Société des mines de Bélahouro : Chômage technique de trois mois renouvelé pour certains travailleurs

mardi 3 octobre 2017 à 23h04min

Mis au chômage technique depuis mai 2017, les travailleurs de la Société des Mines de Bélahouro (SMB.SA) de la mine d’or d’Inata, par la voix de leur comité de crise, a tenu une conférence de presse pour interpeller les autorités sur la situation qui perdure au niveau de ladite société. Cette conférence s’est déroulée, ce mardi 03 octobre 2017 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Société des mines de Bélahouro : Chômage technique de trois mois renouvelé pour certains travailleurs

« Depuis le 08 mai 2017, au grand étonnement des employés, nous avons été mis en chômage technique illégal de 03 mois renouvelé le 07 août 2017 pour 03 autres mois et ce, sans mesures d’accompagnement », a raconté Saidou Tamboura, membre du comité.

En effet, selon M. Tamboura, c’est à travers une note de service du 08 mai 2017 que le directeur général de la société leur a fait part de la décision de chômage technique. Il poursuit en affirmant que la CNTB conteste cette mesure qui est « illégale pour vice de procédure ».

Il affirme en outre que des démarches ont été entreprises depuis le 10 mai. Et ces démarches qui ont conduit à la rencontre de, la direction générale du travail, l’inspection du travail du centre, et les hautes autorités du pays, se sont soldées lors des échanges par des échecs.

Ainsi, à travers cette conférence de ce jour, la CNTB entend interpeler à nouveau les autorités du pays sur la situation de chômage qui dure depuis cinq mois. « Nous voulons interpeler les autorités sur la situation de chômage et l’importance de rentrer en possession de nos arriérés de salaire, de préserver nos emplois », a soutenu Saidou Tamboura.

Selon le SG adjoint de la CNTB, Justin Palé, en plus de s’inscrire dans le cadre d’une nouvelle interpellation des plus hautes autorités, la conférence de presse du jour est aussi une occasion de prendre l’opinion publique à témoin sur la situation que vivent les travailleurs.

JPEG - 63.7 ko
Justin Palé, SGA CNTB

Il se dit inquiet de la situation des travailleurs vu que le renouvellement du chômage technique de trois mois va encore durer un mois. Pour lui, à l’issue des trois mois, deux conditions se présentent à l’employeur. Les travailleurs sont soit repris ou définitivement remerciés.

N’étant donc pas satisfait de l’évolution de la situation, Justin palé affirme « (…) à l’allure où vont les choses actuellement, nous ne voyons pas les choses de meilleur à venir », lâche-t-il au passage.

La CNTB, au sortir de la conférence de presse, dit attendre la réaction des autorités du pays avant d’entrevoir toutes autres mesures. Elle affirme cependant que, durant cette période de patience et d’attente, elle se verra contrainte, si les engagements pris par le gouvernement lors de la SAMAO et si des solutions concrètes ne sont pas trouvées, de procéder à des actions plus fortes.

Pour l’instant, « une plainte est en train d’être montée afin de la déposer auprès du Parti International des Travailleurs (PIT) contre la société », a déclaré un des membres du comité.

En marge de cette conférence, une rencontre était prévue ce jour à 10h, entre le ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, et les membres de la Société des Mines de Bélahouro (SMB. SA), afin de discuter de la situation.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés