Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 12 octobre 2017 à 23h12min

La liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé est celle de trop et les parents des victimes sont sorties de leur silence. A travers une conférence de presse dans la soirée du 12 octobre 2017 à Ouagadougou, ils l’ont fait savoir. Ils exigent la réexamination de toutes les libertés provisoires accordés dans le cadre des dossiers de l’insurrection et du putsch, et surtout la justice pour leurs proches assassinés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

Des Organisations de la société civile, les Associations des parents de victimes , des blessés de l’insurrection populaires et du putsch, ne sont pas contents. Et pour cause, l’un après l’autre, les inculpés dans les dossiers de l’insurrection populaire de 2014 et du putsch de 2015 recouvrent la liberté, sans qu’ils ne voient la justice poindre à l’horizon. Ils s’inquiètent donc que leurs proches soient morts pour rien.

Ils se sont dits “meurtri , choqué et profondément indigné que les bourreaux des martyrs , connus de tous, inculpés , emprisonnés, bénéficient l’un après l’autre de libertés provisoires comme s’il s’agissait d’un jeu d’enfants”. Et à chaque fois, ce sont des raisons de santé qui sont évoquées. “ seul le Général Diendéré paraît encore et pour le moment en bonne santé. C’est à croire que nos dirigeants de l’époque étaient tous malades”, note Seydou Belem, responsable à la coordination des associations des parents des victimes et blessés de l’insurrection populaire et du coup d’Etat.

Pour les parents, les juges qui ont obtenu des améliorations salariales significatives et acquis leur indépendance , en grande partie grâce à la lutte du peuple dont une partie est tragiquement tombée , s’amusent avec les morts et les blessés de ces événements.

Alors qu’on leur dit que les dossiers avancent et seront bientôt jugés, eux n’y croient pas. “Notre famille a été auditionnée en 2017, alors que mon petit frère est mort en 2014. Nous appelons les familles des victimes qui sont dans les régions et certains nous confirment que jusqu’à la présent, elles n’ont pas été auditionnées”, révèle Seydou Belem.

Pour lui et ses camarades, il ne s’agit pas d’une affaire d’OSC, de parents de victimes encore moins de blessés, mais il est question de préserver notre pays de pratiques rétrogrades et mafieuses, de dénoncer l’impunité sous toutes ses formes.

“Après l’insurrection populaire et l’avénement du nouveau régime démocratiquement élu, le peuple a voulu croire que la justice changerait au Burkina. Grande est sa désillusion, les arrangements entre amis dans le dos des burkinabè ou encore la raison d’Etat est évoquée pour tromper le peuple...”, ont-il regretté.

Tout en notant qu’ils ne sont contre personne, les conférenciers ont souligné qu’ils réclament seulement la justice pour leurs proches, arrachés à leurs affections. Et selon eux, ce qui se passe actuellement n’est pas rassurant. Pour ce faire, les mécontents ont exigé la réexamination de toutes les libertés provisoires accordés dans le cadre des dossiers de l’insurrection et du putsch et que justice soit rendue aux martyrs et aux blessés dans les plus brefs délais.

A ceux qui estiment que ce n’est pas de leur rôle de s’immiscer dans les décisions de justice, les parents de victimes répondent. “Ce n’est pas une question d’ingérence, si on ne parle pas qui le fera à notre place, notre démarche est légitime”.

Une marche de protestations est d’ailleurs prévue dans les jours à venir pour se faire entendre encore.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre à 02:53, par Douleur
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Entièrement d’accord, il faut réviser les libertés provisoires, il faut aller au jugement.
    Mais il y a une seule question que vous devez vous poser. Au fur et à mesure que les anniversaires passaient n’avez-vous pas constaté que ceux qui ont bénéficié de ce soulèvement étaient de moins en moins intéressés ? Ils parlent des martyrs seulement pour régler leurs comptes politiques. Enfin vous commencez à comprendre ; les gens ont utilisé la mort des enfants pour régler leurs comptes politiques et leur notoriété. Les parents des personnes décédées, les blessés et nous tous les affectés on s’est fait avoir.
    J’étais surpris par notre naïveté mais je comprends, quand tu es malade et qu’un charlatan te dit que c’est le voisin teint clair, alors tu ne peux que te fier à cela. Vous commencez à voir clair dans notre douleur à tous. Bassolé n’est pas coupable, son seul malheur a été d’avoir eu des ambitions et surtout le malheur d’avoir les moyens de ses ambitions. Sinon tous les vrais coupables sont connus, certains sont à l’extérieur et sont pris en charge par le pouvoir, d’autres et les dirigeants s’appellent régulièrement.
    Serez-vous heureux que des innocents soient condamnés et que les vrais coupables soient en balade dans le monde grâce à nos impôts ?. Certains ont été cités, il auraient reconnu certains faits mais ils sont sortis ; tout simplement ils ne constituent pas des menaces politiques. Bassolé est un otage symbole, il n’est pas un coupable.

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre à 15:04, par Ah ! quelle sournoisie dans votre post Monsieur ou Madame Douleur 1er
      En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

      Qu’elle est cette manière sournoise d’exploiter le malheur des autres Monsieur ou Madame Douleur. Qu’elle est le rapport entre ce que vous dites dans les premiers paragraphes et la partie de votre post voulant nous faire croire que « Bassolé n’est pas coupable, et que son seul malheur a été d’avoir eu des ambitions et surtout le malheur d’avoir les moyens de ses ambitions ». Vous êtes dans les secrets des dieux pour savoir que Bassolé n’est pas coupable ? Seule la justice pourra nous le dire mais pas vous. Même si les hautes autorités s’intéressent de moins en moins (ce qui reste à vérifier et j’en doute) aux préoccupations des parents des victimes, ce n’est pas pour autant que Bassolet n’est pas impliqué dans ce coup d’Etat quand on sait qu’il avait proféré ses menaces à l’époque quand il était en Arabie-Saoudite. Seul le juge pourra nous dire oui ou non Bassolet est coupable. Arrêter d’exploiter la douleur des autres Monsieur ou Madame Douleur.

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 02:54, par warbita
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Ecoutez djibril n’a tue personne et on ne peut l’inculper juste pour faire plaisir a des gens apparemment instrumentalises par des politiciens.Il est innocent et les principaux responsables sont toujours derriere les barreau.Ce n’est pas e n traumisant des innocents que vous serez appaises mais c’est en jugeant correctement.Arretes vos conneties et laisses la justice faire son travail

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 04:34, par Pascal.
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Bonjour
    J aimerais avoir les contacts mail des parents des victimes. Ils méritent notre soutien même à distance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 07:16, par Burkinbila17
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Je crois que les parents des victims doivent avoir raison garder et ne pas se laisser instrumentaliser par des OSC en perte de vitesse.
    Il y’a combine de parents de victims dans ce pays ? ils sont tres nombreux.
    Qui sont les vrais responsables des tueries pendant et apres l’insurrection de 2014 ?
    Il faut situer les responsablites.
    Pour le respect de la memoire des vos enfants morts sur le champ d honneur vous devrez avoir raison garder et ne pas suivre les politiciens ou ces OSC qui ont utilise vos enfants pour se faire une notoriete et qui continue a utilizer ce vocable martyrs pour toujours continuer a boire leur petit lait.
    Il faut faire confiance en la justice , aucune justice dans ce monde ici bas n’est a 100 pr 100 parfaite meme dans les pays dits developpe la Justice ne peut pas plaire a tout le monde dans ces decisions mais est ce pour autant qu’il faut defier les decisions de justice .
    Faites attention , on partage tous la douleur qui est la votre d’avoir perdu un enfant un parent au cours de cet evenement sombre de l ;histoire poltique de notre pays ( insurrection) mais de grace ayez raison garder si vous respectez les memoires de ces martyrs .
    Arretez de monayer ou d’utiliser leur memoires a d ;autres fins si vous le faites vous contribuez vous meme a souiller leurs ames depuis l’au dela.
    Restez dignes !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:02, par Alex
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Arrêtez de vous laisser instrumentaliser et réclamez la vraie justice. Pas celle qui arrange les OSC à la charge de ZIDA. Il semble qu’il a aussi fait tirer sur ces enfants. Réclamez une justice totale et la tenue du jugement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:08, par Belco
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Ce n’est pas seulement la justice, car ces mêmes comportements on en a vu sous le régime de Blaise Compaoré, les mêmes causes causant les mêmes effets, étant donné que ce sont les mêmes acteurs ( les élèves de Blaise) que le peuple burkinabé a choisi, alors n’attendons rien donc. la justice de Blaise Compaoré a chanté durant tout son règne (27 ans) que le dossier SANKARA et Cie suivait son cour normal. Quand les Zida et Kafando sont venus, en moins d’une année le dossier de SANKARA et Cie a avancé plus qu’il n’était dans les 27 ans de Blaise et ses élèves. Nous savons tous comment on a retiré diplomatiquement le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro ??? ceux qui l’on fait savent bien ce qui se passent actuellement avec la justice burkinabé actuellement. Nous avons fait notre insurrection pour "rien", je dis bien pour rien. Je suis triste au regard des amis, parents, connaissant qui sont tombés je dirai "pour rien". Je regrette amèrement. mais seulement je ne suis pas étonné du tout.

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre à 12:32, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

      - Mon frère Belco, une petite question : doit-on parler de planification familiale à tout le monde de la même manière ? Moi je pense que non. Il faut surtout s’adresser aux mossis et aux peuls. Ce sont eux qui font trop d’enfants. Voit dans les concessions des mossis ! Ça grouille de bambins poussiéreux partout ! Et que dire des peuls ? Observe aussi les femmes peules qui viennent vendre le lait ou la cola en ville ! Tu ne verras jamais une femme peule sans un bébé au dos ou sans grossesse, parfois même les deux à la fois ! Dit donc ! A croire que les cases peules bruissent trop la nuit ! Mon ami Belco, on dirait que dans les campements peul on ne dort pas la nuit hein ! C’est pourquoi dans la journée les hommes peuls passent le temps à dormir sous les arbres ombrageux. Ou bien mon ami ? (Sawra haalu googa). Seuls nos frères de l’Ouest et du Sud-Ouest n’ont pas besoin de planification familiale puisque là-bas les liqueurs frelatés Tchrr-Tchrr sont entrain de planifier déjà là-bas.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 13 octobre à 12:56, par ziguehi
      En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

      ce zida escroic et voleur des pauvres la§ QUE DIEU NOUS BENI

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:08, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Soutien indéfectible aux parents des victimes qui ont toujours le cœur meurtri.Face à l’impunité et à l’injustice,où que nous trouvons,la lutte sera menée coute que coute vaille que vaille...Peace

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:21, par Dolo
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Actuellement, personne n’est la pour personne encore, ceux qui ont fait l’insurrection, ils ont eu leur poste et c’est fini. Mange et tait toi. Quand vous faite des conférence de presse qui vous voyez autour de vous encore parmi ces gens la ? personne. Ils mangent sur le sang des victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 08:55, par blaizzo@hotmail.fr
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    - Vous pouvez marcher avec le balai citoyen et autres et faire le tour du Faso, vous nous emmerdez trop chaque jour c’est vous qui menacer les gens - trop c est trop, ça devient emmerdant - vous aviez vu djibril prendre un fusil tirer sur quelqu’un ?

    la justice tardait de le juger depuis deux ans - il demande une liberté provisoire vous vous plaigner.

    et s’il s’avère après jugement qu’il est innocent vous allez faire quoi ?

    on demande le juger vite et bien pour que la vérité soit connu point barre.

    Arrêtez de condamner les gens avant le jugement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:13, par vérité
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Warbita serait animé par l’esprit satanique. Si ton Djibril dont tu défends n y était pour rien, mais pourquoi il a été arrêt ? même quand on est pour quelqu’un, mais fait attention pour ne marcher sur le sang des innocents morts non pas une mort naturelle. ces innocents tués que nous pleurons aujourd’hui étaient des humains comme Bassolé. ayez du respect pour des gens quand vous agissez.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:19, par blaizzo@hotmail.fr
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    ce que disait le ministre -
    Vous savez, je ne souhaiterais pas émettre une quelconque analyse vis-à-vis du comportement des parents des victimes.

    Mais, je dois vous dire que parmi tous ceux que vous entendez crier, il y en a qui ne sont pas de bonne foi.

    C’est aussi ce qu’il faut savoir. Je veux tout simplement dire qu’il ne faut pas toujours voir tout ce qui se fait comme bruit.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:22, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 17, 18 Septembre 2015

    Chers parents des MARTYRS, merci et soyez bénis. Vous avez entièrement raison. Cela confirme notre pensée que les juges sont les 1ers Apôtres de l’impunité parce que très manipulables et corruptibles. il nous manque énormément des mots pour qualifier ces juges. Le Brave Peuple qui a tant souffert seul avec le silence coupable des juges face à la révision de l’A37 pour chasser la galaxie Compaoré en plein midi est très déçue de cette justice payée à coût de millions pour rien. Comment des juges payés plus cher que tous les Burkinabés peuvent-ils donner nous offrir ce spectacle de honte (libération de "ange"Djibril) ?. Cependant, "ange" Djibril est et reste le bras financier du putsch manqué avec Soro le rebelle car "ange" Djibril ayant fait des déclarations sur des médias(rfi) et des voyages pour préparer ce coup d’état. Cette libération est la libération de l’horreur.

    Depuis l’arrivée de Mr Roch ce sont des libertés provisoires toujours avec de faux motifs la SANTÉ que le mpp vous sert comme menu du jour . La justice du BURKINA est une Justice de HONTE. Elle s’est toujours illustrée négativement par des méthodes malsaines de l’ère Compaoré qui perdurent à cause des juges corrompus qui ont décidé de bâcler tous les dossiers de crimes de sang et économique au profit de la galaxie Compaoré moyennant des commissions pécuniaires.

    Le virus Ebola du BURKINA est sa Justice très malade . Elle nous a montré que les grands criminels de sang et économique milliardaires comme Saint Blaise,Saint François "ange"Djibril ....n’ont pas leurs places en prison que ce sont les petits voleurs de lapins, de tôles qui doivent croupir sèchement dans nos prisons. Tous les problèmes du BURKINA(crimes, désordre...) ne sont que les MANQUEMENTS de la JUSTICE car elle a tout moment protégé les grands criminels de sang et économique les plus forts( Saint Blaise,Saint François, Saint Gilbert, "ange"Djibril...) du pays contre les plus faibles, les veuves, les orphelins, les MARTYRS et les familles des victimes des abus de pouvoir des frères Compaoré avec la bénédiction des dirigeants actuels. Les juges troquent les dossiers de crimes pour le luxe mal acquis on en trouve.En exemple, jamais la justice ne sanctionne les magistrats cités dans des dossiers de corruption au contraire elle est en train d’étouffer silencieusement cette affaire.

    Une fois de plus, la justice du BURKINA a refusé catégoriquement de rentrer dans l’ HISTOIRE par la GRANDE PORTE. Pauvres juges, pouvez-vous regarder encore le Brave Peuple sans baisser la tête ? C’est fini, visiblement personne ne vous fera confiance. Depuis le mercredi 10 Octobre 2017,la rupture est consommée entre le Brave Peuple et les juges. Ils se sont humiliés avec cette libération de « ange » Djibril sur du mensonge.

    SOS, au secours, le BURKINA est très malade de sa JUSTICE boiteuse et squelettique
    SOS, au secours, le BURKINA est très malade de sa JUSTICE boiteuse et squelettique
    SOS, au secours, le BURKINA est très malade de sa JUSTICE boiteuse et squelettique

    Honte à la justice squelettique
    A bas les politiciens véreux
    A bas les juges pourris
    A bas les juges pro- galaxie Compaoré
    A bas les juges pro-putschistes
    A bas les juges corrompus
    A bas les juges affairistes du tube digestif
    A bas les juges manipulateurs
    A bas les libertés provisoires sur du faux
    A bas les annulations des mandats d’arrêts à la demande d’ADO et des francs-maçons.
    A bas la justice cancéreuse
    A bas la justice Ebola

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABÉS . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:30, par 0000
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Je rejoins douleur pour dire que djibril n’a tué personne. Était -il là au moment des tueries ou c’est lui qui a tiré sur les gens. Soyons logique

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:44, par Ah ! quelle sournoisie dans votre post Monsieur ou Madame Douleur 1er internaute
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Qu’elle est cette manière sournoise d’exploiter le malheur des autres Monsieur ou Madame Douleur. Qu’elle est le rapport entre ce que vous dites dans les premiers paragraphes et la partie de votre post voulant nous faire croire que « Bassolé n’est pas coupable, et que son seul malheur a été d’avoir eu des ambitions et surtout le malheur d’avoir les moyens de ses ambitions ». Vous êtes dans les secrets des dieux pour savoir que Bassolé n’est pas coupable ? Seule la justice pourra nous le dire mais pas vous. Même si les hautes autorités s’intéressent de moins en moins (ce qui reste à vérifier et j’en doute) aux préoccupations des parents des victimes, ce n’est pas pour autant que Bassolet n’est pas impliqué dans ce coup d’Etat quand on sait qu’il avait proféré ses menaces à l’époque quand il était en Arabie-Saoudite. Seul le juge pourra nous dire oui ou non Bassolet est coupable. Arrêter d’exploiter la douleur des autres Monsieur ou Madame Douleur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 10:27, par madjer
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    je réponds à l’internaute N°8 du nom de vérité ; "si Bassolé n’étais pour rien pourquoi il a été arrêté ?" monsieur vérité sincèrement tu n’as pas ta place sur ce site de discutions intellectuelles tu n’as rien compris et tu ne comprendras jamais rien. Tu penses que tous ceux qui sont accusés ou arrêté sont forcément coupable ? Tu ne sais toujours pas que Bassolé est un adversaire politique dangereux pour le MPP ? Voilà toute la raison fondamentale de l’acharnement sur sa personne. Il faut toujours chercher à comprendre au lieu de demeurer dans le dogmatisme. Tu fais vraiment pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 10:29, par Alain
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    "Si ton Djibril dont tu défends n y était pour rien, mais pourquoi il a été arrêt ?".
    Mon ami "vérité", avant de declarer le Monsieur coupable, attendons d’abord la décision du tribunal. Il y a des gens qui sont arretés un peu partout dans le monde et qui sont reconnus innocents suite à leur procès.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 11:05, par Ognomo le temeraire
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibril Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Bonjour ! ce que moi je ne comprend pas, pourquoi c’est après la disparition de Salifou Diallo qu’on assiste soudainement a toutes ces agitations ? : François qui fait des déclarations dans jeune Afrique, supposé retour de Compaoré Blaise, libération provisoire de Djibril...etc. qu’est-ce qui se passe ? Salifou Diallo etait-il le seul homme que toutes les forces du mal craignait ? que le pouvoir en place nous démontre le contraire, sinon...Sinon chères compatriotes attendons-nous au pire ! et le seul remède pour parer au pire, soyons très très très vigilant et soyons prêt a nous mobilisés comme un seul Homme contre les forces du mal si jamais elles auraient l’intention de revenir pour nous sucer le sang !
    Vive le Burkina Faso que nous voulons libre et digne !
    Vive la fraternité entre tous les burkinabè dignes et intègres
    Vive la paix au Burkina
    A bas aux détracteurs du Burkina
    Que Dieu bénisse le Burkina. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 11:35, par kouadio
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    paix à l’ame des victimes décédées et bonne guérison pour les blessés ou handicapés à vie. Je crois que les gens comprendront pourquoi l’insurrection telle que menée a été une mauvaise idée. Il y aura des procès pour ceux dont les biens ont été pillés et qui se taisent aujourd’hui. Il ne fallait pas pousser les gens dans la violence avec des mensonges, des histoires montées. Le jour de l’insurrection et après la haine a été distillée contre des burkinabè. le pays est -il mieux qu’hier. Le bali citoyen n’a même pas mobilisé 20 personnes pour manifester contre la libération de Bassolet. Des jeunes ont même failli lyncher Basic Soul.
    Ceux qui se sont enrichis sans jamais travailler doivent remettre cet argent aux blessés et aux parents de dcd.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 11:53, par PRINCE UTILE
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    MERCI A TOUS LES BURKINABE
    CHERCHONS SI NON ILS NOUS TROUVERONS

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 12:53, par ziguehi
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Vous faites honte a notre insurrection. BASSOLET est aussi un burkinabe comme vous bande de corrompu. demandez d’abord à ce qu’on accelere les jugements au lieu de se meler au lieu de vouloir faire le travail des juges. les victimes ont honte de vous car vous avez pris leur argent gaspiller sans en donner à leurs enfants. demain meme si on libere diendere nous on est d’accord car ces OSC pourri et corrompu veulent bruler notre patrie.
    allez y au Nord pou lutter contre les terroristes et ramener ce zida voleur des pauvres pour repondre devant la justice

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 13:20, par regardsurmonpays
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Liberté provisoire de Djibrill Y BASSOLET à quoi à voir avec les parents des victimes de l’insurrection. Djibrill n’a pas organisé l’insurrection et n’est non plus l’auteur du putsch. Arrête les manigances politiciennes dans ce pays. il y a trop de saprophytes à savoir les OSC, la société civile et les associations. Tous cela est créé dans des conditions qui ont abouti à l’insurrection et sous la transition, Zida les a enrichi avec l’argent du contribuable. Ca suffit maintenant, si vous voulez une vraie justice , ramener Isac ZIDA afin qu’il réponde de ce qu’on connaît. Nous en avons marre des saprophytes que vous êtes. C’est vous qui crée tous les problèmes dans ce pays. Laissez Djibrill, ramener votre mentor Isac ZIDA qui vous a enrichie sous la transition avec l’argent du contribuable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 15:33, par soleil à l’internaute N°15 du nom de madjer
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    madjer est-il vraiment un intellectuel avec ce raisonnement ? désolé ! qu’il se mette en marge du débat sur la lberté provisoire de M. Bassolé. si j’étais à sa place, j’aurais cessé de participer à de tel débat de haut niveau. je ne pense pas, tout comme bien d’autres internautes, que le régime actuel soit à l’origine de l’incarcération de son Bassolé. Bassolé serait accusé de qelqe chose. il en sait lui même ! son cœur est témoin. A ne moins que madjer soit incarné en Bassolé pour dire qu’il n’a rien à avoir dans ce dont il est accusé, mais plutôt politique. Ce qui est sûr, il est poursuivi par la justice pour ce qu’il sait ! Ce n’est pas l’internaute N°8 Vérité, qui la dit. Je pense qu’il a répondu à l’internaute N° 10 nommé warbita. madjer ! il faudra suivre la logique des textes des messages publiés. Autrement, écarte toi de ce débat d’idée. si non tu fais honte !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 20:51, par je suis deçu
    En réponse à : Liberté provisoire de Djibrill Bassolé : Les parents des victimes montent au créneau

    Je suis entièrement d’accord avec les parents et proches des victimes.Si des libertés provisoires sont accordées c’est les enfants des juges n’y sont pas morts.Au Burkina la justice n’existe que pour les riches et c’est les voleurs de poulets et de canards qui croupissent en prison.Vous me faites hommes les magistrats vereux.Dieu vous voit et il vous punira un jour.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés