Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

lundi 16 octobre 2017 à 15h30min

L’ambassadeur de France au Burkina, S.E.M. Xavier Lapeyre de Cabanes, était l’invité de la rédaction de nos confrères d’Impact TV, le 13 octobre 2017. Entre autres questions abordées, la lancinante interrogation sur une possible implication de la France dans l’assassinat du père de la révolution burkinabè. Sur le sujet, le diplomate français est clair, le pays de François Mitterrand (en poste à l’époque) n’a rien à y voir. Nous vous proposons un extrait de cet entretien avec Yannick Laurent Bayala.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 octobre à 12:56, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    - Très bien Excellence ! Quand on se défend, on montre pattes blanches. Alors présentez-nous des preuves concrètes et ouvrez les archives du secret-défense comme les avocats de la famille Sankara le demandent. Il ne suffit pas dire : ‘’Non ! Ce ne sont pas nous !’’. Il faut en brandir les preuves, et concrètement et sans flous ! Merci à vous de nous comprendre.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 13:55, par Le renouveau
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Je suis ravi de voir enfin le premier représentant de la France au Burkina s’inscrire dans la même logique que ses devanciers. Cela dit quand on fait des affirmations on doit pouvoir en apporter les preuves en posant des actes concrets (donné la possibilité aux avocats de la famille Sankara le champs libre a certains de vos dossiers).... je vous remercie

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 13:58, par matys
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    merci à koro yamyélé, tout est dit. nous on veut des preuves, point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 14:17, par Moumouni
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Une seule question Monsieur l’ambassadeur,
    pourquoi les autorites Francaise ont dit a Houphouet et Blaise compaore qu’un avion avait quitte la lybie avec plein de mercenaires et d’armes pour le Burkina dans la matinee du 15 octobre 1987 ? source : RFI au Journal Afrique de ce matin a 6h30.
    le 17 mai 1983 Sankara etait deja arrete alors que votre Guy Peine etait a Ouagadougou. Quelle coincidence ?
    Vous les occidentaux vous etes des specialistes en mensonge.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 14:31, par Le banlieusard
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Monsieur l’Ambassadeur, vous savez parfaitement qu’on n’est pas obligé de vous croire. Montrez patte blanche plutôt en ouvrant vos archives aux avocats. C’est pourtant simple que de vous adonnez à une gynastique inutile. Qui va vous croire ? Qui ? Vous même ne croyez pas ce que vous avez dit.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 14:35, par YIRMOAGA
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    C’est vrai, la France est bien et belle impliquée parce que l’opinion publique ne ment pas. Pourquoi on n’a pas dit que la Russie ou la Chine est impliquée dans la tuerie de son Excelence PF Capitaine Thomas SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 14:51, par Le banlieusard
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Et puis vous avez interêt à débroussailler vite cette affaire. Sinon l’arrivée et le sejour de Macron au Faso en novembre risquent d’être mouvementés. Ce qui ne sera pas à votre honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:03, par paysannoir
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Si ce n’est pas la France, c’est que c’est la France. A méditer. On se connait maintenant. Est ce que vous alliez dire que c’était même si cela était vrai. Je ne sais même pas pourquoi les gens cherchent à fouiner trop loin. C’est pour encore faire trainer les choses. Qu’on juge ceux que nous avons pu attrapper. Si ils sont Burkinabè, ils vont dire la vérité. Kouum soon Gnandé

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:08, par Zangoté
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Je crois que nous cherchons des poux sur crâne rasé. Jugez seulement les exécutants et ils vous mèneront aux commanditaires. Il y a eu des témoins vivants et au lieu de partir de leur témoignage pour ratisser large vous vous emmerdez avec la France, la Lybie, la Côte d’Ivoire et que sais-je encore. Si je comprends bien, si la France refuse de déclassifier le dossier, il n’y aura pas justice pour Thomas SANKARA et ses compagnons. Comme le test d’ADN, on va nous servir de la marmelade du genre c’est la France qui bloque le dossier. Demandez à Alioune TRAORE s’il a vu un militaire à la peau blanche parmi ceux qui ont canardé le 15 octobre le Président du Faso et ses compagnons. Comment pouvez-vous volontairement lier votre sort aux desiderata d’une nation comme la France qui n’en a rien a foutre. Franchement, même si par extraordinaire (Laurent GBAGBO disait :"si on t’envoie il faut savoir t’envoyer") la France était impliquée, rien n’empêche que nous nous contentions de juger nos traîtres c’est-à-dire ceux là même qui ont tué ou qui ont profité abondamment de la mort de Thomas SANKARA.

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 16:23, par Simon
      En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

      Zangoté, vous avez parfaitement raison. Au lieu d’aller chercher loin (c’est le combat le plus facile), commençons par juger nos propres traitres-assasins. On les connait. Ils s’appellent :

      - Blaise COMPAORE (aujourd’huit en fuite)
      - Gilbert DIENDERE (incarcéré)
      - Hyacinthe KAFANDO (aujourd’hui en fuite, il s’est longtemps vanté au Burkina d’avoir donné le coup de grâce à SANKARA)
      - Ouédraogo Nabonswendé
      - Nacoulma Ouampassaba
      - Traoré Bossobè
      - Yerbanga Salam
      - Kafando Simon,
      - Guébré Halidou (le médecin qui a établi le certificat de décès de Thomas Sankara avec la mention : « mort de mort naturelle »)
      - Bancé
      - Bambara

      C’est très facile de s’en prendre à la France que d’exiger de la justice burkinabé le jugement des personnes citées. Le risque que la montagne accouche d’une souris est là. On va courir pour aller consulter les archives en France et trouver qu’elles sont vides. Dans ce cas on fait quoi ? On aura l’air d’être des cons. Jugeons les burkinabé impliqués, on verra le reste après.

      Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 17:54, par Sidbéwendé Zoungrana
      En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

      "Lapalisse est votre Analyse". Nettoyons ce qui est chez nous d’abord avant de chercher devant la porte de l’autre qu’est la France, France qu’on connait suffisamment pour ses supercheries en Afrique. Jamais elle n’acceptera dire qu’elle y a été pour quelque chose dans cette Affaire. A nous de jouer avec elle son jeu d’Autruche. Nos traîtres qui sont connus à présent se feront le devoir de nous dire si oui ou non cette France, sa Côte d’Ivoire et encore son Togo, tous acquis, y ont été pour quelque chose dans cette Affaire. La suite, on pourvoira avec l’aide de Dieu.

      Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:21, par Dignité
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Ah la politique !!!! C’est l’art de pouvoir mentir sans sourciller !
    Au moins par cette sortie, je retiens que la France refuse toute vérité sur ces horreurs du 15 octobre au Burkina ! Mais ce qu’elle tente de cacher n’est que la vérité des hommes ! La Vraie viendra tôt ou tard ! Celle de Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:45, par lewang
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    ahahahahahahahahahahahahah.........Qui va dire que son papa n’a pas de force ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:46, par Le Néant
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    C’est facile de dire on n’ a rien à voir avec l’assassinat de Thomas Sankara quand on sait que la France est derrière tout le mic mac qui se passe dans ses anciennes colonies. La preuve est que vous avez aidé Blaise à s’évader du Burkina quand tout le peuple voulait qu’il rende le pouvoir et reponde de ses actes. Même si vous n’avez pas participer directement en tirant sur lui, on sait que ca été cousu et murri ailleurs avant d’être porté par quelqu’un.
    Les langues commencent à se délier et même dans 100 ans la vérité éclatera. Toi monsieur l’Ambassadeur tu étais où en ce moment pour venir dire tout de go "La France n’a rien à voir dans l’Assassinat de Thomas Sankara".

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:15, par Alexio
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Mr l Ambassadeur qui veut montrer son pays avec sa main gauche ? Vous etes tous des putins de cette culture malhonnete en Afrique depuis notre rencontre avec pays. Les assassinats politiques dans les pays mauvais eleves de votre geopolitique sont destabilses par les apatrides avides de pouvoir comme les Blaise Comapore et autres sbires de la fausse francafrique de bordelle.

    Notre independance dans tous les domaines sont vos malheurs. Mai quelque soit le temps la verite se revelera avec des generations moins handicapes par le complexe de grandeur de votre pays qui nous a exploiter pour son bien etre. Jusqu a nos pays sont a la traine de marche de dupes qu est la francophonie. Ou c est la France qui est le chef d orchestre. C est elle qui donne les partitions a jouer a tous membres.

    Sankara a ete tuer parce qu il genait et compromettait en meme temps les interets egoistes de votre pays. Avec l instrumentalisation de ses valets locaux. Jacques Chirac l hypocrite et le faux galant, Houphouet F.Boigny, Blaise Compaore enroler et etourdis d alors par les cuisses de sa femme, un produit de la Francafrique. La famille Terrasson.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:34, par faber
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Je ne crois pas du tout à ce que dit ce Monsieur. Tous des démagogues ces mecs !
    Toute façon, nous attendons de pied ferme votre président Emmanuel Macron. Il nous dira la vérité. Si jamais les autorités s’amusent avec notre soif de justice, nous leur montrerons de quel bois nous burkinabés nous nous chauffons. Le boycotte de vos produits par exemple est une arme dont nous pouvons faire l’usage. Nous attendons Macron !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:40, par Bakus
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Excellence sachez que ici au Burkina quand on dit que "voici un homme", on montre En meme temps ses testicules .donc Excellence donnez nous des preuves

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 17:32, par Lélongo
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Laissez l’extérieur tranquille et jugez celui qui était prêt en cas d’échec du coup pour décoller immédiatement. Pourquoi, et encore c’est lui qui le remplace immédiatement. Il est au courant si non il y avait Henri ZONGO, Jean-Baptiste LINGANI et Pierre OUEDRAOGO. Pourquoi pas l’un d’entre eux ne prend pas le pouvoir et c’est lui qui le remplace immédiatement et après il invente un complot et tue LINGANI et ZONGO. Je me demande pourquoi même Zéphirin DIABRE laisse le parti CDP le rejoindre, tout après que ce type a tué son parent LINGANI et encore une mort atroce. SVP, jugez celui qui est vivant et devant vous ici. S’il ne dit pas qui l’a poussé à faire çà, il endosse tout, un point, un trait. Condamnez-le et corrigez-le parce qu’un étranger ne pas flatter quelqu’un qui est normal et propre, de tuer son parent.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 17:49, par jan jan
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Vraiment, c’est pour animer votre JT que vous l’avez invité ou quoi, Impact TV ?? Comment voulez vous qu’il tienne un langage différent de Paris Quais d’Orsai. Evitez désormais ce genre d’invité qui ne connait que la langue de bois

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 18:16, par Karim
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    C’est la France qui a toujours été à l’origine de tous les coup d’état en Afrique pour placer celui qui va faire leur affaires. Pourtant, c’est cette même France qui parle de démocratie en Afrique. Monsieur l’ambassadeur est bien là pour jouer les espions.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 18:19, par warzat
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Mes limites dans le domaine du droit font que dans une telle situation, il est mieux de revenir aux fondamentaux pour me positionner, afin que même s’il y a une mauvaise appréciation que l’on puisse être compris par les férus de la chose juridique. Il parait que dans le domaine du droit, c’est à l’accusé d’apporter les preuves de son innocence. Est-ce vrai ? Si oui,E.M l’ambassadeur, c’est à la France d’apporter les preuves de son innocence en ouvrant ses archives concernant cette affaire. Si je puis me permettre un jugement,votre approche est celle de la France ancienne, qui roule ses mécaniques en territoire conquis.Heureusement pour nous, qu’elle n’est pas celle de la France actuelle, de Macron, ouverte,plurielle, sincère et qui assume.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 20:21, par Justice
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Monsieur l’ambassadeur, vous êtes payés pour faire le job mais on ne vous crois pas ! la parole d’un diplomate ne vaut pas pas plus que celui d’un arracheur de dents ! Si le ridicule pouvait tuer. Déclassifiez vous archives de 1983 avec l’arrestation de Sankara alors qu’un certain Guy Penne était là. Drôle de coïncidence ! Que dire de 1987 alors que Sankara avait probablement signé son arrêt de mort fin 1986 lorsque Mitterrand était venu à Ouaga. A croire que la françafrique n’a jamais existé avec cet ambassadeur ; un peu comme "papa m’a dit" qui ose dire que la mort de Sankara était un accident ! si tel est le cas, le fils de Mitterrand n’a qu’à venir témoigner lors du procès de la mort de Sankara. il doit avoir des archives personnelles en tant qu’un des pions essentiels de la Françafrique sous la présidence de son père. Déclassifiez et on jugera sur pièce.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 00:10, par M.Kouka
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Je ne cautionne pas du tout cette affirmation gratuite puisque sans preuves. Cela dit, faut que nous apprenons a regler nos problemes internes au lieu qu’a chaque fois on pointe du doit l’exterieur. Quest-ce quon perd trop de temps ! Jugeons nos presumes coupables. On saura s’il faut pointer l’exterieur, aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 00:34, par Richa
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Monsieur l’ambassadeur, vous êtes diplomate. Nous le savons. En tant que tel vous êtes entrain de manier un langage diplomatique. Nous l’avons compris. Mais en votre âme et conscience, vous savez pertinemment que vous mentez. Rien ne vous oblige à mentir à la face du monde en sachant que personne ne vous croira (même pas vos compatriotes) sauf si vous versez dans le dossier Sankara des preuves concrètes pour appuyer votre discours.
    Monsieur l’ambassadeur, je ne vous apprends rien en vous disant que Houphouet Boigny et François Mitterand étaient de connivence pour éliminer physiquement Thomas Sankara qui leur faisait de l’ombre et surtout qui dénonçait leur hypocrisie ainsi que les coups bas de la françafrique, instrument de manipulation et de domination néocolonialiste. Pour parvenir à leur fin, ils ont utilisé Blaise Compaoré et ses sbires, leurs valets locaux avides de pouvoir.
    Si ce n’est pas le cas et si vraiment vous êtes de bonne foi, donnez-nous donc des preuves de l’innocence de la France dans l’affaire Thomas Sankara, au lieu de lire des discours "politico-diplomatiques" dont la teneur hypocrite et mensongère du politiquement correcte est connue d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 05:54, par Lapaz
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Faut que les gens arrêtent de rêvé. Quel bon diplomate va allé s’assoir a une émission de télé pour nuire à l’image de son pays ? C’est pas l’ambassadeur du.........en France, c’est l’ambassadeur de la France au ...........

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 07:44, par Lucky Luke
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Et le Djembé rempli d’argent qui a été expédié à l’Élysée en son temps. Vous n’en avez jamais entendu parlé aussi...? Démander à Robert BOURGI

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 07:59, par POLO
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    On a du mal à le croire ! Quand on sait ce qu’était la Françafrique durant son âge d’or....

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:24, par mili
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    M. l’Ambassadeur, vous étiez là ? ou vous vous contentez de répéter ce qu’on vous a dit et ordonné de répéter ? Je vous comprends, vous mangez dans ces ordres.En retour nous vous demandons de nous comprendre aussi, nous ne mangeons pas dans ces ordres. Par conséquent notre libre arbitre fait pleinement son travail.
    Quelle peine perdue pour un pays dit civilisé et légaliste de tenir des propos sans penser à émettre même un commencement de preuve ? Je me sens comme dans un cabaret !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:42, par Soumaila
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    SANKARA AUSSI A TUÉ. Et ses victimes n’étaient ni des moutons, ni des poulets.

    - Lieutenant-colonel Nézien Badembié pour avoir osé le défier

    - Commandant Sawadogo Amadou tué par Sigué Vincent et et Lieutenant Koama sous ses ordres (1984)

    - Colonel Didier Tiendrebeogo et une dizaine de "suspects" exécutés en 24h après un simulacre de coup d’état

    - Colonel Somé Yorian et Commandant Guebré Fidèle, exécutés au Conseil de l’Entente (et oui) alors qu’ils s’étaient volontairement rendus en guise d’apaisement aux nouveaux maîtres putschistes de 1983.

    - Les dizaines "d’accidentés " par balles de ses CDR

    - Les morts dans les familles des milliers d’instituteurs "dégagés " pour fait de 72h de grève du SNEHAV en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie.

    TOUTES CES VIES INDIVIDUELLEMENT SE VALENT...

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 10:32, par Toutdemême
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    C’est vrai, la France n’y est pour rien. Comme dans les dossiers suivants : guerre en Algérie, massacres à Madagascar, massacres au camp de Thiaroye, tentative d’asphyxie économique et politique de la Guinée après le « non » cinglant de Sékou Touré au Gal De Gaule, la répression des UPCistes au Cameroun, l’assassinat de Sylvanus Olympio, le renversement de Modibo Keita, la mort de Barthélemy Boganda, le putsch de Bokassa, le coup de Bob Denard au Bénin, l’assassinat de Kadhafi, la crise ivoirienne, le terrorisme au Sahel, et j’en oublie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 11:12, par Elmagnifico
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Mes respects Monsieur l’Ambassadeur de France. Peut-être comme beaucoup de Français, vous ignorez tout de Thomas Sankara qui mérite même mort le titre de Excellence que l’ensemble de tous ces faux-excellences qui squattent nos contrées pour des intérêts géostratégiques. Mais laissez-moi vous rafraîchir un peu la mémoire : quand le sulfureux et lugubre Jacques Focart a reçu les deux leaders de la révolution burkinabè, peut-être séparément, je ne me rappelle pas, il a dit ceci à peu près : Sankara est sobre, mais l’autre semble être mondain donc amoureux du fric (effectivement par les gourmettes et autres pendentifs de luxe que nous avons observé sur l’individu) ; nous tenons la solution à notre problème !
    Donc en la personne du "mondain" la France avait un couloir de liberté pour assommer la révolution. Et c’est ce qu’elle fit !
    Nous n’avons rien contre vous Monsieur l’Ambassadeur. Sachez tout simplement que nous n’oublierons pas de sitôt le coup de poignard français depuis le 15 Octobre 1987.
    Que la France ne pense pas que le Burkina Faso est un terrain conquis ! Elle peut se permettre de rêver, nous non !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:27, par Burkinabe_lamda
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    M. Lambassadeur,
    Vous avez parlé positivement sur la colonisation et les massacres, on sentait l’esprit progressiste, mais que s’est il passé, on vous a remonté les bretelles ou quoi ?
    Franchement, si cest pour dire nous raconter des balivernes, il fallait refuser l’interview, franchement....
    Tout le monde sait que c’était la France Afrique et que la France est impliqué. Il y a trop d’éléments troubles et de coïncidences., pourquoi la France du jeune Macron ne dit pas la vérité et on tourne la page ? Blaise n’est plus là, Mitterrand n’est plus là. L’histoire retiendra que l’ambassadeur Lapeyre defends une thèse totalement dépassée de l’époque des barbouzes et autres Bob Denard. Vraiment pitoyable, lamentable, triste.
    De toute façon Macron vient non ? On va lui poser la question. Ça va se sentir !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 15:57, par Lucky Luke
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    ENTRETIEN ENTRE SANKARA ET MITTERRAND
    Mitterand : Soyez les bienvenus Monsieur Le Président.

    Sankara : Merci. Le peuple burkinabè vous transmet toute ses vives salutations.

    Mitterand : Nous en sommes émus. Ben que me vaut l’honneur de votre venue ?

    Sankara : Rien de particulier. Nous entretenons des relations et dans cette lancée, et au nom de notre tradition,nous avons jugé necessaire de venir vous rendre une visite officielle.

    Mitterand : (Sourire) Je ne savais pas que les révolutionnaires rendaient visite à ceux qu’ils qualifient d’impérialiste !

    Sankara : Ecoutez, vous êtes dans votre logique de mener votre politique et il sied aussi que nous, peuple " du tiers monde" de tenir un certain langage à votre égard. Nous ne disons que ce qui est.

    Mitterand : Mais Capitaine Sankara, c’est quand même pas du tout logique hein ! Vitrioler un pays et le courtiser ensuite.

    Sankara : Non je pense que vous observez notre politique ou notre relation à travers des lunettes colonialistes. Non, nous ne vous courtisons pas. Loin de là. J’estime plutot que nous devons tous mener un processus d’acceptation du deuil des rapports désuets de la France-Afrique.

    Mitterand : Je ne vous suis pas trop.

    Sankara : C’est pour vous dire que nous devons partir sur de nouvelles bases. L’ancienne politique de la France-Afrique doit être dans les musées. Particulièrement pour le cas de mon peuple.

    Mitterand : Heuuu la France est toujours disposée de renegocier de nouveaux accords avec le Burkina.Nous ne trouvons absolument rien d’obstacle en ce sens. Seulement c’est votre révolution qui vous isole un peu de la vision mondiale.

    Sankara : Bien au contraire M. Le Président. Nous avons choisi de nouvelles voix pour nous assumer et nous faire une place dans le concert des nations.Votre révolution de 1789 nous a pourtant bien inspirée.Et c’est bien elle qui a hissé votre pays au rang où il est !

    Mitterand : Oui mais ce n’est plus le cas.Il y a ici la démocratie, la liberté d’expression, le droit de grève...

    Sankara : Les Burkinabé sont libre de s’exprimer.Il n’y a pas de dictature.Nous avons raproché le pouvoir le plus possible au peuple.Cependant, faire un plagiat de votre vision politique dans mon pays c’est ouvrir la porte à l’anarchie.Nous avons opté pour la démocratie populaire.

    Mitterand : Vous maintenez votre pays dans une peur ce qui empêche toute créativité.

    Sankara : Pas du tout.Nous sommes impatient de vous voir chez nous.Vous découvrirez la réalité.Il est aisé de critiquer à partir de l’extérieur.Et même s’il y a des dérives, cela s’explique par le fait que notre révolution est encore jeune.Il n’est pas facile de changer des habitudes en un coup de magie.

    Mitterand : Vous avez changé le nom de votre pays, vous collaborer evec le guide Lybien...nous aurons du mal à nous comprendre.

    Sankara : Cela depend de ce qui est contenu dans votre "comprendre".Nous ne souhaitons pas justement une compréhension unilatérale.La compréhension doit être mutuelle.Il est temps que vous reconnaissiez le peuple burkinabé comme un peuple souverain, libre de sa politique et maître de son destin.

    Mitterand : Sankara, soyez réaliste voyons.La pauvrété de votre pays est un frein justement pour vos ambitions.

    Sankara : Pas du tout.Les Burkinabé veulent apprendre à pêcher maintenant.Le déclic se trouve au niveau mental.Si le mental est bloqué, rien est possible.C’est la raison pour laquelle nous avons changé le nom du pays pour lui donner un nouveau souffle.Pour le cas de Kadafi, M. Le Président je pense que vous n’allez pas me dire que vous vous ne le fréquentez pas !

    Mitterand : Pas trop...Vous savez vous allez trop vite dans votre politique et il n’est pas souhaitable que vous vous mettez en conflit avec certains de vos pays voisins.

    Sankara : Nous n’avons pas l’ambition d’exporter notre révolution.Ceux qui s’opposent à la révolution burkinabé, n’aime pas leur peuple.Mais si certains peuples veulent amboîter nos pas, ben qu’ils assument !

    Mitterand : Ok. Pour notre soutien nous avons des armements qui peuvent vous interresser particulièrement.

    Sankara : Nous préferons des tracteurs ou des charrues.Des outils agricoles en quelques sorte.Nous voulons une aide qui nous aide à nous dépasser de l’aide.Nous estimons que les bonnes armes de guerre ce sont l’honneur, la dignité, le don de soi à la société, l’intégrité.La pauvrété de mon pays ne fera pas de lui un pays soumis et esclave.

    Mitterand : L’amour pour votre pays vous empêche de voir la réalité en face.

    Sankara : (Sourire) je pense que la réalité depend de quel angle nous nous trouvons.

    Etre revolutionnaire, c’est s’indigner contre toute injustice sur terre, être capable de banaliser la mort et surtout aimez lire.Un révolutionnaire sans une bonne culture est un petit dictateur en germination ou un disciple de Bakounine.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 16:04, par Ka
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    Quand je lis les interventions de quelques amis internautes, je dis voilà un vrais raccourci pour nos intellectuels Africains, ‘’’’toujours se basé sur l’impérialisme qui ne l’est plus, et accusé toujours la France.’’’’ Qu’on arrête nos charabias et d’êtres nous-mêmes. L’ambassadeur a raison de défendre son pays, comme la Cote d’Ivoire a montré au Burkina qui sauver SORO dans l’affaire du coup d’état à la maternelle de Diendéré Gibert était son droit : Et ce n’est qu’un exemple sous nos yeux en 2017. Je me pose la question pour ces internautes qui insistent de la France de donner leur part de vérité, ’’’’mais qu’est-ce que l’indépendance signifie pour les Africains ?’’’’ Nous avons eu notre indépendance, oublions la France. Car on est indépendant ou on ne l’est pas. Nos propres frères ont canardé notre valeureux président Thomas Sankara, les français n’étaient pas au pavillon du Conseil de l’Entente le 15 Octobre 1987, a 16h20 : Alors condamnons ceux qui ont tirés et oublions nos charabias de chercher une aiguille dans une botte de foins. Si le Burkina est indépendant, les valeurs qui fondent son indépendance et sa jeune démocratie, c’est d’êtres nous-mêmes, s’assumer nos fautes et nos erreurs, même quitte à nous condamnés dans la dignité. Accuser éternellement la France qui nous a donné notre indépendance, est enfantin en restant dans nos nuages, et qui finiront par nous faire tomber plus bas.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre à 20:04, par révolutionnaire
      En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

      Et, la Françafrique, vous l’oubliez ! qui pille nos sous sols et pollue notre environnement en 2017 soit 57 ans après une pseudo indépendance tcha tcha ? Sankara dérangeait trop à commencer par Compaoré qui voulait faire la belle vie avec sa famille et la belle mère nationale ! Sankara s’opposait à quoi ? l’impérialisme. Vous êtes aussi amnésique que "Papa m’a dit" qui ose dire que le 15 octobre était un accident alors que c’était prémédité dès le 4 août 1983 par un certain Blaise Compaoré lui même !

      Répondre à ce message

      • Le 18 octobre à 10:33, par Ka
        En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

        ‘’’’’A’’’’’ l’internaute Révolutionnaire merci de me lire : Si l’Afrique est toujours à la remorque de l’impérialisme après avoir eu son indépendances, c’est à cause des faux révolutionnaires comme toi et Blaise Compaoré : Se dire Révolutionnaire en 2017 comme toi et traité par derrière son peuple avec les impérialistes de venir exploiter nos ressources, n’est pas être un révolutionnaire. En quatre années dont notre camarade l’idéaliste Thomas Sankara a su dire à son peuple de révolutionné pour se ranger du côté de ses droits naturels, le mot révolutionnaire était au bout de chaque lèvre des Burkinabé avec fierté : Aucun, je dis aucun impérialistes ne pouvait venir au Burkina durant ces quatre années 1983-1987, et exploité nos richesses. On consommait ce que nous produisons, exploitait notre sous-sol avec nos moyens de bord, et ces exploitations nous revenait à 100%, jusqu’à vous les faux révolutionnaires comme Blaise Compaoré, éliminent l’espoir de l’Afrique qui était Thomas Sankara pour remettre le Burkina a la remorque de l’impérialisme. Tu te dis révolutionnaire en 2017, mais c’est berné ton entourage par tes pensées extrémistes en admettant pas qu’on t’oppose une autre maniéré de penser. Le mal en Afrique, c’est l’égoïsme des dirigeants qui sont comme blaise Compaoré et sa clique quand il était au pouvoir, et qui traitait derrières son peuple avec les impérialistes à venir piller nos richesses pour quelques miettes à leur profit, surtout en prenant le peuple et leurs compatriotes comme des moutons ou leurs maîtresses. Et je te dis à toi le faux révolutionnaire, que la colonisation était une grande malédiction pour l’Afrique, mais l’indépendance avec des faux révolutionnaires comme Blaise Compaoré et vous autres, c’est encore pire.

        Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 10:23, par SOME
      En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

      oui mon frere ka, la France defend ses intérêts, la cote d’ivoire les siens... C’est cela la diplomatie par nature, etc Mais alors pourquoi nos dirigeants eux ils ne défendent pas les interets du burkina ? Est-ce seulement les autres peuples qui ont des intérêts et le peuple burkinabe lui il n’en a pas ? Si le dirirgeant ne defend pas son payas , son peuple, etc pourquoi il est là ? Les relations d’amitié, les relations personnelles, entre individus, fraternelles occultes de franc maconnerie, etc et tout le reste possèdent des limites.
      SOME
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 17:17, par Dedegueba Sanon
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    SVP, ne "tirez pas sur le diplomate", il est dans son rôle. Politiciens et diplomates sont " cousins germains ". Une bonne carrière politique veut dire " bonne carrière dans le mensonge " Cultivons l’esprit de nos deux insurrections (contre la galaxie comparé et le putsch), car personne ne peut nous aider à régler nos problèmes. Rappelons nous les "états n’ont pas d’amis mais des intérêts ".

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 17:21, par COMME LE RWANDADE 1994
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    La France a aussi dit qu’elle n’y est pour rien dans l’affaire du Rwanda. Donc, mes frères, comprenez M. l’ambassadeur, il défend son gombo et son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 20:23, par jeunedame seret
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    La France n’a rien à voir dans l’assassinat ,. la France a tout à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 07:27, par Ka
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    ‘’’’’A’’’’’ l’internaute Révolutionnaire merci de me lire : Si l’Afrique est toujours à la remorque de l’impérialisme après avoir eu son indépendances, c’est à cause des faux révolutionnaires comme toi et Blaise Compaoré : Se dire Révolutionnaire en 2017 comme toi et traité par derrière son peuple avec les impérialistes de venir exploiter nos ressources, n’est pas être un révolutionnaire. En quatre années dont notre camarade l’idéaliste Thomas Sankara a su dire à son peuple de révolutionné pour se ranger du côté de ses droits naturels, le mot révolutionnaire était au bout de chaque lèvre des Burkinabé avec fierté : Aucun, je dis aucun impérialistes ne pouvait venir au Burkina durant ces quatre années 1983-1987, et exploité nos richesses. On consommait ce que nous produisons, exploitait notre sous-sol avec nos moyens de bord, et ces exploitations nous revenait à 100%, jusqu’à vous les faux révolutionnaires comme Blaise Compaoré, éliminent l’espoir de l’Afrique qui était Thomas Sankara pour remettre le Burkina a la remorque de l’impérialisme. Tu te dis révolutionnaire en 2017, mais c’est berné ton entourage par tes pensées extrémistes en admettant pas qu’on t’oppose une autre maniéré de penser. Le mal en Afrique, c’est l’égoïsme des dirigeants qui sont comme blaise Compaoré et sa clique quand il était au pouvoir, et qui traitait derrières son peuple avec les impérialistes à venir piller nos richesses pour quelques miettes à leur profit, surtout en prenant le peuple et leurs compatriotes comme des moutons ou leurs maîtresses. Et je te dis à toi le faux révolutionnaire, que la colonisation était une grande malédiction pour l’Afrique, mais l’indépendance avec des faux révolutionnaires comme Blaise Compaoré et vous autres, c’est encore pire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre à 07:51, par Ka
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    ‘’’’Si le dirigeant ne défend pas son pays, son peuple, extc pourquoi il est là ?’’’’’ Une très bonne question mon camarade SOME ! Pourquoi il est là, tout le monde connait la vérité : ‘’’’La victoire de la jeunesse a été confisquée pour la continuité, et sauver ceux qui ont retardé le Burkina par les crimes de sang. Pourquoi défendre son peuple, ou son pays si on veut défendre ceux qui ont mis ce même pays dans le doute total. Pour moi camarade SOME, la justice Burkinabé, ou celle de la Cote d’Ivoire pour leur crédibilité dans le coup d’état a la maternelle de Diendéré Gilbert et de Djibril Bassolé avec leur allié SORO, ne devrait pratiquer aucun traitement de faveur a aucun citoyen des deux pays quel soit son titre, PAN, ou ministre exct. Merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 17:07, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    LE PF THOMAS ISIDORE SANKARA DISAIT QUE LA FRANCE D ’AUJOURD’HUI SE COMPORTE TOUJOURS COMME LA FRANCE D’ HIER. ELLE DÉBARQUE AVEC UNE CARAVELLE ET EMPORTE AVEC ELLE LES CHEFS D ’ÉTATS DES PAYS QUI NE FONT PAS LEURS AFFAIRE.c ’est vous dire que la France n’ a pas d ’amis mais des intérêts a défendre.MR XAVIER LA VIPÈRE DE CABANES EST LE PROTOTYPE DU DIPLOMATE FRANÇAIS A LA SOLDE DE LA FRANCE PRÊT A SE PROSTITUER POUR LES INTÉRÊTS ÉGOTISTES DE LA FRANCE. NOUS OSONS ESPÉRER QU AVEC LA DÉBÂCLE DE LA VIEILLE GARDE POLITICIENNE FRANÇAISE ET L ARRIVÉE DE LA JEUNE GENERATION DE POLITICIENS AVEC LA FRANCE EN MARCHE CELLE CI ALLAIT ADOPTER UN NOUVEAU TYPE DE GOUVERNANCE VIS A VIS DES PAYS AFRICAINS MAIS C ’EST PEINE PERDU LA FRANCE DE MACRON C ’EST LA FRANCE DE DE GAULE. L AFRIQUE SE RÉVEILLE PEU A PEU ET LE RÉVEILLE SERA TRÈS DOULOUREUX POUR LA FRANCE SI ELLE NE CHANGE DE POLITIQUE économique et social ENVERS L ’AFRIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 17:25, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina : « La France n’a rien à voir dans l’assassinat de Thomas Sankara »

    D’après l ’Ambassadeur Français la France n ’a rien à voir dans l ’assassinat de THOMAS SANKARA. MAIS UNE QUESTION SIMPLE A MR L ’AMBASSADEUR.POURQUOI LA FRANCE A AIDER LE TYRAN BLAISE COMPAORE A FUIR LE BURKINA FASO PAR VOIE AÉRIENNE pour ainsi échapper a la justice du peuple burkinabé ?QUE CACHE LA FRANCE AU VAILLANT PEUPLE BURKINABÉ EN PROTÉGEANT LE DICTATEUR BLAISE COMPAORE SI ELLE NE SE REPROCHE DE RIEN DANS CETTE AFFAIRE D ’ASSASSINAT ?De toutes les façons la boite noire du régime COMPAORE EST AUX MAINS DE LA JUSTICE.TOUT VA SE SAVOIR TÔT OU TARD AVEC LES TÉMOIGNAGES.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés