Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

DECLARATION • dimanche 22 octobre 2017 à 13h20min

Ceci est une déclaration de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation (CODER) à l’occasion de son premier anniversaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : Après une année d’existence,  la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

Depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, le Burkina Faso vit une crise multidimensionnelle jamais égalée qui a mis en danger le vivre ensemble des burkinabé̀. Face à cette situation de plus en plus difficile à supporter, des filles et des fils du Burkina Faso, épris de paix, de Justice, refusant de céder à la division, à la haine ou à la peur , ont décidé malgré leurs divergences d’opinion, de se donner la main pour aider la nation à se réconcilier avec elle-même et le pays à se reconstruire.

Ainsi est née le 16 octobre 2016, la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale (CODER), creuset de réflexions et d’actions politiques ayant pour principal objectif la réalisation de la paix, de la justice et de la réconciliation nationale.

En douze mois d’existence, la CODER, malgré la méfiance qu’elle a suscité à tort ou à raison au départ, s’est illustrée au fil du temps comme une véritable locomotive nationale pour la paix, la justice, la concorde et la réconciliation nationales. La CODER a entrepris, à l’intérieur comme à l’extérieur du Burkina Faso, des rencontres avec les leaders d’opinions, les autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses, les populations des différentes localités ainsi que les amis et partenaires du Burkina Faso.

Toutes ces rencontres et actions ont conforté la CODER dans la justesse et la noblesse de la mission qu’elle s’est assignée, car le Burkina Faso et le peuple burkinabé aspirent à une paix profonde, à une justice équitable et impartiale et au-delà de tout, à une véritable réconciliation nationale, seule alternative réaliste et incontournable pour sortir notre pays de la crise dans laquelle il s’enfonce malheureusement chaque jour un peu plus.

En ce jour anniversaire, les membres de la CODER voudraient exprimer leurs sincères remerciements à toutes celles et à tous ceux qui les ont soutenus et réaffirmer au peuple burkinabè tout entier, qu’ils sont aujourd’hui plus que jamais déterminés à poursuivre cette œuvre salvatrice qu’est le travail pour une véritable réconciliation nationale.

Ils promettent d’accroitre leurs efforts pour parvenir à une paix réelle des cœurs. Ils saisissent l’occasion pour féliciter le peuple burkinabè pour son refus de cautionner les appels à la haine et à la division qui lui ont été lancés ces derniers temps. La CODER, invite tous les mouvements et individus qui, guidés par leurs seuls intérêts malsains et égoïstes continuent de vouloir faire de l’exclusion et de la division leur fond de commerce pour pouvoir survivre, à abandonner cette pratique inacceptable. Le peuple burkinabé̀ est un et se doit d’être uni.

La CODER invite solennellement le Président du Faso, garant de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale, à se démarquer clairement et publiquement des mouvements et personnes, dont l’action est de tout faire pour consacrer une dangereuse démarcation entre les burkinabé en peuple dit insurgé et le reste de la nation, en condamnant toutes leurs manœuvres d’incitation à la haine et d’efritement de l’unité nationale.

La CODER, tout en réaffirmant son attachement à une justice équitable, impartiale et indépendante, appelle tous les burkinabè sans distinction aucune, à la retenue, la tolérance et au pardon en gardant toujours présent à l’esprit que rien de solide ne se construit dans la discorde, la division et la haine. L’unité et l’union des filles et fils du Burkina Faso n’ont pas de prix. Ensemble, allons à la réconciliation nationale pour donner un avenir radieux à notre cher et beau pays que nous aimons tous : le Burkina Faso.

Paix – Justice- Réconciliation

Fait à Ouagadougou, le 16 octobre 2017

Pour la CODER

Son Président

Achille M. J. TAPSOBA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 octobre 2017 à 11:06, par LePigeonRêveur
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    tchrrrrrruuurrrrrrrr karissa, on est fatigué de vous, un peu de cas même là !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2017 à 12:03, par Le Boss
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    Il faut dissoudre ce regroupement de partis dont l’objectif ainsi defini ne nous menera nul part. Vous avez vu la journée de pardon et de reconciliation organisée au temps du Blaiso ?.
    qu’est ce cela a donné, rien car les fondements manquants. C’est pour cela meme que son pigion a refusé de s’éléver dans le ciel comme les autres pigions. Donc arreter de nous tourner en rond. Nous avons autre chose à faire. Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2017 à 12:49, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    S’il n’y avait pas réconciliation vous n’ allez pas faire vos vas et viens et instrumentaliser des jeunes pour soit disant le retour triomphant de votre mentor ivoirien en occultant la justice.Soyez sincère avec vous mème allez y dans les familles des martyrs et demandez leur pardon pour votre entêtement qui a entrainé la mort de ces jeunes vous allez vous senti réconcilier avec vous mème et avec les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2017 à 13:09, par Nabiiga
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    ’La paix réelles des cœurs’ vous dites ? Aux dépens de qui ? Au fait, qui êtes-vous ? Un ONG, un groupe djihadiste, un OSC, ou encore un parti politique ? C’est quand vous nous aurez situé sur votre identité réelle, que nous saurons comment vous recevoir. J’ose vous dire que, (car difficile de réveiller celui qui prétend de dormir), ce qui endeuille les burkinabè concrètement est que, non seulement votre définition de paix s’axe sur un seul individu et la non-poursuite en justice de celui-ci et ses apologistes/acolytes de toute coloration confondue pour des crimes commis dans notre pays, elle est, de surcroit, très restreinte et manque cruellement sur quoi se fonder. Vous vous êtes campés sur la réconciliation comme base pour atteindre votre compréhension de paix qui est en substance, selon vous, la libération et non-poursuite en justice pour des crimes commis. Net, on vous a chassés comme des pestes de là car, qui dit réconciliation, dit guerre civile. Guerre civile au Burkina ? Il n’y en a pas eu récemment dans la mémoire collective nationale. Ce qui s’est passé au Burkina était un soulèvement de la population, épris de justice et las de tout, contre la monarchisation du pouvoir public par un clan. Vous remarquerez aisément qu’il n’y avait pas d’autre force en face n’eut été la force qui a été créée de toute pièce par ce même clan pour le protéger. Donc, le soulèvement populaire était contre le clan et toute personne et/ou force qui s’exécutait au nom de ce clan-là. C’est bien loin d’une guerre civile. À titre d’exemple, en Côte d’Ivoire, il y eu bel et bien une guerre civile ; le nord contre le sud. Pour apaiser l’esprit national, il leur fallait une réconciliation, chose qui y a été faite. Depuis, les fils et filles de ce pays-là se parlent, tant bien que mal. Aujourd’hui, vous de ce CODER nauséabond aux intentions djihadistes, vous voilà derechef, de manière éhontée et sans vergogne dois-je insister, en train de déranger la quiétude nationale par un autre terme dont vous êtes sûrs, énervera les populations. En tout cas, ne mettez pas la patience des gens à l’épreuve ! N’gaw !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2017 à 14:12, par Abob
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    Encore vous avec vos histoires à faire dormir debout. Les sempiternels discours du politiquement correct pour enfumer les gens en pensant ainsi exister en amusant la galerie !

    ""rien de solide ne se construit dans la discorde, la division et la haine.""

    C’est maintenant que vous savez ça ? Pourquoi vous ne disiez pas ça depuis les 30 ans passés. Durant votre dictature de 27 ans, vous avez pensé à la paix des cœurs en endeuillant autant de familles dans ce pays ? Vous avez peur de quoi ? D’être jugés ?
    Toi Achille Tapsoba et tes comparses du CDP et autres sbires dans le genre Ablassé, Gilbert et Cie, vous êtes capables aujourd’hui de faire des efforts pour une soit disant paix réelle des cœurs ici au Burkina ? Après un an d’existence, vous vous contemplez le nombril. Qui vous a dit que vous étiez crédibles ici au Faso ? Vous dormez debout hein !
    Quelle poésie ! Avec vous, nous apprendrons aussi que par vos efforts et vos talents de prestidigitateurs, le soleil se lèvera bientôt à l’Ouest et se couchera à l’Est. De cela, vous en seriez bien capables car de vos mensonges et de vos coups foireux, même le Bon Dieu n’en sera pas épargné ! Vous de la CODER, contribuer à parvenir à une paix des cœurs ici au Faso, je n’y crois absolument pas, surtout quand ce genre de torchon est signé par un Achille Tapsoba quand ce n’est pas par un Gilbert N. Ouédraogo ou encore par un Ablassé moaga musulman du plateau central.
    Laissez-nous respirer, l’heure n’est pas à vos chants de griots. Les burkinabè ont mieux que cela à faire. Nous nous passerons de vous pour vivre en paix dans ce pays, malgré tout ce que vous mijotez avec vos maîtres apatrides en errance dont vous préparez sournoisement le retour providentiel !!! Sachez une chose. Vous allez nous obliger à vous bastonner ici publiquement si vous continuez à nous narguer ainsi au lieu d’aller vous cacher avec votre traitrise. Le moment viendra. Ce n’est même plus loin. Allez-y nous ramener vos mentors !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2017 à 20:57, par cheickh
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    En réalité, on peut penser que votre quête est de bonne foi, mais elle n’arrange nullement ni le président lui même, ni le peuple, car elle semble trop hâtive.
    Et si vous êtes tant pressés, c’est parce que vous savez que le MPP n’a pas encore réussi à occuper totalement le terrain. Toutes les structures étatiques comme privées appartiennent encore à 80 pour cent au CDP et ses alliés. La bouteille CDP n’étant pas encore totalement renversée, vous voulez vous empresser de la redresser à votre avantage. Une réconciliation dans ces conditions-là n’aura rien d’équitable. Voilà pourquoi il faut que vous patientez d’abord, jusqu’à ce qu’on soit convaincu que vous avez tout perdu. C’est à ce moment-là seulement, que tout le monde pourra discuter à partir de zéro et de manière égalitaire, ou pourquoi pas avec une légère avancée du régime actuel sur vous. Et même avec çà, il vous faudra accepter toutes les étapes et non vous accrocher à une seule. Donc les gars, veuillez attendre le temps nécessaire, car il finira par arriver.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2017 à 12:08, par SILENCE
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    A mon avis évitons de commenter ce genre d’article. On perd du temps avec ce gens. Passons à autre car à force de commenter ils se croient importants.merci

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2017 à 18:30, par cheickh
    En réponse à : Burkina : Après une année d’existence, la CODER promet d’accroître ses efforts pour parvenir à une paix réelle des coeurs

    Ah très exact hein Nabiiga !Toi au moins tu as vu juste, parce que quant à moi, je n’avais pas vu aussi ce côté-là ! Mais qu’ils sachent une fois pour toutes que la vie, c’est aussi cela, on ne peut gagner de partout à la fois. Bref, en attendant çà leur apprendra, car tout le monde a déjà tout compris.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés