Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

jeudi 19 octobre 2017 à 00h14min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 18 octobre 2017, en séance ordinaire, de 10 H 00 mn à 15 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SIX (06) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation :
– un rapport relatif au choix du visuel du 11 décembre 2017.

La commémoration du 57ème anniversaire de la fête nationale à Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-ouest est placée sous le thème : « Diversité culturelle, citoyenneté responsable pour un Burkina Faso solidaire et harmonieux ».

Le Conseil a marqué son accord pour le choix du visuel proposé par le Comité national d’organisation de la Fête nationale du 11 décembre.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :
– un rapport relatif au Rapport global sur les finances locales, gestion 2015.
Il présente l’exécution financière des budgets des collectivités territoriales au titre de la gestion 2015.

Au titre des recettes, l’ensemble des collectivités territoriales du Burkina Faso a mobilisé 113,36 milliards de FCFA pour une prévision de 181,32 milliards de FCFA, soit un taux global de 62,53%. Ce taux est en baisse par rapport à l’année 2014 où il était de 68,78%.
Au titre des dépenses, pour une prévision annuelle de 181,32 milliards de FCFA, elles ont atteint un niveau d’exécution de 76 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution moyen de 41,91%.

Le résultat de clôture des exercices est passé de 37, 54 milliards de FCFA en 2014 à 37, 38 milliards de FCFA en 2015.

Le Conseil encourage les collectivités territoriales à améliorer leurs taux de recouvrement et instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines pour la mise en œuvre des recommandations en vue de l’amélioration de la gestion des finances locales.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :
– un décret portant autorisation de perception de recettes relatives à certaines prestations du ministère de l’Economie, des finances et du développement.
Ces recettes sont relatives à la vente des dossiers d’appel à concurrence et des cahiers de charges des contrats par la procédure d’entente directe et la délivrance des agréments de maîtrise d’ouvrage public déléguée.

L’adoption de ce décret autorise la perception de recettes de ces catégories de prestations en vue de l’amélioration de la part contributive du ministère en charge des finances au budget de l’Etat.

I.1.4. Pour le compte du ministère de la Santé :
– un rapport relatif à un projet de loi portant Fonction publique hospitalière (F.P.H).
Le ministère de la santé, dans le but de mettre en œuvre l’engagement présidentiel conformément au Plan national de développement économique et social (PNDES), s’est engagé dans une réforme institutionnelle afin de rendre accessible à tous des services de santé de qualité.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.
I.1.5. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :
– un projet de loi portant Code des investissements agro-sylvo-pastoral halieutique et faunique (CIASPHF) au Burkina Faso.

Ce projet de loi vise à créer un environnement incitatif pour le développement des activités agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique dans notre pays.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet à l’Assemblée nationale

I.1.6. Pour le compte du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière :
– un projet de loi portant approbation de la Convention de concession révisée de l’exploitation des transports ferroviaires du 29 juillet 2016 entre le Burkina Faso, la République de Côte d’Ivoire et la Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL), son accord modificatif du 13 juillet 2017 et ses annexes.
La présente convention marque une rupture profonde avec la convention de concession du 12 décembre 1994 en passant du modèle contractuel d’affermage à celui d’une véritable concession intégrale de type ROT (Réhabiliter, exploiter et transférer).
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE DIX (10) RAPPORTS.

I.2.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur :

– un projet de loi relatif à une autorisation de ratification de l’Accord cadre portant création de l’Alliance solaire internationale (ASI), signé à Marrakech au Maroc, le 15 novembre 2016.

Cette ratification vise à renforcer les efforts nationaux dans le domaine de l’énergie solaire.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.2.2. Pour le compte du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation :

– un rapport relatif au programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » (PEJEN).
Au cours de l’année 2017, le programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » a permis de recruter 2 229 candidats en plus des 3 519 jeunes recrutés en 2016. Le programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » prévoit le recrutement, la formation et le déploiement sur (05) cinq ans, d’au moins 16 000 jeunes détenteurs de diplômes post baccalauréat destinés à renforcer l’effectif des enseignants du post primaire.

– un rapport relatif au recrutement d’enseignants techniques et de conseillers pédagogiques au profit de l’Enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).

Le Conseil a marqué son accord pour le recrutement de deux cent cinquante (250) enseignants, et quatorze (14) conseillers pédagogiques de l’Enseignement et de la formation techniques et professionnels au profit du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.

I.2.3. Pour le compte du ministère de la Santé :

– un rapport relatif à la conclusion de six (06) marchés par la procédure d’entente directe pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements, de petits matériels et consommables de laboratoire, de matériels et de mobiliers de bureau, de matériels informatiques, de groupes électrogènes au profit des centres médicaux.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes, avec un délai de quatre-vingt-dix (90) jours :

- Lot 1 : REA EXPRESS pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements, de petits matériels et de consommables de laboratoire au profit des centres médicaux de Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padema, Bindé, Kalsaka pour un montant de sept cent quatre millions quatre cent quatre-vingt-dix-sept mille huit cent quarante-trois (704 497 843) FCFA TTC.

- Lot 2 : Global Pharmaceutical Solutions (GPS) pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements au profit des centres médicaux de Dissin, Bama, Koloko, Koumbia, Sakabi, Sidéradougou, Niangoloko, Soubakaniedougou, Tikaré, Bourzanga, Arbolé, Bokin, Latodin, Samba, Bahn, Tangaye, Djibasso, Toéni, Safané, Poura, Kiembara, Lanfiéra, Déou, Arbinda, Diabo, Piéla, Matiacoali, Kantchari, Kompienga, Saaba, Tanghin-Dassouri, Niou Dapélogo, Mogtédo, To, Pouni, Kindi, Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padema, Bindé, Kalsaka pour un montant de neuf cent quarante-cinq millions deux cent quatre-vingt-dix-neuf mille six cent vingt (945 299 620) FCFA TTC.

- Lot 3 : PLANETE TECHNOLOGIE pour l’acquisition de matériels et de mobiliers de bureau au profit des centres médicaux de Bama, Sakabi, Sideradougou, Niangoloko, Bokin, Bahn, Tangaye, Djibasso, Safané, Lanfiéra, Matiacoali, Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padema, Bindé, Kalsaka pour un montant de vingt-deux millions vingt-quatre mille trois cent quarante-six (22 024 346) FCFA TTC.

- Lot 4 : PHENIX TRADING INTERNATIONAL pour l’acquisition de matériels informatiques au profit des centres médicaux de Bama, Sakabi, Niangoloko, Bokin, Bahn, Tangaye, Djibasso, Safané, Lanfiéra, Matiacoali, Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padéma, Bindé, Kalsaka pour un montant de treize millions cinq mille (13 005 000) FCFA TTC.

- Lot 5 : Groupement SAOH BTP/ECCKAF pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de groupe électrogènes au profit des centres médicaux de Dissin, Bama, Koloko, Koumbia, Sakabi, Sideradougou, Niangoloko, Soubakaniedougou, Tikaré, Bourzanga, Arbolé, Bokin, Latodin, Samba, Bahn, Tangaye, Djibasso, Toéni, Safané Poura, Kiembara, Lanfiéra, Déou, Arbinda, Diabo, Piéla, Matiacoali, Kantchari, Kompienga, Saaba, Tanghin-dassouri, Niou, Dapélogo, Mogtédo, To, Pouni, Kindi, Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padema, Bindé, Kalsaka pour un montant de cent trente-deux millions huit cent quatre-vingt-quatorze mille (132 894 000) FCFA TTC.

- Lot 6 : Groupement SAOH BTP/ECCKAF pour l’acquisition de cyclomoteurs au profit des centres médicaux de Dissin, Bama, Koloko, Koumbia, Sakabi, Sideradougou, Niangoloko, Soubakaniedougou, Tikaré, Bourzanga, Arbolé, Bokin, Latodin, Samba, Bahn, Tangaye, Djibasso, Toéni, Safané, Poura, Kiembara, Lanfiéra, Déou, Arbinda, Diabo, Piéla, Matiacoali, Kantchari, Kompienga, Saaba, Tanghin-Dassouri, Niou Dapélogo, Mogtédo, To, Pouni, Kindi, Poa, Béguédo, Kokologo, Korsimoro, Padema, Bindé, Kalsaka pour un montant de cent cinquante-trois millions deux cent mille (153 200 000) FCFA TTC.

Le montant total des attributions s’élève à un milliard neuf cent soixante-dix millions neuf cent vingt mille huit cent neuf (1 970 920 809) FCFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.
– un rapport relatif à la conclusion d’un marché par la procédure d’entente directe pour la réalisation des travaux de construction de la deuxième tranche du Centre hospitalier régional (CHR) de Dédougou (lot 2) : service des entrées, urgence pédiatrique, pédiatrie, néonatologie, laboratoire et banque de sang, pharmacie, service nutrition-vaccination (CREN), quatre (04) hangars accompagnants, blocs latrines-douches accompagnants, parking couvert N°2.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise SOBEG/INTERFACE pour un montant d’un milliard quatre cent quatre millions quatre mille six cent seize (1 404 004 616) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de cinq (05) mois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

– un rapport relatif à la conclusion d’une convention par la procédure d’entente directe pour la maintenance des équipements des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA).

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à la Société de gestion des équipements et de la maintenance biomédicale (SOGEMAB) pour un montant d’un milliard (1 000 000 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de 90 jours.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

– un rapport relatif à la conclusion de six (06) marchés par la procédure d’entente directe pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements médico-techniques, de matériels informatiques, de matériels de bureau et de mobilier de bureau au profit des services du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes, avec un délai d’exécution de quatre-vingt-dix (90) jours :

- Lot 1 : EMOF SERVICE pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’une centrale de production d’oxygène et de divers matériels au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant de cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent soixante mille (199 960 000) FCFA TTC ;

- Lot 2 : SEM-BIO pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipement d’urologie au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant de six cent vingt-huit millions cinq cent mille six cent six (628 500 606) FCFA TTC ;

- Lot 3 : GSI pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements spécifiques au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant de deux cent quarante-neuf millions (249 000 000) FCFA TTC ;

- Lot 4 : FORGO ET CO pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel médico-techniques au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant total de cent quarante-neuf millions sept cent quarante-trois mille deux cent onze (149 743 211) FCFA TTC ;

Lot 5 : M2A pour l’acquisition de mobilier de bureau au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant total de cinquante-sept millions neuf cent vingt-cinq mille cent soixante-deux (57 925 162) FCFA TTC ;

- Lot 6 : M2A pour l’acquisition de matériels informatiques et de bureau au profit du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya pour un montant total de cinquante-sept millions cent quatre-vingt-quatorze mille six cents (57 194 600) FCFA TTC.

Le montant total des attributions s’élève à un milliard trois cent quarante-deux millions trois cent vingt-trois mille cinq cent soixante-dix-neuf (1 342 323 579) FCFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

– un rapport relatif à la conclusion de neuf (09) marchés par la procédure d’entente directe pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements au profit des Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA).

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes, avec un délai d’exécution de 90 jours :

- Lot 1 : FASO IMB pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements de stérilisation et des spécialités médicales au profit des CMA pour un montant de sept cent quarante-quatre millions quatre cent onze mille six cent (744 411 600) FCFA TTC ;

- Lot 2 : GPS pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements spécifiques de CMA au profit des CMA pour un montant d’un milliard quatre-vingt-seize millions huit cent quatre-vingt-dix mille (1 096 890 000) FCFA TTC ;

- Lot 3 : ARCOA Sarl pour l’acquisition, l’installation et la mise en service d’éclairage opératoire et de matériel d’exploration au profit des CMA pour un montant de deux cent quarante-neuf millions huit cent quatre-vingt-seize mille trois cent douze (249 896 312) FCFA TTC ;

- Lot 4 : COGEA INTERNATIONAL pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de mobilier médical au profit des CMA pour un montant de six cent millions (600 000 000) FCFA TTC ;

- Lot 5 : SYNOVIE pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel de laboratoire au profit des CMA pour un montant de trois cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quinze mille cinq cent (399 915 500) FCFA TTC ;

- Lot 6 : le Groupement P.M.E Sarl / UNIVERS BIO MEDICAL pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel de chirurgie au profit des CMA pour un montant de cent quarante-neuf millions sept cent cinquante mille (149 750 000) FCFA TTC ;

- Lot 7 : KANTA GLOBAL TRADE pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel d’anesthésie et de réanimation au profit des CMA pour un montant de cent quarante-neuf millions neuf cent quatre-vingt mille (149 980 000) FCFA TTC ;

- Lot 8 : SEMETECH pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel complémentaire de bloc opératoire au profit des CMA pour un montant de cent quatre-vingt-dix-neuf millions six cent trente-trois mille cinq cent quatre-vingt-treize (199 633 593) FCFA TTC ;

- Lot 9 : ESIF-MATERIEL pour l’acquisition, l’installation et la mise en service de matériel de consultation générale au profit des CMA pour un montant de cent quatre-vingt-dix-huit millions vingt-cinq mille (198 025 000) FCFA TTC.

Le montant total des attributions s’élève à trois milliards sept cent quatre-vingt-huit millions cinq cent deux mille cinq (3 788 502 005) FCFA TTC.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.
– un rapport relatif à une demande d’autorisation pour la conclusion d’une convention par la procédure d’entente directe pour la fourniture de réactifs et l’installation d’équipements d’automates d’hématologie au profit des structures publiques de santé du Burkina Faso.
Le Conseil a marqué son accord pour la signature de la convention avec la société SYSMEX EUROPE Gmbh (SEG), pour un montant de deux milliards trois cent neuf millions cent vingt mille (2 309 120 000) FCFA TTC, pour chacune des trois années prévues pour la fourniture de réactifs et l’installation d’équipements d’automates d’hématologie.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

I.2.4. Pour le compte du ministère de l’Energie :
– un rapport relatif à une autorisation pour la conclusion de contrats par la procédure d’entente directe pour l’électrification de quatorze (14) Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA).

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes avec un délai d’exécution de 90 jours maximum :

– Lot 1 : SPEEDTECH ENERGY BURKINA FASO SA pour un montant de trois cent quatre-vingt-dix millions (390 000 000) de FCFA TTC pour les localités de Tougan, Gorom-Gorom et Toma ;

– Lot 2 : PLANETE TECHNOLOGIE pour un montant de trois cent quatre-vingt-neuf millions cinq cent soixante-dix mille (389 570 000) FCFA TTC pour les localités de Dori, Ouahigouya et Yako ;

– Lot 3 : COGEB ENERGIES pour un montant de cent vingt-cinq millions mille neuf cent quatre-vingt-neuf (125 001 989) FCFA TTC pour la localité de Garango ;

– Lot 4 : BTI SARL pour un montant de trois cent quatre-vingt-cinq millions sept cent vingt-deux mille trois cent quatorze (385 722 314) FCFA TTC pour les localités de Zorgho, Manga et Pô ;

– Lot 5 : PPS SARL pour un montant de cinq cent quatorze millions neuf cent quarante-six mille neuf cent quatre-vingt-neuf (514 946 989) FCFA TTC pour les localités de Orodara, Sindou, Diébougou et Bogandé.

Le suivi contrôle des travaux est assuré par le cabinet Energies renouvelables, energie et technologie pour un montant de cinquante-neuf millions neuf cent soixante-treize mille huit cent (59 973 800) FCFA TTC pour un délai d’exécution de cent (100) jours.

Le montant total des attributions s’élève à un milliard huit cent cinq millions deux cent quarante un mille deux cent quatre-vingt-douze (1 805 241 292) FCFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, exercice 2017.
La réalisation de ces mini-centrales solaires dans les CMA vise à promouvoir l’accès au service de santé de qualité pour tous.

I.3. AU TITRE DE LA DYNAMISATION DES SECTEURS PORTEURS POUR L’ECONOMIE ET L’EMPLOI, LE CONSEIL A ADOPTE

un rapport relatif à l’approbation des propositions d’attribution des marchés des travaux d’entretien courant et de réhabilitation du réseau routier national par la procédure d’entente directe pour le compte du ministère des Infrastructures.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux entreprises suivantes :
Région de la Boucle du Mouhoun

– Lot1 : entreprise TTM, pour un montant de cent cinquante-sept millions huit cent quatre-vingt mille (157 880 000) FCFA pour la RR24 : Nouna-Sanaba-Solenzo-Kouka-Koundougou (66 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 2 : entreprise EKL, pour un montant de deux cent vingt-cinq millions sept cent vingt-trois mille cent quatre-vingt-quinze (225 723 195) FCFA pour la RN10 : Bobo (RP du paysan Emb. RN 09)-Dédougou (Emb. RN14) et RN 14 : Dédougou-Koudougou (309,93) km pour un délai d’exécution de cinq(05) mois ;

– Lot 3 : entreprise COTRAP, pour un montant de cent trente-huit millions huit cent quatre-vingt-quinze mille deux cent soixante-seize (138 895 276) FCFA pour la RD 068 : Banou-Bana (17 km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;

– Lot 4 : entreprise BIL-CO SARL, pour un montant de cent soixante-onze millions cent quatre-vingt-quatorze mille six cent soixante-douze (171 194 672) FCFA pour la RR29 : Boromo (Emb. RN01)-Lanfiera (Emb. RN 14 (81,02 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 5 : entreprise COGEB/VAL CONSTRUCTION, pour un montant de six cent cinquante un millions cent quinze mille cinq cent (651 115 500) FCFA pour la RD 112 : Yaba (Emb. RR15) –Toma –Gossina (41 km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;
– Lot 6 : entreprise SODES, pour un montant de cinq cent quarante-quatre millions six cent mille (544 600 000) FCFA pour la RR26 : Ouahabou-Bagassi-Bondokuy (77,80 km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 7 : entreprise EBLC, pour un montant de six cent trente millions (630 000 000) FCFA pour la RR 16 : Léry- Grand Moara-Gassan et la RD 105 : Grand Moara-Lanfiéra-Di- frontière du Mali (90km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;
Région des Cascades

– Lot 8 : entreprise ECOBA, pour un montant de deux cent quatre-vingt-dix millions quatre cent cinquante-six mille huit cent quarante-six (290 456 846) FCFA pour la RN11-2 : Banfora (Emb. RN07)-Sidéradougou (BK 136/61)-Lim 2/9 (BK 67/130 (145,68 km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

Région du Centre
– Lot 9 : entreprise DYNAMIC TRANSPORT, pour un montant de quatre cent quatre-vingt-cinq millions cinq cent cinquante un mille quatre cent (485 551 400) FCFA pour la RR33 : Koubri (Emb. RN05)-Bassym-yam-Komsilga-Tanghin-Dassouri (53,50 km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 10 : entreprise MULTI TRAVAUX CONSULT, pour un montant de deux cent dix-neuf millions six cent quatre mille deux cent quarante (219 604 240) FCFA pour la construction de l’ouvrage reliant Balkuy et le CSPS de l’arrondissement 11 de Ouagadougou pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;

– Lot 11 : entreprise DIFFY, pour un montant de deux cent cinquante-cinq millions cent quatre-vingt-huit mille (255 188 000) FCFA pour la Piste : Gampéla- Tanlarghin (20 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 12 : entreprise REBORN Sarl, pour un montant de deux cent trente un millions trois cent vingt mille (231 320 000) FCFA pour la Piste : Koubri- Pikiéko (37 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

Région du Centre –Nord
– Lot 13 : entreprise CEFA pour un montant de cent cinquante-six millions six cent soixante-douze mille cinq cent soixante-cinq (156 672 565) FCFA pour la RN03 : Ziniaré-Kaya-Tougouri-dori (215,60 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;
– Lot 14 : entreprise BAU BAT DECO, pour un montant de cent vingt-six millions huit cent soixante-sept mille neuf cent vingt (126 867 920) FCFA pour la RN 15 : Kaya- Kongoussi (59,30 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 15 : entreprise GLOBAL BUSSINESS COMPANY, pour un montant de deux cent soixante-huit millions cent quatre-vingt mille sept cent soixante (268 180 760) FCFA pour la RD19 : Kaya-Dablo et la RR02 : Boulsa-Dargo-Piéla (134,867 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Région du Centre-Sud
– Lot 16 : entreprise EBATP, pour un montant de deux cent soixante-deux millions huit cent soixante-sept mille trois cent soixante-seize (262 867 376) FCFA pour la RD039 : Kombissiri (Emb. RN 05)- Gana-Pissi-Sabsin-Saponé-Kayao (65,606 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 17 : entreprise SAT AFRIQUE pour un montant de deux cent treize millions neuf cent deux mille sept cent quatre-vingt-trois (213 902 783) FCFA pour la RN05 : Koubri : (BK140/25)- Pô- Frontière du Ghana et la RD047 : Gana (Emb. RD39)- Doulougou-lpélcé (Emb. RN 06) (160,30 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;
– Lot 18 : entreprise TBA pour un montant de cent soixante-dix-neuf millions sept cent vingt-trois mille sept cent quinze (179 723 715) FCFA pour la Piste : Emb. RN05-Bonsirima et la Piste : Silogen-Widi-Toaga (21 Km) pour un délai d’exécution de quatre(04) mois ;

Région du Centre-Est
– Lot 19 : entreprise STB pour un montant de trois cent cinquante-quatre millions six cent quatre mille trois cent soixante (354 604 360) FCFA pour la RN17 : Tenkodogo-Ouargaye ; la RN26 : Sangha-Cinkansé ; la RR32 : Komi-Gnanga (Emb. RR06)-Satenga (Emb. RD025) ; la RR06 : Lim. 8/4-Ouargaye (Emb. RN17) (182,48 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 20 : entreprise Mondial Transco pour un montant de deux cent cinquante un million sept cent quatre-vingt-trois mille neuf cent soixante-quatorze (251 783 974) FCFA pour la RN29-4 : Lim. 7/4- Zabré (Emb. RN25) ; la RR09 : Bagré-Lim. 7/4 ; la Piste Guiba-Garango (108,56 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;
– Lot 21 : Entreprise la Grâce pour un montant de deux cent soixante un millions neuf cent soixante-dix-sept mille neuf cent soixante-cinq (261 977 965) FCFA pour la RD031 : Koupéla-Dialgaye ; la RD32 : Baskouré-Zanré et la piste : Pouytenga-Torodo (84,34 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 22 : entreprise ACCO SARL pour un montant de cent soixante-onze million neuf cent mille (171 900 000) FCFA pour la Piste : Carrefour Beguédo-Fingla ; Dogori-Sakandoré (14 Km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;
Région du Centre- ouest

– Lot 23 : Entreprise ESKB/GITP pour un montant de cent quatre-vingt-sept millions six cent quatre-vingt-dix-sept mille six cent soixante (187 697 660) FCFA pour la RR13 : Boussé (Emb. RN02) – Nanoro – Kordié (Emb. RN13) (59,41 Km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;

– Lot 24 : Entreprise ZIDA Mahamadi pour un montant de cent quarante-huit millions trois cent quatre-vingt-dix-sept mille deux cent quarante-neuf (148 397 249) FCFA pour la RN06 : Sabsin-Sapouy-Léo-Frontière du Ghana (168,37 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 25 : Entreprise 3C pour un montant de cent cinquante-deux millions sept cent trente-quatre mille cent (152 734 100) FCFA pour la RD042 : Koudougou (Emb.RN13) -Lallé (Emb.RN02) (71,83 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;
– Lot 26 : Entreprise ECOSA Construction pour un montant de trois cent quatre-vingt-dix-neuf millions huit cent vingt-quatre mille (399 824 000) FCFA pour la RN13 : Sabou-Léo et la RN20 : Léo-Ouessa (238,82 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;
– Lot 27 : Entreprise SUPERBAT pour un montant de cent quatre-vingt-dix-huit millions trois cent trente-trois mille quatre-vingt-cinq (198 333 085) FCFA pour la RD129-1 : Godé (Emb. RN01) -Nébiélianayou (8,84 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Région de l’Est

– Lot 28 : entreprise VAMOUS GLOBAL SERVICE, pour un montant de deux cent douze millions cinq cent vingt et un mille quatre cent (212 521 400) FCFA pour la RR28 : Nadiabondi-Namounou-Partiaga (Emb. RD11) et la RD009 : Namounou (Emb. RN19)-Carrefour RD15-Logobou (Fin rechargement) (85,86Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 29 : entreprise ITC, pour un montant de trois cent quatre-vingt millions neuf cent dix-huit mille deux cent vingt-neuf (380 918 229) FCFA pour la Piste Goughin-Koulpissi-Diabo (25,00 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 30 : entreprise WVC pour un montant de cent soixante-seize millions deux quinze mille cinq cent vingt (176 215 520) FCFA pour la RN18 : Taparko (Emb. RN03)-Bilanga-Fada (Emb. RN4) (195,07Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 31 : entreprise ACA pour un montant de deux cent soixante-quatorze millions deux cent quatre-vingt-deux mille quatre cent (274 282 400) FFCA pour la RN04 : Gounghin-Fada N’Gourma- Kantchari- Frt Niger (218,00 Km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois

– Lot 32 : entreprise BECO, pour un montant de deux cent onze millions cinq cent trente un mille trois cent dix-sept (211 531 317) FCFA pour la piste : Partiaga-Namounou : (13 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 33 : entreprise EZIKAF, pour un montant de cent cinquante-huit millions sept mille neuf cent vingt-trois (158 007 923) FCFA pour la piste : RN19 Tambaga (Emb. RR28)-Yobri-Arly (Poste de contrôle forestier) : (26,60 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 34 : entreprise CNC, pour un montant de trois cent soixante-cinq millions neuf cent mille (365 900 000) FCFA pour la piste : Tiantuaka-Guilyende-Bassambily CSPS-Dianga CSPS-Boukou – Konlaga Peulh – Konlaga marché – Tionga – Tampour -Kolekomé : (30,00 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 35 : entreprise ECCT, pour un montant de trois cent soixante-cinq millions neuf cent mille (365 900 000) FCFA pour la piste : Ougarou-Yendjoga-Nassougiri : (30,00 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 36 : entreprise TOB BATIMENT SARL, pour un montant de cent quatre-vingt-cinq millions neuf cent mille (185 900 000) FCFA pour la piste : Tchoamboaro-Bassabliga-Pendouari et Diapangou Louargou-Nahambouga : (15,00 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 37 : entreprise SGE, pour un montant de quatre cent cinq millions (405 000 000) FCFA pour la RD18. Bogandé-Liptougou et la Piste : Dinalaye-Liptougou : (95,00 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 38 : entreprise SATD, pour un montant de un milliard deux cent quatre-vingt et un millions (1 281 000 000) FCFA pour la RD144 : Bogandé-Kosoudougou-Thion-Mani et la Piste Mani-Kola : (87,00 Km) pour un délai d’exécution de neuf (09) mois ;

– Lot 39 : entreprise COSITRAP SA, pour un montant de trois cent vingt-neuf millions neuf cent mille (329 900 000) FCFA pour la piste : Bogli-Yamba : (27,00 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Région des Hauts-Bassins
– Lot 40 : entreprise EG2S, pour un montant de quatre cent trente-six millions six cent vingt-sept mille six cent soixante-trois (436 627 663) FCFA pour la RN08 : Bobo-Orodara-Koloko-Frt du Mali y compris la voirie dans la commune de Orodara : (129,99 Km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;

– Lot 41 : entreprise EG2S, pour un montant de trois cent deux millions trois cent trente-quatre mille cinq cent dix-huit (302 334 518) FCFA pour la RN27 : Yégueresso-Diébougou : (118,98 Km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;

– Lot 42 : entreprise SOBUCOP, pour un montant de cinq cent trente-deux millions six cent quatre-vingt-neuf mille deux cent soixante-quatre (532 689 264) FCFA pour la RR19 : Mahon-Kangala : (130,00 Km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;
– Lot 43 : entreprise EBC BTP, pour un montant de quatre-vingt-douze millions quatre cent six mille trois cent quatre-vingt-dix (92 406 390) FCFA pour la RD59 : Houndé (Emb. RN01)-Sara (Emb. RN10), (45,60 Km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois.

Région du Nord
– Lot 44 : entreprise GERBATP, pour un montant de quatre cent soixante-seize millions neuf cent quatre-vingt-seize mille six cent trente-neuf (476 996 639) FCFA pour la RD094-1 : Ouahigouya (Emb. RN02)-Koumbri, la RD077 : Samba (Emb. RN13)-Arbolé (RN02) et la RD076 : Yako (Emb. RN02)-Toessin (Emb. RN 13) (110,60 Km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;

– Lot 45 : Entreprise ZIDA Mahamadi, pour un montant de cent cinquante-deux millions huit cent trente mille sept cent dix-huit (152 830 718) FCFA pour la RN02 : Ouagadougou (Péage)- Ouahigouya (167,44 Km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;
– Lot 46 : entreprise SA.M COMPANY, pour un montant de cent neuf millions huit cent vingt-neuf mille huit cent quarante (109 829 840) FCFA pour la piste : Minissia (Emb. RN13)- Kingria (9,00 Km) pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;

Région du Plateau Central

– Lot 47 : entreprise SEPS, pour un montant de deux cent quatre-vingt millions cinq cent trente-six mille neuf cent cinq (280 536 905) FCFA, pour la RD055 : Nagréogo – Abssouya (15,00 km), pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 48 : entreprise ELOMA, pour un montant de cinq cent quatre-vingt-neuf millions quatre cent six mille trois cents (589 406 300) FCFA, pour la RD57 : Niou (Emb. RN02) – Toeghin – Manega – Emb. RR22 (35,00 km), pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;
– Lot 49 : entreprise EKK, pour un montant de deux cent quatre-vingt-neuf millions sept cent trente-neuf mille cent quatre-vingt-quinze (289 739 195) FCFA, pour la RR07 : Tanghin (Emb. RR01) – Ziga et la RR01 : Tanghin – Zorgho (54,10 km), pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 50 : entreprise CA SERVICE, pour un montant de deux cent soixante-treize millions huit-cent trente-six mille dix-sept (273 836 017) FCFA, pour la RD148 : Dapelogo – Ziniaré ; la Piste Bantogdo (marché) – Barrage, la Piste Kougy – Dapelogo et la Piste Dapelogo- Soglomzi – Tampelga (54,5 km), pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 51 : entreprise COMOB, pour un montant de cent cinquante-six millions deux cent trois mille cent vingt (156 203 120) FCFA, pour la piste Sakouinsin – Pittin – Yinsinbingba et la Piste : Wayalguin V2-V3 + bretelle d’accès au CSPS de V2 (14,50 km), pour un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Région du Sahel
– Lot 52 : entreprise GROUPE HBR, pour un montant de un milliard vingt-deux millions cinq cent soixante-treize mille sept cent quarante-neuf (1 022 573 749) FCFA pour le tronçon Dori-Gorom-gorom Markoye-et la piste : Emb. RN03-Tin Agaden-Gosey village-Essakane (113,90 km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;

– Lot 53 : entreprise MRJF, pour un montant de trois cent quatre-vingt-onze millions onze mille trois cent soixante-quatorze (391 011 374) FCFA pour la RD 099 : RN23 (Tongomael)-kelbo (41km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois ;

– Lot 54 : entreprise ECW pour un montant de cinq cent douze millions quatre cent cinquante-deux mille trois cent quatre-vingt-dix-huit (512 452 398) FCFA pour la RN23 : Dori-Djibo-Toulfé et la RD 100-1 : Arbinda-Koutougou (280 km) pour un délai d’exécution de six (06) mois ;

– Lot 55 : entreprise ENITAF Sarl, pour un montant de cent soixante-onze millions cinq cent dix mille huit cent quatre-vingt-douze (171 510 892) FCFA pour les travaux de réparation de l’ouvrage de Yalgo, pour un délai d’exécution de trois (03) mois ;

Région du Sud-Ouest
– Lot 56 : entreprise STE, pour un montant de cent quatre-vingt-neuf millions huit cent cinquante un mille neuf cent (189 851 900) FCFA pour la RN12 : Pa (Emb. RN01)-Dano-Diébougou-Gaoua-Frontière CI (231,46 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois ;

– Lot 57 : entreprise TSR-GTI, pour un montant de deux cent soixante un millions trois cent soixante-trois mille quatre cent (261 363 400) FCFA pour la RN11 : Gaoua-Batié et la RR08 : Batié-Midebdo-Latara (194,28 km) pour un délai d’exécution de quatre (04) mois.

Le montant total des attributions s’élève à dix-sept milliards neuf cent vingt-six millions deux cent soixante-treize mille sept cent douze (17 926 273 712) FCFA pour un linéaire de 5 123,12 Km.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2017.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a fait au Conseil une communication relative à l’état d’avancement des travaux des chantiers entrant dans le cadre de la célébration du 11 décembre 2017 à Gaoua.
Il ressort un niveau d’exécution d’ensemble encourageant des chantiers.
Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les mesures nécessaires pour la livraison des infrastructures dans le respect du choix des matériaux et des normes de construction.

II.2. Le ministre de la Santé a fait au Conseil une communication relative à la situation épidémiologique de la Dengue au Burkina Faso et des actions réalisées depuis la déclaration de l’épidémie de dengue.

A ce jour, on dénombre 4 017 cas suspects dont 11 décès enregistrés pour tout le pays.
Des mesures ont été prises pour faire face aux besoins de sensibilisation des populations et de pré-positionnement des médicaments pour la prise en charge gratuite des cas graves dans tous les hôpitaux (CHR et CMA).

La pulvérisation spatiale ciblée se fera du 23 au 30 octobre 2017.

II.3. Le ministre de l’Energie a fait au Conseil une communication relative au lancement du Programme spécial d’électrification de cent quatre-vingt-neuf (189) localités, le 21 octobre 2017 dans la Commune rurale de Tangaye, Province du Yatenga, Région du Nord.
Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique d’électrification rurale, l’État burkinabé a bénéficié de l’accompagnement de la Banque Mondiale à travers le « Projet d’Accès aux Services d’Electricité » pour un financement d’environ cinquante millions (50 000 000) de dollars US. A terme, plus de 22 000 ménages auront accès aux services d’électricité.
Le lancement est placé sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président du Faso.

III. NOMINATIONS

III. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

– Monsieur Naba Théodore PALE, Colonel-major, est nommé Responsable de Programme « Préparation et emploi des forces », cumulativement avec ses fonctions de Chef d’Etat-major général adjoint des armées ;

– Monsieur Noufou BEREMWOUDOUGOU, Colonel-major, est nommé responsable de Programme « Pilote et soutien des structures du MDNAC » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;
– Monsieur Gilbert OUEDRAOGO, Colonel-major, est nommé responsable de Programme « Equipement des forces » cumulativement avec ses fonctions de Sous-Chef Soutien de l’Etat-major général des armées ;

– Monsieur Wenceslas Ernest WINKOUN, Colonel-major, est nommé Responsable de programme « Renforcement du lien Armée-Nation » cumulativement avec ses fonctions de Directeur du Centre culturel des armées ;
– Monsieur Jean Baptiste PARKOUDA, Intendant colonel-major, est nommé Responsable « Dotation » cumulativement avec ses fonctions de Directeur central de l’Intendance militaire ;

– Monsieur Omer Marie Bruno TAPSOBA, Colonel, est nommé Responsable de Programme « Appui à la sécurité publique et à la protection civile » cumulativement avec ses fonctions de Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

– Madame Hidnibba Kawendbem Francine OUEDRAOGO/DOUMBA, Mle 53 443 R, Médecin de santé publique, catégorie P6, grade intermédiaire, 1er échelon, est nommée Secrétaire générale ;

– Monsieur Segrima Sylvain DIPAMA, Mle 32 482 U, Médecin spécialiste de santé publique, catégorie P, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

– Monsieur Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU, Mle 53 449 M, catégorie P6, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
– Monsieur Isaïe MEDAH, Mle 41 048 P, Médecin de santé publique, P6, 3ème échelon, est nommé Directeur général de la santé publique ;

– Monsieur Isaïe MEDAH, Mle 41 048 P, Médecin de santé publique, catégorie P6, 3ème échelon, est nommé Responsable du « Programme national de santé publique » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de la santé publique ;
– Monsieur Samba DIALLO, Mle 80 516 W, Médecin spécialiste, catégorie P6, 3ème grade, 5ème échelon, est nommé Directeur général de l’Office des soins ;

– Monsieur Samba DIALLO, Mle 80 516 W, Médecin spécialiste, catégorie P6, 3ème grade, 5ème échelon, est nommé Responsable du « Programme national d’offre de soins de santé » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général de l’offre des soins.
– Monsieur Pagomdzanga Abdoulaye NITIEMA, Mle 36 271 E, catégorie P6, 3ème grade, 9ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;
– Monsieur Pagomdzanga Abdoulaye NITIEMA, Mle 36 271 E, Médecin de santé publique, catégorie P6, 3ème grade, 9ème échelon, est nommé Responsable du « Programme national de gouvernance du système de santé » cumulativement avec ses fonctions de Directeur général des études et des statistiques sectorielles ;

– Monsieur Constant DAHOUROU, Mle 58 198 J, Administrateur des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur général du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo ;
– Monsieur Nawinkpéon Augustin Joël SOMDA, Mle 53 721 W, Administrateur des hôpitaux et des services de santé, catégorie A, 10ème échelon, est nommé Directeur général du Centre hospitalier régional de Kaya ;

– Monsieur Adama SAWADOGO, Mle 91 864 V, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur des ressources humaines ;
– Monsieur Namanegba KAFANDO, Mle 39 676 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre hospitalier universitaire Yalgado OUEDRAOGO.

– Madame Wendinpuikondo Ella Marie Michèle Raketa COMPAORE, Mle 245 781 G, Enseignant-chercheur, catégorie P, 4ème échelon, est nommée Secrétaire technique chargée de la Nutrition et de l’alimentation ;

– Madame Ida Adéline Adjara KAGONE/SALON, Mle 231 440 V, Médecin gynécologue obstétricienne spécialiste de santé publique, catégorie P6, 1er échelon, est nommée Secrétaire technique chargée de l’accélération de la transition démographique ;
– Monsieur Sidbéwendé Pierre YAMEOGO, Mle 99 470 W, Médecin, est nommé Secrétaire technique chargé de couverture sanitaire universelle au Burkina Faso ;

– Monsieur Landaogo Soutongnoma Lionel Wilfrid OUEDRAOGO, Mle 95 882 K, Médecin spécialiste en santé publique, catégorie P, 1ère classe, 6èmeéchelon, est nommé Secrétaire technique chargé de l’élimination des maladies infectieuses prioritaires ;
– Monsieur Gauthier TOUGRI, Mle 235 972 F, Médecin de santé publique, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chargé de l’Unité de gestion et de transfert des connaissances.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

– Madame Yoabvénégamogo Jacqueline ZOUNGRANA/ZANGO, Mle 43 362 B, Ingénieur/Sciences et techniques de l’eau, option Hydrogéologie, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

– Monsieur Yasseya GANAME, Mle 216 305 J, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Eau et de l’assainissement du Sud-Ouest.

D. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

– Monsieur Azakaria TRAORE, Mle 98 060 B, Ingénieur en études et exploitation de l’aviation civile, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

E. AU TITRE DU MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS

– Monsieur Bagnin Christian HEMA, Mle 207 667 U, Professeur d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la promotion des activités de loisirs.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 octobre 2017 à 23:11, par Amara
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Une route très importante dans les Hauts Bassins laissée pour compte : la route Dande-Kourouma-Ndorola-Temetemesso, qui dessert deux usines de coton de la Sofitex, la plaine rizicole de Niena Dionkele, des champs de maïs, tomate, oignons, patate, etc. Des actions urgentes y sont necessaires après la saison des pluies, car avec son état actuel (non carrossable) on est obligé de circuler sur ses bas côtés. Il faudra ensuite la goudronner pour véritablement désenclaver tout le nord du Kenedougou.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2017 à 23:12, par Amara
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Une route très importante dans les Hauts Bassins laissée pour compte : la route Dande-Kourouma-Ndorola-Temetemesso, qui dessert deux usines de coton de la Sofitex, la plaine rizicole de Niena Dionkele, des champs de maïs, tomate, oignons, patate, etc. Des actions urgentes y sont necessaires après la saison des pluies, car avec son état actuel (non carrossable) on est obligé de circuler sur ses bas côtés. Il faudra ensuite la goudronner pour véritablement désenclaver tout le nord du Kenedougou.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2017 à 23:16, par MANDINA KONATE
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    enfin le déclic au ministère de la santé. Pourvu que cela se poursuive sans complaisance.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 00:11, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Dire que les médecins en santé publique sont à l’honneur .Dommage sur les 17 nominations trois postes pour l’autre moitié c’est triste Monsieur le ministre de la santé.Pour les DRS faite un peu d’effort pour equilibrer

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 00:16, par mobutu
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    félicitations aux agents des centres hospitaliers. Ils se sont levés et ont eu leur statut. Qui a dit que la lutte ne paye pas. Certains corps de métiers sont là à se compromettre et croient que l’état par humanisme va leur accorder ceux dont ils ont droit. Ils se fourrent le doigt dans l’œil

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 00:47, par jared
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Enfin la FPH. merci à tous les syndicats de la santé pour la lutte. C’est maintenant que la lutte commence. arretons nos chi chi maintenant . Aucune concession aucune. Naan laara an saara

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 03:57, par Zabsonre
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    C’est ça un vrai conseil de ministres. Merci au président ROCH d’avoir penser a mon cher village KOMI GNANGA....

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 04:07, par Babadjara
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Bonne arrivée au Par Nicolas MEDA
    ababaaa,c’est nettoyage ! Même les quelques cadres paramédicaux ont été balayés
    Félicitations aux promus et bonne chance a l’ensemble des acteurs.
    Je veux savoir,DG Yalgado c’est nomination maintenant ??

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 06:34, par BADO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Au MSL des postes vacants. Est ce qu’il manque des compétences . Que le ministre rassure l’opinion publique.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 06:51, par Ramzo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Encore isaie Medah !!! Décidément il n’y a que lui au ministère ou c’est le fait de s’appeler MEDAH ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 07:37, par eliane
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Le printemps des ententes directs, le Burkina des affaires est dirigé par les affaires du Burkina j invite le renlac, les différents structures de veille ,s, il en existe encore dans notre pays à faire des lectures croisées des attributions des marchés depuis le début . Cela permettra de découvrir le pillage de nos ressources qui serait en cour. Des entreprises qui sont spécialisés en tout vente de cyclomoteur, installation électrique, routes et construction, elles raflent tout sur leur passage, la cupidité, la gourmandise, tout pour elles et rien pour les autres. Le Burkina est à double vitesse. Ah le Burkina, pays où Dieu pleure et le Satan exulte. Bientôt le Déluge. .....

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 07:46, par Lucky luke
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Au titre du ministère de la défense nationale, à part PALE tout le reste est MOSSI quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:00, par André
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Félicitation au directeur général sortant du CHU Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou,monsieur Robert Bibia Sangaré.Il est l’un des rares DG recrutés par la procédure d’appels à candidatures dont le mandat de 3 ans renouvelable une seule fois ,été renouvelé pour résultats satisfaisants. En 6 ans, ce directeur a pu apporter des transformations qualitatives à l’hôpital Yalgado par des travaux de rénovation d’infrastructures et d’équipements sanitaires malgré des difficultés budgétaires. Si j’ai bonne souvenance, il a été recruté en septembre 2011 mais a pris service courant mi-Octobre.Bonne chance au dg entrant monsieur Constant Dahourou pour consolider les acquis et trouver avec le gouvernement des solutions aux besoins d’équipements de cet hôpital de référence nationale qui demeure source d’espoir pour beaucoup de malades.

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2017 à 11:57, par panga
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Mon cher ami c’est plus ses accointances politiques qui l’ont fait durer que sa compétence. Bcp d’autres avaient fait des textes et étaient aussi compétents que lui mais leurs mandats n’ont pas été renouvelés. Cependant, je ne doute point de sa compétence, tout le monde a pu voir à quel point il s’est battu pour le CHU Yalgado, mais je dis qu’il faut également avoir des appuis politiques sans cela on vous décagnote en un clin d’œil. Tu verras que bientôt il aura un point de rechute. Bon vent à lui

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:29, par Maadenka
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mon cher Amara, que Dieu fasse que ton cri du coeur, ce cri strident soit entendu.
    Sais-tu seulement que le désenclavement n’interesse pas les exploiteurs ? Si tel etait le cas, en realité, le Kenedougou comme bien d’autres contrées de notre Burkina le seraient.
    Surtout n’evoquez pas le cas de l’exploitation à outrance par la sofitex, puisque son objectif est le coton, le coton et encore le coton, culture COLONIALE DE RENTE, DE SERVITUDE (apparaissant comme volontaire de nos jours alors que c’est le maquillage du FORCAT d’autrefois), D’ESCLAVAGISATION des populations.
    Sachez que la contonculture est SUBVENTIONNEE par l’union europeenne a grands frais, justement pour nous préoccuper à atteindre les TONNAGES fixés en debut de chaque campagne, et ce coton est vendu au prix du kg qu’ils auront fixé eux à la place des producteurs. Mais les prix des INTRANTS qu’ils produisent pour POLLUER ne le sont pas par les paysans qui sont endettés jusqu’au COU.
    Ce sont nos meilleures terres propices aux cultures vivrieres qui sont exploitées en cotonculture, pour que jamais l’autosuffisance alimentaire ne soit jamais atteinte.
    Tenez vous bien ! leurs camions n’ont aucun probleme pour enlever le coton et cela leur suffit.

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2017 à 14:40, par DAO
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      d’accord avec vous Maadekan : tant que les gros camions de la SOFITEX peuvent venir enlever le coton et repartir à Bobo, le reste n’a que peu d’importance ! les gros villages producteurs de coton font pitié au BF ! Solenzo in haut de production cotonière ressemble plus à une banlieu non lotie de Ouaga qu’à in chef lieu de province. Certains diront encore que ce sont les fils de la zone qui ne s’entendent pas...
      heureusement d’ailleurs que les gros camions à force de passer par créent des passages qui servent de route aux villageois pour se render d’un village à l’autre !! franchement....
      heureusement que les autorités actuelles ont commence à penser à ce problème d’encadrement... il semble que Koundoungou Solenzo sera butimé bientôt

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:40, par Le digne
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Quelqu,un pourrait me dire exactement quel type du personnel de santé est concerné par la fonction publique hospitalière ?prend elle en compte toutes les structures ou uniquement les hôpitaux ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:42, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    - SIDZABDA alias MINUTE, ta grande gueule de baobab ! Tu la fermes ou c’est moi qui la bouclerai à coups de gourdin !! Dégage du forum car tu n’as plus ta place ici !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:45, par YESWECAN
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Route Mahon - Kangala, 130, 00 km à 532millions 689 mille 264.
    Messieurs, prenez nous un peu au serieux.
    S’ agit-il d’autres localités ou ce sont celles que je connais dans le Kenedougou ?
    Mahon Kangala ne sont distantes que d’au plus de 10km.
    Il y a de fortes odeurs de sur facturation
    J’en appelle aux divers structures de contrôle de passer au tamis les distances et les évaluations de ces marchés.
    "Un peu de quand même"

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:47, par triandekou
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Enfin même si nous n’avons que 2 nomination à CORVEE 0, on espère mieux la prochaine fois. Du courage à CORVEE ZERO pour que ça ne soit pas ZERO à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 08:51, par Administrateur des hôpitaux et services santé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Est ce que c’est à dire que la procédure d’appel à candidatures pour la nomination des DG des hôpitaux est définitivement abandonnée ? Hier c’était les CHR de Koudougou et Tenkodogo dont les DG ont été nommés directement .Aujourd’hui c’est le CHR de KAYA et le CHU-YO dont on savait pourtant depuis longtemps que leur mandat arrivait à expiration en aout et octobre . Pourquoi n’avoir pas lancé l’appel à candidatures depuis juillet ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:16, par vérité
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    SAMAE des Affaires Etrangères continuer à dormir le réveil sera douloureux.La date butoir c’était pour le 30 septembre et plus rien.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:17, par vérité
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    SAMAE des Affaires Etrangères continuer à dormir le réveil sera douloureux.La date butoir c’était pour le 30 septembre et plus rien.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:19, par gersom
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Il ne s’appelle pas seulement MEDAH il est bosseur et compétent. Regarde bien les autres nominations dans les Ministères avant de dégainer ta haine. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:21, par SAWADOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Ceux de la province du bam et principalement des communes de Guibaré , Rouko et Tikaré ont fait quoi pour meriter cette ignorance en matière de route .Aucun car n’emprunte la route yilou-guibaré-rouko-tikaré.On a fait quoi aux autorités pour meriter cela .Continuons à être du betail electoral.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:28, par TENKODOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Donc ,on peut échouer à la tête d’un CHR pour cause de mauvaise gestion, être chassé par les travailleurs pour défaut de dialogue social , et se retrouver quelques mois plus tard DG de YALGADO ,le plus grand hôpital du pays ? Sacré BURKINA de RMCK. On aura tout vu .On ne sait plus, si on est dans gouvernement Mouta - mouta ou dans gouvernement OUROUBOU,OUROUBOU

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 12:18, par le sphinx
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Honte à vous alors, c’est vous qui avez échoué. Ce type est compétent mais au CHR de Tenkodogo il y a beaucoup de dealers malheureusement même parmi les syndicalistes.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 14:17, par Rectificateur
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Tenkodogo, si vous êtes vraiment de Tenkodogo et que vous avez bien suivi les évènements de cet hôpital en 2016, vous devriez avoir honte de faire ces déclarations mensongères à l’encontre de Monsieur Constant DAHOUROU qui a obtenu plus 17/20 à l’évaluation de son contrat d’objectif avec le CHR de Tenkodogo. Vous devriez également savoir, même si votre volonté de calomnier vous empêche de le reconnaître publiquement, qu’aucune faute de gestion n’a été reprochée à ce monsieur ni à Tenkodogo ni ailleurs. Pour qui connaît les qualités humaines de ce jeune cadre de l’administration sanitaire qui a fait de hautes études de management aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burkina,
      ne doutera pas de sa capacité à mener à bien cette nouvelle mission à lui confiée. Bon vent à toi Monsieur le DG et reste égale à toi !

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:35, par seltra
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Merci au secrétariat général du gouvernement pour avoir changer la présentation du compte rendu du conseil. J’étais de ceux qui ont attendu très longtemps ce changement, tout simplement parce qu’il faut avoir le courage d’apporter des changements . Les choses évoluent dans ce monde .

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:36, par Bakaridjan
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Internaute 10, donc quand on est MEDAH de Ministre on ne doit plus nommer un autre MEDAH alors ? Soyons objectifs dans nos analyses. Nicolas MEDA n’a pas ramssé Isaie MEDAH dans la rue et le nommer comme DGSP. Il est venu le trouver comme directeur déjà d’une grosse entité. Ce n’est que la progressons normal d’une carrière.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:42, par Infirmier
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Monsieur le directeur régional de la santé de Bobo Dioulasso, il serait intéressant que vous améliorez le traitement de nos salaires. Les nominations n’intéressent pas tout le monde mais la correction des salaires concerne tous les agents. Une seule personne pour traiter les salaires de tous les agents c’est trop peu Monsieur le Directeur. Faites un effort pour nous soulager. C’est juste un cri de cœur profond. S’il faut attendre des mois et des mois ce n’est pas facile. Comprenez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 09:46, par TOME de Boromo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr le MENA, à quand la nomination des directeurs provinciaux des enseignements post primaire et secondaire pour désengorger les DREPS afin qu’elles soient efficaces. Imaginez que les services au niveau régional doivent couvrir tous les établissements de la région sans moyens de sortie sur le terrain ou un chef d’établissement de l’autre bout de la région qui doit se rendre à la D.R pour un courrier. A quels frais ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 08:49, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      - Monsieur TOME de Boromo, Matricule 2569471 L, instituteur certifié 2ème classe 3ème échelon, est nommé Directeur Provincial de l’Enseignement post-primaire et Secondaire des Bâlés.
      Le Conseil des ministres a levé sa séance aux environs de 15H30.
      Le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement
      Remy Fulgance DANGUINOU

      ........C’est fin !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 10:01, par Infirmier
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Monsieur le directeur régional de la santé de Bobo Dioulasso, il serait intéressant que vous améliorez le traitement de nos salaires. Les nominations n’intéressent pas tout le monde mais la correction des salaires concerne tous les agents. Une seule personne pour traiter les salaires de tous les agents c’est trop peu Monsieur le Directeur. Faites un effort pour nous soulager. C’est juste un cri de cœur profond. S’il faut attendre des mois et des mois ce n’est pas facile. Comprenez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 10:41, par sam
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr Babadjara ne va pas vite en besogne on n a balayé aucun cadre paramédical, tu es aigri mais il faut chercher l’information juste. Dans le cadre du budget programme, le ministère de la santé est organisé en 3 programmes et les nominations des 3 DG répondent à cette exigence. Les directions techniques ne sont pas touchées et à moins que tu soit dans les secrets de Dieu ou dans un complot ultérieur, ces cadres sont toujours en place. Enfin, les cadres paramédicaux et autres cadres nommés au niveau du cabinet continuent d’accomplir les missions qui leur sont confiées.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 10:49, par LAÏCO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Pour ce qui concerne le Ministère de la santé .
    Félicitation au DR Francine et Félicitation également au DR Kargougou pour le travail abattu dans un environnement hostile et politisé à dessein pour empêcher à certains moments sa marge de manoeuvre , mes félicitations vont également à MR CONGO DRH sortant (je ne sait pourquoi ).
    A mon avis la plupart des nominations au ministère de la santé constituent :
    - soit des doublons qui , à très court terme risquent d’entraîner des conflits de compétence : exemple le poste de secrétaire technique chargé de la lutte contre les maladies infectieuses alors qu’il existe un direction de lutte contre la maladie avec un Directeur bien calé .
    - soit des nominations de complaisances car pouvant être fusionnées dans des services déjà existant .
    Mon problème se trouve niveau des incidences financières génerées par ces nominations dans un pays où le médecin touche moins de 200 000 FCFA par mois .
    J’ai de la peine à féliciter le DR MEDAH ISAÏE car il remplace à son nouveau poste le DR KONFE qui a supporté toutes les affres de la crise de la CAMEG sans contre-partie (LE décès de SALIFOU DIALLO serait-il pour quelque chose dans cette mise au garage ? Enfin , j’oubliais , c’est un MEDAH et ce n’est pas rien ! ).
    Pour revenir aux propos d’un des intervenants , il faut savoir que l’autre mal du système de santé au BURKINA c’est le bon usage des médecins de santé publique . En effet , en dehors des postes de direction et de management , ces derniers ne sont pas suffisament formatés pour travailler au niveau opérationnel ( Hôpital de district , Centres médicaux ) ; le problème se pose avec acuité car très bientôt nous seront confrontés à un surpeuplement de ce profile de médecins au niveau central ; les médecins distributeurs de courriers et missionnaires permanents , on en veut pas .

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2017 à 16:31, par Indjaba
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Non seulement ton esprit est mauvais mais en plus il est tout petit. Mais bon comme tu es une créature du bon Dieu et que tu es déjà Né, on est obligé de te respecter. Je t’invite à faire l’exercice suivant : 1° fais le point de tous les ministère ; 2° Fais le point des ministères occupés par des Mossi ; 3° Fais le point des SG Mossis et des DG Centraux Mossis de ces ministères occupés par des Mossi et tu reviens pour la suite des débats. Petit apprenti sorcier, tu ne fais pas seulement vomir mais tu suscite surtout de la pitié.

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 12:01, par Puissance centre Muraz
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Vraiment ,il faut s’inquiéter sérieusement de la gouvernance du BURKINA FASO à l’heure actuelle et de l’avenir de ce pays . Même sous le régime de Blaise Compaoré on voyait moins certaines pratiques nauséabondes que certaines choses que l’on voie aujourd’hui . Tenez ,le ministre de la santé NICOLAS MEDA fait débarquer à YALGADO tous ces collaborateurs FINANCIERS du Centre Muraz ; En effet ,il fait nommer l’ancien DG du CHR de Tenkodogo chassé par les travailleurs ,let son prédécesseur Smaila au poste de DG de l’hôpital YALGADO ; Puis il lui colle en même temps son ancien DAF du centre MURAZ KAFANDO qu’il fait aussi nommer DAF de YALGADO, alors que le DAF actuel de YALGADO a été nommé par son prédécesseur SMAILA il y a moins d’un an .Comment peut-on gérer un pays de cette façon ?Et cela au nez et à la barbe du PF et du premier ministre qui laisse faire sans broncher . Où allons nous finalement avec une telle gouvernance, si chacun gère son ministère comme sa société privée ou le champ de son père

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 10:25, par tororoso
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Mon ami, jusqu’à présent je ne vois pas le problème. Si ses anciens du CMuraz sont bons, il les prends pour les coins les plus difficiles et notamment Yalgado. C’est de bonne guerre. il veux des résultats. Repasse donc dans un an et on pourra discuter !

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 12:29, par LEVIS
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Mon frère ce que tu dis là n’est pas interdit par la constitution. Tous les patrons nomment des personnes qu’elles jugent capables de les aider dans l’attente de leurs objectifs. Smaila avait decagnotté quelqu’un il y’a un an pour nommer celui que vous pleurez. Laissez les se manger. Et le DG que vous chargez sans connaître pensez vous être renseigné sur lui que le ministre ? Si les travailleurs du CHR /Tenko ont eu maille à partir avec lui c’était sur des bases subjectifs. Son contrat avait été renouvelé par le ÇA.Mais par pure subjectivité de ces agents et par éducation le monsieur a cédé mais l’affaire ne s’est pas arrêtée là. Comme on est dans un pays où on a peur désormais de la foule même si elle est irréfléchie

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 12:02, par Mongmenga
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Ceux qui sont nommés cumulativement avec leur ancienne fonction doivent être des Superman pour n’est pas dire providentiel !!
    Dans un pays où on passe le temps à nommer cumulativement alors qu’il en a qui chôme dans la même structure on ne peut qu’être inefficace.
    sans rancune mais juste un démon public. aux résultats !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 12:50, par jet
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr le ministre de la santé de nos jours il est mieux d’être chauffeur que médecin au ministère de la santé a cause de la gestion du carburant par ces derniers(selon les chauffeurs), sur le terrain la situation est très préoccupante avec des comportements et des agissements de tout genre surtout lors des missions, trouver une solution pour nous sortir de cette situation nauséabonde.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 12:52, par jet
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    bravo au ministre de la santé et sa nouvelle équipe, il faudrait penser maintenant au problème de gestion du carburant par les chauffeurs qui empêche le bon fonctionnement de nos services

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 13:03, par flagelle
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Bon travail pour le ministre de la santé avec une belle équipe pluridisciplinaire pour conduire la santé entière de notre cher pays.vivement que cette nouvelle équipe revoie la gestion du carburant pour remettre au chef de mission point barre......le médecin, le pharmacien,le conseiller,l’attaché n’est plus rien au yeux des chauffeurs a cause de la gestion mafieuse du carburant...c’est tout simplement de l’impunité

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 13:21, par Gwè man
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Bon vent au Dr Kargougou,mais en tant que petit frère,je te conseille de retourner à ton poste à l’UNICEF si cela est toujours possible car tu ne pourras pas conseiller un savant.
    Ce dont je suis sûr,c’est que tous ceux qui pourfendaient Smaila comprendrons très bientôt leur erreur,lui au moins posait ses actes de bonne foi.
    Savez-vous que Mr Nicolas Meda,ministre de la santé est toujours DG du centre Muraz ?
    Et que dire du nouveau organigramme,un machin touffu et confus,taillé à la mesure de Meda.
    Et la situation de l’hôpital de référence de Bobo ?la population l’attend de pieds ferme.
    Petit à petit,il va se révéler au grand jour et ça sera dommage pour le système de santé du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 13:47, par Loba
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr le gouvernement, songer à la réhabilitation de la route départemental Tenado- Batondo-Pouni dans la région du centre Ouest. Courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 14:08, par courage
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Seule la lutte paie. Félicitations aux personnels des services de santé. Pour les corps qui n’ont aucun moyen de pression, peut être que le gouvernement aura pitié de vous pour ajouter 5000 ou 10 000 à votre salaire !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 14:08, par sobèmin
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    felicitations au gouvernement pour ce vaste programme d’équipement de nos centres medicaux et pour egalement ce vaste programme d’entretien et de construction d’infrastructures routières. je vois que à ouaga ca deja commencé. vivement que tous les chefs lieux de provinces soient dotés d’au moins cinq kilometres de voies bitumées. vous voyez le ghana est en avance pour ca. dans toutes les villes moyennes il ya un minimum d’infrastructures : routes, canalisation, services sanitaires et écoles de qualité, electricité, eaux etc. cè comme ca que les populations seront intégrées et attachées à leurs terroirs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 14:37, par Al pacino
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Le nouveau organigramme du ministère de la santé n’a pas encore été adopté par l’assemblée nationale que des postes sont déjà pourvus.Ou bien l’assemblée nationale est devenue une caisse de résonance du gouvernement ?
    Vraiment Gorba va énormément manquer à ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2017 à 16:22, par Konkobo
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      Al Pacinon, l’assemblée n’est pas une caisse de résonance mais c’est ta culture qui reste à améliorer. L’organigramme d’un ministère n’est pas adopté à l’assemblée mais par le gouvernement. Ce qui a déjà été fait le conseil des ministres passés.

      Répondre à ce message

      • Le 20 octobre 2017 à 08:10, par Al pacino
        En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

        Mr Konkobo le cultivé et savant devant l’éternel,relis le compte rendu du conseil de ministre qui a adopté l’organigramme:il a été bel et bien écrit que le conseil marque son accord pour la transmission du dossier à l’AN.Où est donc mon manque de culture ?
        Vous arpenter les fora à jouer aux cultivés et pourtant....

        Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 14:50, par Kankeletigui
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr le Ministre ! faites "Pardon" aussi nommer les cadres infirmiers un peu ! Le ministère n’est pas constitué que seulement des médecins ! C’est pas juste ! Il faut faire pardon un peu vous aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 14:52, par L’IMPERIAL
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Je pense M. le Ministre qu’il n’ya pas que des Médecins encore moins des santé publicistes au ministère de la santé.
    La sagesse serait de penser aux autres acteurs pour ne pas être surpris un jour.
    Toutes mes félicitations au SG et au DRH sortants pour les travaux abattus. Aux entrants je dirai que c’est au pied du mur qu’on voit le vrai maçon.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 15:34, par Wendkouni
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    le tronçon Koupéla-Dialgaye est goudroné jusqu’à Gonkin (Axe Koupéla-Tenkodogo) il ne reste que le tronçon Gonkin-Dialgaye long de 5KM. pour ce montant je trouve très onéreux.
    Eclairé nous (Région du centre Est – Lot 21 : Entreprise la Grâce pour un montant de deux cent soixante un millions neuf cent soixante-dix-sept mille neuf cent soixante-cinq (261 977 965) FCFA pour la RD031 : Koupéla-Dialgaye ; la RD32 : Baskouré-Zanré et la piste : Pouytenga-Torodo (84,34 Km) pour un délai d’exécution de cinq (05) mois )

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 17:06, par Benedo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Mr le ministre de la santé les médecins ne constituent pas le seul corps du ministère ni les seuls titulaires du doctorat dans certains corps du ministère on peut trouver des cadres compétents. Éviter de confondre la clinique et l’administration.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 17:36, par HUM !
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Aidez-moi à comprendre ce qui se passe réellement au ministère de la santé. Y a-t-il un suivi des actions et programmes ou plutôt un pilotage à vue ? Comment se fait –il que le mandat du DG du CHR de Kaya soit arrivé à terme depuis Août 2017 et que la procédure d’appels à candidatures pour son remplacement n’ait pas été engagée ?On a attendu à la dernière minute, pour avancer l’argument du manque de temps ,afin de nommer des partisans aux postes de DG et contourner ainsi subtilement, le système d’appels à candidatures, qui a l’avantage d’axer les prestations sur des contrats d’objectifs clairs et évaluables pour une gestion basée sur la culture du résultat. On a ainsi rompu la chaîne du recrutement par appels à candidatures avec des nominations directes en 2017 aux CHR de Koudougou, de Tenkodogo.et Yalgado Que fait donc le comité interministériel en charge des recrutements par appels à candidatures aux postes de DG des Etablissements Publiques de l’Etat(EPE) et des Sociétés d’Etat(S.E), rattaché au Premier ministère ?Si le gouvernement veut renoncer à la lutte contre la politisation de l’administration publique, qu’il ait le courage de décréter officiellement ce fait et l’opinion publique en avisera.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 18:12, par kuidgo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Lot 42 : entreprise SOBUCOP, pour un montant de cinq cent trente-deux millions six cent quatre-vingt-neuf mille deux cent soixante-quatre (532 689 264) FCFA pour la RR19 : Mahon-Kangala : (130,00 Km) pour un délai d’exécution de six (06) mois

    est-ce une erreur ou quoi car Mahon Kangala n’excède pas 30km et c’est la RD69 au lieu de RR19. j’attends une correction !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 18:35, par firstman
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Le linéaire du tronçon mahon - kangala est aberrant. Pour une distance de 10km au plus sinon pour être juste 8km on nous laisse entre voir 130km. Je n’en crois pas mes yeux nous sommes dans un autre monde ou quoi. Il en existe un mahon - kangala sur la RR19 dc il ne s’agit pas d’erreur. Je dirai une erreur consciente.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2017 à 19:07, par Sourouvien
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Et l’axe Tougan -GOMBORO qui aurait permis de désenclaver des gros villages comme DAKA,NIANKORE ,BANGASSOGO, Bouli ,SYA ,GOMBORO . Mr le Premier ministre comment le gouvernement a pu ordonner tous ces travaux et que vous fils Sourou ,vous avez été incapable d’inscrire cet axe important dans ces travaux routiers alors que certains de vos ministres ont fait inscrire des pistes rurales reliant des hameaux de culture distants l’un de l’autre d’à peine 10km dans leur province .

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 07:52, par sobèmin
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      c’est vrai sourouvien / ils ont oublié cette route importante qui relie de gros villages comme daka niankorè bangassogo, bouli sya gomboro. c’est vraiment pas juste. j’ose penser que c’est un oubli et que PKT ouvrira le bon oeil pour que ces localités qui sont plus peuplées souvent que certains chefs lieux de province soient pris en compte. merci d’avoir rapele ca

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2017 à 08:59, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

      - Sourouvien, tu as raison. Et même que indirectement Lankoué et Zogoré seront aussi désenclavés. Mais est-ce que ce n’est pas aussi faciliter la circulation aux terroristes vu que Gomboro est juste à côté de la frontière du Mali et pas très loin de Toéni où ils ont déjà frappé ?

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 06:18, par Dam
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Et voilà, ils ont encore oublié l’axe Sanaba-tansila et l’axe balavé-solenzo. Banwa yako !

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 06:55, par Rosine
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Bon vent à monsieur Robert Bibia Sangaré,DG sortant du CHU Yalgado Ouédraogo.Ses efforts et mérites ont été reconnus non seulement par le renouvellement de son contrat de 3 ans renouvelable une seule fois,mais aussi par la note de 16/20 que le Conseil d’Administration (C.A) lui a donnée comme évaluation à la fin de son mandat.Au regard de son pragmatisme pour la gestion axée sur les résultats par contrat d’objectifs,le C.A lui a adressé une lettre de félicitation.On espère que monsieur Sangaré continuera d’apporter sa contribution ailleurs avec ses talents de manager qui réussit à produire des résultats même dans des situations difficiles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 11:03, par bissongo mibangre
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    n’oubliez pas n’oublier pas n’oubliez pas la route YAKO -KOUDOUGOU-LEO. ayez pitié de nous aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2017 à 14:52, par Sourouvien
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Merci KORO YAMYELE ,car avoir le soutien du KORO ça fait chaud au cœur . Mais KORO il ne faut pas abandonner justement GOMBORO qui se sent par la force des choses plus proche de OUAHIGOUYO que de TOUGAN . Le KORO c’est frustrant de voir GOMBORO lié à OUAHIGOUYO par une bonne route ,tandis qu’il ne peut avoir accès à sa capitale provinciale qu’est justement TOUGAN . C’est vrai que GOMBORO n’est pas loin de la frontière du Mali ; Il faut donc y installer un poste de gendarmerie très renforcé de même qu’à TOENI .Merci KORO YAM les populations du LEBOUROU te saluent .

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 14:16, par Revoir
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Revoir la distance Mahon-Kangala : (130,00 Km) : Dans la réalité c’est une distance d’environs 8 Km

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 15:48, par Revoir
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Revoir la distance Mahon-Kangala : (130,00 Km) : Dans la réalité c’est une distance d’environs 8 Km

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2017 à 10:22, par ymoul
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 octobre 2017

    Toutes mes félicitations au Docteur COMPAORE.Elle m’a tenu à l UO et je sais de quoi elle capable.Elle aime le travail et surtout le travail bien fait.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés