Fabrication de savon et de pommade cosmétique : 100 femmes formées par la Mairie

mardi 3 octobre 2017 à 23h02min

Dans la matinée du mardi 3 octobre 2017, une centaine de femmes ont reçu leurs attestations de fin de formation en fabrication de savon et de pommade cosmétique. Organisée par le Comité communal de jumelage de Ouagadougou, cette activité s’inscrit dans le cadre des Assises nationales de la coopération décentralisée et du 50e anniversaire du jumelage Ouaga-Loudun. Elle a vu la présence effective du maire de Loudun, Dazas Joël. Dans l’après-midi, de matériel sanitaire d’une valeur de 5.250.000 F CFA a été offert à la maternité Pogbi.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fabrication de savon et de pommade cosmétique : 100 femmes formées par la Mairie

Cette formation qui a duré un mois, du 10 août au 10 septembre 2017, a bénéficié de l’appui financier du comité de pilotage de Loudun (CPL). L’objectif poursuivi était d’initier une centaine de femmes de la ville de Ouagadougou à des métiers pourvoyeurs de revenus. Et aujourd’hui, mardi 3 octobre, le Comité communal de jumelage de Ouagadougou (CCJO) a décidé de leur délivrer des attestations de fin de formation technique spécifique sur la production de savon et de pommade cosmétique. Lors de la cérémonie, les femmes se sont donc vu remettre leurs attestations des mains des Maires de Ouagadougou, Armand Béouindé, de Loudun, Dazas Joël, de Leuze en Belgique, et la trésorière du CPL, Francine Vincent, entre autres. Aussi, dans le souci de permettre aux apprenantes de démarrer leur business, un kit composé d’un bidon de 5 litres d’huile de palme et 2 kg de soude caustique leur a été offert à chacune.

Visiblement satisfaite, Bibiane Ouédraogo a, au nom des participantes, exprimé sa reconnaissance non seulement au CCJO mais aussi à la formatrice. Mme Ouédraogo a en outre souhaité la pérennisation de cet accompagnement en faveur de la femme. « Désormais, nous sommes définitivement convaincues de nous orienter dans des secteurs qui nous conviennent. Ce que vous avez fait pour nous, Dieu seul vous le rendra au centuple », a-t-elle déclaré. En retour, le Vice-président du CCJO, Issaka Ilboudo a salué l’assiduité et la forte participation des femmes aux échanges lors de la formation. « En dépit de leur multiples occupations professionnelles, elles se sont brillamment illustrées par leur présence quotidienne », a-t-il expliqué.

De la fabrication du savon à la pommade cosmétique, la formatrice Véronique Tiendrébéogo a dit n’avoir pas enregistré d’incident. « Les femmes ont été assidues du début jusqu’à la fin. Aussi, elles étaient en mesure de lire et écrire. Et ce, grâce au jumelage. C’a vraiment facilité la formation », a-t-elle confié.

« Je suis très heureux parce qu’on a pu faire plaisir à une centaine de femmes. Et croyez bien que nous aimerions faire plaisir encore à beaucoup de femmes. Dans cette dynamique, nous allons continuer à œuvrer pour être un partenaire de Ouagadougou », a, pour sa part, signifié le maire de la ville de Loudun, Dazas Joël, pour qui Ouagadougou et Loudun doivent dorénavant faire « qu’un ».

Le maire Armand Béouindé s’inscrit dans cette dynamique et soutient que cette formation contribuera à réduire la pauvreté au Burkina Faso. « Toutes celles qui ont appris à fabriquer le savon, chacune dans son milieu aura son petit commerce familial et pourra ainsi s’autonomiser », poursuit-il. Avant de féliciter la formatrice qui avec beaucoup d’abnégation est allée au-delà de ce qu’on lui a demandé : « Il y avait deux produits sur lesquels elle devrait faire la formation mais elle a pensé que vu la capacité des femmes, il fallait rajouter un autre produit qui est cabacourou, le savon par définition de tous les foyers », se réjouit-il.

De son côté, le maire de Leuze, présent à Ouagadougou dans le cadre des assises nationales de la coopération décentralisée, a insisté sur le bien-fondé de l’établissement des extraits de naissance pour les nouveau-nés. « Ceci permettra à votre maire d’appliquer des politiques à partir de chiffres incontestables et voir où sont les besoins de sa population (…) », a-t-il rappelé.

En marge de la présente cérémonie, la délégation de la ville de Loudun conduite par son maire, a laissé parler son cœur en offrant du matériel sanitaire à la maternité Pogbi, dans l’après-midi. Le joyau offert est composé entre autres, de 10 tables, 50 chaises, un ordinateur portable, un vidéoprojecteur, un écran de protection, 70 matelas, des tensiomètres. Le tout estimé à 5 250 000 F CFA.

Le responsable du centre médical Pogbi, Dr Alexis Rouamba a remercié le comité de pilotage de Loudun pour avoir répondu favorablement à leur doléance. En effet, explique-t-il, « nous avons exprimé nos besoins en matériel médico technique il y a environ six mois de cela. Aujourd’hui, c’est une chose qui est réelle. Et cela va nous permettre d’équiper notre laboratoire qui vient d’être rénové ». Tout en promettant une utilisation à bon escient, Dr Rouamba a une fois de plus sollicité l’accompagnement des donateurs. L’hôpital faisant toujours face à d’énormes défis. Son cri de cœur n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. « En matière de santé, nous continuerons cette action dans la mesure de nos capacités financières », à rassuré le maire Dazas Joël.

Aïssata laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés