Crise à l’UPC : Les députés de la majorité demandent la fin des violences à l’égard de leurs collègues

Déclaration • mercredi 18 octobre 2017 à 00h25min

L’actualité politique nationale est marquée ces derniers temps par une crise au sein de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) qui implique aussi bien le groupe parlementaire, les instances dirigeantes du parti que les militants de base.

Crise à l’UPC : Les députés de la majorité demandent la fin des violences à l’égard de leurs collègues

Par voie de presse nous avons pris connaissance des causes de cette crise qui diffèrent selon les protagonistes. Le constat qui est évident c’est que treize (13) députés du groupe parlementaire UPC ont décidé de créer un nouveau groupe dénommé UPC-Renouveau Démocratique (UPC-RD).

La crise actuelle au sein de l’UPC interpelle les groupes parlementaires de la majorité présidentielle au regard de ses conséquences sur le climat social.

Sans prendre position, nous appelons les acteurs de la présente crise à éviter l’amalgame et les accusations sans fondement aucun tendant à voir des mains extérieures à ce qui apparait aux yeux de tous comme une affaire interne.

A vouloir trop agiter l’étendard du complot avec des sarabandes de déclarations, les tenants de cette posture risquent fort de passer largement à côté d’une sortie de crise idoine parce qu’ayant posé un diagnostic erroné.
Nous rappelons que l’Etat de droit exige le règlement de tout différend par voies légales et pacifiques. C’est pourquoi, nous nous insurgeons contre les pratiques rétrogrades d’intimidation, de menaces, de violences verbales et physiques qui n’honorent ni leurs auteurs ni la classe politique dans son ensemble.

Ces actes sont d’autant plus graves qu’ils sont dirigés contre des députés de la république qui jouissent d’une immunité parlementaire consacrée par la constitution à son article 95 qui stipule : « Aucun député ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé en raison des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ».

Ignorer cette disposition aujourd’hui, c’est ouvrir sans nul doute demain la voie à une récidive contre d’autres députés.

En tout état de cause, les groupes parlementaires de la majorité présidentielle réaffirment leur attachement solennel au respect des principes cardinaux de l’Etat de droit et singulièrement à la liberté de penser de tous les citoyens.

Nous condamnons par conséquent avec fermeté les actes de violence d’où qu’ils viennent.

Nous appelons à une cessation immédiate des violences à l’égard de nos collègues députés.

Aussi, nous invitons le gouvernement à prendre toutes les dispositions pour préserver l’intégrité physique des députés, assurer leur libre circulation sur le territoire national et sécuriser leurs biens conformément à la loi.

Fait à Ouagadougou, le 16 octobre 2017

Le Président du Groupe Parlementaire
Burkindlim Par Intérim
Député Bénéwendé Stanislas SANKARA

Le Président du Groupe Parlementaire
MPP Par Intérim
Député Kourouboundou Réné LOMPO

Messages

  • Est-ce le même Mr. Sankara qui a conduit la mise à feu de l’assemblée nationale et qui a encouragé la plèbe à brûler les maisons et les boutiques de certains membres du gouvernement Compaore ? C’est dommage que le ridicule ne tue pas, ne serait-ce qu’une fois en passant.

    • C’est bien lui et vous feriez mieux de bien lire ce qu’il écrit ici. Au lieu de reconnaitre les erreurs de votre héro Diabré et lui conseiller plus de modestie, vous cherchez des bous émissaires partout. On vous a dit depuis le début que Diabré se prend pour le plus intelligent du faso et c’est ce qui le perd aujourd’hui.

    • maitre sankara était député à l’assemblé. ce sont peut être ceux qui sont allé blesser le fils de la député korbeogo qui ont brulé l’assemblé, les maisons et les boutiques pendant l’insurrection.

    • C’est mieux de faire un débat d’idée et non un débat de personne. Les incendies des 30 et 31 octobre 2014 sont imputables à tous les insurgés et le peuple intègre du Faso l’assume. Si vous avez une dent contre Sankara, cette occasion ne sied pas. Revoyez votre votre copie.

    • Je me demande si Me Sankara est cohérent dans ses explications je cite :
      « Aucun député ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé en raison des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions »
      Mais des députés du CDP ont été exclu pour avoir voté la modification de l’article 37...
      Pour une fois soyez cohérent avec vous même et respecter la démocratie.

    • Les incendies des 30 et 31 octobre 2014 ne peuvent être imputables à tous les insurgés et le peuple intègre du Faso n’a rien à voir dedans. C’est une fuite de responsabilité de dire que ce sont les insurgés/ ou le peuple qui ont incendié l’hémicycle et brulé les domiciles privés. Il y a des personnes qui ont dit fait cela que ces personnes soient entendues. Ces bandes de jeunes incendiaires ne peuvent être considérée comme insurgés.

  • Bien dit, honorables ! on s’était tellement moqué du MPP en son temps !

  • honorables députés de la majorité ; qu’est ce qui vous regarde ? ou c’est pour qu’on suive votre regard ? Une opinion assez répandu suppose que cette majorité cherche à démanteler l’opposition. Taisez vous pour une fois que vous avez l’occasion.

    • Vous faites une analyse biaisée due à votre passion. Voyez les choses comme tout les députés de quelque bord que ce soit sont tous les enfants du pays, ce sont des collègues, ils luttent tous pour la cause du pays, par conséquence aucun élu digne de ce nom ne saurait se taire et rester indifférent face au martyr vécu par ses pairs d’un autre politique fût-il. Dire aux députés de la majorité de se taire face aux déboires des autres c’est mettre une barrière entre les fils d’un même pays. Aussi, voudriez vous bien lire le contenu avant de risposter de telle sorte, car en mon sens, ils n’ont nullement pris partie, ils ont seulement souhaité une résolution pacifique et la protection de leurs camarades. L’UPC devra se mirer et faire son auto-critique au lieu de faire des faux fuyants qui sont d’une manière ou d’une autre un aveu d’impuissance sinon de faiblesse.

  • On sent la joie dans votre texte. Maître je te respectais mais plus maintenant. Ce qui arrive à l’UPC peut arriver à tout parti. Et toi, un ancien opposant, tu devrais le savoir mieux que quiconque. Déçu maître. J’aurais compris que le MPP écrive seul ce papier. J’oubliais, tu as atteint tes limites. Donc tu prépares ta retraite.

    • Hors sujet ! En quoi appeler à la paix et à la sécurisation de ses pairs est mal ? Dépassionnez les débats et voyez les choses telles.

    • "COURRIER CONFIDENTIEL" A PRECISÉ QUE GORBA AURAIT "CONTACTÉ" PARDON ! "ACHETÉ" DES DEPUTÉS A L’UPC, A L’UNIR, AU MPP... POUR CREER UN GRAND PARTI DE GAUCHE EN VUE DE LUTTER CONTRE ROCK EN 2020 ; C’EST VOUS DIRE QUE L’UPC A EU UNE CHANCE DIVINE DE CONNAITRE A TEMPS LES NOMS DE SES TAUPES.
      A L’HEURE OÙ NOUS SOMMES, IL SE PEUT QUE BENEWENDÉ SOIT 1/5 DEPUTES A L’AN SANS LE SAVOIR. LE MAIRE LE PLUS SANKARISTE A DEVOILÉ AVOIR REÇU GORBA A TEMA ET ACCEPTER SA
      PROPISITION.

  • Voilà une déclaration confirmée. l’UPC n’a qu’à retirer ses mandats.

  • l’accusation qui est le principal programme de l’upc a fini par l’emporté.

  • Bravo messieurs les députés pour cet acte de solidarité confraternelle. Ne dit-on pas par extrapolation que "quand le cou est menacé, la tête doit s’en soucier" ? Autrement dit, admettre aujourd’hui ce laisser-aller, c’est s’exposer soi-même aux mêmes exactions demain !
    Mais au-delà de tout quand-même, il faut reconnaître qu’on est dans une démocratie, où on ne peut par intimidation, obliger un député à changer d’opinion ! A moins que Zéphirin n’ait choisi d’aggraver plutôt la situation, sinon il devrait être suffisamment lucide, pour comprendre que ce qui est fait est déjà fait, et que rien ne peut plus être comme avant entre ces dissidents et son parti !

  • Sincèrement maladroite cette sortie des deux groupes parlementaires de la majorité . Comme vous le dites vous-même ,il s’agit d’une crise interne à un parti qui oppose deux groupes de députés du même parti . Au lieu d’intercéder à la limite entre les deux groupes pour une réconciliation ,vous prenez position pour l’un des groupes de surcroit pour le groupe qui déshonorent la politique par un comportement scélérat et de voyou qui ont trahi leurs propres militants . Ce sont les militants de l’UPC qui leur demandent à juste titre de remettre leur mandat qu’ils doivent à l’UPC . Je ne suis pas de l’UPC ,mais honnêtement soutenir le type de comportement que celui des 13 députés frondeurs de l’UPC n’est pas digne de vrais démocrates . Aujourd’hui c’est l’UPC .Comme ,on le dit ça n’arrive pas qu’aux autres . Maitre SANKARA ,finalement quel genre d’homme politique êtes -vous donc ?

    • MNINDA !
      Je suis désolé de te dire que tu mène un raisonnement platonique ! Comment peux-tu déclarer que le manda des 13 appartient à l’UPC ?
      Non et non ! Ils ont certes été élu sous la bannière de ce parti politique, mais dès lors qu’ils sont élu, ils deviennent les députés du peuple et pour le peuple. Le problème de ce pays, est que les gens se donne des libertés de porter des jugements sans fondements sur leurs prochains, et deviennent systématiquement violent (verbalement) quand tu n’est pas de même avis que ces colporteurs !
      Tant que le Président de l’UPC continuera à penser qu’on peut gérer un parti politique comme sa famille, il va continuer à enregistrer des démissions jusqu’au point de se retrouver seul militant de son parti ! C’est plutôt ce combat que les militants sincère de ce parti doivent mener, au lieu de prendre partie dans une guerre de leadership qui affaiblira davantage l’UPC. Conseil gratuit !

  • PAUVRE BENEWENDÉ !
    UN SANKARISTE ASSOCIÉ AUX BENEFICIAIRES DE LA MORT DE THOMAS SANKARA. NON, NON ET NON. L’HISTOIRE NOUS EDIFIERA.

  • Yes, ce sont des deputés du peuple au service du peuple dans une assemble du peuple. Ces deputes ne sont pas au sercie d’un parti ou d’un individu. C’est ça la démocratie originale, bien pensée et libre. Nous les avons vote pour defendre les interest du peuple et non les intérêt d’un groupe partisan.

  • Et voilà, ce qui est dit est dit , que ceux qui se la pète en voulant montré leurs muscles .
    On vous rappelle juste à l’ordre pour vous dire ceci :FORCE RESTE À LA LOIE.
    Donc que ceux qui se sente floué ou trahis ailles en justice

  • Ah ba !!!!! Maître, ceux qui ont usé de moyens non légaux pour avoir le pouvoir ont peur que d’autres usent des mêmes moyens ?
    Que Dieu vous viennent en aide !!!!

  • Mais vous avez exclu les députés CDP pour leurs opinions donc on fait quoi ? Donc allons seulement le retour du bâtons pauvre insurgés !

  • Mr SANKARA il faut aussi créer ton groupe parlementaire. On ne créé pas un groupe parlementaire qui veut. tes militants ne remplissent mème pas une cabine téléphonique. Si j’étais à ta place, j’allais simplement la fermer pour ma dignité. Il faut savoir que vous êtes politiquement grillés. Vous pouvez profiter en attendant 2020 car après cela ton parti n’aura même pas un élu.

  • On constate ici des caisses de résonances et un ensemble de députés tubes digestifs. On n’appelle pas cela défendre la démocratie et les intérêts du peuple. Si vous défendez des députés traitres et destructeurs de partis politiques en l’occurrence des partis de l’opposition alors Vous êtes des fossoyeurs de la démocratie et de la république. A cette allure démagogique vous allez créer un syndrôme plus dangereux que le CDP et les conséquences pourraient être un jour pire que ce que nous avons vecu en octobre 2014. C’est l’excès de déception du peuple suite aux différents coups bas perpétrés cà et là qui ont conduit à la destruction haineuse en 2014. Halte à ces types de comportements sous cette nouvelle ère démocratique au BURKINA FASO car les mêmes causes produisent les mêmes effets. A messieurs les députés de la majorité : Demander simplement aux députés traitres de quitter le navire UPC pour créer leur propre partis s’ils sont vraiment honorables. ça fait honte, à leur place je me serais fait appeler DÉSHONORABLE car là ça colle bien. Chers politiciens ne sacrifier pas l’avenir démocratique de tout un pays sur l’AUTEL DE VOS INTÉRÊTS PERSONNELS car DIEU NE VA PAS AGRÉER VOTRE SACRIFICE. J’en appelle à la clairvoyance de SE ROCK MARC CHRISTIAN KABORE pour faire arrêter ce macabre four d’enfer que ces députés politiciens sont entrain de construire pour le BURKINA FASO de demain.

    • C’est vraiment un déshonneur notoire pour des députés se réclamant démocrates, insurgés, intègres et partisans du vrai changement de poser un tel acte. Qu’est ce qu’une démocratie sans vrai opposition ? J’étais très déçu de lire SIMBORO dans la parution d’hier de SIDWAYA dire que sa position demeure de participer au gouvernement. Cela dénote clairement que ces députés démissionnaires ne représentent pas le peuple à l’hémicycle. Ils sont là-bas que pour représenter eux et leur famille. La politique ne saurait être une trahison du peuple.
      Aux treize députés, le tribunal interne leur demande de remettre leur mandat à leur parti tout en démissionnant. Pitié à vous chers députés

  • HE OUI !!! "EN RAPPEL, LE DEPUTE EST PROTEGE PAR L’HUMINITE". CHERS ELUS, DITES-MOI SI C’EST POUR CETTE RAISON QU’UN DEPUTE PEUT SE PERMETTRE TOUT ?
    pARCE QUE L’ELECTEUR N’EST PAS PROTEGE ? VOUS DEVRIEZ AUSSI ATTIRER L’ATTENTION DES VOS COLLEGUES DE NE PAS SE METTRE EN DEPHASAGE AVEC CEUX QUI LES ONT ELUS CAR CELA EVITE LES TROUBLES ACTUELS QUI ME DECOURAGENT DU RESTE. SINON, AVEC CES GENRES DE RAISONNEMENT, LES DEPUTES RISQUENT DE PROVOQUER, JE DIS BIEN PROVOQUER DES ACCIDENTS ET DIRE QU’ILS ONT L’UMINITE ET QUE PAR CONSEQUENT ILS N’ONT PAS DE COMPTE A RENDRE A QUI QUE CE SOIT. QUE DIEU VOUS ECLAIRE PROCHAINEMENT, AMEN.

  • Il ne reste que vous pour trouver en l’homme ou la femme politique une trace de ce qu’on appelle honneur. Les prochaines élections vous prouveront que les populations vous ont tourné le dos parce que les corrompus les plus incorrigibles et les criminels les plus crapuleux de ce pays se recrutent parmi les hommes et les femmes politiques (les lotissements et les marchés publics par exemple). La versatilité, le jeu de saltimbanque et surtout les palinodies, semblent être la marque de fabrique de nos hommes et femmes politiques. Voter pour un homme ou une femme politique, c’est confier sa dignité à un indigne pour qu’il la vende honteusement. Des détournements crapuleux effacés par une loi, des frais de mission non justifiés, des dépenses des contrôleurs de l’action gouvernementale non contrôlables par l’ASCE/LC, des tablettes de la corruption, etc., voilà l’exemple que donnent au peuple les prétendus honorables députés ! Vous nous faites tous honte (opposition comme majorité). Vous représentez vos ventres et bas-ventres, et non le peuple du Burkina Faso ! Le sort du traitre Judas Iscariot qui a trahi JESUS est votre partage.

    DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !!!

  • Il faut reconnaître qu’il y a beaucoup d amateurisme..... dans cette sortie.... et dans la classe politique d’ailleurs...
    Évoquer la liberté d’opinion dans un appel à l’apaisement et à la sécurité pour les frondeurs me semble quelque peu amalgame. Les députés ne peuvent être arrêtés, jugés..etc certes, leur sécurité cependant est garantie justement par la constitution dans les dispositions y relatives, on n’a donc pas besoin d’interpeller le gouvernement pour ca...les fauteurs doivent être poursuivis simplement, les responsabilités situées...
    Concernant la liberté a présent, le député vote en conscience comme le juge certes... mais ici il ne s’agit pas tant que ca de liberté, plutôt d’un acte de sédition a l’intérieur d’un parti qui a comme tout autre sa discipline interne codifiée dans un RI. Les responsabilités doivent être situées la aussi, au dessus des querelles.
    De telles situations doivent servir pour réfléchir sans cesse a bâtir enfin des textes qui correspondent a notre morale, pour nous éviter de telles horreurs...
    Voilà ce que devait être la sortie de la majorité... appel au calme et à la réflexion pour des partis plus forts...en se référant aux textes fondateurs et à l’esprit de cohésion...
    Sinon se taire, c’est plus décent, car si vous êtes innocents - au regard des révélations sur les medias- aucun procès n’a eu cependant lieu pour établir les faits...
    Enfin, reconnaissons que nos réalités socio culturelles et économiques ne nous permettent pas non plus d’être des députés idéologiques...nous le peuple, ne sommes pas à voter des idéologues... mais nos hommes..D’où la finalité du député burkinabé.. est très souvent...de rééquilibrer les comptes pour motiver sa base et survivre.. N’en n’ayons pas honte, mais réfléchissons lucidement aussi à en sortir.
    Dieu aide le Burkina.

  • Ces actes sont d’autant plus graves qu’ils sont dirigés contre des députés de la république qui jouissent d’une immunité parlementaire consacrée par la constitution à son article 95 qui stipule : « Aucun député ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé en raison des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions » Voici que la majorité explique au peuple la parjure qu’à commis les sages car des députés de l’ex majorité ont été exclus et cette exclusion a été soutenu par l’homme de droit Me SANKARA. Vraiment qu’il décide de finir dans la honte.

  • WI WI SALIF SANS EST ALLER SANS POUVOIR DEMANDER A BARBE DE DJIHADISTE DE REMBOURSER LARGENT DES SES FAUSSES MISSIONS. C’EST POURQUOI BARBE DE BOUC BOMBE SA POITRINE DANS CETTE HISTOIRE. MAIS CE QUE MONTON POLITIQUE NE SAIT PAS IL YA AUSSI UNE FUTURE DIVISION AU SEIN DE SON PARTI.
    NGAW CHACUN A SON TOUR CHEZ LE COIFFEUR. WAIT AND SEE

  • Au lieu d’encourager le gouvernement à déployer plus de moyens sécuritaires dans le Nord, Benewendé et sa bande encouragent à sécuriser des députés traîtres avec les ressources du contribuable. Quel cinéma !

  • Je crois plutôt que par cet écris, vous avez déjà pris position. Aucun groupe composé d’hommes ne peut-être homogène. C’est vrais qu’il faut condamner toute violence d’où qu’elle vienne, mais il ne faut pas dire aussi à ceux qui ne sont pas d’accord avec les agissements de ces députés de rester les bras croisés et de regarder les choses se passer.
    Vous l’avez dit vous même, il s’agit d’un conflit interne qui peut arriver à n’importe quel groupe parlementaire, y compris au sein de ceux qui n’ont pas pu créer leur groupe et étaient obligé de s’associer à d’autres.
    C’est pour dire que à part le fait de condamner la violence envers les députés démissionnaires dans cet écrit que je comprends et que je trouves louable, tout le reste n’est que pure démagogie et n’apporte rien de positif. les auteurs de cet écris se réjouissent plutôt de ce qui arrive à l’UPC et entendent tirer profit de cette situation, si non, rien de plus.

  • L’UPC doit faire son auto-critique sans passion, de façon objective afin de pouvoir tenir les mic mac politiques. La violence ne sert à rien. En politique tout se calcule même le nombre de bonjours. Nous qui observons de l’extérieur on regarde sans véritablement rien voir ce qui s’y trame à l’intérieur. Qui imaginait ce qui vient de se passer ? Qui peut parier aujourd’hui sur la position réelle des suppléants ? Qui peut jurer que l’hemorragie est terminée ?L’UPC doit se remettre en cause pour mieux ressurgir, si je dis se remettre en cause ce n’est pas forcement s’accuser mais se demander pourquoi pourquoi pourquoi...? Notre démocratie est encore sentimentale, nos populations votent leurs enfants leurs connaissances et non un programme. Si les dissidents ont été choisis par leur base, Zeph doit user de beaucoup de tact si non s’il raidit le ton comme certains agitateurs, il n’aura pas les effets escomptés. Que la sagesse gouverne nos dirigeants.

  • l’incendie des domiciles est un crime donc Maitre Sankara doit etre poursuive de crime pour incendie ou complicité de crime a cette allure je pense que tout le peuple pouraient avoir l’information juste des hauteurs des incendies

  • Rappel bien à propos étant donné que l’UPC est toujours le premier a appelé les autres au respect des principes de l’état de droit.Le président Zeph au lieu de travailler à consolider son parti a préférer vite s’allier au CDP, NAFA,ADF et autre ablacé pour en empêcher le MPP de travailler. Comme il a lui même dit ils ne vont pas laisser le MPP gouverner tranquillement.Comme on dit si crache en haut ça retombe sur toi même. Zeph revisite le meeting de l’opposition à la maison du peuple et tu comprendra que tu as été une rampe de lancement pour le CDP. La question se pose au niveau de Zeph aujourd’hui va t il continuer avec le CDP ou quoi (celui ci après le lancement de la maison du peuple n’a visiblement plus besoin de Zeph) .Ce qui me fais dire que le prochain classement sera MPP-CDP-NAFA-UPC. Zeph à toi de réfléchir de bien réfléchir ta carrière politique est en jeu.

  • Quand un article est publié ou une information donnée, il faut se cantonner sur les éléments essentiels pour des échanges constructifs au lieu de mitrailler à tout va. Chacun à ses raisons et les positions sont défendables et discutables. Même nous qui chaque jour nous complaisons dans la critique facile, nous sommes conscients de la difficulté qu’ont ces femmes et hommes qui président à la destinée de notre pays, c’est pourquoi il faut faire preuve d’ouverture et de maturité d’esprit pour aller dans le sens de la conciliation. Mr Sankara n’est qu’un porte-parole, et comme il a dit on ne peut tolérer des violences de quelque nature que ce soit sur la personne des députés. Parce que même si comme certains se plaisent à le dire, le parti au pouvoir chercherait à casser l’opposition, il revient donc à cette dernière de solidifier ses bases afin de ne pas être touché par leurs tentatives ! Et je crois que c’est l’essence même de la POLITIQUE que ces joutes, ces alliances, ces complots. Rien de tout ça n’est nouveau, l’ex parti au pouvoir nous en a tellement servi que plus rien ne peut nous étonner. Il faudrait peut-être chercher la source des problèmes ailleurs. On a accusé Salif DIALLO (paix sur lui) à tort ou à raison de torpiller l’opposition, aujourd’hui il n’est plus et malgré cela les députés ont créé un nouveau groupe parlementaire. L’opposition en elle-même est fragilisée et les signes ne trompent pas, depuis la mise en place de la CODER on a compris que les idées ne convergeaient pas et que les intérêts n’étaient pas les mêmes, le meeting désastreux de l’opposition en dit long sur sa capacité de rassemblement et la justesse de ses actes. Les problèmes çà et là qui fâche l’opposition ne doit pas les faire perdre de vue les frasques et la gestion lamentable et désastreuse du chef de file de l’opposition et président de l’UPC, il n’en sortira rien de bon si les choses ne changent pas. N’ayons aucun espoir pour 2020 car loin de venir en force, l’opposition se morcellera parce chacun voudra monter au créneau et affirmer ses ambitions. De toute façon loin d’être pessimiste je me demande quel genre de gouvernance pourra nous proposer ZEPH si toutefois par une succession de miracles il accède un jour au pouvoir. On parle des autres mais on oublie de dire que lui aussi a mangé à la table du diable.

  • Est-il difficile à comprendre ? Lors de la campagne, le candidat se présente dans sa province pour plébisciter son élection sur la base d’un programme. Si ce programme enchante les populations, elles le votent. Ce député est donc tenu de défendre jusqu’à terme ce programme pour lequel les populations l’ont voté. Mais si au cours de ce mandat il fait volte-face sans au préalable acquérir l’assentiment des militants qui l’ont voté alors c’est une trahison. Entre le député et le peuple qui l’a élu, c’est un mariage pour un mandat donné ; et l’objet du mariage c’est le programme qu’il doit défendre à travers son groupe parlementaire. Sinon la question de majorité parlementaire n’a pas de sens. L’exécutif grouille avoir la majorité parlementaire pour exécuter aisément son programme. Le député doit donc suivre la ligne et le programme de son parti pour lequel on l’a voté ou il démissionne. On a chassé Blaisi pour son revirement au cours de mandat. Les 13 députés ont fait un détournement de voix. Le peuple n’est pas dupe !

  • Le groupe Burkindliim fait allusion à quelles violences ? Il n’y en a pas eu à ce que je sache !

  • Une précision svp ; on appelle souvent SAKANDE "maitre" . Est un surnom ? Il n’a jamais fait une maitrise.
    Je sais qu’il a fait trois ans à l’UO sans dépasser la 1 ère année.

  • Très belle déclaration pour la protection des députés, représentant du peuple. Attention, nous sommes en démocratie, donc seule la loi doit être en avant garde.
    laissez les députés UPC en pais et sécurité. Attendez 2020 pour retirer les mandats !

  • La poule traîne les intestins de sa consœur oubliant que demain les siennes connaîtraient le même sort. Ha ! la mangeoire quand tu nous tiens !

  • c’est à peu près l’image de la poule trainant les intestins de sa consœur oubliant que demain, ou incessamment sous peu ce sont les siennes qui seront trainées. Ha ! que c’est difficile de résister à l’appel de la mangeoire, là où le règlement intérieur est appelé "le mangement"

  • Cet article était la mais interdit EDDIE COMBIOGO au élection présidentielle de 2015

  • Quand un article est publié ou une information donnée, il faut se cantonner sur les éléments essentiels pour des échanges constructifs au lieu de mitrailler à tout va. Chacun à ses raisons et les positions sont défendables et discutables. Même nous qui chaque jour nous complaisons dans la critique facile, nous sommes conscients de la difficulté qu’ont ces femmes et hommes qui président à la destinée de notre pays, c’est pourquoi il faut faire preuve d’ouverture et de maturité d’esprit pour aller dans le sens de la conciliation. Mr Sankara n’est qu’un porte-parole, et comme il a dit on ne peut tolérer des violences de quelque nature que ce soit sur la personne des députés. Parce que même si comme certains se plaisent à le dire, le parti au pouvoir chercherait à casser l’opposition, il revient donc à cette dernière de solidifier ses bases afin de ne pas être touché par leurs tentatives ! Et je crois que c’est l’essence même de la POLITIQUE que ces joutes, ces alliances, ces complots. Rien de tout ça n’est nouveau, l’ex parti au pouvoir nous en a tellement servi que plus rien ne peut nous étonner. Il faudrait peut-être chercher la source des problèmes ailleurs. On a accusé Salif DIALLO (paix sur lui) à tort ou à raison de torpiller l’opposition, aujourd’hui il n’est plus et malgré cela les députés ont créé un nouveau groupe parlementaire. L’opposition en elle-même est fragilisée et les signes ne trompent pas, depuis la mise en place de la CODER on a compris que les idées ne convergeaient pas et que les intérêts n’étaient pas les mêmes, le meeting désastreux de l’opposition en dit long sur sa capacité de rassemblement et la justesse de ses actes. Les problèmes çà et là qui fâche l’opposition ne doit pas les faire perdre de vue les frasques et la gestion lamentable et désastreuse du chef de file de l’opposition et président de l’UPC, il n’en sortira rien de bon si les choses ne changent pas. N’ayons aucun espoir pour 2020 car loin de venir en force, l’opposition se morcellera parce chacun voudra monter au créneau et affirmer ses ambitions. De toute façon loin d’être pessimiste je me demande quel genre de gouvernance pourra nous proposer ZEPH si toutefois par une succession de miracles il accède un jour au pouvoir. On parle des autres mais on oublie de dire que lui aussi a mangé à la table du diable.

  • 1/Les mêmes violences,vous les avez faîtes contre Blaise Compaoré pour pouvoir être au pouvoir aujourd’hui.
    2/Des biens et domiciles privés des ex-dirigeants cdp et autres font l’objet de destruction chaque jour :Êtes vous déjà sortis officiellement par groupes parlementaires pour condamner cela ?
    3/Alors la conclusion est nette :
    _Vous avez vu venir le danger de 2020.
    _Vous reconnaissez votre incompétence à vous seuls dans cette gouvernance.
    _Vous avez besoin d’un renfort.
    _Et vous n’êtes pas hommes.
    Vous venez de confirmer que c’est vous qui chercher à détruire l’UPC.
    Affaire à suivre.

  • Maitre SANKARA.je comprends votre joie immense suite au départ des 13 députés de l’ UPC.Vous avez voulu que l’ UPC soit dans la majorité présidentielle comme vous pour partager ensemble cet échec sur tous les plans de la gouvernance du MPP.Un parti incapable de mettre en œuvre son programme de campagne malgré votre renfort.C’est cuisant et ça fait mal de voir que votre parti est allé au secours du MPP pour l’aider à gouverner le pays.Mais quelle fut la surprise du peuple ?Une désolation totale.Et cet échec n’est pas seulement imputable au MPP mais à vous et aux autres partis qui sont allés à la soupe.Et du coup vous vous faites grillés car vous n’avez plus rien à présenter à vos militants et aux populations pour les élections de 2020.Vous êtes grillés.Et c’est le boribana de votre vie politique.Profitez maintenant qu’il est temps.Vous avez présenté votre incapacité à diriger un pays même associé.
    L’UPC ne viendra pas à la soupe comme vous pour que cet échec global de la mouvance présidentielle lui soit imputable.
    Vous vous réjouissez aujourd’hui du problème qu’il y a dans ce parti.Mais demain ce n’est pas sur que vous ne serez pas dans le cas.En tant qu’homme de droit et 1er vice-président de l’Assemblée Nationale,censé donné,les valeurs d’intégrité,de probité,de démocratie,de justice au peuple et à sa jeunesse par vos votes de lois,vos points de vue et jugements de juriste,d’avocat,d’homme politique,vous vous permettez d’encourager de telles pratiques malsaines en cours dans notre jeune démocratie.C’est dommage qu’on ne peut pas compter sur vous.
    Des politiciens sans conviction politique,on n’en veut pas.Des députés sans morale,sans dignité,sans parole donnée,sans intégrité,on n’en veut pas.Des députés qui ne respectent les militants,on n’en veut pas.Des députés qui se font achetés à vil prix,moins chers,des députés jougou-jougou,on n’en veut pas.Des députés tubes digestifs,on n’en veut pas dans notre démocratie.Rendez vos mandats aux militants et allez vous prostituez.Vous êtes élus sur la bannière d’un parti politique et non sur la base d’une candidature indépendante.

  • Je ne suis pas MPP, pour le bien du pays, l’UPC apporterait beaucoup plus sur la construction du développement du pays au côté de la mouvance qu’aux côtés du CDP et des acolytes. Bon sens oblige !

  • Il ne fallait jamais amener le feu dans le débat politique
    Le feu appelle le feu

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés