, la CODER, déplore l’entêtement des autorités municipales et des responsables du CED à camper sur leurs positions respectives intenables, qui n’ont pas permis d’aller au dialogue et à l’apaisement.

Cette intervention des Forces de Sécurité de notre pays, de par sa brutalité et ses motifs pour le moins discutables, est une illustration parfaite parmi tant d’autres hélas, de la fébrilité des pouvoirs publics en place mais aussi et surtout du recul dangereux de la démocratie au Burkina Faso. L’Etat de droit vacille et le pays va mal.
Le Burkina Faso en est-il vraiment arrivé à une situation où il lui est impossible de garantir la sécurité de ses filles et fils lors d’un « meeting » à la place de la nation ?

Une réponse affirmative à cette hypothèse consacrerait la faillite totale et complète de toute la politique sécuritaire du pays. Tout citoyen devrait avoir le droit de s’exprimer dans un Etat de Droit et il revient à l’Etat d’assurer la sécurité de tous lors des manifestations. Ou s’agit-il plutôt d’une basse manœuvre politico administrative pour empêcher toute voix dissidente et indésirable de s’exprimer ?

La CODER tient à rappeler que la liberté de réunion, la liberté d’opinion et la liberté d’expression sont des droits fondamentaux consacrés par la Constitution du Burkina Faso. Ces droits ont été acquis de haute lutte et aucune chapelle politique, aussi puissante et malintentionnée soit-elle, ne saurait mettre en péril la démocratie burkinabé. Elle met en garde les autorités municipales contre toute tentative basse et malsaine de musêlement de la voix du peuple dans toute sa diversité et sa pluralité.
Aujourd’hui c’est le CED et demain quelle organisation, ne ventant pas les mérites inexistants du pouvoir en place, sera interdite de manifestation ?

C’est pourquoi la CODER condamne fermement l’arrestation, la détention politique et arbitraire de Pascal ZAIDA et de ses camarades ; elle exige la libération immédiate et sans conditions de ces personnes détenues depuis le samedi 21 octobre 2017 pour avoir voulu manifester tout simplement leur opposition à la manière dont leur pays est gouverné.

La CODER invite toutes les autorités politiques et administratives à leurs niveaux de responsabilités respectifs à garantir à tout citoyen la liberté d’exprimer ses opinions et de manifester ainsi que le consacre la Constitution du Burkina Faso. La CODER reste convaincue que seule la réconciliation nationale sincère et définitive peut garantir la paix, la stabilité, la cohésion sociale, la démocratie et le développement harmonieux et durable de notre cher et beau pays, le Burkina Faso

Paix – Justice - Réconciliation

Fait à Ouagadougou, le 23 octobre 2017

Pour la CODER
Son Président

Achille M. J. TAPSOBA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2017 à 00:24, par Filsdupays
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Le Burkinabe intègre et patriotique n’a pas la mémoire courte. Aux boureaux d’hier et donneurs de leçons d’aujourd’hui, sachez que vos déclarations seules suffisent à vous discréditer. Si d’autres ont la faculté de changer de pays et même de nationalite pour échapper à nos lois, nous Burkinabe intègre chérissons ce beau pays. Et tout contrevenant trouvera ce même peuple des 30et 31sur son chemin. Seul le peuple donne le pouvoir. Le temps de chanter les louanges d’autrui pour se gaver la panse est en passe de disparition dans notre beau pays et ceux qui ne l’ont pas encore compris n’aurons que de regrets tout comme certains frères égarés du CED. À bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 01:15, par Le banlieusard
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Voilà que les vrais commanditaires de Zaïda sortent maintenant du bois. Seulemet je plains beaucoup ce Zaïda là, un apprenti réactionnaire en manque de publicité. Zaïda, tu fais faux pas avec des gens comme Achille, Herman et autres Koné, des gens complètement dépassés à tout point de vue. C’est mieux pour toi de rejoindre les jeunes insurgés qui sont l’avenir de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 03:18, par Ché
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    C’est ce qu’on appelle solidarité négative. Vraiment la démocratie se fout du peuple. Si ce n’est pas au nom de ce semblant de démocratie, comment ces délinquants peuvent-ils narguer tout un peuple de façon aussi impunie !? C’est clair maintenant, nous savons qu’ils se soutiennent ces forces du mal. À nous de garder les yeux ouverts car apparemment le sang qu’ils ont bu ne leurs a pas suffit. Ils vont tous achiler un à un.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 04:16, par Soka
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Et voilà ! Je n’avais pas dit qu’avec le show de P. Zaida les masques allaient tomber ?
    Après les "tout-à-coup OSC", voici la CODER qui monte au créneau... Attendons encore un peu, et certains partis politiques vont faire leur "analyse objective" de la situation. Heureusement que les Burkinabè ont les yeux et oreilles ouverts !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 05:05, par kems
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Les politichiens vont me tuer ! Il fallait ça pour que la coder se réveille de son coma ?
    .

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 06:27, par mytibketa
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Je suis complètement renversé devant une telle déclaration de la coder.Moi qui pendant un certain avait cru à la sincérité de cette organisation qui a travers ces périples nous avait fait croire qu’elle militait pour la paix nous montre son visage hideux. Ce n’était pas nécessaire pour elle d’intervenir dans ce débat de cette manière.Tout porte à croire que Zaida n’est rien d’autre qu’un autre plan de l’ancien régime pour tester la réceptivité de leur catalogue de coups bas. Je crois maintenant quand Zaida "si on m’arrête vous verrez ce qui va arriver". C’était donc ça. Nous avons marché pour réclamer une autre façon de gérer le pays en prenant comme repère les élections qui permettront de mettre à la porte tout pouvoir qui ne ferait pas l’affaire du peuple. Et alors quelle est cette histoire du" tout de suite et maintenant "de la clique téléguidant ce pauvre Zaïda qui par trois fois fois perd ses challenges que sont : revision de l’article 37, soutien au coup d’état et maintenant un meeting moribond.Plus de fermeté du pouvoir ne fera du mal à personne ou du moins pas aux vrais burkinabe et non aux apatrides.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 06:38, par nabayouga
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Quand Kouassi Blaise compaore était au pouvoir, avez vous acceptez des manifestations. ? Où sont tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec vous. ? Deux mètres sous terre. Vous avez la chance. Saisissez la car la prochaine fois on vous traitera comme il se doit. Pauvre rock. Salif est mort et le pays est devenu "laisse guidon ".

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 06:49, par SOME
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Pour ceux qui voulaient encore douter de la nature de cette fameuse CODER ils en sont édifiés. D toutes façons la coder ne pouvait rester silencieuse et ne pouvait dire autre chose que cela pour défendre LEURS CAMARADES. Les roles sont bien distribuées entre les différents acteurs. Les européens utilisent le tribalisme contre les africains parce que les africains sont les premiers à l utiliser alors eux ils devraient s en priver ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 06:58, par Ollo
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Je crois qu’il est plutôt temps de changer la classe politique du Burkina. Il faut vraiment que la jeunesse assume son destin maintenant, sinon il sera tard ! Imaginez Achile Tapsoba, vice président du CDP, ami intime du Président Rock Marc Christian Kaboré, qui sort et qui tient des propos pareils, alors qu’il avait toute la latitude de conseiller son ami par rapport à cette situation.............Ils sont encore entrain de se payez la tête du peuple..... de lui faire jouer le dindon de la farce........ Il nous faut franchement avoir le courage de rompre avec de telles pratiques si nous voulons que notre pays cesse de tourner en rond et aille de l’avant. C’est le manque d’idées qui amène à divertir le peuple sinon c’est pas des idées qui manquent pour aller de l’avant.............

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 07:22, par patardé
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    cette sagesse amanqué a ZAIDA :" Prends garde au donneur de conseils ; car c’est pour lui qu’il forme des projets, de peur qu’il ne tire au sort à ton sujet et qu’il dise : Ta conduite est la bonne, puis il se tiendra à distance pour voir ce qui t’arrive (Siracide, 37 , 8-9) "-Pauvre de ZAIDA, vous qui avez voulu mangé le piment des autres dans votre bouche, vous voila à leur écouter crier:LIBIREZ ZAIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 07:39, par TANGA
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Ce qui est énervant, c’est que chacun ignore que nous "sommes en démocratie". Enfin, nous tendons vers la démocratie. Alors, laissons tout un chacun dire ce qu’il veut. Nous sommes libres d’écouter et AUSSI DE NE PAS L’ECOUTER.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 07:41, par Bougoumbarga
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Cette compréhension et interprétation de la CODER à travers la déclaration de son Président du moment choquant pour le peuple en cette phase complexe et difficile de l’avancement de notre pays ; les batailles devant se mener sur tous les fronts. Ceci est d’autant grave que le signataire de cette Déclaration, sans aucun doute (même si on ne le doit pas), doit de par ce que l’on connait de lui, être à la base de cette affaire qui aurait dû être épousée par tout le monde ; liberté d’expression oblige. Ce qu’il faut relever, c’est le coup portant sur la "Reconstruction de l’Autorité" et "le rétablissement d’un Civisme patriotique" que tout le monde dont eux du CDP-nouvelle mouture appelle de ses voeux profonds. En effet, même lui et le Parti qu’il représente au sein du CODER et du paysage politique, n’aurait pas fait autrement s’ils étaient aux Responsabilités. On a vu cela hier avec les têtes rasées d’opposants quand ils géraient le pays. C’est vrai que bon nombre des dirigeants d’aujourd’hui faisaient partie de ces abus de l’époque. Ce qui permet d’interpréter et traduire que cette pratique n’est que celle que "Eux" pratiquaient hier. A partir du moment où toutes les Voies de revendications et réclamations (Tribunal Administratif, Cours Constitutionnelle) existent, eux (CODER et autres défenseurs) auraient pu et se devaient dans la recherche d’une réconciliation quelconque, recommander à leur protégé l’observation tant soit peu du Respect de notre pays, son peuple, ses Lois et Institutions en obtempérant aux injonctions à lui faites, le temps de recueillir les décisions de ces Instances qu’il aurait préalablement saisies. Lorsqu’on défend une/des causes justes telles que semble le dire Zaïda, "le temps ne compte pas". Plus il se garantissait de toutes les couvertures juridiques, mieux il aurait réussi son coup si celui-ci était sincère, et là ; tout le monde l’aurait suivi et soutenu simplement parce ce qu’il envisage (selon lui) dénoncer est malheureusement vécu par tout le monde y compris vous de la CODER que nous savons vivre dans l’opulence pendant que le reste du peuple souffre. Soyons clairs et réalistes. Là où le bas blesse, c’est que tous autant que vous êtes (politico-politiciens), jouez le même jeu qui est de réussir pour traumatiser, tricher, voler et d’enrichir. Ne vous leurrez pas. Les gens comprennent de plus en plus vos jeux. Et je mettrais ma main au feu pour affirmer et confirmer que le peuple sait que, tout en vous déclarant "défenseurs du peuple" vous restez leurs premiers fourvoyeurs. Alors, arrêtez de nous prendre pour des idiots, amnésiques et surtout aveugles sur les objectifs par vous visés ainsi que vos buts par vous à atteindre coûte que coûte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 07:59, par BURKINABE tout court
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Merci au KORO Achile, qui après 27 ans passés avec Blaise KOUASSI ex COMPAORE, se souvienne des vertus de la DEMOCRATIE. bravo à toi mon Prési.
    La situation du Faso actuellement, mérite t-elle que des soi disant OSC ou je ne sais quoi, se permettent de troubler la quiétude des citoyens !!. le pays a des soucis sécuritaires, connus de tous !! au lieu de contribuer à assurer la sécurité, la paix, chacun se lève pour soit dit il denoncer la malgouvernance. soyons serieux. les opportunistes de dernière minutes, s’il vous plait, laissez nous circuler, s’il vous plait.
    après 27 ans, vous n’avez jamais eu ces couilles, pour dire quoi que ce soit, aujourd’hui, tout le monde se lève pour crier haut et fort que ça ne va pas, le pays est mal gouverné.
    vous pensez que Mr ZAIDA, que je respecte en tant que Burkinabè, est maître de ses actes !! il est téléguidé et ça personne ne l’ignore !! il joue à l’opportuniste, il en assume les conséquences !!!
    mon KORO Achile parle de reconciliation !!! reconcilier qui avec qui !!! vous vous etes pris pour des bons Dieux, le peuple s’est soulevé et crier son ya nen marre, maintenant vous voulez reconcilier.
    c’est bien, reconciliez vous, entre vous, nous on n’a pas de problème entre nous, donc pas besoin de tout ça.
    oeuvrons tous pour le bien être du Faso, il y a beaucoup de chantiers et defis à relever. ne nous trompons pas de combat !!! la politique n’est pas une fonction !!!! acceptons les choses, même si c’est dure.
    merci !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:11, par Nina Poukame
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Messieurs de la CODER, l’entêtement de Pascal Zaida et de ses compagnons était donc un élément de votre plan ? Je comprends pourquoi Zaida a déclaré dès le départ que son meeting aura lieu avec ou sans autorisation des autorités compétentes et que si on l’arrêtait pour cela, l’on verrait ce qui va se passer. Devant une telle défiance de l’autorité, qu’avez-vous dit ; vous qui passez votre temps à pérorer que l’autorité de l’État est constamment bafouée sans que des sanctions appropriées ne soient prises contre les auteurs de ces écarts de conduites ? Ainsi donc, votre sortie et celle des Siaka Coulibaly, Lookman Sawadogo et autres responsables d’OSC rentrent dans le cadre de ce que l’on verra si Zaida était arrêté ? Organisez une marche meeting géante pour exiger la libération immédiate et sans condition de Pascal Zaida !!!
    Vous dites que les libertés d’exprimer ses opinions et de manifester est consacrée par la constitution mis vous ne dites pas mots des devoirs des groupes et des individus désireux d’exprimer leurs opinions et de manifester. Pourquoi vous n’avez pas conseillé à Zaida d’attaquer devant la justice, la décision d’interdiction de son meeting par la mairie ? Vous l’avez laissé engager un bras de fer avec l’autorité compétente dans le secret espoir qu’il soit arrêté afin que vous puissiez vous en saisir pour accabler le pouvoir en place et, pourquoi pas, lui faire voir ce que promettait Zaida ? Nous aussi on attend de voir !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:16, par De-CODER
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Vous n’avez pas honte d’envoyer dans la rue des jeunes en cobaye juste pour faire vos déclarations ridicules ? Pourquoi vous ne sortez pas marcher vous-même ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:17, par Jonassan
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    ...Dialogue et apaisement... vous dites ? ...garantir la sécurité.... Relisez intelligemment vous même votre écrit et tirez-en les leçons.
    1) ... Avec ou sans autorisation, nous ... Comment pouvez-vous venir encore demandez aux autorités de vous garantir la sécurité ? Comment pouvez-vous venir parler de dialogue et d’apaisement. Si quelqu’un vous dit avec toi ou sans toi, je traverse la rivière et pendant qu’il se noie il vienne crier que si vous ne le sauvez pas c’est que vous êtes ingrats ?
    2) Pour ce qui est de la nature de la gouvernance, c’est à la justice de parler. Vous vous plaignez qu’on vous demande à la justice de trancher ce différent ? Qui doit alors trancher ? Celui à qui vous dites que vous allez lui apprendre à gouverner ? UN PEU DE LOGIQUE DANS VOS COMPORTEMENTS. Avez connu l’étudiant Bohir, Dabo Boukary et bien d’autres ? Eux, n’ont pas eu la chance de répondre devant la justice, on les a condamné et exécuter la condamnation. LE BURKINA FASO d’après insurrection n’a point de leçons à recevoir des avatars du Burkina faso avant insurrection.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:17, par AMADOU
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Ainsi donc la CODER tient son insurrection. Bientôt le 31 octobre. Zaida a entamé et le Ablassé national est tapis dans l’ombre pour cogiter. Sans délai comme disent les Lookman la CODER va sonner la mobilisation pour réclamer la libération de Pascal Zaida leur article 37.A vos marques. L’idéologue Achille Tapsoba sera désigné pour diriger la transition. Rock sera bientôt Togolais parce qu’il va fuir a Lomé. Au lieu d’écrire la CODER devrait organiser une marche ( Tout le monde ne sais pas lire mais tout le monde sais marcher)

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:33, par ragomzanga
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    - A quoi répond cette marche dite contre la mauvaise gouvernance ? Que cache-t-elle ?
    - Quelles sont les accointances entre la CODER et le CED de pascal ZAIDA ?
    - Pourquoi s’agitent-ils dans ces derniers jours ? NAFA, Nana Thibaut, CED, CDP ???
    - Qui sont les plus grandes menaces de la paix et de la Démocratie dans ce pays ?
    Une chose est sûr, le système politique qui a régné pendant 27 ans n’est pas totalement déraciné. Il y a encore du travail à faire par les citoyens burkinabè.
    RAGOMZANGA

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:34, par TIENFO
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Cette déclaration est purement et simplement comme un non évènement de même que l’existence même du CODER et du CED. Une réaction contraire du CODER m’aurait étonné. Encore moins leur silence. Le CODER et le CED de Pascal Zaïda ont les mêmes sources de financement. Ces deux structures poursuivent les mêmes objectifs à des niveaux différents. CODER rassemble de partis politiques, CED rassemblements d’OSC. le CED représente l’aile jeune du CODER. Espérons seulement que ce n’est pas leurs milices qui sont à la base de l’insécurité.
    Comme je l’ai déjà dit, il est temps que les uns (CODER) et les autres (CED) travaillent durement pour nourrir leurs familles à la sueur de leur front. Pour paraphraser Alpha Blondi « travailler c’est trop, voler c’est pas bon, mendier à la charité quelque chose que je ne peux plus faire ». Vous ferez mieux de travailler même si c’est dur pour vous. CODER, CED et autres organisations du genre revoyez vos objectifs. Voilà des gens qui vivent de la duperie de ceux qui les suivent. Triste. Des gens qui ne connaissent rien d’autres que la facilité sur fond de trahison.
    Activités de CODER et de CED non évènement, moins barre. Ya foyi

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:40, par sokotoi
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Il y a des gens sous la terre au cimetière de Gounghin qui auraient voulu être arrêté comme les membres CED mais ils ont été froidement abattu quand vous étiez au commande de ce pays !
    Arrêter de divertir le peuple ! Tuer et mettre en prison vous choisissez quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:42, par MAGIE
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    La limitation du mandat présidentiel n’était elle pas consacrée par la constitution,, ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:50, par JENNIFER LOPEZ
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Héééé Achille toi aussi. Donc ce que les gens disent la c’est vrai ; tu as poussé le petit Pascal voila lui en prison maintenant......Fallait sortir toi même marcher.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 08:52, par L’Ogust
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    La CODER nous parle de "répression violente, humiliante, dégradante et d’une autre
    époque". Je souhaite que ces tristes sires de la CODER nous disent combien de blessés,
    de blessés graves et de morts a entrainé la dite répression.
    Une répression d’une autre époque ? L’époque de Blaise COMPAORE ?
    C’est connu, le tueur a peur du gourdin. Achille M J TAPSOBA et autres débris politiques
    de la CODER, quels qualificatifs allez-vous employer pour parler de la répression des
    30 et 31 octobre et du coup d’Etat manqué ? Trop facile aujourd’hui pour des pyromanes
    d’hier de vouloir porter des combinaisons de pompiers.
    Je demande aux membres de la CODER d’aller expliquer aux familles de victimes de
    l’insurrection et du coup d’Etat que "...la liberté de réunion, la liberté d’opinion et la liberté
    d’expression sont des droits fondamentaux consacrés par la Constitution du Burkina Faso"
    et que "...il revient à l’Etat d’assurer la sécurité de tous lors des manifestations".
    La CODER est tombée bien bas pour vouloir faire de la récupération politique à propos
    de la tempête dans un verre d’eau causée par un certain Pascal ZAIDA.
    Depuis le temps, ces pêcheurs en eaux troubles de la CODER nous clament "réconciliation
    nationale". Pourquoi jusqu’à présent n’ont-ils pas entrepris la démarche nécessaire et
    ultime de rencontrer les familles des victimes de l’insurrection et du coup d’Etat ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 09:06, par papadweogo
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    je pense qu’il est indecent de vouloir cautionner une manifestation interdite. force doit rester à la loi. Ne pas arreter ZAIDA aurait constitué un précedent grave

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 09:08, par lewang
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Si vous reconnaissez aussi l’entêtement des responsables du CED je crois que le débat est clos. Dans un état de droit, il y a des règles pour vivre en société. Même sous la dictature de votre "dieu" il y avait des règles. Donc celui qui enfreint ces règles sait à quoi il s’expose. Comme lui n’a pas peur et préfère dire haut ce que vous, ces maitres disent bas, il n’a qu’a porté les conséquences. Ce ballon d’essai ne marchera pas et j’invite les autorités à être plus ferme face à ces provocations. Le pays n’est pas géré par des chiens cas même ! il reste ce délinquant de Nana Tibo... on l’attend !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 09:20, par Biola
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Quelqu’un risque de détaller encore mais cette fois ci dans le coffre d’une charrette.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 09:23, par sidzabda
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    On s’attendait effectivement à ce que la CODER publie une déclaration de ce genre ; puisque tout se sait dans ce beau pays de savane. Zaida Pascal n’est qu’un envoyé du CDP.
    On commence par condamner les 2 parties pour finir par condamner avec des mots IRRESPECTUEUX comme eux seuls ont le secret les autorités communales et le pouvoir en place.
    "Des libertés acquises de haute lutte" ! Vous n’avez pas honte, vous nne connaissez pas la honte Est ce que vous avez participé à cette lutte ? C’était vouus le blocage oui ; les ennemis de la liberté !!!!!!!!!!!
    Bref vous êtes à la base de la détention de Pascal Zaida.
    La démocratie n’a jamais garantie des comportements qui vont à l’encontre du bon sens.
    Souffrez que votre ENVOYE se retrouve bêtement au youf...

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 09:36, par verite
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Monsieur/madame du web admi, cessez de bloquer mes commentaires. Filtrer les commentaires c’est une facon de museler les intervenants. Ailleurs (Chez les blancs, comme on copie) on laisse le commentaire apparaitre et si les intervenants trouvent que le commentaire est mal place, ils votent pour que le web admin le supprime (vous devrier alors definir des limites par example 1 commentaire ayant recu 5 "thumbs down" est supprime. Mais vous laissez des traces qui prouveent que par example l’intervenant "verite" a intervenu mais son intervention a ete "monitored"). On doit pas laisser quelqu’un tout seul decider de bloquer ou de laisser apparaitre les commentaires cest pas democratique. Juste une critique constructive pour vous ameliorer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 10:02, par idi
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Ok et voilà ! on les voyait venir et effectivement ils sont arrivés ! Les autres sont toujours en cours de route : le CDP, la NAFA, l’ADF/RDA,... et que sais-je encore ? Les forces obscures qui étaient dans l’ombre à la manoeuvre commencent à apparaitre au grand jour.
    Ce qui écoeurant, c’est le mensonge éhonté, malhonnête et diabolique qui accompagne la déclaration. SVP qui était témoin oculaire de la scène ? il n’y a nullement eu de brutalité comme ils le suggèrent ! Ils étaient une dizaine tout au plus ! j’y ai fait un tour, mais c’était désert ! Il faut geler les comptes de toutes les structures et partis politiques qui soutiennent l’anarchie car c’est la partie visible de l’iceberg de complot démoniaco-terrosiste qu’ils préparent comme ça.
    CODER, allez demander la réconciliation aux familles des victimes si vous êtes sincères dans vos démarches.
    Sous Blaise des Achille et consors, on a vu pire que ça ! Djibril BASSOLE a même fait rasé des gens ici du MBDHP et des syndicats ! De grâce, Simon faut commencer à faire comme BARRY Denise Auguste sous la transition. Arrête tous les suspects qui complotent et le vrai peuple vous sera reconnaissant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 10:08, par M.S.
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Quelqu’un peut-il m’aider à comprendre cette partie de la déclaration ? " .... la CODER déplore l’entêtement des autorités municipales et des responsables du CED à camper sur leurs positions respectives intenables, qui n’ont pas permis d’aller au dialogue et à l’apaisement" ? Aidez-moi en illustrant d’exemples précis les éléments constitutifs de l’entêtement de chaque partie (autorités municipales et CED) ; en précisant les positions intenables de chaque parties (autorités municipales et CED) et en spécifiant ce que devraient être l’attitude des pouvoirs publics en pareille situation.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 11:06, par Haroune
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Eh bien vous étiez où le jour de la marche ? Sortez demander le retour de Blaise et vous aussi vous aurez droit au traitement violent, inhumain, dégradant et d’une autre époque comme vous le dite. Pende de ....

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 11:14, par Sans rancune
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Bourreaux d’hier, Victimes aujourd’hui
    Gouvernants hier, Opposants aujourd’hui
    Tout est vanité !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 11:46, par Allons seulement
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Bravo à la CODER pour cette mise au point. J’ai adoré ces quelques phrases chocs et véridiques
    "Le Burkina Faso en est-il vraiment arrivé à une situation où il lui est impossible de garantir la sécurité de ses filles et fils lors d’un « meeting » à la place de la nation ?"
    "La CODER tient à rappeler que la liberté de réunion, la liberté d’opinion et la liberté d’expression sont des droits fondamentaux consacrés par la Constitution du Burkina Faso."
    "Elle met en garde les autorités municipales contre toute tentative basse et malsaine de musêlement de la voix du peuple dans toute sa diversité et sa pluralité.
    Aujourd’hui c’est le CED et demain quelle organisation, ne ventant pas les mérites inexistants du pouvoir en place, sera interdite de manifestation ?"
    A bas le maire de Ouagadougou !
    A bas la force brutale et vicieuse !
    Vive la CODER !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 12:39, par Élève de Maternelle
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Chronologiquement Zaïda en citoyen respectueux des lois a d’abord pris acte de l’interdiction de son premier meeting qu’il n’a pas déroulé il a ensuite quelques jours après réintroduit une 2 eme demande d’autorisation pour un second meeting qui a également été interdit.
    La mairie aurait du discuter avec Zaïda pour trouver un compromis pour lui permettre de faire son 2 eme meeting au lieu de botter en touche et nier son droit constitutionnel. L’autorité administrative n’est pas là pour nier le droit des citoyens mais leur permettre de les exercer dans la paix. L’attitude de la mairie est manifestement un entêtement irresponsable et pas réfléchi : on peut comprendre qu’on interdise exceptionnellement une fois mais l’interdiction ne peut pas être la règle. Zaïda par réaction à l’atteinte de son droit constitutionnel à la 2 eme interdiction s’est mis dans la peau d’un brimé et a voulu défendre son droit mais à tactiquement fauté parce que même si tu as raison il faut tenir compte du rapport de force il aurait dû avec un conseil juridique se battre contre la mairie pour que la mairie mette de l’eau dans son vin et lui permettre de s’exprimer. En analysant les faits il y aux droit et de la politique le premier ne souffre d’aucune ambiguïté d’interprétation mais le second obéit à la loi du rapport de force.
    A mon humble avis chacune des 2 parties a manqué de maturité démocratique : une discutions saine et républicaine aurait permis de trouver un compromis acceptable pour les 2.
    A mon humble avis nous sommes à la maternelle de la démocratie et cet incident qui est issue d’un cocktail d’abus de pouvoir de viol de droit et d’incivisme est un cas pédagogique qui nous permettra de grandir au plan démocratique si on en tire toutes les leçons avec humilité.

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2017 à 16:07, par madjer
      En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

      mon chers ami je te respect honnêtement. Voici quelqu’un qui réfléchi et qui fait une analyse parfaite sans partie prit dans ce sujet. Mon ami élève de la maternelle merci pour ton intervention et tu me donne envie de rester ici pour discuter, sinon tous ces internautes que je viens de lire sont tous sans exception des petits esprits qui demeures dans le dogmatisme et en plus ils sont animés d’une haine viscérale contre leur propre frère. Sincèrement la majorité de Burkinabé qui interviennent ici sur le fasonet sont réellement nul dans la tête car ils passent tout leur temps sur le fasonet dans des déclarations dépourvues de toutes analyses. Il y a même des intellectuels qui écrivent ici mais en réalité quand tu les lis c’est vraiment des moutons. Je me demande réellement comment les gens peuvent être nul et nul sur toute la ligne et incapable de comprendre la situation que nous vivons ici au Burkina avec ce régime. Une question : est ce que réellement ça va au burkina depuis que le MPP est au pouvoir ? Donc pascal ZAIDA n’a pas le droit de dire ce qu’il pense ? Est ce qu’il y a une forme de dictature plus que ce que monsieur ZAIDA et ses compagnons viennent de subir ? Et vous tous cantonné à le critiquer sans aucune analyse profonde émanant de votre carence notoire. ce n’est pas la peine !

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 13:00, par yelmion
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Messieurs de la CODER, vraiment, on ne vous comprend pas. Salif Diallo et Alassane Sakandé ont dit que c’est leur parti le MPP qui a organisé l’insurrection. D’autres hommes politiques tels que Touré Soumane ont qualifié les évènements des 30 et 31 octobre 2014 de coup d’Etat perpétré par Zida et ses OSC, notamment le Balai Citoyen. Vous, vous continuez de considérer qu’il s’agit d’une véritable insurrection populaire en acceptant d’être les seuls responsables de ces événements. Vous avez sillonné le pays pour demander pardon. Sur quoi fondez-vous alors votre demande de réconciliation nationale dès lors que vous reconnaissez la légitimité de ce pouvoir des insurgés et vos seules fautes ? Pourquoi vous étonner que le MPP qui se dit l’organisateur de cette insurrection mette tout en oeuvre pour conserver le pouvoir qu’il a ainsi acquis, notamment en caractérisant de désordre, trouble à l’ordre public ou d’acte de rébellion toute contestation ou manifestation contre son pouvoir ? On voit que dans votre déclaration, vous ne parlez même pas des Smockey et autres à qui on a permis de manifester sans aucune autorisation. Certaines de leurs organisations n’avaient même pas de récépissé de reconnaissance. Vous ne rappelez pas non plus le précédent commis par Simon lorsqu’il avait fait débarquer Achille et Zambendé de l’avion qui devait les emmener en Côte d’Ivoire... Les amitiés supposées de certains membres de la CODER avec les tenants du pouvoir MPP ou votre volonté farouche de réconciliation nationale ne saurait justifier des déclarations timides face à des violations aussi grossières de libertés aussi fondamentales que celles d’opinion, d’expression, de réunion et de manifestation qui sont du reste garanties par la Constitution. Allons seulement... vers la dictature !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 14:55, par L’Ogust
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Internaute Allons seulement, la médiocrité morale, intellectuelle et politique n’a ni âge,
    ni sexe !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 15:43, par BKG
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Toute cette histoire est un montage grossier pour nous endormi. C’est une pièce théâtrale dans laquelle le rôle principal est joué par le nommé Pascal Zaîda. Et les metteurs en scène de cette pièce bidon sont les acteurs de l’actuel régime et du régime déchu. Au regard de ce qui suit, le régime pourrait se justifier en matant d’autres manifestation de la société civile dont il jugerait leur marche hostile à sa politique. Et personne n’aura à redire. Les autorités utiliseraient le sort qu’ils avaient réservé à Zaîda comme pour se justifier. Et si on a accepté le sort qui a été réservé à celui ci nous devrons aussi accepter le même sort qui sera réservé à d’autre manifestation de rue. Pascal Zaîda s’est très bien qu’il n’aura rien à craindre. Si ça tenait qu’à moi il n’y allait même avoir de journaliste couvrir sa plaisanterie de meeting. C’est ce qu’il cherchait afin de faire son show. Soyons vigilant pour la suite

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:09, par Gondouanais
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Chez nous au Gondoina, nous avons un plan et il semble fonctionner nous avons d’abord constituer nos organes.
    - La Coalition des Déchus de l’Ex-Régime
    - des Organisations Suporters de la Coalition
    - des Parties partis aux histoires différentes. d’autres étais des énémis de l’autre coté que le peuple à sanctionné pendant les élections derniers avec moins de 3% de suffrages, en faite leur langue les ont fourchu, plutôt été trop fidèles à leur cœur en dévoilant leur vrai nature sur les médiats internationaux mais c’est pas grave aujourd’hui on a fait la paix et on boss ensemble. et d’ailleurs la PAIX chez nous c’est le mot qu’il faut pour baratiner les pauvres Gondouanais. Afin de libéré nos amis G1 et G2 au Gnouf.
    - Et en fin nous avons trouve un Commandité-Exécutant des Déchus. son rôle c’est provoquer pour divertir.
    Pour la mise en Œuvre du plan, chacun doit avoir son rôle à un temps précis. Nos différents partis et réseaux d’amis de tout genre vont mettre pression pour la libération de G2, et dès qu’on a ça notre Commandité doit aller sur le terrain et forcer dans les 18 pour obtenir un carton, en suite nos OSC (Organisations Supporters de la Coalition) vont commencer à crier "Confiscation de la libéré du citoyen gondoinais" puis après nous les commendataires, nous allons prêter mais forte par des conférences de presse et autres actions... Nous allons ainsi animer la presse, les médias et divertir ainsi les gondoinais et gondoinaises, ils vont oublier un temps soit peu la libération de G2 et pendant ce temps nous préparons la libration de G1 et pour ça y’a pas d’inquiétude un grand ami à nous est en route il va peser fortement. Ah Oui, tu vois que le plan est en marche non !!!
    Le peuple insurgé du Gondoina vous voit venir et se prépares aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 12:34, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Communiqué de la Coder sur l’interdiction de la manifestation du Cadre d’expression démocratique (CED) de Pascal Zaïda le samedi 21 octobre 2017

    Bjr .Voila enfin le vrai visage des commanditaires de la sale besogne de PASCAL ZAIDA qui étaient tapis dans l’ombre.CDP ,CFOP ,CODER, OSC DU REGIME DECU DE BLAISE COMPAORE......les visages des déstabilisateurs de régime MPP ET MOUVANCIERS sont connus. La bataille pour le pouvoir en 2020 à commencer. A CHACUN D’ AFFUTER SES ARMES.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés