Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • mercredi 11 octobre 2017 à 01h25min

Des militants de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) entendent s’investir pour récupérer leurs mandats, volés selon eux par des députés traitres. Ceux-là mêmes qui, il y a quelques jours, ont créé un groupe parlementaire parallèle, sans l’accord de la direction du parti. Pour y parvenir, une série de mesures est prévue comme cette marche pacifique à l’Assemblée nationale le jeudi 12 octobre pour livrer un message au président de l’hémicycle. L’annonce a été faite au siège du parti, au cours d’une conférence de presse ce 10 octobre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

Ce sont des militants visiblement remontés qui ont rencontré la presse pour parler de ce qu’il convient désormais d’appeler, ‘’la guerre des sièges à l’Assemblée nationale’’. Militants de base, comme ils se font appeler, ils estiment que ce sont eux « qui ont saigné, souffert, dépensé et battu campagne pour que des individus, hier méconnus du grand public, deviennent des députés sous l’étiquette de l’UPC ».

Selon un des animateurs de la conférence de presse, quand il s’est agi de battre campagne, certains candidats n’étaient même pas à mesure d’acheter de l’eau pour le meeting, et ce sont les militants au siège du parti qui se sont cotisés pour les aider.

Alors Jean-Léonard Bouda qui a lu la déclaration et ses camarades estiment que 13 des députés du parti en décidant de créer un groupe parlementaire parallèle, ont simplement joué les judas Iscariote. « …Ils ont trahi le peuple. Ils ont vendu le suffrage du peuple électeur, pour leurs intérêts égoïstes et purement alimentaires. Et cela, nous ne saurons le tolérer ».

En décidant de retourner leurs vestes, Daouda Simboro et les 12 autres, devraient, selon les conférenciers, aller au bout de leur logique en quittant le parti. Mais s’ils ne l’ont pas fait, ont poursuivi les animateurs de la conférence de presse, c’est simplement pour ne pas perdre leurs avantages (émoluments, voitures de fonctions, missions grassement payées, privilèges divers).

Une marche le 12 Octobre

Se sentant alors dupés, les militants ont annoncé des mesures, pour disent-ils, récupérer leurs mandats. C’est dans cette démarche qu’une marche pacifique est prévue à l’Assemblée nationale le 12 octobre prochain, pour livrer un message au chef du Parlement.

Le même jour, devant les hauts commissariats des provinces originaires des députés sécessionnistes, il y aura des remises de lettres des militants. Il s’agit de la Tapoa, de la Comoé, du Poni, du Kénédougou, de la Gnagna, du Tuy, de la Léraba, de la Komondjari, de la Kossi, du Boulgou et de la Kompienga.

D’autres manifestations auront lieu dans les secteurs et arrondissements de Ouagadougou, ainsi que dans les autres villes concernées, a ajouté Jean-Léonard Bouda. Il a par ailleurs précisé que « les visites inopinées aux députés traîtres vont s’intensifier afin de leur dire pacifiquement notre détermination à récupérer nos mandats ». Selon les mécontents, il ne sera exercé sur les députés, aucune violence. Ils ont ainsi rejeté les supposées menaces exercées sur certains députés à leurs domiciles.

D’autres actions pourraient venir, et cela dépendra de la position du président de l’Assemblée nationale Balla Sakandé et de celle des députés incriminés.
Si malgré toutes ces initiatives, ils n’ont pas gain de cause, les militants auraient fait ce qu’ils estiment comme un devoir : Travailler pour le respect du suffrage des militants. Le reste appartiendra aux instances dirigeantes du parti, pensent les conférenciers.
« Nous allons récupérer les mandats vaille que vaille », reste pourtant convaincu Jean-Bosco Bossou.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 octobre à 17:03, par y
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    au lieu de foutre le bordel, l’upc devrait résoudre son problème à l’interne et appeler ses militants au calme et à la retenue sinon il seront responsable des dérives de ces hors la loi.

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre à 10:40, par Minute
      En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

      Il faudra que les uns et les autres comprennent que les mandats n’appartiennent pas à l’UPC mais aux élus (députés) personnellement. Ils ont été élus certes sous la bannière de ce parti mais, dès lors, ils deviennent des élus nationaux et considérés comme tels. On ne peut pas à mon avis retirer leur mandat que le peuple leur a donné. Ils sont responsables de leurs opinions et prennent leurs positions dans l’hémicycle en toute âme et conscience. Le problème qui a bruité à partir du vote de la loi sur le PPP, montre à quel point les partis ne laissent pas la liberté d’opinion aux élus. C’est ce que nous avons dénoncé et combattu lors de l’insurrection après que le CDP et Blaise mettent les députés en caserne à l’hôtel indépendance pour ce qu’on savait. En refusant la liberté d’opinion aux députés au vote de la loi, l’UPC se met royalement sur les mêmes comportements du CDP qu’il a combattu le 30 octobre 2014. C’estlà le dommage ! Alors, que faut-il faire ? Chassé ses députés du parti, ils partent avec leur mandat. Je pense que c’est par amateurisme politique qu’on entent et voie ces agissements qui proviennent des leaders de l’UPC. Au lieu de faire une bonne analyse et se remettre en cause s’il le faut, on se morfond en accusation du MPP et autres agissement de l’ombre. Ce qui me fait souvent honte, c’est que personne ne veut toujours voir son malheur que par l’onction des autres. Posez-vous souvent la question de savoir qu’est ce que je pose aussi comme acte qui puissent décourager les autres ? Les députés "frondeurs" ne sont pas des enfants. Ils sont aussi responsables autant que ceux qui se croient les patrons du parti. Il faudra chercher les solutions avec responsabilité que de s’agiter comme quelqu’un qui a reçu un coup de massue sur le crâne.

      Répondre à ce message

    • Le 11 octobre à 11:09, par ziguehi
      En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

      il faut etre un insensé pour raisonner que tu le fais. tu fais au peuple burkinabe. ces 13 deputes vont payer leur traitrise tres cher.

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 18:17, par SIATRA
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Pauvres députés !Allez-y créer votre parti si vous vous sentez plus démocrates que JEPHIRIN.Quelle merde !J ai la nausée.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 18:20, par Le digne
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Mobilisons-nous sur toute l’étendue du territoire pour prouver à ces députés alimentaires qu’il ont été élu sous la bannière d’un parti politique et que c’est le peuple qui décide.jai suivi l’une d’entre elle sur une chaîne privée télé hier qui se débattait pour se justifier mais c’était honteux .jai pas voulu être son enfant ni son époux car rien de cohérent et d’honnêteté dans ce qu’elle disait.croiyéz vous que si c’était un concours pour accéder à ce poste vous y serez ??vous faites la honte de la nation

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre à 09:06, par VOIX DE HOUNDE
      En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

      Au Tuy, nous on ne connaît pas Zéphirin. C’est DISSAN que nous on connaît c’est lui que nous on a voté et on a confiance en lui. Chassez-le ! On le suivra même si il est candidat indépendant. Vous verrez Jeudi, que personne même pas le suppléant Seydou ne manifestera ! Vous vous trompez lourdement. Vous pensez tout se passe Ouaga ? Est ce que vous connaissez Gnoumou Dissan Boureima mieux que nous ? C’est notre fils. On l’a vu grandir et il est intègre. Si il trouve que Zéphirin est mauvais alors nous aussi. Pourquoi en 2012 l’UPC n’a rien eu ici au Tuy ? Dissan ne démissionne pas ! Récupère ce que tu as investi dans la campagne, règle tes dettes et viens en 2020 avec des feuilles de manguiers si tu ne trouve pas de parti. On te votera !

      Répondre à ce message

      • Le 11 octobre à 16:25, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

        - VOIX DE HOUNDÉ, ton raisonnement est trop plat ! C’est à cause de cette vision biscornue que vous avez à Houndé, et à des choix fantaisistes comme ceux portés sur des gens comme Gnoumou Dissan Boureima, que Houndé est toujours derrière depuis longtemps. Tu crois que Kôrô Yamyélé que je suis ne connait pas Houndé ? Laisse-moi te démontrer ! Avec ce comportement comme le tient :

        1/- Le quartier bwaba sale de Buakuy ne sera jamais propre, de même que la partie bwaba du quartier Moumouni. Voilà pourquoi chaque matin les personnes se côtoient avec les porcs qui les suivent au pas là où ils vont (dévine, c’est pour faire quoi ? Comme tu es certainement bwaba je vais dire le mot en bwaamu : lôkôrè, et j’espère que tu as compris), et ils le font au dehors camoufflés derrière les arbres ou sous les murs,
        2/- De même Bénté ne sera jamais développé et n’aura jamais une maison en dur tout comme Karaba,
        3/- Aussi votre marché ne cessera jamais d’être sale avec des porcs partout,
        4/- Le petit barrage à l’Ouest sur la route Bouéré, tombé il y a longtemps ne sera jamais réhabilité.

        - Je peux même aller au delà de tout ceci, mais je crains d’ennuyer les lecteurs !

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

      • Le 14 octobre à 20:50, par "LE VIEUX"
        En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

        TON DISSAN S’EST VENDU COMME DU YANTORO, COMME UNE SIMPLE MARCHANDISE ETALÉE AU MARCHÉ DE HOUNDÉ ET AU LIEU DE TE PLAINDRE, TU ES LÀ A NAGER DANS LE KAKA (BINDOU) COMME LUI ? JE NE RECONNAIS PLUS MON FASO. OU BIEN TU VEUX DIRE QU’A HOUNDÉ L’IMMORALITÉ EST UNE DEVISE ?
        TON DISSAN NE SIEGERA PLUS A L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU BURKINA ET IL FAUT BIEN LE NOTER POUR L’HISTOIRE.

        Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 22:11, par Ben
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Cette crise n’est pas du tout à l’honneur de l’UPC et Zephirin Diabré se doit de prendre de la hauteur pour régler cette crise le plus vite en recadrant ces députés et en les réintégrant.

    Ce que vous voulez faire n’est pas legal, soyons tous respectueux des lois de la republique comme nous le voulons pour nos dirigeants.

    Et puis etes vous surs que memes les suppleants ne sont pas "achétés" par le MPP comme vous le dites. Zephirin doit etre politique, stratege et realiste pour pouvoir regarder la realité en face afin d’acceder à la magistarture supreme de ce pays.

    IL le peu mais il faudra qu’il change son fusil d’épaule...

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 07:31, par SARKO
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Ma sympathie pour Diabré et l’ UPC c’ est fini. Je pensais que tu étais différent des autres mais hélas . Si tu connaissais bien tes députés tu n’ aurais pas agi ainsi . Trainer dans la boue des gens comme le maire de Garango ou le colonel Lona c’ est pas pardonnable .

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 08:43, par shalom
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Quand on est pas d’accord avec son parti et ses dirigeants, on démissionne, un point, un trait. Tout le reste n’est que verbiage. De quoi ont-ils peur ces députés ? Certainement la perte de leurs avantages. Le meilleure solution pour eux serait de quitter l’UPC et de créer un nouveau parti avec une bonne gouvernance dans lequel il n’y aurait aucun problème. Ils attendront les prochaines élections pour se faire élire sous la bannière de leur nouveau parti. C’est aussi simple que cela !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 08:50, par Le digne
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Si un colonel n’est pas responsable traiter le de la sorte.que voulez vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 09:09, par DCA
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Y a t il un ministre de sécurité dans ce pays ? Tenir des menaces d’agression sur les citoyens à visage découvert et rentrer dormir chez soi !!! On est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 09:21, par dara
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    L’UPC montre son vrai visage aux burkinabè maintenant. Calomnies, violences , etc. Il faut régler les problèmes avec élégance au lieu de se comporter comme des " pignoufs ".
    La liberté de penser existe oui ou non ?! alors qu’on les laisse tranquilles ces députés , qui aussi intelligents que respectables.
    On est ou là ! Ma grande sympathie pour ces députés et je sais que nombre de burkinabè qui savent analyser le sont également

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 09:56, par NOPOKO
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Et vous croyez que c’est ça qui va résoudre les problèmes à l’UPC ? Sûrement pas. De plus, ne dit on pas que la violence est l’arme des faibles ? Votre comportement ne fera qu’exacerber la crise que traverse votre parti que vous ne servez pas en violentant les familles des députés démissionnaires. Evitez les réactions épidermiques car le problème est plus profond. Et si après vous vous rendez compte que les responsables du parti n’ont pas dit toute la vérité sur ce problème, et que les démissionnaires avaient raison ? N’oubliez pas aussi que ces députés ont des sympathisants derrière eux qui peuvent décider de les défendre contre vos "visites inopinées". Et ça donnera quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 11:23, par ngoonga
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Bonjour ZEPH. J’avais prévenu suite à votre sortie lors du meeting à la maison du peuple. C’est la suite du plan de ...... qui a été exécuté peut être. Tenez vs bien c’est la déconfiture.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 11:35, par Octave Denis
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Il ne sied pas de s’offusquer du fait que le ministre de la sécurité Simon Compaoré ait diligenté la sécurisation des domiciles des députés frondeurs de l’UPC qui ont été des cibles de vandalisme et de menaces verbales. En effet, quand des militants et sympathisants de l’UPC, sous l’effet incontrôlé de la colère, ont donné des ultimatums à ces députés avec des propos graves tels que, si vous ne démissionnez pas dans les brefs délais de l’UPC, vous allez rejoindre Salif Diallo. Ce sont des déclarations graves de conséquences pouvant déboucher sur des cas de meurtres parmi les parlementaires frondeurs. Dans une telle atmosphère, les services de sécurité ont l’obligation de prendre des mesures préventives pour assurer l’intégrité physique des députés et de leurs domiciles. A supposer que par excès de zèle, des gens agités au sein de la foule assassinent un ou des députés frondeurs, les accusations pour situer les responsabilités pourraient être diversement interprétées. D’aucuns pourraient accuser des partisans du pouvoir(MPP), d’être des coupables. D’autres, diraient que la responsabilité incombe entièrement à l’UPC et à son leader Zéphirin Diabré, qui aurait été incapable de contenir les mouvements de colère de ses militants. Par conséquent, il n’y a pas lieu d’accabler ni le ministre de la sécurité, ni les CRS qui ont pris des dispositions pour sécuriser les domiciles sous menaces. L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité pour tous en cas de besoin, sans discrimination d’appartenance politique ou religieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 11:50, par behfo
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    zep on est avec toi car tu as beaucoup d’ennemi mème au sein de ton parti , il pourront pas car il ya des gens qui croient en toi . le MPP est un parti maudit vaurien qui connaise tes forces zep

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 11:54, par Natchol
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Mes chers amis Upcistes, je reconnais que vous traversez sérieusement une épreuve difficile à supporter, une situation embarrante sinon très très embarrassante. Mais à vous dire que la politique, ce n’est pas la passion, ce n’est pas non plus l’émotion mais les idées. Nous sommes et nous évoluons dans cadre organisé qui a des institutions républicaines , des lois issues du peuple ; s’il y a un problème, il vaut mieux recourir à ces instances plutôt que de vouloir vous faire justice.
    Quand je lis leur déclaration ( dissidents) je me rends compte que vous avez à faire à des gens très futés et qu’il sera difficile de les avoir encore avec vous ; le mieux c’est leur donner congé du parti pour avoir bonne conscience, puisque vous ne pouvez pas les attaquer légalement et avoir raison tout comme vous ne pouvez pas non plus les brutaliser pour leur retirer le mandat ce qui est encore plus lourd de conséquences donc plus dommageable pour le parti. La seule alternative qui reste c’est de prendre votre courage à deux mains et les exclure du parti afin de prouver que le parti est serieux., noble et digne. Il y a un adage de chez moi qui dit : " quand tu vas en brousse et que tu croisés une hyène ; si tu l’appelles papa elle va te manger, si tu l’appelles hyène elle va te manger alors il vaut mieux l’appeler par son nom une bonne fois et elle te mange et c’est tout." puisque tu serais mort dignement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 12:11, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    La faute de cette crise incombe aux 13 députés. A supposer qu’un maire du parti au pouvoir décide de ne plus collaborer avec les autres maires sous prétexte qu’il n’y apas de démocratie au MPP. Ce maire ne pourra même plus passer dans son village, je vous assure. Ce sont les conseillers qui l’ont élu et peut-être que certains conseillers voudrait être candidats. si ce maire est convaincu de ce qu’il dit, voici les choix qu’il peut faire :
    1) il démissionne de la mairie ;
    2) il démissionne du MPP ;
    3) il rassemble les conseillers ou les militants et leur fait part de ses préoccupations.
    Mais se lever comme ça dire qu’on est toujours du parti mais on agira à son gré, point barre, ce n’est pas possible de nos jours. Dans les premières législatures, oui, il y avait des députés ou des maires qui faisaient fi des électeurs une fois élu.
    Pour les 13 députés, s’il est vrai qu’ils sont sincères d’appartenir toujours à leur parti, pourquoi ils ont laissé le siège (de l’UPC) et le CFOP (de l’opposition) pour aller à l’Assemblée Nationale ? Est-ce qu’ils ont fait une demande ? Et qu’est-ce qu’ils ont dit alors au Président de l’AN ? Ils sont des gens gens qui vont se griller politiquement car avec cette attitude ils sont un dans permanent de tout parti, surtout que beaucoup d’entre eux sont des anciens nomades politiques et des anciens traitres de leurs camarades. Pésidents RMCK et Alassane Bala Sakandé, mr Simon Compaoré, ouvrez l’oeil et le bon car ces gens courent droit vers le pouvoir que vous avez conquis au moment où eux ils le cherchaient du côté de Zeph. S’ils veulent, ils n’ont qu’à créer leur parti et chercher aussi le pouvoir comme vous. Sinon ils seront prêts à vous trahir quand ils verront encore leurs intérêts ailleurs, même à l’international. je n’aime pas ces genres de comportement

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 15:44, par mAAt
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Pour ces 13 forcenés démissionnaires, je pense qu’ils se comportent parfaitement en ’’gangster/braqueur électoral’’, je m’explique :
    (1) ils ne peuvent aujourd’hui se prévaloir officiellement d’un groupe parlementaire qui n’a pas d’existence légale.
    (2) le mandat qu’ils ont reçu des électeurs ’’sous pavillon UPC’’ n’est pas synonyme de chèque en blanc . le contrat est très simple : nous vous donnons un mandat de représentation nationale conformément à l’offre politique portée par le parti UPC. A partir du moment ou ces gens ne se sentent plus en phase avec le parti, soit ils remettent leur mandat à leurs suppléants, soit ils démissionnent, soit ils utilisent toutes les voies de recours internes autorisées pour se faire entendre, mais on ne détalle pas avec le mandat des électeurs. ça ressemble tout simplement à une escroquerie pour être un peu gentille.
    Comme on le dit souvent dans notre jargon à Ouaga, ’’ ils veulent simplement faire la force à l’UPC’’.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 18:46, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Crise à l’UPC : Les militants entendent « intensifier les visites inopinées aux députés traîtres » pour récupérer leurs mandats

    Pourquoi Zeph ne veut pas les exclure du parti.C’est démissionné du parti quand on ne s’entend pas avec le chef du parti qui fait qu’on se retrouve avec ce nombre pléthorique de parti au pays le parti n’appartient pas au fondateur ou le président d’un parti .le parti a un idéal qui doit être épouser par les partisans si le président veut diriger le parti comme sa famille nucléaire ou il impose ses lois sans concertation ça ne marche pas.Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord avec son père qu’on doit le renier comme père on peut quitter la maison et continuer de collaborer avec lui donc bal à terre revoyez votre manière de résoudre vos problèmes.L’exemple du parent devait vous servir de leçon au lieu d’injurier vos camarades.Si on suit dans votre raisonnement vous devez démissionner car vous avez outrepassé les consignes de votre prési qui vous a appelé au calme en vain.Donc vous et les frondeurs pareils vous ferez mieux de vous entendre.S’ils ont eu le courage de dire qu’il n’y a pas de démocratie à l’interne.discuter ensemble car c’est une manière pour eux de se faire entendre

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés