Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • jeudi 28 septembre 2017 à 23h33min

Il y a du nouveau dans l’affaire « Abdoul Karim Sango et 115 autres contre Canal+ ». Après les vices de formes soulevés par Canal+, les plaignants ont introduit une nouvelle assignation. Sous les auspices de l’Association burkinabè des consommateurs des services de communication électronique (ABCE), ils ont animé une conférence de presse, ce jeudi 28 septembre 2017 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

Mauvaise qualité du service, interruption des services suite aux intempéries, inaccessibilité de certains programmes pour lesquels la souscription a été faite. Tel est le quotidien des consommateurs de Canal+ qui se sentent grugés depuis longtemps, selon le juriste Abdoul Karim Sango, chef de file de la centaine de plaignants qui a assigné la société en justice, le 6 octobre 2016, sous les auspices de l’Association burkinabè des consommateurs des services de communication électronique (ABCE), la bête noire des compagnies de téléphonies mobiles. Il y a eu du nouveau dans l’affaire qui a été portée au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou.

Vices de forme soulevés par Canal+

Canal+ a jugé que la requête des plaignants souffrait d’un certain nombre d’insuffisances. Selon elle, la nationalité et la profession des requérants n’avaient pas été précisées sur l’acte d’assignation. « Cette nationalité lui (Canal+) permet de soulever un élément de procédure, aujourd’hui, désuet, c’est-à-dire le paiement de la caution judicatum solvi », a expliqué Abdoul Karim Sango. Pour ce qui est de la qualité de chaque plaignant exigée par la société, le juriste a indiqué que Canal+ tenait à savoir si des magistrats du TGI de Ouagadougou ne figuraient pas parmi les plaignants. « L’imprécision de la profession des demandeurs l’empêcherait de demander le renvoi de l’affaire devant une juridiction autre que le TGI au cas où il y aurait des magistrats parmi les demandeurs ». A en croire les conférenciers, pour la plupart des juristes, Canal+ craindrait de perdre un procès dans lequel des plaignants sont à la fois juges et parties.

Acte d’assignation annulé par le juge mais…

JPEG - 71.2 ko
Selon Abdoul Karim Sango il n’y aura pas de mouta mouta dans la gestion de l’affaire

Le juge de la mise en état a répondu favorablement à Canal+. Par ordonnance n°2017-1273, il a annulé l’acte de procédure. Suite à cette décision, les avocats des plaignants n’ont pas fait appel « quoiqu’ils avaient des arguments de droit car il revenait à Canal+ de prouver d’une part la nationalité étrangère de certains demandeurs en invoquant son exception et de démontrer que la présence de magistrats travaillant au TGI suscite une suspicion légitime », a expliqué M. Sango. Après avoir reconnu qu’il y a bel et bien des magistrats parmi les requérants, il a signifié que cela n’a tout de même pas empêché le juge d’annuler l’acte d’assignation. Toute chose, selon le juriste, qui devrait rassurer Canal+ qu’il aura droit à un procès équitable.

…les plaignants ne désarment pas

Après cet épisode, une nouvelle assignation a été introduite contre Canal+ et les problèmes de fond soulevés dans l’acte d’assignation du 6 octobre 2016, sont toujours d’actualité, selon les conférenciers. Les plaignants n’ont donc pas renoncé à leur action. « Il n’y aura pas de mouta mouta dans la gestion de l’affaire », a martelé Abdoul Karim Sango. Il a toutefois précisé que l’ABCE et les requérants ne sont pas des « concurrents de Canal+ mais juste des consommateurs de ses services », et en tant que tel, la société « a l’obligation de nous servir de manière continue un service de qualité ».

« Proposition indécente »

JPEG - 70.2 ko
Une vue des journalistes présents à la conférence de presse

Tout en saluant l’esprit d’ouverture du directeur général de Canal + Burkina avec qui ils ont échangé, les plaignants ont dénoncé une proposition « indécente » faite par la société. « Canal+ nous a approchés aux fins de trouver une solution amiable qui consisterait pour lui à nous payer les frais déjà exposés dans la procédure au cas où nous nous désistons de notre action. Elle a même eu l’audace de nous demander de désister avant qu’on ne puisse aller à la négociation en vue d’une transaction ».

Pour la libéralisation véritable du secteur

En attendant de connaitre le dénouement de ce bras de fer entre « David et Goliath », les plaignants confient avoir rencontré le ministère de la communication pour lui demander de s’investir auprès du Conseil supérieur de la Communication (CSC) pour qu’il y ait d’autres investisseurs sur le marché burkinabè qui fournissent le même service que Canal+. Ils souhaitent également que dans la réforme des textes, le capital de ces types de services soit majoritairement détenu par des nationaux.

La prochaine bataille annoncée par l’Association burkinabè des consommateurs des services de communication électronique, c’est celle contre les opérateurs de téléphonie mobile que l’association considère comme la plus grosse arnaque du siècle au Burkina Faso. Ils prévoient déposer une plainte également à ce niveau.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 septembre à 15:45, par Arba
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    En tout cas beaucoup de courage ! Voilà des intélectuels patriotes !

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 19:17, par Juste
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Toutes mes félicitations à Abdoul et ses camarades. C’est par des citoyens honnêtes comme vous que le BF connaitra son indépendances. Les Français nous pillent trop.

      Répondre à ce message

      • Le 29 septembre à 12:33, par Ladji
        En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

        Bravo à vous pour l’initiative. Il faut bien que cela commence quelque part. En Côte-d’Ivoire ils se permettent d’augmenter les coûts, sous prétexte qu’ils t’ajoutent quelques chaines en plus (tu n’as rien demandé). Ils nous flattent comme des enfants avec des propos tels que "vous avez maintenant plus de 200 chaines de télé". c’est tellement "con" d’avoir plus de 200 chaines alors que tu ne cliques sur plus des 4/5 que de façon accidentelle.J’en aurai pas retenu plus de dix, la plupart d’entre elles ne faisant que rediffuser ce qui est déjà passé ailleurs. Ce pillage ne peut plus continuer plus longtemps, c’est à nous d’y mettre fin. Au moins au Burkina on a le choix (même si Neerwaya a une zone de couverture assez limitée). En Côte-d’Ivoire, tout est entre leurs mains.

        Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 12:20, par PAK
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Tous mes encouragements car mieux vaut tard que jamais. Beaucoup se plaignaient mais personne ne songeait à cette initiative. Quand par exemple une personne s’abonne à la formule Access de Canal+, la multinationale vous cite les chaines télé de la sous région parmi les chaines dont vous avez droit. Le jour d’un match comme le Burkina contre le Sénégal, vous captez la chaine RTS, vous n’avez aucune image alors que le match est bel et bien retransmis en direct sur la RTS. Il vous faudra rejoindre une autre formule pour voir le match. C’est de la pure arnaque. Tout se passe comme si on vous a prévenu que les matchs sur RTS ont un autre régime.
      VRAIMENT DOMMAGE !

      Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 12:27, par ouedraogo
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      courage a eux on vous soutient c’est ça avoir l’esprit patriotique la génération montante doit prendre exemple.

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 15:50, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Soutien indéfectible,car depuis longtemps on a beau parlé mais l’écho n’était pas favorable.Avec les juristes à l’appui je pense que tous ces mesquineries cesseront.Encore une fois de plus SOUTIEN INDÉFECTIBLE...PEACE

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 16:12, par Tibirou
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Pour la prochaine bataille contre les opérateurs de téléphonie mobile qui nous arnaquent grossièrement, je veux faire partir de la liste des plaignants car rien que hier 27 septembre 2017 aux environs de 22 heures, j’ai souscrit pour 1 Go avec Orange et en moins de 1 heure 30 minutes tout était effacé. Quand j’ai appelé pour comprendre, c’est un Monsieur au téléphone qui essai de justifier cela en me disant que c’est peut-être mes mises à jours qui ont causé cela.
    Ces téléphonies profitent d’une asymétrie d’informations pour arnaquer les consommateurs.
    Pour la plainte voici mon numéro : 76774310 ou 76613739

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 16:13, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    - Fiston Abdoul Karim Sango, là je te reconnais bien. Félicitation pour cette action de salubrité médiatique. Vraiment vous avez bien fait et tenez jusqu’au bout. Canal+ pense que les africains sont encore des esclaves et comme aux bon vieux temps, les colons venaient se faire plein les poches en Afrique en vendant cher des pacotilles aux rois nègres et en ramassant tout leur or, eux Canal+ aussi vont venir se faire beaucoup d’argent et repartir sans rien ! Eh bien ! Les temps ont changé et il va falloir changer aussi de méthodes. Encore mille fois félicitation à vous pour avoir engagé ce procès contre cette chaîne-vampire.

    Il reste maintenant les compagnies de téléphonie mobile qui doivent elle aussi passer devant les juges. Ensuite SONABEL ! Je me rappelle que le juge blanc conseiller en justice dont la femme a été tuée ici, il avait demandé aux burkinabè que s’ils sont prêts à déposer plainte contre SONABEL pour les coupures intempestives et les dégâts de leurs matériels sans dédomagements, il était prêt à prendre les devants. Mais en son temps avec la terreur de la Compaorose, les gens avaient eu peur. Aujourd’hui les choses ont changé et il va falloir que les mauvais services prennent fin !!!

    CONCLUSION : La libération de l’Afrique commence au Burkina Faso !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 16:23, par Kobyagda
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bonsoir,
    Courage et persévérance, je vous soutient dans cette affaire de canal+ qui devient canal-
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 16:50, par le citoyen
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    le csc n’est pas une structure du ministère de la communication mais une institution administrative indépendante.Cela veut dire en français facile que le gouvernement ne doit pas s’immiscer dans son fonctionnement.Il s’ensuit que le ministère n’a aucune emprise sur le csc.SVP adressez vous directement au csc

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:00, par Ollo
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je soutiens totalement votre action. En ce qui concerne les téléphonies mobiles, les désagréments sont plus importants. Les prestations de Orange sont médiocres que celles de Airtel alors qu’on l’avait beaucoup vanté. Après les téléphonies mobiles, il faut bien qu’on en arrive aux banques. Actuellement, y a pas son bon. Aller en banque est plus stressant qu’aller à l’hôpital. Faites un petit tour dans les banques pour voir le nombre de guichets par rapport au volume des clients et vous serez ahuris. Amusez-vous à chronométrer le temps mis par chaque type de service et vous demanderez si on ne prend pas les burkinabè pour des mendiants. Il y a lieu de s’interroger sur le pourquoi du mépris des institutions face aux citoyens burkinabè alors que nous avons leurs échos dans d’autres pays. En tous cas, nous avons un président de la république banquier, un premier ministre banquier, un président de l’Assemblée banquier ! Si on ne peut pas en profiter, c’est vraiment dommage ! Je crois que le gouvernement doit travailler à éviter des souffrances inutiles aux burkinabè. Car ce sont ces formes de souffrances inutiles qui mettent sous tension permanente les populations au point qu’elles en veulent à tout le monde et même à l’État à la moindre chose.

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 12:00, par Naabiga1
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Mon frère, je suis tout à fait d’accord avec ce que tu as dit. Orange est bien appréciée à Abidjan et c’est un très bon réseau là bas. Alors pourquoi ici au Burkina c’est le mauvais réseau parmi tous les autres ? Il faudrait que nous nous levons pour leur demander de corriger cela.
      Pour ce qui concerne la banque, j’ai eu à passer tout une demi journée juste pour toucher. Les agents qui sont à la caisse sont souvent désagréable et donne l’impression que tu viens juste pour mendier. Il faudrait que ça change

      Félicitation au juge Sanogo et ses camarades

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:15, par sandokan
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Soutien indéfectible à cette initiative et à celles à venir contre les téléphonies mobiles. Je confirme les propos de Tibirou sur l’arnaque de Orange concernant son service internet excécrable. Avec cet opérateur, plus vos unités sont importantes plus rapide est la consommation si bien qu’enfin de compte, vous payez beaucoup sans obtenir la qualité du service recherché. Tout porte à croire qu’il met tout en œuvre pour que le client ne fasse que consommer sans soucis de sa satisfaction.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:22, par Youpiii
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Tamponnnnnnnnnnn ! CAUTION ! SOUTIENNNNNNN ! Vous avez tout mon soutien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:40, par Soutien
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bonjour,
    Que dieu vous benisse pour cette demarche. Il ya des gens encore qui continuent de soutenir ces arnaqueurs de très haut niveau. Vous avez mon soutien total.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 18:02, par King
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Courage à vous.Nous sommes de toute intelligence avec vous.Comment comprendre que lorsqu’il y a des matchs de foot dans un autre pays présent sur le bouquet,la chaîne de ce dit bien est crypté de facto.Et cela bien qu’on ait fait l’abonnement qui sied !Pour les téléphonies mobiles et la Sonabel,l’on attend les actions comme l’a si bien dit ci-dessus le Kôrô Yamyélé .
    .

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 18:42, par s.divine
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    machina ! je suis d’accord ,mais aiyé pitié d’eux

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 19:17, par Clairevoyant
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Chapeau ! Soutien ! C’est bien légitime. Réveillons-nous ! Après ça, on verra le coût mensuel à la baisse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 19:22, par Mino
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je crains que ces messieurs ne soient à côté de la plaque : pour la coupure lors des intempéries, c’est tout à fait normal car canal fonctionne en bande de fréquences Ku, moins chère mais ne résiste pas aux intempéries. Pour ne pas être coupé lors des intempéries, il faudra que Canal soit en bande C, beaucoup plus chère et avec un coût élevé pour le client car il faut des paraboles plus grandes.
    Ils feraient mieux de prendre conseils auprès d’un spécialiste Télécom sinon le procès est perdu d’avance. Vaut mieux aiguiser son couteau avant la bataille.
    En tout belle initiative et bon courage !

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 08:22, par kiriki
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Mino, heureusement pour moi je n’aurai pas vraiment à prendre part à la plainte car, 03 mois après mon arrivée sur Canal+, je suis repartie sur Nerwaya. Je ne voulais même pas comprendre la structure de leurs tarifs (canal+), tant la qualité du service laisse à désirer.
      Néanmoins, permet moi-t’expliquer que juridiquement, on n’a pas vraiment besoin de savoir quels sont les aléas pouvant excuser Canal+ dans la très mauvaise diffusion des chaînes vendues sur ses bouquets.
      Mais tu peux aller raconter ce que tu veux au magistrat saisi du dossier, car ils sont eux-mêmes parfois tellement dépiautés, sans recyclage et sans apprentissage. Tjrs prêts à courir se cacher derrière une infime lacune du législateur. Le législateur est un humain, sont œuvre est humaine, et donc perfectible.
      Mon soutien c’est tout simplement aux plaignants, préparez-vous à excuser les déficiences du juge, sinon, si c’est seulement le même droit qu’on a appris là, canal+ n’a pas tort de proposer une transaction. Ce qu’ils font, c’est tout bonnement de l’arnaque.

      Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 22:49, par Marcel
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Nous demandons justement à canal+ d’investir d’avantage pour nous donner des images de bonne qualité à moindre coût. Rassurez vous ! Merci du soutien nous vous attendons pour nous accompagner dans la lutte avec votre expertise et votre voix.

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 19:34, par ZOUNDI Léontine
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je voudrais aller m’inscrire sur la liste des plaignants. Quelqu’un peut-il m’y aider s’il vous plait ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 20:09, par Cheickh
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Comment ne pas soutenir, des personnes qui prennent la belle initiative de s’engager à travers leur procédure de défense, à défendre en même temps tous les consommateurs ? Surtout concernant un domaine, dont très peu d’entre nous maîtrisent les véritables ressorts. Bravo à cet équipage, merci, courage et persévérance. Fasse le sort, que ce soit le début d’une série de bras de fer, avec toute la série noire de géants arnaqueurs, qui nous sucent au quotidien et sans pitié. Vivement, que le prochain tour soit celui des téléphonies mobiles telles que Orange et autres, véritables sangsues dans leur invasion anarchiquement intruse, du paysage Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 20:11, par Mr Toc
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    ce qui m’agace le faite de faire payer les chaines gratuites ,et aussi le décodeur sans port usb

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 20:41, par Mr Toc
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    les compagnies téléphonique ne sont pas vraiment prêt a changer leur modèle économique très juteux.si nous prenons le cas des forfaits internet les opérateur expliquent leur cherté, par le cout des infrastructures(fibre optique ,antenne relais.....) , en réalité l’avènement des application tels que whatsapp viber messenger , a considérablement fait chuté leur chiffre d’affaire il fallait donc compenser en haussant le prix des forfaits internet ; cependant cela a eu peu d’ incidence sur les opérateur en occident , car la bas les sms etaient déjà gratuit et les appels tres abordable ; la preuve que nos opérateur sont tres gourmand

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 21:15, par tarno
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    en plus de nous offrir des services de mauvaises qualités,ce sont des services très limités et a des coups très exorbitants qu’ils nous sert.vivement que le secteur soit assainit

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 22:11, par mAAt
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je vous félicite pour cette œuvre pédagogique et pleine de conscientisation.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 01:06, par Dykoutassouh
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Soutien total, indéfectible. Vraiment Canal+ c’est de l’escroquerie. Rien ne justifie les frais d’abonnement exorbitants, pour un service aussi médiocre. Vivement que d’autres investisseurs interviennent dans les mêmes afin de briser ce monopole. Soutien total également contre les téléphonies mobiles qui sont passées maîtres dans l’arnaque des consommateurs qu’elles assomment avec des publicités désagréables.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 02:24, par ONE Killa
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Courage les Amis voilà là des intellectuels
    Comment on peut se dire intellectuels si l’on aide la FRANCE et autres a pillé son pays, ses concitoyens allez y voir à sitarail-sgbb-orange-Lonab-onea-sonabel-kossyam-SMB-Bissa gold- ETC.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:33, par Goudiaba
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je reste souvent sans mot suite aux interruptions de programme par canal+ pour des services donc j’ai souscrit. C’est vraiment dommage mais je me dis souvent que tout ça c’est canal+ mais neerwaya multi vision qui est national et installé bien avant canal+ depuis mon enfance et qui jusqu’à nos jours ne couvre pas le territoire. Je n’’avais pas le choix que celui d’utiliser canal+ il y’a deux quand je me suis retrouvé à travailler à Kaya. Pour ce qui est des téléphonies mobiles je n’en parle même pas et celle d’’entre elles que je n’utilise plus c’est bien orange parce tes unités et tes mégas sont leur pain quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:57, par somé
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Félicitation pour cette entreprise citoyenne bon courage nous sommes des millions à vous soutenir. Vous aurez pu ouvrir nous nouvelle liste après la sortie des magistrats, on serait des milliers à nous inscrire parce que trop c’est trop. Canal+ exagère. Et au lieu de penser à résoudre le problème il cherche des raccourcis (proposition indécente). Merci pour votre vigilance.
    Comme les autres l’ont déjà dit il faut sérieusement se pencher sur le cas des compagnies téléphoniques. Pour la SONABEL on doit demander plutôt des comptes au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:09, par sandokan
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    quelqu’un peut-il me renseigner s’il y a un opérateur concurrent de canal+, sinon d’où vient le monopole de cette chaîne dans notre espace ? Tout abonnement, quelque soit l’option, donne droit à l’accès aux télé pour lesquels on a souscrit. Par contre quand il y a un match de football sur les chaînes pour lesquelles on a souscrit surtout les matchs officiels en Afrique, c’est immédiatement cryptés. Avant cette formule, les télé africaines étaient agréables à suivre mais depuis cette boulimie de l’enrichissement, on ne peut même suivre les matchs des pays voisins que nous aimons tant. Dans le temps, je me délectais des commentaires des chroniqueurs ivoiriens d’avant ou après chaque match. Depuis lors, c’est le cryptage une heure avant et l’ouverture une heure après. Cependant certains matchs européens sont diffusés chaque weekend sur des télé africaines. qu’est ce que tout cela veut dire ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:23, par SIDBALA
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Cette plainte où les citoyens sont obligés d’aller au front, montre à souhait que la ligue des consommateurs est un machin inutile. Maintenant que nous l’avons compris, même à la radio nous ne les écouterons plus. Bravo à ces patriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:34, par Djelgou
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je suis d’accord pour la libéralisation du secteur. Les piètres qualités du service se justifient par une absence de concurrence. Nous, consommateur, souffrons de ce manque de choix.
    ha ba l’escroquerie !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 09:52, par JP
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Merci à ces burkindi qui luttent pour ces frères. Ne les concédez rien. Soyez un exemple pour toute l’Afrique en allant jusqu’à la fin de ce procès contre le groupe BOLLORE à travers CANAL+ qui pille ce continent surtout la partie francophone depuis la colonisation. Pour reconnaître que ce groupe n’est pas bon, depuis qu’il a racheté canal+, des journalistes et des animateurs comme Yan Barthèz (du petit journal) a quitté. Je vous soutiens : la patrie ou la mort, nous vaincrons.....

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:03, par ouedraogo isa
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    courage mes freres. Pourquoi je ne peut pas regarder la TNB quand l’abonnement est épuisé ? pourtant ce n’est pas le cas dans d’autres pays . Je me demande parfois si c’est un manque de considération au burkina ou une complicité de nos dirigeants ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:08, par Clétient
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je suis très d’avis avec cette plainte contre cette entreprise qui nous offre des services de très mauvaise qualité. Ce qui est très énervant c’est quand tu t’abonnes pour des chaines données et lors d’une émmission on la crypte en te disant que cela n’est pas dans ta zone de couverture. Des connéries comme cela, et mes 5000f est-ce ils me remboursent quelque chose. que ce sale canal+ paye............

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:11, par lesage
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Action très salutaire ! Mais pour ce qui est de la concurrence, je voudrais informer que le CSC a autorisé depuis deux ans, l’occupation de l’espace audiovisuel burkinabè à d’autres sociétés de télédistribution satellitaire que sont Satvision et NumériSat. Malheureusement ces sociétés trainent les pas pour leur démarrage et semble ne pas peser face à Canal+.
    Par ailleurs, l’ABCE pourrait saisir directement l’institution qu’est le CSC plutôt que passer par le ministère de la communication car il n’y a pas de lien hiérarchique entre les deux structures.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:48, par Badegnan
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Moi ce que je n’ai pas compris, c’est le passage de 18 000 à 20 000 f pour le bouquet évasion. Ils disent qu’ils ont ajouté des chaines que je n’ai jamais vues parce qu’elles ne m’intéressent pas. On trouve déjà que c’est très cher et eux ils trouvent moyen d’enchérir. Moi, j’ai le décodeur Nerwaya depuis 2005, mais j’étais contraint à l’abandonné, car à chaque fois il faut monter sur le toit pour orienter l’antenne, à Pissy vers l’Eglise Chris Roi, intitule d’orienter c’est carrément nul. je pensais au contraire que Canal allait réduire les coûts au fil du temps, mais voilà xa !

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 12:31, par ben
      En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

      Moi aussi c’est le même problème. J’ai quitté Nerwaya parce qu’après chaque petit vent il fallait monter pour régler l’antenne. Çà ma finalement énervé et je suis parti vers canal +. Mais voila, ils se sont passé de 18000 à 20000 pour évasion soit disant qu’ils ont ajouté des chaines sans même nous donné le choix, des voleurs et arnaqueurs comme ça . Le problème des sociétés nationales aussi c’est qu’ils ne veulent pas évolué. Regarder Nerwaya, depuis tant d’années qu’ils sont là on doit tjrs allé s’aligner pour s’abonner, un petit vent et le signal est coupé, la qualité des images est aussi nul, pour avoir un technicien c’est un chemin de croix. On ne sait même plus à quel sein se voué

      Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:54, par abdoul Ouedraogo
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Big up à vous. Ne laissez pas ces voyous là. Vivement la concurrence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:55, par HZG
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    toutes mes félicitations aux camarades qui luttes pour le bien des consommateurs.
    en effet lors des matchs de football canal+crypte les chaines des pays africain présent dans le bouquet malgré votre abonnement qui est actif jusqu’à la fin des matchs. juste après le foot les chaines redeviennent normal. c’est de l’escroquerie pure et simple. il font donc canal + escroquerie. Je voudrais aller m’inscrire sur la liste des plaignants.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:00, par jo bleck
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Je me suis abonné et chaque jour entre 14h et 14h15 pas de chaine. En plus la chaine M6 a trop de foutaise à 95%( émission non disponible dans votre zone géographique). Les gens travaillent dur pour avoir 10000 CFA pour s’abonner et suivre sa chaine(impossible).
    Même la chaine locale vous n’avez pas droit tant que vous ne payer pas. Que Canal+ nous démontre qu’elle n’est pas venue seulement en Afrique que pour se faire du fric. Sinon pour l’instant nous sommes déçues...

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:03, par Max
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    C’est le voleur d’âne qui prend 5 ans de prison. Canal+ est libre...

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 11:12, par Max
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Et le site de la LONAB qui n’est pas fonctionnel depuis plus de deux mois. Or elle brasse des milliards. Où en est-on ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:22, par Kanlanka
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Soutien à mon frère Abdoul Karim SANGO et consorts ! Il n’y a pas longtemps qu’un ami et moi discutions de cette affaire qu’on croyait classée sans suite ; et deux semaines à peine elle refait surface. Je vous salue pour votre détermination camarades !
    Pour parler de Canal+, Orange (que je pense qu’elle devrait s’appeler plutôt "citron") et autres sociétés françaises qui pillent à longueur de journée notre pauvre population. Voyez-vous, canal+ fait d’abord de la publicité mensongère pour appâter sa clientèle, ensuite le service est "très médiocre" et ce qui peut même faire pleurer, c’est les foutaises faites à ses clients sans qu’on puisse lever son petit doigt parce que ce sont encore "ces français".
    Moi, je suis un petit fonctionnaire, qui ayant compris leur arnaque depuis un certain temps, j’ai délaissé Canal+ et je suis aller acheter un décodeur "Strong MPEG 4" où même j’avais la possibilité de suivre RTI 1 et 2 avant qu’on ne coupe (qui sait si ce n’est pas avec la complicité de Canal+) et bien d’autres chaines gratuites, SANS ABONNEMENT. On y trouve des chaines d’information telles que Burkina Info, France 24,des chaines de cinéma (New World cinema) et de musique (Boom TV, New world Musique) et presque toutes les chaines nationales africaines francophones. Canal+ endors la jeunesse africaine à travers ses nombreuses chaines de musique (11 chaines de musique que j’ai pu compter chez un ami). il fait la promotion de la déviance sexuelle. C’est trop !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:29, par Ka
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bravo à toute l’équipe en particulier a Karim Sanogo : Comme je l’ai toujours mentionné dans mes critiques fondées quand il s’agit de lutte noble pour une cause noble, elle devienne politique avec des décideurs mouta mouta qui veulent opprimer leurs semblables. Mais au Burkina, nos intellectuels de la trempe du jeune Karim Sanogo que je salue en lui demandant de se souvenir de mon passage à leur chaîne, sont des intellectuels de temps modernes d’une génération passé comme celle de Karl Max qui était un idéaliste par ce que toute sa vie comme Thomas Sankara, ont lutté pour une cause juste, qui est de ne pas se laisser opprimé. Ma désolation est de poser la question ‘’’a quoi a servi donc toutes ces années d’études de nos chers magistrats avec a la prime le denier public qui les ont positionnés là où ils sont ? Ou sont passées leur serment et convictions ? Êtes-vous prêts à vous sacrifier pour votre peuple ? Tant que ces questions ne seront pas résolues définitivement dans les palais de justice de notre pays avec des juges sans responsabilités de soi-même avec foi, qu’aux services de nos décideurs du jour, le Burkina pays des hommes intègres continuera d’être la risée parmi les pays des juges corrompus du continent. Des médecins sous serment qui donnent des certificats de décès a des personnes assassinées comme de morts naturelles, les juges qui condamnent des détourneurs des sommes de 251 millions du denier public à ne pas rembourser les sommes, d’autres juges prennent la moitié des cantines remplies des billets de banques détournés de la douane et laisse le coupable nargué le peuple ! Ou recevoir des enveloppes pleines de billet dans les salons cossus des villas de Ouaga 2000, et le lendemain, la liberté provisoire est accordé aux criminels en puissance. Magistrats, honorez votre serment de servir le peuple avec votre de bonne foi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 14:59, par yilké KOUDOUGOU
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bon courage à vous mes frères. Je souhaite me joindre à vous suis prêt à supporter tout sacrifice. Y en a marrrre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 15:14, par BIENZI
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bravo les gars. Vos accusations sont toutes fondées. On a à faire à une grosse escroquerie sournoise de la part de CANAL+ depuis longtemps. De nombreux sites proposés non accessibles, des pertes de signal à la moindre intempérie. Oui, ces riches escrocs pensent pouvoir acheter, corrompre tous les citoyens de ce pays. Ils oublient qu’il y a toujours des gens intègres. . Qu’il apprenne à ses dépens.Du courage et bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 15:17, par TIENFO
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Il s’agit d’une démarche louable à encourager. Il est impératif que cette action aille au-delà de la seule consommation électronique et s’étende à l’ensemble des différents services de consommation : ALIMENTAIRE ET SANITAIRE SURTOUT, EDUCATIF, MATERIAUX DE CONSTRUCTION avec des éboulements de nouveaux bâtiments et AUTRES. Le gouverneur des Hauts Bassins vient de donner le ton avec la fermeture pure et simple des établissements d’enseignement non en règle avec la législation en vigueur quel que soit le taux de succès. A l’époque COMPAORE et peut être maintenant encore, les mêmes autorités qui devraient punir les cas indélicats étaient aussi des actionnaires dans ces sociétés. Il faut briser les situations de monopoles qui ne profitent qu’à une petite frange de la population. En libéralisant les différents secteurs de consommation la qualité et la baisse de prix suivront automatiquement. La lutte contre les situations de monopole étaient un des engagements phares de campagne de l’ex candidat RMCK et aujourd’hui président du Faso. Il doit tenir cette promesse électorale qui n’a pas besoin des fonds du PNDES. La seule volonté politique suffit pour sa mise en œuvre sauf s’il y a du mouta mouta du côté des nouvelles autorités. Tout ce que le burkinabé consomme aujourd’hui est du faux :
    -  produits alimentaires et médicaments périmés ou faux ;
    -  établissements d’enseignement, huileries et soins de santé clandestins ;
    -  matériaux de construction hors normes ;
    -  carburant trafiqué ;
    -  téléphonie mobile no comment (à quoi sert un bonus qu’on ne peut pas consommer) ;
    -  etc.
    On est tous concernés et interpellés par cette nouvelle forme de colonisation et de pillage. NA LAARA AN SARA. On ne demande qu’à consommer le bon et le juste à hauteur du prix payé. On l’impression que tout se passe avec la complicité de nos autorités censées bien sur notre bien-être. Tu dénonces quelqu’un qui transgresse la loi en mettant la population en danger ; le lendemain il vient te narguer et te fait met en garde. Avec tout ça nos autorités sollicite la collaboration de la population. Qu’elles rétablissent la confiance par des actes concrets.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 15:55, par Oumar
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Courage mes frères nous aussi on voudrait adhérer. Parcek trop c’est trop. Surtout ORANGE on dirait que nous sommes inférieurs aux autres quoi, les services rendus sont très médiocre. Tu ne sait même plus si c’est avec 3G ou 1G tu navigue avec. Et deuxième point, les BANQUES ET LA SONABEL souvent tu a envie de mettre une raclé a quelqu’un parcekil nous prennent pour des mandians. Je suis sur que la LiGUE DES CONSOMMATEURS c’est de la foutaise il ne font que dormir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 16:10, par L’Afro-optimiste
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Canal+(plus) qui devient Canal-(moins),quand l’arnaque est en marche. Je m’abonne pour un bouquet et lors d’un match de foot on me dit que je n’ai pas droit à une quelconque chaine(rtb,rti,SenTV et autre...).Mon oeil oui !!!Je me suis abonné à une à une chaine j’ai droit à tous les programmes, je_m_en_fou si vous diffusez un match de foot En plus qui vous a dit que c’est tout le monde qui est féru du foot ???J’ai droit à ma chaine point barre .Vivement que les arnaqueurs rebroussent chemin sinon nous sommes déjà en colère...Wait and see...Peace

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 17:46, par sorbone
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    courage au Dr Sango. si jugement il ya lieu peut etre que ca sera l occasion de nous elucider pourquoi NERWAYA MULTIVISION ne peut plus diffuser les chaines BEINSPORT au BURKINA car si je ne me trompe c est le meme CANAL+ qui s etait plaind contre NERWAYA. EN vertu de quel accord CANAL+ a le droit de retransmettre au BURKINA et NON BEINSPORT ? SI accord il ya ;qui a autorisé CANAL+ seule a avoir ce monopole ?car meme en FRANCE BEINSPORT emet. En tout etat de cause il nous revient nous les Pays# pauvres# à prendre notre destin en main a travers des actions comme celle ci initiée par Dr SANGO. Lorsque jai vu que CANAL+ a offert une salle de spectacle OLYMPIA j ai compris que la disparition BEINSPORT a probablement fait du bien . En son temps jai plusieurs fois demandé a NERWAYA le pourquoi ? ils m ont toujours rassuré que les BEINSPORT reviendraient. probablement un aveu d impuissance.!

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 07:38, par Bob le justicier
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Triste, oui je suis triste que l’élite intellectuelle africaine soit si moribonde au point de revendiquer un tel consommateurisme. Canal+, ce n’est rien rien d’autre que le buzness à la française servi aux francophones d’Afrique. et ce que nous les africains savons faire c’est tomber dans dans l’émotivité et s’en suit le folklore. le marché de l’abonnement satellitaire est aujourd’hui ouvert, souvent avec de meilleurs programme.
    n’oubliez surtout pas que canal+ a retiré la chaine Afrique Média parmi ces chaines. tout simplement pcq cette chaîné est une chaîne qui éveille les consciences qui appelle au réveil de conscience des africains endormis. la meilleure action patriotique qui existe en pareil cas c’est tout simplement de vous désabonner. de grâce chère élite burkinabè n’encourager pas vos compatriotes dans consumérisme intellectuellement enivrant et sans lendemain si ce n’est l’approfondissement de notre abêtissement et de notre aliénation. je parie que si canal+ améliore la qualité de leur service et qu’il va même a 30 000 mensuellement il ya beaucoup qui vont s’abonner . mais en attendant l’augmentation pour ceux qui s’abonne à 20 000 frs /mois faites le calcul ; 20 000 x12= 240 000. Pouaaa ! la passion quand tu nous tiens tu nous rend vraiment fou.. c’est insultant ! les élites des autres pays surtout ceux qui ont créé la télé, savent les médias c’est pour s’informer de l’actualité mais nous (l’élite) par contre on pense que pour s’informer il faut s’abonner à plus de 500 chaines. j’ai vraiment pitié de moi. je salue la RTB d’avoir refusé de payer 200 millions pour la rédiffusion du dernier match du Burkina contre le sénégal. il faut qu’on se réveille.
    je salue ceux qui ont zappé canal+ pour autre bouquet. ne soyons pas des esclaves jusque dans l’âme. les grands pays ne sont pas développer par le foot et le divertissement.
    par contre je salue le combat contre les compagnie de téléphonie de l’arnaque qui arnaque et pille le peuple. mais à ce niveau pour moi la seule arternative qui vaille c’est d’être vigilant jusqu’au renouvellement du contrat de privatisation de l’ONATEL. on le récupère et on en fait une compagnie performante.

    Bob le justicier

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 17:04, par veritevraie
    En réponse à : Canal+ Burkina en justice : Une nouvelle assignation introduite par les plaignants

    Bravo. On tentera de vous corrompre et vous grandirai encore plus si vous arriver à dire non.
    Vive l ’éveil des pays africains et leur libération du néocolonialisme

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés