Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • samedi 30 septembre 2017 à 06h00min

Dans le cadre de la commémoration du 30e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) a convié les journalistes, ce vendredi 29 septembre 2017, pour dérouler son programme d’activités planifié avec le Comité international du mémorial Thomas Sankara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

Le dimanche 15 octobre 2017, cela fera trente ans que le père de la révolution d’août 83 a été assassiné au Conseil de l’entente avec 12 de ses compagnons. Dans l’attente d’une justice pour les victimes, partis politiques et organisations de la société civile qui seréclament héritiers du capitaine rebelle et de ses idéaux immortalisent chaque année, la date du 15 octobre à travers une série d’activités. C’est devenu presqu’un rituel. Cette année encore, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS)et le Comité international du mémorial Thomas Sankara ont prévu un paquet d’activités dans un contexte assez particulier.

Perpétuer l’héritage des deux hommes

JPEG - 81.2 ko
Le président du Comité d’organisation, Samdpawendé Ouédraogo

Selon le président du Comité d’organisation, Samdpawendé Ouédraogo, par ailleurs Secrétaire national à la jeunesse de l’UNIR/PS, la commémoration de ce 30e anniversaire du président Sankara se tient dans un contexte marqué par le centenaire de la révolution bolchevik d’octobre 1917, et le cinquantenaire de l’assassinat de Rafael Ernesto Guevara connu sous le nom de « Che Guevara ». « Thom Sank » et le « Che » seront donc célébrés cette année et l’Ambassade de Cuba au Burkina a décidé de parrainer l’événement.

« Cette commémoration permettra à la fois de perpétuer leur héritage et de disséminer leurs pensées et leurs actes, principalement au sein de la jeunesse africaine et burkinabè en particulier », foi du président d’organisation. Et le Dr Adama Dera, secrétaire général de l’UNIR/PS d’expliquer que « La révolution a montré qu’avec peu de moyens, on peut arriver à faire en sorte que nos populations se sentent mieux. La révolution est salutaire car elle vous apprend à mieux travailler, à vous prendre en charge ».

Activités prévues

JPEG - 122.6 ko
Dr Adama Dera, secrétaire général de l’UNIR PS

Au programme de cette commémoration qui se tiendra à la Maison du peuple, il est prévu des témoignages d’anciens camarades de Thomas Sankara, une exposition de photographies, de livres et d’écrits retraçant la vie des deux révolutionnaires, des panels sur les sources révolutionnaires qui ont forgé les convictions du président Thomas Sankara, le combat de Che Guevara. Le Pr Aziz Fall, président du GRILA, mouvement de lutte contre l’impunité et pour la justice pour Thomas Sankara donnera également une communication.

Mais avant la date du 15 octobre, notons que le Comité international du mémorial Thomas Sankara compte lancer une série d’activités à compter du 2 octobre avec l’opération de souscriptions populaires, jusqu’au 27 octobre avec colloque international autour de l’héritage en partage de Sankara.

Sankara, Che Guevara… Et Kadhafi ?

JPEG - 92.2 ko
Mousbila Sankara, ancien ambassadeur du Burkina en Libye sous la révolution

Le continent africain a porté des révolutionnaires. Thomas Sankara, Jerry Rawlings, dans une certaine mesure Kwamé N’krumah le panafricaniste, etc. Mouammar Kaddafi, l’ex-guide libyen est très peu cité en exemple. Que pense l’UNIR/PS de cet homme assassiné, le 20 octobre 2011 ? Selon Mousbila Sankara, ancien ambassadeur du Burkina Faso en Libye, « Kaddafi a entrepris d’importantes réformes qui consistaient à nationaliser tout ce qui était entre les mains de la famille royale et de l’Occident et à remettre toutes les richesses à la disposition de son peuple. Il a réalisé de grandes choses : l’éducation et la santé étaient gratuites. Kaddafi nous a beaucoup aidés mais je ne dirai pas inspiré. Il nous a aidé sous plusieurs formes mais a été une personne controversée, à l’instar de tous les personnages historiques.

Pour nous Kaddafi fut un partenaire très généreux, il fut exemplaire pour atteindre l’indépendance mais vers la fin, il y a eu beaucoup de problèmes qui l’ont exposé aux attaques des Occidentaux. Nous n’avons pas eu le pouvoir de le défendre et même quand il est mort, vous constaterez que malgré que le Burkina ait bénéficié de plusieurs aides après le 15 octobre 1987, on a fait comme si rien ne s’était passé. Cela traduit la perversité des hommes politiques. Nos peuples ne peuvent pas oublier Kaddafi ; regardez nos routes, notre palais de Justice, (…)Kaddafi était un ami du Burkina ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 septembre à 06:25, par Lapaz
    En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

    Que les âmes de Sankara et de tous ceux sui sont tombés pour le bien être de ce pays reposent en paix et que finissent en enfer ceux qui utilisent ces morts pour se remplir le ventre où pour se faire une place dans la sphère pourrie de la politique de notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 06:57, par Papa
    En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

    C’est bien de commemorer ces evenements,mais reellement que faites-vous ou qu’avez-vous fait pour que les dossiers du president Sankara avancent depuis votre raliement au pouvoir en place ? J’etais un sympathisant de l’UNIR/PS mais depuis que vous avez opte’ pour un silence coupable sur la lenteur des dossiers Sankara,moi je ne vous fais plus confiance et vous perdez ainsi une voix en 2020 .

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 19:05, par LPT
      En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

      Toi même tu as fais quoi pour que le dossier avance ? vas t’en car les vrais sankaristes avancent sereinement et n’abandonnent jamais malgré tous les obstacles, quelque soit leur nature. Vraiment, il faut être aveugle et sourd muet pour refuser de constater une grande évolution quand on compare la période sous le règne de blaise et celle après. c’est vrai qu’on ne réveille pas quelqu’un qui ne dort pas. Courage à vous mes frère pour ce gigantesque projet à la hauteur de l’image de Thom Sank. Le chien aboie et la caravane passe.

      Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 12:14, par Insurescroquerie
    En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

    La vitesse à laquelle prospèrent les nécrophages est inversement proportionnelle à celle à laquelle prospèrent les idéaux de T. I. S. Vous avez dit patrie des hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 13:01, par SOME
    En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

    "30e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara" cela 30 ans que nous repetons les memes ceremonials alors qu’on "regresse" dans le dossier judiciaire : en tout cas on aurait pu avancer mieux que cela si tout cet aeropage d’individus qui commence a se manifester publiquement, l’avait fait ouvertement dès le debut pour lutter avec conviction. Oui je sais qu’il y a un gros probleme de securite personnelle tellement les vies etaient menacees, mais il faut reconnaitre qu’avec un peu plus d’engagement des camardes on aurait pu avancer... Nous n’avons pas l’arsenal de soutien des adversaires, mais nous avons notre conviction : "la revolution democratique et populaire a besoin d’un peuple de convaincus et non d’un peuple de vaincus, de soumis qui subissent leur destin".

    Aujourdh’ui, meme les membres du CDP en font plus que les sankaristes alors qu’ils devraient raser les murs. Ils se pavanent et narguent tout le monde et luttent de pied ferme pour ramener leur Blaise au pouvoir ; ils vont jusqu’a prodiguer des conseils au gouvernement, etc. Et les sankaristes ?....au delà de rameuter la presse et les conferences de presse ? et des effets de communication ?!! Et comme le journaliste l’écrit si bien, c’est devenu un rituel

    " Dans l’attente d’une justice pour les victimes..." : on n’attend pas que justice se fasse, on se leve et on va chercher la justice, by all means necessary pour paraphraser Malcolm X. On attendra quand on s’encoquine avec les assassins !

    " le cinquantenaire de l’assassinat de Rafael Ernesto Guevara " un tel evenement se doit effectivement de beneficier d’une celebration au dela des discours.

    "Il [Khadafi] nous a aidé sous plusieurs formes mais.." aussi il ne nous a pas ratés non plus,.Et dans sa politique d’alliances instables, il s’est feinté lui meme pour se retrouver isolé et abandonné de ceux qu’ils a aidés et qui furent les premiers a l’abandonner, ce que sankara n’aurait jamais fait. Je ne dirai pas que c’etait un ami du burkina, mais un ami de ses interets a court terme seulement. Ce fut bien la son erreur.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 09:04, par sampawendé
    En réponse à : Commémoration du 15 octobre : Thomas Sankara et Che Guevara seront célébrés au Burkina

    Aujourd’hui les Burkinabè ont d’autres préoccupations que ce genre de célébration. Il faut plutôt réfléchir aux solutions pour nos problèmes de sécurité et de l’affaissement de l’autorité de l’Etat. Les partis sankaristes nous ont trahi. Ils ne sont plus crédibles. Cette célébration est une simple distraction.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés