La Banque mondiale recrute de jeunes talents

Communiqué de presse • mercredi 4 octobre 2017 à 15h00min

Programme de recrutement d’étudiants-chercheurs africains : réunir les meilleurs talents au service de la mission de développement de la Banque mondiale

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La Banque mondiale recrute de jeunes talents

LES POINTS MARQUANTS

La Banque mondiale recrute 20 étudiants-chercheurs ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne, en cours d’études doctorales ou ayant obtenu leur doctorat, afin d’effectuer une mission de six mois à la Banque mondiale.
L’objectif est de renouveler et d’étoffer le vivier d’experts du développement au sein de la Banque mondiale et de permettre à ces candidats de mieux comprendre la mission et les activités de la Banque mondiale.

En contribuant aux recherches, aux missions d’assistance technique, aux opérations de prêt et à d’autres activités essentielles, les étudiants-chercheurs retenus pourront se perfectionner et mettre en pratique les théories du développement.
WASHINGTON, le 26 septembre 2017 – Les établissements d’enseignement supérieur d’Afrique subsaharienne regorgent de jeunes talents. Depuis 2014, la Région Afrique de la Banque mondiale, dans le cadre de sa mission, entend se rapprocher de la future génération d’intellectuels africains — doctorants ou jeunes docteurs qui s’efforcent, de faire la différence dans leurs pays respectifs, en produisant des connaissances.

Ce programme annuel de recrutement d’étudiants-chercheurs donne l’occasion aux jeunes Africains et au personnel de la Banque mondiale de vivre une expérience unique. Les dix candidats sélectionnés passeront au moins six mois au siège de la Banque mondiale, à Washington DC, ou dans les bureaux de pays de l’institution. Ils y acquerront une expérience concrète des activités du Groupe. Ils seront ensuite encouragés à postuler au prestigieux programme des jeunes professionnels de la Banque mondiale, véritable tremplin pour une carrière dans le domaine du développement au sein de l’institution. Ce programme permet également au personnel de la Banque mondiale de renforcer ses capacités, de se confronter de manière fructueuse à des perspectives nouvelles et de bénéficier de travaux de recherche de pointe.

« Par la diversité des profils sélectionnés, le programme de recrutement d’étudiants-chercheurs d’origine africaine contribue, à renouveler et étoffer le vivier d’experts du développement et, ce faisant, à conforter durablement l’efficacité des actions de la Banque mondiale. Les étudiants-chercheurs y gagnent une meilleure compréhension de la mission et des activités de la Banque mondiale, ont accès à des données de qualité pour leurs recherches, peuvent échanger avec des experts chevronnés sur les questions du développement et enrichissent notre travail analytique en apportant de nouvelles perspectives et des techniques novatrices », souligne Albert Zeufack, économiste en chef à la Banque mondiale pour la Région Afrique.

En 2016, nous avons reçu plus de 3 000 candidatures, pour dix candidats retenus, originaires de sept pays africains. Cette année, le programme pourra recruter dix candidats supplémentaires grâce à un partenariat avec l’Agence britannique de développement international (DFID). Ces dix places supplémentaires sont réservées à des doctorants ou de jeunes docteurs — ayant une expérience des évaluations d’impact, dans le but affiché de travailler sur la question des déplacements forcés en Afrique.

Idéalement, ce programme devrait se diffuser au-delà de la Région Afrique de la Banque mondiale et être mis en place dans d’autres départements de l’institution, afin de multiplier les perspectives des étudiants-chercheurs et du personnel.

Mouhamadou Moustapha Ly, responsable des ressources humaines pour la Région Afrique, estime que « les futurs responsables réunis grâce à ce programme, acquerront une meilleure compréhension du contexte opérationnel de la Banque mondiale, se rendront compte de la richesse et de la diversité culturelle des personnes que nous aidons. Ils réaliseront l’extraordinaire résilience à mobiliser pour servir cette clientèle aux profils très variés, surtout dans les États fragiles et en conflit. »

La date d’ouverture des candidatures pour la session 2018 du programme de recrutement d’étudiants-chercheurs d’origine africaine est fixée au 26 septembre 2017, sachant que les candidats retenus devront se rendre disponibles pour le 31 janvier 2018.

« Ce programme m’a permis d’avoir d’échanger directement avec les experts du Groupe de la Banque mondiale sur le terrain et de profiter de toute l’étendue de leur savoir. J’ai aussi pu me faire connaître et je pense que cela va considérablement m’aider dans ma carrière », explique Christelle Meniago, jeune docteur du programme 2017, originaire du Cameroun. « Comme j’avais déjà obtenu mon doctorat, ce programme a été un véritable tremplin professionnel. Je suis convaincue que l’expérience acquise ici m’aidera à être plus efficace tout au long de ma carrière. Dès la fin du programme, j’envisage de postuler à la Banque mondiale et dans d’autres grandes organisations internationales », conclut-elle.

Pour en savoir plus sur les conditions d’admission et le programme, cliquez ici. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 19 novembre 2017

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés