Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mardi 10 octobre 2017 à 04h59min

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, est sorti de sa tanière, ce lundi 9 octobre 2017. Entouré de ses plus proches collaborateurs, il a réuni les journalistes pour leur porter l’information « juste » sur la situation qui prévaut au sein du parti et marquée par la démission, la semaine dernière, de treize députés du groupe parlementaire UPC.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

« Usurpation de titre ». Ce sont les termes utilisés par Zéphirin Diabré pour qualifier la création d’un « groupe parlementaire » dénommé UPC/Renouveau démocratique par les treize députés démissionnaires du parti. Face aux journalistes, aux principaux responsables et militants de l’Union pour le progrès et le changement, il a expliqué que la création d’un groupe parlementaire obéit à des règles. Elle fait suite à une rencontre de la conférence des présidents, et à un acte du président de l’Assemblée nationale. Le président de l’Union pour le progrès et le changement, principal parti d’opposition, a donc invité le patron de l’hémicycle à trancher rapidement la question en organisant cette conférence des présidents.

« Il n’appartient pas au parti de les blanchir »

JPEG - 123.1 ko
Une vue des journalistes, d’un côté et des militants, de l’autre

Pourquoi les démissionnaires avec à leur tête le député Daouda Simboro ont-t-il rendu le tablier en quittant le groupe parlementaire UPC ? A cette interrogation Zéphirin Diabré relate qu’une délégation de quatre députés démissionnaires a rencontré la direction du parti (lui, un vice-président et le secrétaire général du parti), le 4 octobre dernier, mais n’a pas souhaité pipé mot sur les raisons de cette démission. Mais au regard des différents développements dans la presse, le parti du « Lion » pense que « la principale raison semble liée à la publication, le 10 septembre 2017, par le bimensuel « Courrier confidentiel » d’une liste de députés UPC accusés d’avoir trempé dans un complot avec des responsables du MPP pour la création d’un nouveau parti ».

JPEG - 95 ko
Zéphirin Diabré était entouré de ses plus proches collaborateurs au sein de l’UPC

Selon Zéphirin Diabré, le parti ne porte aucune accusation nominale sur la liste des démissionnaires et soutient qu’il n’appartenait pas au parti de les blanchir mais aux députés incriminés dans l’article de presse d’apporter un démenti. Zéphirin Diabré a également confié que les démissionnaires veulent leur faire porter le chapeau que « l’opération a été montée pour les écarter et préparer la succession dans les provinces en prélude aux élections de 2020 ». Une accusation jugée « absurde » par M. Diabré qui précise qu’il appartient aux militants de choisir les candidats et non à la direction du parti.

Par ailleurs, il a indiqué que le parti n’a jamais fermé la porte à un élu. « Si on sait où trouver le président du parti pour demander un soutien pour des activités dans sa province, on doit savoir le trouver pour parler politique ».

De nouveaux arguments rejetés par la direction du parti

JPEG - 122.5 ko
Quelques députés de l’UPC

« Manque de démocratie au sein de l’UPC, présence du parti au sein de l’opposition, prétendue inégalité dans le traitement des députés ». Selon Zéphirin Diabré, voilà les nouveaux arguments « ridicules et infondés » avancés par les démissionnaires pour justifier leur action. « Quitter un groupe parlementaire peut se comprendre si on n’arrive pas à s’exprimer. Or deux des démissionnaires sont président et vice-président du groupe parlementaire. Comment peuvent-ils être les premiers responsables de ce groupe et ne pas être libres de s’exprimer ? », s’interroge le président de l’UPC qui soutient que la création d’un autre groupe parlementaire ne résous pas les problèmes de gouvernance au sein du parti. Et de confier que l’idée de création de ce groupe parlementaire remonte en réalité à la réunion du Bureau politique national organisé l’année dernière.

Complot ?

En effet, selon Zéphirin Diabré, c’est au premier semestre de l’année 2016, qu’il a été alerté que le Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir, s’apprêtait à faire modifier la loi sur le nomadisme politique. Un « article 37 bis », à l’en croire, qui permettrait à quiconque décide de démissionner de son parti, de pouvoir conserver son siège. « Le projet a été abandonné », s’est-il réjouit, après avoir rappelé à un haut responsable du MPP que l’opposition ne se laisserait pas faire.

Pour lui, cette démission des députés est un complot ourdi par le MPP pour déstabiliser l’opposition. « On ne jette des cailloux que sur les arbres qui ont des fruits », a soutenu Zéphirin Diabré. Et de rassurer les militants qui se posent des questions « C’est la campagne de 2020 qui a commencé. Face à l’échec criarde de sa politique, le MPP pense qu’il faut qu’il élargir sa base (…) ils ont dégainé un peu trop tôt ». Et pour le président de l’UPC et ses autres collaborateurs tels que Henriette Zoumbaré, Moussa Zerbo ou Rabi Yaméogo, le parti ne compte « céder ni à la panique ni à la précipitation ni au chantage »

La direction du parti dit ne pas en vouloir aux démissionnaires car ces derniers, à l’en croire, restent ses camarades jusqu’à leur départ de l’UPC. « Mais, le dernier mot revient aux militants (…) Ce sont eux qui donnent le brevet ».

En attendant, il a été annoncé par le correspondant provincial de l’UPC du Kadiogo, Rabi Yaméogo, la tenue d’une conférence de presse des militants du parti, ce mardi, pour dresser le plan d’actions de récupération des mandats des députés démissionnaires.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 octobre à 22:04, par djodaï
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Franchement, en quoi la création de leur groupe résous-t-elle les problèmes qu’ils pose ? Je pense que, si eux mêmes étaient convaincus de ce qu’ils disent, il aurais démissionnés, car il n’y a rien de précieux voire de capital pour un homme vivant que SA LIBERTE. Pour un démocrate : entre sa liberté et un mandat, il choisirait sa liberté. Peut être qu’il y aura remaniement au gouvernement, et comme Jeph, pour sa Liberté, avait refusé la soupe. On veut lui montrer qu’une soupe ne se refuse pas, même au détriment de sa Liberté. Pauvre de nous : à quand, nos convictions guideront nos décisions ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 22:06, par armel
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    MR DIABRE vous devez vous en prendre a vous même et non au MPP. Dite moi pourquoi on ne vous a pas entendu quant vos militants sont allé chercher le délinquant seydou compaore a la MACO qui y était ,parce que condamne a 12 mois fermes pour avoir organise les fraudes aux concours de 2015 pour faire de lui le maire upc de l arrondi 07 ?Dite pourquoi contrairement a ce que vous avez déclaré au CBC quant ils ont ete arretes(ils étaient 3 candidats de l upc aux législatives a avoir été arrêtés)vous ne les avez pas exclu du parti ? ET pourtant vous avez exclu le député KIEMDE pour indiscipline.Ce qui veut dire que pour vous les textes de l upc prévalent par rapport aux lois de la république. Ressaisissez vous sinon s il est vrai comme vous le prétendez que c est l oeuvre du MPP ,votre faux lion perdra toutes ses dents avant 2020,car le MPP est TRES TRES FORT

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 01:12, par Le banlieusard
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Zeph il faut continuer dans l’esprit de conciliation à l’image de cette conférence de presse pour sauver ton parti. Je te conseille de te rapprocher de Ouali pour amorcer une nouvelle vision de ton parti. Il ne faut pas suivre les vas t’en guerre de l’espèce de Rabi YAMEOGO qui rameute des jeunes pour bruler les domiciles des députés frondeurs. Rabi n’est pas ton bienfaiteur au contraire il veut t’usurper ce parti. Il faut absolument trouver un moyen pour t’écarter des thuriféraires du CDP pour rendre visible ton parti. Eux, même dans 20 ans ne peuvent pas revenir au pouvoir ici au Faso. Mais toi tu as encore de l’avenir, par des jeux d’alliance c’est possible. Il faut recadrer ta ligne politique pour correspondre au burkinabé tout court : modeste, intègre et patriote. A noter que je ne suis pas de ton parti, j’ai de l’admiration pour toi-même notamment quand tu animais l’opposition avant la fuite de Kouassi. Logiquement tu devrais être avec RMCK, mais quand tu as décidé de voir ailleurs, j’ai respecté ton choix en pensant toujours que tu peux revenir à la raison. Bon courage à toi pour te sortir d’affaires.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 22:54, par soucieux pour mon pays
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      SVP, en tant que observateur de la scène politique, je ne voit pa en quoi vous stigmatisez le CDP ? est-ce les trois lettres C, D et P qui posent problème ou bien les individus qui y sont ? je constate que si quelqu’un est au CDP aujourd’hui, il est mauvais, mais si demain il devient MPP, il est bon. on a vu quelqu’un du CDP dans le Boulkiemdé qui a été élu député CDP et il a démissionné après aller au MPP. selon votre logique, il est bon ou bien il est mauvais. De grace un Burkinabè est un Burkinabè. s’il ya des gens du CDP qui ont commis des actes, cherchons comment on peut repartir sur de nouvell bases. si vous pensez que une faute commise est impardonnable, ok. Beaucoup de responsables du MPP ont commis des erreurs dans le CDP. Faisons attention car nous cultivons une haine inéquitable. Imaginez un peu si vous et votre ami étaient au CDP et vous aviez détourné 2 000 000 F alors que votre ami a détourné 1 000 000 F. aujourd’hui vous êtes au MPP et lui toujour au CDP. Si vous criez que ce sont les gens du CDP qui ont détourné les sous, est-ce que c’est sérieux ? POURTANT CES CAS D’EXEMPLES SONT NOMBREUS ET CELA MONTRE AUSSI COMMENT ON N4EST PAS SERIEUX AU PAYS. Merci d’être plus sérieux car le pays a besoin de cela

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 03:12, par Karambiri
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Je pense que certains arguments des partants ne sont pas sérieux. Pour moi la présence de l’UPC dans l’opposition n’est pas à discuter. Cependant, je pense qu’il y a trop de contradictions dans les propos des responsables de l’UPC. Si on ne cède pas à la panique comment on peut faire un plan de récupération de mandats de gens qui n’ont pas démissionnés du parti. C’est vraiment ridicule, nous savons tous comment chaque candidat a saigné pour financer sa campagne aux législatives, alors venir dire qu’on va récupérer le mandat de gens qui n’ont pas démissionné du parti est vraiment une idée lâche et stupide. Cela va confirmer que l’on n’écoute pas ce que les autres pensent.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 15:33, par Bintoa
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      Mon cher, c est une démission camouflée pour ne pas perdre leur mandat !

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 18:02, par FGH
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, M. Karambiri.
      Rabi YAMEOGO joue à un jeu très dangereux, puisqu’il est publiquement reconnu comme l’instigateur des violences qui seront perpétrées contre l’un quelconque des 13 députés. Et ça, il oublie (ou ne sait pas par ignorance) que la loi ne va pas s’appliquer sur la base de ses convictions ou ressentiments politiques mais sur celle du caractère délictueux ou criminel des actes que ses prétendus "militants" auront posés.
      Est-ce qu’on peut me dire lequel de tous ces "militants" qui entendent harceler les 13 députés à leur domicile sis à Ouagadougou, ont voté pour leur élection dans leurs provinces respectives ? Ces "militants" de Ouaga ont-il interrogé les non moins "militants" qui ont voté pour élire leurs députés dans la Comoé, le Noumbiel, le Kénédougou, le Sourou et j’en passe ?
      En laissant Rabi YAMEOGO jouer à ce jeu dangereux, Zephirin pourrait répondre devant la justice de complicité d’actes délictueux ou criminels à l’encontre des personnes qui auront subi des préjudices corporels ou matériels. Et ça, Zéphirin a le niveau intellectuel suffisant pour le comprendre. Pas sûr par contre que son Rabi YAMEOGO et ses "militants" qui entendent récupérer "leur mandat", soient capables de le comprendre... Tant pis pour Diabré s’il ne peut pas s’élever au-dessus de cette mêlée.
      Quant au MPP, c’est comme toujours, le "bouc émissaire" (au vrai sens originel du terme) parfait, lorsqu’on ne veut pas admettre que c’est la dictature interne de l’UPC qui lui coûte ce qui arrive : on exclut, on suspend ou on blâme à bout de bras, sans égard pour la liberté et la dignité des camarades, dans un État de droit, on fait tout pour étouffer ou minimiser les départs successifs du parti, on refuse au député la liberté de pensée et de vote des lois... et on crie que c’est le MPP qui aurait "dégainé trop tôt". Zeph ne devrait pas avoir la mémoire courte ; il ne doit pas refuser de regarder dans son propre rétroviseur et surtout ne doit jamais oublier que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.
      DIABRE, je te connais très bien et j’affirme que tu mérites franchement mieux ; mais à condition que tu saches regarder et balayer devant ta porte d’abord...

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 07:04, par sheiky
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Il y a un acharnement très perceptible et assez malsain à mon avis sur Zeph. Il me semble que tout doit être être mis en oeuvre pour qu’il ne puisse jamais être président. Cela a des relents communautaires et un peu d’ostracisme. Pour moi, il est pourtant plus compétent que les dirigeants actuels et surtout moins politique dans ce pays ou tout se politise parce que nos gouvernants avec à leur tête feu l’ancien PAN sont des champions en politique. Un de ses points faibles est son obédience fortement libéral.
    Quand on fait une lecture sereine des arguments des députés frondeurs, il n’y a rien de solide sauf la peur et le fait qu’ils ont été découverts. Comme la meilleure défense est l’attaque, ils ont pris cette initiative pour lancer un bras de fer avec leur parti et se mettre en position de force. Sachant que Zeph trouve difficilement des soutiens au plan politique et qu’une certaine opinion va encore profiter pour jeter des pierres sur lui, ils jouent avec lui.
    C’est une politique purement à la français qui n’est pas du tout productive.
    Ainsi va le Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 16:00, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      - sheiky, tu as tapé dans le mille ! C’est toi qui a vu les vraies raisons de tout ce brouhaha ! Tous ceux qui bavardent ici sont des racontars. C’est toi qui a vu la ruse. En effet, tout est entrain d’être mis en oeuvre pour que ZEPH ne puisse jamais être président alos qu’il est le meilleur. Et celà en complicité avec ceux que le vieux Soumane Touré a désigné comme Forces Rétrogrades et Obscurantistes du Centre qui soutient activement RMCK. Pour elle, il faut forcément un mossi et du Centre comme président de tous les burkinabè qui ne sont pas tous mossis. Il appartient aux jeunes de se lever à la prochaine campagne pour détériorer tous les plans machiavéliques de ces Forces Rétrogrades et Obscurantistes du Centre qui ont trop fait du mal au Burkina Faso. Pour celà, il faut sensibiliser jusque dans les petits villages que dans l’urne chacun est seul avec sa conscience, et il n’y a ni ancêtre, ni fétiche à côté de lui pour voir qui il va voter. Ces forces sont même capables de manoeuvrer pour que Blaise Compaoré revienne tranquillement sans être inquiété puisque pour elles, il n’y a que les mossis qui peuplent le Burkina Faso. Les autres peuvent aller se faire cuire un oeuf !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 07:57, par Alexio
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Laissez tombez ces balivernes. Ces demissionaires n ont qu a faire ceux qu ils veulent nous sommes en democraties. Et les opportunistes militants a Court, moyen et longterme se denigreons eux-memes. En politique ses jeux de cahe-cache sont connus. Ces representants ne meritent pas une grande publicite dd diveryissement. Le peuple burkinabe ad uatres priorites quotidiennes plus rentables que les magouilles politiques.

    Un petit pays comme le notre ne devrait pas avoir plus 4partis politiques. Comm ela politique est devenue une gravitasjon sosiale avec les avantages pecuniaires au Faso ou en Afrique en generale nos cadres diplomes des grandes ecoles europeenes apres leurs etudes sont attires par cette entite.

    Non pas par vocation, avec une vision nouvelle et durable pour le developpent du pays qui leur a donne cet statut sosial. On se lance dans l arene politique. Tout ceux quon appris pendant des annees et annees ne profitera pas a la nouvelle generation.

    Nos malheurs sont issus de nous memes. On sentitre avec les diplomes qui servent pas sa nation. Mais son ego. Alors que notre est en bas de l echelle d analphabetisme de sa population. Des enfants de cultivateurs ddevenus des Docteurs en quoi et en quoi, en oublier d ou ils ont commences la vie. En se dediant leur vie dans la politique politicienne. La courte echelle des gravitasjon sosiales.

    A ce rytme nous allons toujours trainer dans la boue du sous-eveloppement.

    Les europeens que nous critiquions d avoir hypothequer notre developpement, en fait nous montrer la voie a suivre. Malheureusement notre manque d abnegation, de sacrefices pour creer une societe nouvelle saine democratiquement pour tous n est le but de ses politicards sans vergognes. L argent et le materialisme aveuglant les ont pris en otage.

    Voila pourquoi les intimidations et autres traffics d influences sont utilisees contre ses genres d individus diplomes. Ils n ont pas le diplome de la vie qui est necessaire pour une base independance personne comme nos grands hommes politique. Comme Ouezzin, Sankara, Phllipe Ouredraogo. Etc. De hommes integres qui ne passaient tout juste qu au developpement leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 07:59, par a tocsda siida
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    politique au Burkina= coup bas, mensonge, malhonnêteté, calomnie, diffamation, dénigrement, trahison, médisance, intérêt personnel(égoïsme), populisme négatif etc etc. Et politicien n’a pas honte et ne considère pas le mot humiliation. Et frères burkinabé méfiez vous de politicien dès. Je n’ai rien dit wo !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 16:07, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      - tocsda siida, merci. C’est exactement ce qu’on appelle faire de la politique à la manière mossi ! Regarde un peu l’histoire, même dans les temps réculés ! Les mossis n’ont jamais gagné une guerre courageusement. C’est chaque fois des trahisons, des embuscades, des guet-apens. Le livre écrit pas Norbert Zongo et qui est ’’Rougbenga’’ l’a même démontré : Les bwabas se sont révoltés contre les colons et ont embrasé tout l’Ouest. Ils montaient vers Ouaga et sont venus pour pousser la zone de Koudougou à la rebellion et à s’allier à la cause. Ils ont campé à Thiou dans le Bulkiemdé. Et traîtreusement, un chef mossi les a dénoncé aux colons. Ceux-ci sont venus arrêter les leaders de la rébellion et les ont bonnement décapité. La rébellion mouru à Koudougou à cause de la trahison !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:03, par Sam sambila
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Du calme Mr Diabre. Si le MPP peut convaincre 13 deputés y compris le president du groupe parlementaire, un colonel a la retraite et de hauts intellectuels de demissionner de votre parti, alors, je dis bien alors vous memes devez quitter la scene politique parce vous devez vous remettre en cause. C est vraiment grave que personne ne reconnait jamais une crise interne !!! Tout vient du parti au pouvoir ? Meme les defunts sont les responsables ! ka mieme hin !.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:08, par Jean
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Quand est-ce que Zéphirin DIABRE va enfin ouvrir ses yeux et comprendre qu’il est lui même le problème de l’UPC bon sang ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:15, par ISMAELO
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Vraiment c’est dommage que vous accusez des gens d’avoir manupuler vos députés. Avant tout c’est n’est pas des enfants mais des responsables, si ça ne va pas il vont change de fusils d’epaule. Vous ne pouvez rien récupérer ici, Chercher à vous inspirér de la loi des élus à l’ensemblé, si non vous seriez surpris de vous retrouver tous en prison si vous sémer la pagaille en ville. ce sont des députés Nationaux et non UPC a partir du moment qu’il sont a l’ensemblée, quel honte de parlé de recuperer !!!!! et gars a vous l’opinion nationale et internationale vous tiens a l’oeil. si un cheveux de leurs disparaisse vous etes tous responsable et vous allez repondre devant la loi.
    Abon attendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:19, par skal
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    C’est bien dommage, mais une chose est sûr, à l’UPC nous on reste serein. Quand ils finiront de s’agiter ils rejoindront le domicile.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:21, par skiter
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Triste comportement aux pays des soi disant intègres !!!Des arguments bidons !c’est dans quel parti au monde que y a pas divergence de point de vue ?A PART LA COREE DU NORD, dites moi svp.les démissionnaires veulent l’argent du député et ont aussi trempé dans la sauce MPP.C’est ça la réalité.Mais comme ils manquent cruellement de courage, ils ne veulent pas rendre le tablier.Tu dis à quelqu’un qu’il ne te traite pas bien dans sa maison, tu dis tu va partir et tu restes dans sa cour.voilà l’histoire.
    Mais la poupulation qui vous a mandaté va s’en souvenir, parce que dans votre décision vous n’avez pas pris en compte l’intérêt de vos mandants.
    Je ne vois pas de différence entre cette façon de trahir et la façon de trahir de Gilbert OUEDRAOGO de ADF/RDA.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:21, par invisible
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Zeph du courage tu va t’en sortir car le déstabilisateur n est plus là.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:31, par calmos
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Bonne analyse de la situation. Ce sont des vieilles méthodes qui nous rappellent les périodes tristes de la démocratie Burkinabè. TRISTE TRISTE TRISTE pour les démissionnaires, j’ai envie de vomir quand j’écoute les députés démissionnaires.TRISTE POUR LA DÉMOCRATIE BURKINABE

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:35, par LAMOUSSA
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Il ma été constaté de voir que des individus de L’UPC , je dis bien des individus de l’ UPC se permettent d’aller dans les domiciles de nos élus à l’ensemblée ( députés UPC) pour brûler, et gars et gars si jamais une des domiciles de ces concernés brûle force fera la loi Zép et son épuipe vont tous repondre devant la loi car ils seront considérer des meneurs de trouble et incitation à la violence à l’ordre public. est le divorce est une fatalité ? chercher à réorganiser et non vouloir détruire si non , je bien si non ...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:40, par will
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    "En attendant, il a été annoncé par le correspondant provincial de l’UPC du Kadiogo, Rabi Yaméogo, la tenue d’une conférence de presse des militants du parti, ce mardi, pour dresser le plan d’actions de récupération des mandats des députés démissionnaires." Je pense qu’il faudrait bien lire la constitution et les textes y afférents et de bien l’expliquer aux militants avant tout plan d’actions de récupération des mandats car le mandat d’un député est représentatif et non impératif.Que pensez- vous du groupe parlementaire LR en France que nous aimons singer ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 13:17, par TEBY
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      Monsieur will, il faut laisser la france là, ici c’est au Faso. on a honte de vos copier-coller colonials......! c’est vraiment honteux de voir que c’est au Burkina de Thomas SANKARA qu’on voit des deputés oesophagiques...sinon comment comprendre qu’un député-maire parle de democratie interne de son parti et pourtant que lui même cumule les deux postes...est-ce un indispensable ou le seule intellectuel de sa commune..? Aussi, si le MPP accepte ces choses alors sa defaite cuissante est pour 2020. S’ils acceptent qu’on peut créer un groupe parlementaire dans un groupe parlementaire..il ne faudra pas qu’ils s’étonnent en 2020 quand on en cré en leur seins...car le MPP est dans l’opposition en 2020 si jamais il encourage ses choses pourtant bannies par le plus rien ne sera comme avant. je pense aussi que les autres partis de l’opposition comme de la majorité doivent faire très attention et retissants à ces demissionnaires car ce sont des nommades qui n’ont jamais de positions fixes.Je previens les partis de l’opposition qui ont aidé ces députés à devenir maire de dire à leur conseillers municipaux de se retirer de la gestion de la chose communale et céer un front de gestion transparente au seins du conseil, sinon ces demissionnaires veulent les vendre moins chèrs.

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:40, par will
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    "En attendant, il a été annoncé par le correspondant provincial de l’UPC du Kadiogo, Rabi Yaméogo, la tenue d’une conférence de presse des militants du parti, ce mardi, pour dresser le plan d’actions de récupération des mandats des députés démissionnaires." Je pense qu’il faudrait bien lire la constitution et les textes y afférents et de bien l’expliquer aux militants avant tout plan d’actions de récupération des mandats car le mandat d’un député est représentatif et non impératif.Que pensez- vous du groupe parlementaire LR en France que nous aimons singer ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:41, par onm
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    On comprend maintenant pourquoi certain comme les Simboro pleurait au obsèques de oncle Gorba. C’est malhonnête de la part de ces démissionnaires. Mais, je pense que Zeph doit aussi faire une autocritique de sa propre gestion. Mieux vaut prévenir que guérir !

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 16:25, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      - onm, le Sieur Simboro s’est tiré une balle dans le pied. Et Kôrô Yamyélé va te dire pourquoi. Simboro est très populaire et très aimé dans sa province, la Kossy. Dans la même province, il y a un autre député MPP, mais très ambitieux et très égoiste celui-là et qui aime trop faire des fausses promesses et il n’a jamais tenu parole. N’eût été l’influence et la forte pression de son mentor Salif Diallo, il n’allait même pas être député MPP à l’AN. Salif l’ayant quasiment imposé puisque c’est son pion. Souvient-toi de l’attaque des terroristes à Djibasso. Eh bien le député Simboro fut le premier à être présent aux côtés des population de Djibasso. L’attaque a eu lieu la nuit et dès le lendemant à 8h30 il était avec les populations pour leur remonter le moral. La délégation du gouvernorat de la Boucle deu Mouhoun est même venue l’y trouver. Notre cher député MPP n’y a pas mit les pieds. Ensuite quand l’Action sociale est intervenue pour soutenir les population de la zone, c’est encore ce même Simboro qui était à ses côtés. Et notre député MPP ayant finalement comprit l’enjeu est venu la queue entre les pattes, lui aussi apporter un don à la population affectée (Il est tellement avare que je suis sûr qu’il a dû regretter ce geste).

      CONCLUSION  : Et maintenant, pourquoi je dis que Simboro s’est tiré une balle dans le pied ? Parce qu’avec l’acte qu’il vient de poser, il va griller le capital de sympathie et de confiance que la population de la Kossy a pour lui. Ce qui va profiter finalement à ce député MPP très ambitieux, très égoiste et qui aime trop faire des fausses promesses. Simboro, tu as intérêt à revenir en arrière et assumer comme Diendéré et t’excuser auprès de l’UPC, de ZEPH et des citoyens surtout de tes militants dans la Kossy.

      NB : Si quelqu’un de la Kossy me lit, qu’il me démente si ce que je relate ici est du mensonge !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:45, par Octave Denis
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Il ne sied pas de s’offusquer du fait que le ministre de la sécurité Simon Compaoré ait diligenté la sécurisation des domiciles des députés frondeurs de l’UPC qui ont été des cibles de vandalisme et de menaces verbales. En effet, quand des militants et sympathisants de l’UPC, sous l’effet incontrôlé de la colère, ont donné des ultimatums à ces députés avec des propos graves tels que, si vous ne démissionnez pas dans les brefs délais de l’UPC, vous allez rejoindre Salif Diallo. Ce sont des déclarations graves de conséquences pouvant déboucher sur des cas de meurtres parmi les parlementaires frondeurs. Dans une telle atmosphère, les services de sécurité ont l’obligation de prendre des mesures préventives pour assurer l’intégrité physique des députés et de leurs domiciles. A supposer que par excès de zèle, des gens agités au sein de la foule assassinent un ou des députés frondeurs, les accusations pour situer les responsabilités pourraient être diversement interprétées. D’aucuns pourraient accuser des partisans du pouvoir(MPP), d’être des coupables. D’autres, diraient que la responsabilité incombe entièrement à l’UPC et à son leader Zéphirin Diabré, qui aurait été incapable de contenir les mouvements de colère de ses militants. Par conséquent, il n’y a pas lieu d’accabler ni le ministre de la sécurité, ni les CRS qui ont pris des dispositions pour sécuriser les domiciles sous menaces. L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité pour tous en cas de besoin, sans discrimination d’appartenance politique ou religieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:48, par TIENFO
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Je ne suis pas UPCiste c’est une cuisine interne qui concerne tous les insurgés d’une part manière ou d’une autre. Car au-delà du parti, c’est la démocratie au pays qui est en jeu. Que les démissionnaires sachent que le président RMCK n’est pas tenu de respecter des engagements auxquels il n’était pas associé au début. Si parmi eux li y a des gens qui pensent être MINISTRE ou autre au prix de la trahison, qu’ils se détrompent. Demain n’est pas la veille. C’est le même scenario que Émile PARE le chat noir du Nayala a fait à feu Joseph KI-ZERBO. Il n’est toujours pas ministre et encore moins député. Dommage chers démissionnaires pour cette attitude. Ces deux jours de sortie des deux camps ont suffi pour que nous soyons situés sur le fondement de votre agissement. Ce qui est sûr ZEPH n’est pas tout à fait blanc dans la gestion du parti. Mais on connait désormais vos intentions qui sont d’ailleurs mortes nées. Vous êtes mal barrés. Désolé pour vous chers frondeurs. Il aurait fallu que ZEPH mette des clauses dans votre fameux "MANIFESTE » comme l’a fait Laurent BADO dans son PAREN pour contrer les velléités de ce genre. Il vous a fait confiance à tort. Dans tous les cas, votre avenir politique est désormais derrière vous. Peut-être que vous aviez plusieurs plans dans votre sac. Malheureusement vous avez adopté le mauvais plan. Voir le pire des plans.
    L’argent quand tu nous tiens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:53, par Disons-nous La Vérité
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    En politique il n’y a pas de sentiment.Si on veut accéder à la magistrature,il faut lutter dur et sans complaisance.Une opposition ne doit pas être là à caresser les poils du parti au pouvoir alors ce dernier ne cesse de mettre les battons les roues quand il a l’occasion.Le pouvoir est une lutte permanente et si on se sent faible,l’ennemi a le temps de vous terrasser.Je crois que l’UPC doit comprendre s’il veut briguer la magistrature suprême en 2020.Je crois que les leçons tirées des élections de 2015 n’ont jusque-là pas pu convaincre les membres de ce parti.Ou on est politicien pur,ou on ne l’est pas et on cède le tablier à d’autres personnes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:55, par FELICITATION A L’UPC
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Voilà la vérité vraiment tout est claire je suis content de l’UPC. Peuple du BURKINA FASO vous voyez que Daouda Simboro a menti. Il avait la trahison depuis dans son sac et pensait berner le peuple par ces mensonges.Voilà que le jour c’est lévé.Les vendus politiques le pays n’a pas besoin.
    Si vous connaissez la honte laissez les mandats du peuple aux suppleants.
    La morale est le maître de tout être humain sur cette terre. Si vous l’a perdé vous devenez un dechet humain. Mr Simboro et ces acolytes sont la honte du Burkina d’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:02, par Dalmos
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Depuis que j’ai aperçu SALIF DIALLO dans le champ du Député LONA CHARLES dans la Léraba malgré sa santé fragile, j’ai compris que quelque chose se tramait contre l’UPC. Mais je suis vraiment déçu surtout de LONA CHARLES
    DEGUELASSE

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:12, par Zangoté
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Tout ce qu’on peut dire est les démissionnaires ont déconné. Ils auraient pu privilégier l’intérêt supérieur et surtout se souvenir de l’espoir placé en eux. En vérité, ceux qui les ont élu l’on fait en espérant un vrai changement. Et voilà qu’avec des arguments fallacieux du reste battus en brèche, vous êtes entrain d’affaiblir le parti. Vous auriez pu vous comprendre car le maître-mot au sortir des élections de 2015 devrait être SOLIDARITE quoiqu’il arrive. Vraiment je suis profondément attristé de voir des gens de votre âge manquer de patience de discernement. Maintenant vous faites comment ? allez-vous créer un mini parti et sillonner le Burkina pour justifier votre prise de décision et quoi ensuite ? Allez-vous basculer dans la mouvance pour des strapontins de postes ministériels que vous conserverez tout au plus 2 ans dans le meilleur des cas ? Souvenez-vous de ce qui est arrivé au CNPP/PSD et vous comprendrez que votre retraite politique n’est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:17, par désillusion
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    « Le MPP a dégainé un peu trop tôt »

    Erreur d’appréciation de la part de Zéphirin. 2020 ne se prépare pas en...2020.

    D’abord à l’Assemblée, ces députés vont voter désormais pour le MPP, ce qui va de facto lui offrir la majorité absolue qu’il n’a pas eu par les urnes. Des lois scélérates pourront ainsi passer comme lettre à la poste.

    Ensuite, ces députés démissionnaires ont assez de temps ( environ 3 ans )pour rallier à leur cause les militants nécessaires pour remporter les prochaines élections.

    Il faut y réfléchir... Et à temps !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:22, par TOME de BOROMO
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Si l’on estime que la gestion du parti est mafieuse, je crois qu’on quitte le parti une bonne foi pour créer son parti démocratique. En ce moment je croirais à ces démissionnaires. Mais de cette façon, vous n’avez pas résolu la question de la liberté d’expression dont vous décriez puisque vous restez toujours dans le parti et sous la coupe du présent qui le même. Ne prenez pas les militants UPC et le peuple burkinabè pour des encéphalopathes. Je vous considère tout simplement des espions envoyés depuis les élections pour infiltrer l’UPC. En toute grandeur intellectuelle, rendez simplement le tablier car les militants qui vous ont élus ne vous font plus confiance.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:31, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Je pourrais comprendre que la dynamique de groupe n’ait pas résisté au clanisme interne et cela signifierait que le Parti n’était pas béton mais argile. Mais qu’on ne se soit pas préparé à d’ éventuelles attaques d’un autre Parti, cela dénote d’une misère politique ! Mais que croyez-vous ? si le MPP a dégainé, il faut l’abattre le premier puisque vous êtes face à face. Le shériff ne vous conduira pas à la pendaison pour cause de légitime défense ! Et il n’y a pas que le MPP ; il y a aussi tous le reste de partis qui jonchent le paysage politique ! En tant que Duc, lorsqu’on a opté pour la démocratie bourgeoise, il ne faut pas se faire du mouron parce que c’est sauvage, ça n’a pas d’idéal noble et tous les acteurs veulent vire de la politique : le ventre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:05, par ouedraogo
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    courage ZEF ; l’insurrection continue , lance un appel à tous les insurgés pour reprendre le combat.
    Ce sont des manoeuvres pour faire revenir le CDP+MPP = CD-MPP
    Appelle ZIDA, CHERIF SI, le balai citoyen et tous les OSC de l’insurrection à vous unir , vous réorganiser pour la conquête du pouvoir en 2020.
    Moi je ne suis pas politique mais à partir de maintenant je suis UPC.
    il a fallu toi pour que la lutte du peuple aboutisse à l’insurrection.
    Nous comprenons pourquoi il ne veulent pas juger les auteurs du coup d’état, et des assassinats politiques .

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:22, par le prince du yagha
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Bonjour les politiciens du Burkina Faso,rappele vous du seul Depute du Yagha MDP,en la personne de Barry Alpha Yaya,qui avait trahi son parti pour rejoindre l’ODP/MT a la fin du mandat,il a cherche par tout les moyens pour se positionné sur une liste en vain,aujaudhui il rase les mures a Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:49, par BARRO
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Dans la vie il est toujours facile d’accuser son prochain mais il faut avoir le courage de se mettre en question. Si y’avait pas démission le peuple ne s’avait pas que des problèmes existaient dans le parti

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 19:55, par Moustach
      En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

      En fait, Zeph sait très bien ce qui lui arrive. Déçu de s’être fait coiffé au poteau à la présidentielle par le MPP, il s’est mis dans une position de conivence avec le CDP pour le sabotage du programme politique du MPP. Cela est vérifiable à travers ses différentes déclarations publiques pleines d’amertume. N’a t- il pas proclamé par avance l’échec du PNDES par exemple. ça c’est la partie visible par nous autres profanes. Les gens du MPP ont certainement plus d’éléments sur les stratégies de nuisance CDP-UPC et, se devaient d’y apporter la reponse appropriée. Après les élections, Zeph est devenu méconnaissable. A croire que le mal qu’il combattait était moins incarné par Blaise et sa politique, mais par quiconque autre que lui Zeph occuperait le fauteuil présidentiel. Et, le MPP n’eût pas d’état de grace, la suite présente à mon avis est logique. La vraie question à mon avis que les militants de l’UPC doivent se poser est celle de savoir si avant les « traites » d’aujourd’hui, Zeph ne les aurait pas auparavant « trahi » par son positionnement actuel, aux antipodes de la période post-insurrectionnelle. L’amertume ne saurait être une ligne politique.

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:04, par ik
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Les partis politiques au Burkina Faso se caractérisent par le mensonge, les coups bas, les insultes, etc. Y a quoi même ? Quand est-ce que vous allez vous comporter en responsable et assumer vos erreurs ? On dirait des enfants entrain de se chamailler sur un morceau de viande.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:22, par yves
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    En toute sincérité ces députés démissionnaires sont ridicules et incohérents dans les raisons évoquées.
    *dans le groupe parlementaire il n’y a pas de liberté ! est ce que Diabre est députe ? d’ailleurs c’est vous deux les président et vice président ?
    *On vous a accusé et le parti ne vous a pas défendu ! un journal vous accuse de trahir le parti et vous voulez que le parti vous défendre ! de quoi ? c’’est a vous de vous défendre face à l’auteur de l’article pour convaincre le parti le parti que vous êtes intègre
    En somme c’est des politiciens du tube digestif qui sont en action.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:37, par Sidyèta
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Au Burkina 98% des partis politiques ne sont que des fonds de commerce ; dans la plupart des pays pauvres d’ailleurs... Je ne suis pas politicien mais j’ai honte de voir des querelles pareilles dans mon pays. Si vous pensez ne pas trouver l’idéal politique au seins du groupe, on prend ses responsabilités et on démissionne... Nous avons beaucoup de thèmes de développement à traiter au lieu de perdre le temps sur des querelles intestines... AVANT D’AGIR PENSONS TOUJOURS A NOTRE CHER PAYS, A NOS CONDITIONS MISÉRABLES DE VIE...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:50, par zongo
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Que prévoit la loi en pareille circonstance ? Si elle veut que les mandats soient rendus, force doit être à la loi. Donnez à la jeunesse un autre visage de la politique que ces coups d’une bassesse indescriptible. Grande déception, surtout par rapport à Lona Charles. Cette situation ne vous ressemble pas. Après l’UNIR/PS qui nous a fourvoyé, c’est maintenant vous. De grâce, permettez à la démocratie au Burkina Faso de faire des avancées significatives.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:54, par Adoume
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Oooh Zeph ! Tu n’es pas politicien. Tu es grand économiste mais pas un politicien. Depuis les élections présidentielle et législative de 2015, combien sont ceux qui ont quitté ton navire ? Regarde ton staff. Quel poids a-t-il aujourd’hui ? Je pense qu’au lieu de celer la division il fallait user de diplomatie pour recoller les morceaux. si non à cette allure tu risque fort de rester seul.
    Ces députés ne sont pas encore parti mais tes propos ne vont pas les rassurés à rester.
    Tu n’as toujours pas compris que le burkinabè ne vote pas le parti mais l’homme. Tu vas te séparer de tes hommes et garder un partis vide ?
    Au lieu de voir une main extérieur dans cette affaire, aie le courage de te regarder dans une glace et faire son autocritique.
    si c’est vraie tout vient du MPP, penses-tu que tu pouvait mettre des bâtons dans leures roues et t’en tirer facilement ! C’est bien toi qui leur a déclaré la guerre en premier par des sabotages et des dénigrements.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 12:16, par LAMOUSSA
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Si ZEP n’arrêt pas ces diffamations il ira repondre devant la loi,

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 12:43, par Lass
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Je suis surpris que lefaso.net n’évoque pas le match perdu des Etalons en Afrique du Sud. Ou alors il y’a des consignes pour éviter les débats ? Eclairez ma lanterne. Pourtant dans le préparation et le déroulement de ce match, il y’a beaucoup de choses à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:08, par Cequeje crois
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    je crois qu’il faut un parti au pouvoir fort et une opposition forte pour que le jeu démocratique par un principe d équilibre des rapports déforce puisse jouer pleinement. Un UPC affaibli n est pas profitable au MPP qui grossira immensément comme le Cdp a un moment donné et ne voyant pas d’obstacle devant lui du côté de l arène politique , sera surpris par la rue

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:13, par Adam’s
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Salut Brave TIENFO,
    La similitude entre la situation présente qui préfigure du nomadisme politique que les démocrates sincères ont décrié et tenté de contrer par la loi et celle qui a prévalu au PDP/PS avec pour protagonistes Feu Professeur Joseph KI-ZERBO et le Docteur Emile P. PARE n’est pas si évidente.
    Dans le cas d’actualité, je pense qu’il s’agit de personnes assez libérales, tout comme leur parti, qui n’ont donc cure d’une quelconque discipline de parti (serai-je en train de citer Marx dans une .....?) qui font l’option de taire les vrais mobiles de leur acte. Je concède qu’elles ne vont pas jusqu’au bout de leur action ; donc, qu’elles ne sont pas conséquentes.
    Au PDP/PS, il s’agit d’un désaccord né de la composition de listes électorales, donc, d’une divergence sur la tac-tic de combat. Le Docteur qui semblait convaincu de la justesse et de efficacité de son approche a fait l’option, face au refus du Professeur, de quitter le parti et était allé contribuer à la création d’un nouveau parti qui ne pouvait nommer pas de ministres au gouvernement d’alors. Il s’agit ici d’une conviction en une ligne et de la détermination à poursuivre la lutte. Juste ma modeste contribution au rappel.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:21, par Au feu
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Je condamne les tentatives de brûler les domiciles
    je suis d’accord sec internaute19
    mais qui a amené le feu dans le règlement des différents politiques dans ce pays ?
    justice pour tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:29, par MAXWELL
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Pauvre Zéphyrin, qui ne voit que des complots partout. Il est hanté maintenant par le fantôme de Salif Diallo. En quoi il inquiète le MPP ? S’il a oublié les présidentielles, les municipales c’est tout prêt. C’est plutôt le MPP qui l’empêche de dormir oui. Voilà quelqu’un à qui on reproche de mal diriger le parti et de dresser les militants les uns contre les autres au lieu de cela il fait semblant de ne pas voir la réalité en face. Il ne s’agit pas de recoller les morceaux, il s’agit de faire un vrai diagnostic de la situation du parti e de prendre les bonne mesures et partir sur de bonnes bases. Si pour un rien, le MPP peut vous déstabiliser donc le parti n’est pas solide alors ? Il ne faut pas regarder là où tu es tombé mais là tu as trébucher. Tous ceux qui s’excitent autour de Zéphirin depuis le début de la crise ne sont pas forcement ceux qui peuvent lui donner de bons conseils. Et puis pourquoi sur 13 démissionnaires c’est sur la dame que les militants s’acharnent ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 16:22, par Thérèse
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    La voie et les méthodes utilisées par le parti du Chef de file de l’opposition(UPC) pour le règlement de ses dissensions internes sont déplorables et aux antipodes des principes républicains dans un état de droit. Les actes d’intimidation et de vandalisme perpétrés par des militants agités de l’UPC contre certains députés frondeurs du parti sont lourds de conséquences. Le président de l’UPC Zéphirin Diabré doit savoir que de tels agissements de ses militants le discréditent ainsi que son parti. Si jamais par excès de colère, en plus des saccages de domiciles, des gens venaient à perdre la vie, la responsabilité du président de l’UPC se retrouvera gravement engagée. Les autorités en charge de la sécurité ont eu de bons réflexes en prenant des mesures pour sécuriser les domiciles des députés ciblés par les actes extrémistes. Ce n’est pas au chef de file de l’opposition qu’on doit enseigner les principes des droits humains qui requièrent que tout litige doit se régler en justice.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 21:16, par lol
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Mafois . C’est comme si ton voisin vient retirer ta femme et toi tu vas au grand marché pour te plaindre de ton voisin qui aurait manipulé ta femme.
    Si les gens quittent ton parti il faudra alors te poser des questions ? On es en politique .

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 21:31, par MOREBALLA
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Le filme des événements nous conforte dans notre position que l’UPC « « « décrétera » » » le victorieux des présidentiels de 2020. A cette allure nous pouvions dire sans aucun risque de nous tromper que ROCK et le MPP seront les grands perdant de 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 23:21, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Démission des députés du groupe parlementaire UPC : « Le MPP a dégainé un peu trop tôt », selon Zéphirin Diabré

    Ces militants qui s’excitent tant combien ont ils financé l’élection de ces élus si on les dit de cotiser pour les activités du partis ils dorment mais si c’est pour prononcer des menaces ils se réveillent.Vos députés ont battus campagnes avec l’argent du contribuables donc arrêter de nous pomper l’air avec vos marches .Du n’importe quoi si pour des divergences ont doit quitter un parti c’est qu’ils n’ont rien compris.On n’adhère pas un parti pour un individu mais pour ses idéaux.Zeph doit s’estimer heureux qu’ils n’ont pas quitter la barque mais une manière de protester contre la gestion du partir.je pense qu’à partir de maintenant Zeph reverra sa manière de mener sa barque.Si déjà il commence à paniquer en accusant le MPP deux ans avant les élections qu’ils ne soit pas étonné qu’à la veille des élections de 2020 les 20 autres députes soient payés par le MPP.Laisse le PAN tranquille il n’est pas de l’UPC pour se mêler à vos divergences.Pourquoi au Burkina d’aujourd’hui si tu dis la vérité à ton ami il te traite de traite.Ces députés la pouvaient ne rien dire et faire ce qu’ils veulent pour les votes des lois c’est parce qu’ils sont honnêtes qu’ils ont procédés ainsi je ne les défends pas mais il faut raisonner sans passion.pour leur soit disant marche devant l’assemblée il faut que l’autorité soit ferme finis les comportements anarchistes si les partisans de ces députés veulent aussi marcher on fait quoi.Les marcheurs n’ont pas plus de droits que ces députés

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés