Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

vendredi 20 octobre 2017 à 03h00min

Ceci est un communiqué de presse des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de la ville de Ouagadougou sur les décisions de justices, notamment sur la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé alors qu’il était incarcéré pour son « implication » dans le coup d’Etat de septembre 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

Dans la nuit du mardi 10 octobre 2017, les patriotes, les progressistes et les révolutionnaires de notre pays ont appris avec indignation la mise en liberté provisoire de Djibril BASSOLE par le tribunal militaire, acte qui n’est rien d’autre qu’une énième remise en cause des acquis et attentes de l’Insurrection et de la Résistance victorieuse réalisées par notre peuple.

Progressistes et révolutionnaires, jeunesse populaire de la ville de Ouagadougou,
La libération de Djibril Bassolé montre que notre Etat totalement failli, dont fait partie le système judiciaire, est incapable et ne veut pas aller dans le sens de la soif de justice de notre peuple, qui a tant souffert du système de gouvernance néocolonial et criminel de la IVème République. Et cela pour deux principales raisons :

1) Le système judiciaire en place est celui conçu par les bourgeois (civils et militaires) sous Blaise Compaoré pour se protéger en écrasant les gens du peuple. On ne peut donc pas s’attendre à ce que cette justice juge les dignitaires du pouvoir de Blaise Compaoré. C’est ce à quoi nous avions assisté avec la Haute Cour de justice qui s’est révélée être un instrument de diversion judiciaire du peuple. Et c’est le même scénario qui nous attend avec la justice militaire que les avocats des généraux Bassolé et Diendéré veulent casser !

2) Le pouvoir actuel a refusé d’aller dans le sens de la volonté populaire qui est de créer des tribunaux spéciaux pour juger les crimes commis lors de l’Insurrection et de la Résistance qui sont manifestement des crimes politiques, à l’image de ceux commis par Hissène Habré au Tchad et les Nazis pendant la deuxième guerre mondiale. Et cela parce que ceux que le peuple veut juger sont, en réalité, des amis de ceux qui sont actuellement au pouvoir !

Progressistes et révolutionnaires, jeunesse populaire de la ville de Ouagadougou,
Les partisans de Bassolé et de Diendéré (Zaida et Cie) ont fini par nous avouer que ceux-ci sont les amis des terroristes en nous chantant sur tous les toits que s’ils sont libérés, les attaques terroristes contre notre pays vont cesser ! C’est pourquoi, en attendant que notre peuple en finisse avec le terrorisme par la voie révolutionnaire, les amis des terroristes doivent rester en prison et être jugés pour les assassinats des 30, 31 octobre, 02 novembre 2014, de septembre 2015, pour les dossiers Thomas Sankara, Norbert Zongo, Dabo Boukary et autres et pour leur complicité avec les terroristes qui endeuillent notre peuple. Ceci n’est pas négociable.

Pour les CDAIP, nous assistons à une offensive réactionnaire pour la liquidation des acquis de l’Insurrection et de la Résistance populaires. La lutte pour une vraie justice est inséparable de celle pour l’achèvement de la révolution. C’est pourquoi ils lancent un appel pressant à la mobilisation et à la résistance pour exiger :

-  L’annulation de la liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé ;
-  Le retour en prison de tous ceux qui ont été libérés au mépris de la justice ;
-  La création de tribunaux spéciaux pour juger les dignitaires du pouvoir de la IVème République pour leurs crimes de sang et crimes économiques.
- 
Pour la Coordination des CDAIP de la ville de Ouagadougou
TARPAGA Elie, président

Ouagadougou, 11 octobre 2017

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 octobre 2017 à 15:29, par Citoyen
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    résistance contre qui ? Arrêtez d’amuser la galerie !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:29, par pablo ferane
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Safiatou Lopez commence a avoir raison deh ! la prochaine insurrection la ce sera contre les juges ohh. puisque c est les juges acquis qui sont toujours la comment voulez vous que ca avance ? les memes juges qui ont juge le soit disant coup d etat manque de 1998 abvec les oualy et consort la ; ils ne sont pas la pour juger rapidement comme ils avaient fait au temps de Blaiso et de Boureima badini non ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:42, par sidzabda
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    C’est bien dit chers camarades des CDAIP ! Je pense que l’heure est grave ! Même ceux qui en dotaient savent maintenant que sous la pression des partisans de la réconciliation, le pouvoir actuel veut réellement faire du mouta mouta sur les dossiers des martyrs et des autres dossiers de crimes de sang et économiques sous Blaise Compaoré. Comme vous le dites, ce sont des amis qui ne peuvent se juger. Il appartient donc au peuple de le faire et pour ce faire, il faut que le peuple achève la révolution pour avoir une justice du peuple, révolutionnaire !
    Contrairement aux messieurs de la CODER, il ya bel et bien au Burkina des insurgés et résistants d’un coté et ceux qui affament, pillent et martyrisent le peuple de l’autre !
    CDAIP, nous allons sortir le 4 novembre à la marche-meeting pour porter haut vos revendications qui sont celles du peuple !

    En avant pour un Burkina libre et débarrassé de l’impunité et de l’injustice !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:43, par ALPHA
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    VOUS ETES LIBRE D’EXPRIMER VOTRE OPINION. MAIS RETENEZ UNE CHOSE : VOUS AVEZ PRIS QUELQUES EMPOCHER ( ARGENT) . VRAI OU FAUX ? MAIS LA VÉRITÉ JAILLIRA ET PAS POUR LONGTEMPS. EN ATTENDANT MANGEZ. WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:47, par sidzabda
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    C’est bien dit chers camarades des CDAIP ! Je pense que l’heure est grave ! Même ceux qui en dotaient savent maintenant que sous la pression des partisans de la réconciliation, le pouvoir actuel veut réellement faire du mouta mouta sur les dossiers des martyrs et des autres dossiers de crimes de sang et économiques sous Blaise Compaoré. Comme vous le dites, ce sont des amis qui ne peuvent se juger. Il appartient donc au peuple de le faire et pour ce faire, il faut que le peuple achève la révolution pour avoir une justice du peuple, révolutionnaire !
    Contrairement aux messieurs de la CODER, il ya bel et bien au Burkina des insurgés et résistants d’un coté et ceux qui affament, pillent et martyrisent le peuple de l’autre !
    CDAIP, nous allons sortir le 4 novembre à la marche-meeting pour porter haut vos revendications qui sont celles du peuple !

    En avant pour un Burkina libre et débarrassé de l’impunité et de l’injustice !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:54, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    "...LES PATRIOTRES, PROGRESSISTES, REVOLUTIONNAIRES..." Héiiiii MES TYPES. DOUCEMENT-DOUCEMENT.C’EST TROP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:54, par X
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    VOUS ETES LIBRE D’EXPRIMER VOTRE OPINION. MAIS RETENEZ UNE CHOSE : VOUS AVEZ PRIS QUELQUES EMPOCHER ( ARGENT) . VRAI OU FAUX ? MAIS LA VÉRITÉ JAILLIRA ET PAS POUR LONGTEMPS. EN ATTENDANT MANGEZ. WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 16:06, par Monoeiloui
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Autant dire à la justice de cesser de travailler sur ce dossier. Vous connaissez déjà votre coupable que vous avez désigné par on ne sait quelle accrobatie. Ce n’est pas parce que le gars est soupçonné qu’il doit forcement le coupable parce que certains cherchent sa tête à tout prix. Habaaaa ! Burkinabè ressaisissez-vous. Même si le monsieur constitue une menace pour ceux qui vous nourrissent (pour vous amener à l’abatoire) ce n’est pas comme ça qu’il faut agir. Quelle haine ! De quels acquis de l’inssurection parlez-vous ? Le plus visible c’est l’indépendance de la justice. Maintenant que cette justice n’est pas aux ordre vous commencer à protester ses décisions. Autant dire que vous luttez contre les acquis ce cette insurrection. Nous sommes tous des Burkiabè. Faites attention. Que Dieu prenne pitié de ce pays !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 16:28, par kampad
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    eh !!! Allez chercher du travail car OSC ne nourrit plus son homme
    Depuis quand vous vous opposez à une décision de justice ; qui êtes vous ?
    Les OSC de 2014 ont vidé les caisses donc cherchez d’autres canaux de financement de vos associations fantoches ; n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 16:28, par Douaajo sikambe
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    OOO Pauvre Burkinabe ;
    Pourquoi se pleindre au gouvernement que les jeune on besoin de metier ? Regardez partout ya de groupe qui se creee jour pour revendique ..Vous avez du travaille ..tout . mouvement son finance ..donc aux chaumeur de passer toute la journee a revandique a crier dans les rue de Ouaga..Le Burkina le pays le plus pauvre au monde est le premier pays aux monde avec des Association de.......au moins le BURKINA est le premier aux monde de Plainte et des association..On doit nous donner le premier prix Mondial Bientot.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 16:32, par  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    "en attendant que notre peuple en finisse avec le terrorisme par la voie révolutionnaire" Hummm !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 17:01, par bigbalè
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Mr Douaajo sikambe !
    Soyez courageux et assumez-vous ! Revisitez ce que vous avez écrit, c’est totalement décousu et incompréhensible. Même si le français n’est pas notre langue maternelle, il se faut se faire comprendre quand on écrit pour les autres. C’est l’une des politesses que l’on vous a certainement enseignée à l’école !! Si vous êtes incapable d’écrire correctement dans une langue, demandez à quelqu’un d’autre de le faire à votre place car il n’y a pas de honte à cela.
    Quant à Mr Kampad, vous vous débattez pour rien car si vous estimez que personne ne peut s’opposer à une décision de justice, alors allez toute de suite faire sortir votre minable et misérable Bassolé de la résidence surveillée et filez au Quatar pour revenir mieux détruire le Burkina. Vous n’avez pas encore compris, ce n’est plus une affaire des OSC, il y a bel et bien des parents de victimes de sales criminels qui sauront patiemment attendre le moment venu pour démontrer que personne n’a le monopole de la violence et que toute vie humaine est sacrée ; Honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 17:18, par lechris
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    aller le faire réintégrer, si c’est vous le peuple, mon œil hoè !!!!!vous !!vous pouvez faire annuler une décision de justice ? parce qu" il vous plait de voir quelqu’un en prison pendant deux ans sans être juger. c’est son droit être libre, la prison est une exception et la liberté est un droit. aller créer votre justice si vous êtes capable.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 17:40, par lechris
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    le 04 novembre vous irez marcher seul, le peuple honnête ne vous suivra plus dans votre soif de vengeance et de gagne pain, on vous connait maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 18:51, par yelmion
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Ah bon ? Vous prônez la révolution maintenant ? Quelle révolution ? Salif Diallo et Sakandé Balla Alassane ont dit que c’est leur parti le MPP qui a organisé l’insurrection : des domiciles et biens privés ont été pillés et incendiés, l’Assemblée Nationale a été saccagée et brûlée. C’est ça votre insurrection dont vous voulez sauvegarder les acquis ? Et puis quels acquis ? Le plus rien ne sera comme avant ? Zida et sa transition ont fait pire en un an que le régime Compaoré en 27 ans. Si vous prétendez le contraire, au lieu d’appeler à une révolution, faites d’abord revenir Zida pour qu’il s’explique sur les morts rapidement enterrés sans autopsie, appelés martyrs, et les milliards volatilisés au niveau de la Présidence et du Premier Ministère et dont des OSC comme le Balai Citoyen et la vôtre ont profité. Tous ces faits résultent de rapports d’enquête que vous ne pouvez prétendre ignorer. Si vous ne pouvez pas l’amener à rendre compte de tous ces crimes commis seulement en un an, alors, franchement, taisez-vous au lieu d’appeler à une révolution à laquelle vous êtes d’ailleurs les seuls à croire.

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 10:41, par Yaobrenda
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      Tu ne connais pas les CDAIP. Je t’assure qu’ils regroupent ce qui nous reste d’intégrer au BF. C’est ceux qui nous ont éviter une transition purement militaire. Mais tu ne le saura jamais car tu ne veux rien savoir. Tu veux parler comme l’homme de la rue. Pour tes supposées sommes vérifie pour savoir qui est le signataire de cette déclaration.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 17:03, par KOBINABA
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      Mr yelmion je n ai pas l habitude d intervenir sur le forum mais je n ai pas resiste a repondre a ta malhonnetete a ta mauvaise fois.Quand on te lit on sent tout de suite un du CDP qui a tout perdu et est devenu amer.Si ce qui est arrive les 30 et 31 Octobre n est pas une insurrection trouve nous alors le mot qui sied.Ceux que tu cites ont plutot dit qu ils etaient le moteur de l insurrection meme si je ne suis pas d accord avec eux.Alors pourquoi mentir sur les morts.Le comble de ta mauvaise fois tu dit qu il ya un rapport qui dit que le balai et cie ont recu de l argent.Il est ou ce fameux rapport ?Si Zida a fait pire que ton dieu(dieu avec petit)Blaise alors qu ils soient tous juges.Seul les imbeciles incultes sont dans les comparaisons bidons du genre tel a fait pire.A bas l impunite sous toutes ses formes.Pendant qu on y peut tu me dire combien de famille Les Compaore ont endeuille durant leur reigne.

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 18:51, par SOME
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    avez vous remarqué que depuis les diverses offensives de l’ancien regime et quelques victoires comme la mort de salif, les liberations de certains etc certains intervenants osent sortir du bois et reclamer plus ouvertement le retour des anciens du pouvoir : on ne se cache plus, plus particulierement sur lefaso.net.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 23:04, par honorable
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Les gas faut chercher travail OSC par ci et par la mais tout ça j’accuse la transition car les jeunes veulent prendre la courte échelle et une décision de justice aussi juste ou contraire reste valable donc arrêter de nous divertir

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 23:20, par Temps de l’action
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    retour en prison ? on doit commencer par emprisonner les commanditaires et les principaux exécutants de la catastrophe du 30/10/14 dont Djibi. sa milice privée au sein de la gendarmerie aurait infiltré les forces de l’ordre et tiré sur les pyromanes de sorte à créer des victimes, envenimer la situation et précipiter ainsi la chute du président Compaoré. cet homme ira jusqu’à tenter de détourner le RSP que Golf a biberonné pour faire un putsch.
    le principal acquis de l’insurrection c’est la violence

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 04:56, par Barrou
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Lechris chapeau a toi
    Au moin voici quelqu un qui raisonne.
    Vraiment bravo.
    Ces jeans sont ignorants et n ont rien a faire
    Allez le mettre encore en prison. Le Burkina meme permet trop de nonsense.
    IL faut mettre fin a cette recreation la au Burkina apportez des idees prodictive au peuple.
    C est Djibril en liberte qui est votre problem ? IL fallait mieux mobiliser les jeans a nettoyer devant leurs portes que de deranger le peuple avec vos t shirts rouge la
    Levez vous la allez trouver quelque chose a faire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 06:42, par Ka
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Eh oui au Burkina avec ses dirigeants qui arrivent au pouvoir avec des intentions égoïstes de gouverner dans des faveurs personnelles, reste une histoire d’un éternel recommencement de notre pays. Quand j’observe tous ces OSC, les syndicats, et autres, qui se manifestent pour les libertés provisoires accordées à des supposés coupables des crimes, et non de des supposés voleurs d’arachides, surtout à Djibril Bassolé considéré d’être le Cerveau du coup d’état à la maternelle qui a tué nos enfants, me rappelle le refus du peuple Burkinabé avec ces mêmes OSC, les étudiants, les syndicats, en 1966 qui a chassé Maurice Yaméogo, et en 2014 avec le même procédé a chassé Blaise Compaoré. Comment des décideurs comme ceux de 2017 peuvent se permettre en oubliant que depuis la nuit des temps le Burkina est cité en exemple en Afrique pour sa vitalité de sa lutte syndicalisme, OSC, estudiantine, qui est à l’avant-garde de la lutte de classes, qui n’est d’autre qu’une lutte politique, et un moyen, le plus rapide et le plus sûr pour faire chasser du pouvoir des prédateurs gouvernants qui prennent ce peuple mure et patient, qui pardonne mais n’oublie pas ? Au lendemain de l’assassinat de Norbert Zongo et ses compagnons le 13 Décembre 1998, dès le 15 Décembre 1998, le peuple a compris que les Djibril Bassolé responsable de la gendarmerie, Oubda Amos de la police nationale, ont voulu camouflés le dossier de ce cruel assassinat en simple accident de route, et les élèves, les étudiants, les OSC, manifestèrent par milliers dans toutes les rues, s’en prenant le palais de justice, et plusieurs symboles du CDP. Aujourd’hui ce n’est qu’un éternel recommencement avec la liberté provisoire accordé aveuglement a un des cerveau du coup d’état qui a tués nos enfant, pour les beaux yeux de ses partisans, et ses amis arabes qui financent le terrorisme, et aussi la France qui se mêle de tout pour en profiter. Nos gouvernants et la justice qui agissent aveuglement oublient les conséquences à venir. Il est temps que la justice Burkinabé pour sa crédibilité dans cette affaire, ne devrait pas pratiquer aucun traitement de faveur à un citoyen comme Djibril Bassolé supposé être comme Gilbert Diendéré, le cerveau du coup d’état à la maternelle qui a tués nos enfants. La place de Djibril Bassolé est la MACA comme Gilbert Diendéré en attendant son jugement. Aux yeux du peuple Burkinabé, et les familles des victimes, Djibril Bassolé bénéficie d’une gratitude anormale et excessive. N’importe qui a sa place n’aurait aucun faveur d’une vraie justice.

    Et je conclu en disant à nos juges et a nos décideurs du jour qui sont nos gouvernants, de comprendre que tout ce qui mine le développement et la cohésion sociale d’un pays comme le Burkina que nous aimons tous, ‘’’’c’est sa justice :’’’’ Et ceux qui les poussent à commettre l’irréparable comme les responsables de la NAFA et les amis terroristes de Djibril Bassolé, le font, ne sont que des malfrats qui les instrumentalisent a 100%, et veulent préparer une nouvelle insurrection en leur faveur, et vous faire chasser du pays comme les reporters l’ont confirmé de ce que disait Djibril Bassolé au moment du coup d’état. Mais en vieux routier de la lutte Burkinabé pour ses acquis dans la justice, ces malfrats doivent comprendre que les enjeux sont devenus tels, que ceux qui ont lourdement investi dans l’alternance politique et l’émergence du pays, ne se laisseront pas faire : Comme font ces OSC que je cautionne leur lutte pour une justice équitable.

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 07:21, par veni vidi vinci
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      Ka,
      Tu reconnais au moins que Djibril n’est pas n’importe qui. Bravo. C’est sûr que lui au moins sait ce qu’il dit et comment le dire. N’importe quoi !

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 08:53, par Major
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      Merci Mr Ka ! là là, je te reconnais.
      Conseille gratuite, car la prochaine et probable insurrection sera réservée à cette justice fantoche !

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 16:33, par SOME
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      mon ami ka, je comprends ta deception. Je te le disais qu’il n’y a rien a attendre de ces gens là, mais tu as toujours voulu leur accorder une chance. C’est ce que j’appelle naivete de ta part. Tu connais ces gens là et leur parcours et ce qu’ils ont fait, etc : ce n’est pas eux qui vont changer. On dit que le chien ne change pas sa maniere de s’asseoir surtout qu’ils ont atteint ce pour quoi ils ont toujours lutté jusqu’à detruire la revolution. Ils ne vont pas se renier eux memes en atteignant leur but.

      Tu as toujours voulu croire que l’homme change (comme le croyait thomas sankara). Mais tu reviens a la douloureuse realité : il n’y a rien a attendre d’eux. C’est des incapables et des peureux qui n’ont jamais les couilles d’affronter quoi que ce soit. Alors qu’ils devaient nettoyer la justice, ils se sont couchés devant eux des que les juges ont bougé. Alors qu’ils avaient tout a leur avantage, ayant pris Blaise a la gorge ils sont alles se courber et s’applaventrir devant Blaise croyant pouvoir l’amadouer. Blaise ne les a pas ratés : après Salif, les autres suivront. Et ils comptent sur la justice pour les proteger et enterrer tout et faire revenir les Blaise et ils vont se reconcilier (en apparence). Et tout recommencera : tout sera comme avant (sinon pire).

      Alors achevons notre revolution et allons jusqu’au bout : le peuple se prendra vraiment en main. N’attendons rien des uns et des autres, comptons sur nous memes et nous tout seuls. Comme je le dis toujours : nous on rigole, pas eux : eux ils ne vont pas nous rater. Soyons-en surs !
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 16:40, par SOME
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      mon ami ka, je comprends ta deception. Je te le disais qu’il n’y a rien a attendre de ces gens là, mais tu as toujours voulu leur accorder une chance. C’est ce que j’appelle naivete de ta part. Tu connais ces gens là et leur parcours et ce qu’ils ont fait, etc : ce n’est pas eux qui vont changer. On dit que le chien ne change pas sa maniere de s’asseoir surtout qu’ils ont atteint ce pour quoi ils ont toujours lutté jusqu’à detruire la revolution. Ils ne vont pas se renier eux memes en atteignant leur but.

      Tu as toujours voulu croire que l’homme change (comme le croyait thomas sankara). Mais tu reviens a la douloureuse realité : il n’y a rien a attendre d’eux. C’est des incapables et des peureux qui n’ont jamais les couilles d’affronter quoi que ce soit. Alors qu’ils devaient nettoyer la justice, ils se sont couchés devant eux des que les juges ont bougé. Alors qu’ils avaient tout a leur avantage, ayant pris Blaise a la gorge ils sont alles se courber et s’applaventrir devant Blaise croyant pouvoir l’amadouer. Blaise ne les a pas ratés : après Salif, les autres suivront. Et ils comptent sur la justice pour les proteger et enterrer tout et faire revenir les Blaise et ils vont se reconcilier (en apparence). Et tout recommencera : tout sera comme avant (sinon pire).

      Alors achevons notre revolution et allons jusqu’au bout : le peuple se prendra vraiment en main. N’attendons rien des uns et des autres, comptons sur nous memes et nous tout seuls. Comme je le dis toujours : nous on rigole, pas eux : eux ils ne vont pas nous rater. Soyons-en surs !
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 20 octobre 2017 à 21:59, par Ka
        En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

        Mon camarade SOME, merci de m’avoir clarifié un sujet complexe et hors de portée a des jeunes assoiffés de l’alternance politique saine, et qui patine à cause des politiques véreux qui ne pensent qu’à leur gosier et leur petite personne. Oui je ne le nie pas, il nous faut achever notre révolution qui était une révolution qui présentait un double caractère : Elle était une révolution démocratique et populaire. Elle avait pour tâche primordiale la liquidation totale de ce qui se passe comme de nos jours, et la liquidation totale de la domination et de l’exploitation impérialiste avec ses valets sur place dans nos pays. ‘’’’Pour ton frère Ka SOME, exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal. Voilà ce que nous apprennent la vie : Et notre révolution inachevée de l’idéologue le camarade Thomas Sankara et son idéal, reste le mien et pour ceux qui l’ont cru, et continu de le croire. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 09:43, par ami
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Nous ne comprenons plus cette justice corrompue. Safiatou LOPEZ avait belle et bien raison. En fait elle voyait venir, elle voyait loin. OSC sauvez notre insurrection

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 09:50, par Pathe Diallo
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Pauvre du Faso, le pays est devenu du n’importequoi ! chacun peut se lever se donner un farfelu titre au nom du peuple. Qui peut définir les acquis de l’insurection ? Qui a donné mandat à qui pour défendre ou protéger ses acquis ? Etes vous élus pour cela ? Il est vraiment temps, grand temps pour le gouvernement de remettre l’ordre !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 10:17, par madjer
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    sincèrement c’est la honte chaque jour que Dieu fait dans ce pays depuis l’avènement de ce soit disant insurrection populaire. remarquer s’il vous plaît que tous le monde est devenu impoli à sa manière ; vraiment je ne sais pas quelle direction ce pays veut prendre. Convenez avec moi que les jeunes ne respectent plus les personnes âgées et même en circulation un jeune peut te jeter à la face des injures les plus abjectes et puis y a rien. Les nouveaux dirigeants de ce pays sont entrain de jouer à une tragi comédie les plus grotesques qui aura des conséquences incalculables. Comment le gouvernement peut autoriser des individus sans identités sans personnalités sans images de sortir contester une décision de justice. Je comprends que c’est le gouvernement même qui donne l’occasion à des bagnards de vilipender sa justice. Mais d’où sort ces gens là ? vraiment pitié pauvre Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 21 octobre 2017 à 16:20, par Major
      En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

      Pourquoi certain individus pensent que tout le monde doit être obligé de se pervertir comme eux ?
      - Pathe Diallo ! Tu n’est pas obligé de défendre les acquis de l’insurrection (puisque tu ne faisais pas parti de la lutte), mais de grâce souffre que ceux qui ont bravé le RSP, défendent leurs acquis.
      - Madjer ! La justice ne vaut que ce que vaut ces acteurs ; si tu es allergique à ce qu’on les critiques, tu dois te débrouiller à ce que nos juges bouge un tout petit peu ! Tu croix que la justice c’est du dilatoire ? Un dossier aussi simple que celui de l’insurrection, ne doit pas prendre plus de 2 ans pour connaitre son épilogue ; au lieu de cela, on assiste à des mises en liberté provisoire "définitive" ; et à toi de te plaindre de ceux qui en parlent. Peux-tu être un peu honnête un jour ?
      Sana ! Toi qui connaît les rouages de la justice, peux-tu nous en dire davantage ? C’est être trop simpliste de vouloir demander à quelqu’un de laisser faire, sans l’expliquer le bien fondé de son silence ! De toutes les façons, chacun sera obligé de se dévoiler un de ces jours.

      Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 10:19, par Sana
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Il n’y aura aucune insurrection contre la justice !!! Allez y plutôt remonter votre de compréhension pour comprendre comment la justice fonctionne !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 10:54, par le citoyen libre
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    On est dans quel pays là. l’insurrection c’est la justice de la loi et non la justice des humeurs et sentiments. Ne vous cacher pas derrière l’insurrection pour promouvoir l’incivisme.
    Nous soutenons la justice et nous avons confiance à elle.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 11:48, par Die
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Merci à vous chers frères et courage. Perceverer dans les dénonciations et n’ayez crainte de le faire

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 12:27, par Pecos
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Ka merci pour tes conseils à la jeunesse. Votre enseignement politique à cette jeunesse sans repère à la merci des vendeurs d’illusions me réconforte bcp pour l’avenir de notre pays. Les ennemis du peuple burkinabé avancent inexorablement masqués et si le peuple n’y prend garde les acquis de l’insurrection seront vidés de toute leur substance. Les réactionnaires bourgeois(civils et militaires) sont à l’affût et n’attendent qu’une occasion pour remettre sur selle un pouvoir fantoche. J’invite tous les patriotes burkinabé à la vigilance.
    La patrie ou la mort Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 14:24, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    On est ou là ?
    On résiste contre qui ?
    Allez au sahel et résistez contre ces barbares qui sème la tristesse sur leurs chemin. C’est la bas que votre sorte de résistance aura peut-être un sens.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 14:45, par Hure
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Je connais un des 3. Je ne crois pas mes yeux de voir que c est lui
    souley on t’attend toujours au quartier kamasaoghin

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2017 à 06:23, par Ka
    En réponse à : Libération provisoire de Djibrill Bassolé : Les Comités de défense des acquis de l’insurrection appellent à la résistance

    Merci Pecos de me lire : Ma modeste contribution pour épauler la jeunesse Burkinabé de prendre l’alternance politique du Burkina dans leurs mains pour développer leurs objectifs concrets qui restes des objectifs du 21e siècle, leur siècle, c’est que j’étais aussi jeune. Mon combat est de faire comprendre à nos décideurs et gouvernants, que les problèmes de la jeunesse sont à long terme, et dépasse donc l’horizon politique qui est celui de les appâtés, les manipulés politiquement pour des voies d’une prochaine élection, et les laisser par la suite à leur sort. Tant qu’on aura affaire à des dirigeants, cadres et autres décideurs, dépourvus de toute vision ‘’’’’malgré les chants des griots grillons, comme le parrain des jeunes du MPP qui promette des promesses théoriques qui seront jamais dans la pratique par ce que son rôle de PAN avec un carnet de travail remplis, et qui essaient de faire croire aux jeunes qu’ils en ont une, les problèmes de la jeunesse ne feront que perdurer et même s’aggraver et prendre de l’ampleur.’’’’’ J’essaye de dire à ces décideurs qu’il faut une réflexion profonde pour épauler la jeunesse pour une relève politique saine sans crimes ni de la corruption a ciel ouvert : Et je vous dit à vous les jeunes, que soutenir un parti politique n’est pas soutenir un individu, mais les actions concrètes de ce parti qui vont au peuple et le développement du pays. Ce qui me ramène de parler de notre jeunesse après notre révolution démocratique inachevée. ‘’’’’Nous avons essayé, et mon ami et promo le Kôrô Yamyélé nationale peut le témoigner, malheureusement les clément Oumarou Ouédraogo ne sont plus là, mais le Dr. Bongnessan YE, Roch Kaboré, Simon Compaoré, Pierre Tapsoba, Naboho Kanidoua, le regretté Salif Diallo que nous avons arraché de justesse au PCRV, pour s’unir avec plus de onze partis politiques, derrière l’ODP/MT et créer le CDP. Jeunes, on n’était conscient de ce défis de l’histoire, et forts de l’amour de notre patrie, nous l’avons fait derrière un représentant qui était Blaise Compaoré, jusqu’à arrive comme conseiller de ce dernier, François Compaoré et sa belle-mère mettre en miette ce grand parti. Si nous l’avons fait en tant que jeunes cadres de l’époque avec des objectifs concrets qui vont au peuple et le développement du pays, et réalisés les six engagements restés dans le terroir de la révolution modifiés et améliorés que vous voyez aujourd’hui les résultats et qui continu a êtres réalisés, c’est que vous aussi la jeune génération, parmi elle, mes enfants, peuvent le faire. C’est pourquoi je persiste et signe pour épauler la jeunesse Burkinabé pour une alternance politique saine et apaisée, pour un Burkina émergent et réconcilié. Encore une fois mon ami internaute Pecos, merci de lire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés