Secteur minier : Des acteurs en réunion sur la vision du régime minier en Afrique

jeudi 5 octobre 2017 à 00h19min

L’ONG ORCADE (Organisation pour le renforcement des capacités de développement), a organisé un séminaire de partage d’informations et de connaissances entre les parties prenantes du secteur minier sur la vision du régime minier de l’Afrique. L’ouverture de la rencontre est intervenue ce mardi 3 octobre 2017, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Secteur minier : Des acteurs en réunion sur la vision du régime minier en Afrique

Le sol du continent africain regorge de plusieurs ressources dont les mines. En 2009, dans le souci de créer une exploitation transparente, équitable et optimale des ressources minières, les Chefs d’Etat africains ont adopté un important document pour le secteur minier intitulé « La vision du régime minier de l’Afrique ». Pour Jonas Hien, Chargé des programmes de l’ONG ORCADE, l’appropriation de cette vision par les parties prenantes du secteur minier reste faible. D’où cette nécessité de la faire connaitre à travers ce séminaire, organisé en partenariat avec le Réseau Tiers-monde Afrique.

JPEG - 54 ko
Une vue partielle des participants

« Ces échanges nous éclaireront davantage afin de tirer profit de toutes les opportunités qu’offre le secteur minier au Burkina Faso », a-t-il confié. Il a remercié les participants pour leur présence, ainsi que celle de la représentante du Réseau Tiers-monde Afrique qui est venue d’Accra (Ghana) pour l’occasion. Il est attendu des participants, de fructueux échanges autour de ce document qui est une vision que les experts ont de l’Afrique. Toute chose qui permettra de contribuer de manière utile au développement du secteur en Afrique.

JPEG - 71.4 ko
Dr Moses Kambou, Directeur exécutif de l’ONG ORCADE

Selon Dr Moses Kambou, Directeur exécutif de l’ONG ORCADE, en plus de ce document adopté en 2009, les experts ont développé un guide pays l’an passé. Ce dernier document sera également décortiqué. « Chaque pays doit prendre ce guide, puisque c’est l’opérationnalisation de cette vision, et voir comment harmoniser avec les textes au niveau national », a-t-il indiqué. Il a bon espoir que les échanges avec les participants qui sont du secteur privé (les mines, la Chambre consulaire, la Chambre des mines, les fournisseurs des services et biens), de la société civile, du gouvernement (les ministères des mines, de l’environnement), permettront une meilleure compréhension de cette vision qui est un rêve, qui est ce que les gens pensent être bien pour l’Afrique.

En ce qui concerne le pays des Hommes intègres, la vision se rapporte au nouveau code minier adopté sous la transition en 2015, d’après le Directeur exécutif de l’ONG.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

  • Les officiels avec au milieu, Jonas Hien, Chargé des programmes de l'ONG (...)
Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés