Développement : Le CAPES veut créer un cadre de dialogue entre les parties prenantes

LEFASO.NET | Jacques Theodore BALIMA • jeudi 28 septembre 2017 à 00h21min

Le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) a organisé, les 26 et 27 septembre 2017 à Ouagadougou, une rencontre sur la mise en œuvre du cadre de dialogue tripartite. Acteurs des secteurs public et privé et ceux de la société civile ont pris part à cette rencontre dont l’objectif principal est de « présenter les conditions de base pour l’instauration d’un cadre de concertation avec une légitimité représentative, des dispositions légales, une plateforme de concertation ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Développement : Le CAPES veut créer un cadre de dialogue entre les parties prenantes

Le développement demande que tous les fils et filles s’impliquent dans les actions entreprises dans ce sens. Seulement, des cadres qui offrent l’occasion à tous d’y prendre part, manquent.

Pour résoudre un tant soit peu ce déficit, le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) a décidé de la création d’un cadre de concertation tripartite (Public-Privé-OSC) pour discuter des difficultés rencontrées dans la marche vers le développement. Surtout dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). « Il n’est donc pas de développement harmonieux sans efforts communs et sans implication de tous. La question qui se pose est celle de savoir comment ces trois entités (secteur public, secteur privé et la société civile) peuvent conjuguer et harmoniser leurs efforts pour atteindre les objectifs d’intérêt commun », s’est interrogé l’expert du CAPES chargé du partenariat Public-Privé.

Pour cela, il faut un cadre de concertation qui va réunir les différents acteurs. « Aussi, un cadre de dialogue tripartite apporterait plus d’impact et des synergies durables pour des initiatives de partenariat entre le Public et le privé agissant dans le domaine du développement », a-t-il ajouté.

Ce cadre de concertation pourra être l’interface des actions entreprises pour le développement. Selon l’expert « l’interface se conçoit comme une disposition d’esprit de l’ensemble des acteurs des trois secteurs (Etat – Secteur privé - Société civile) à se mettre en posture de discussions autour des problèmes communs de développement ».

En organisant la rencontre des différents acteurs du public-privé et OSC, les responsables du CAPES entendaient présenter les conditions de base pour l’instauration d’un cadre de concertation avec une légitimité représentative, des dispositions légales, une plateforme de concertation, réfléchir sur les contraintes actuelles à asseoir un cadre de dialogue permanent entre tous les acteurs, établir les liens entre les différentes compétences requises pour un cadre de concertation efficace, initier les participants aux principes et aux approches nécessaires pour mieux influencer les secteurs concernées par la collecte les données : le CPIA et utiliser les connaissances acquises pour faire l’analyse contextuelle de la promotion des secteurs par les partenaires du CAPES dans le cadre des efforts de développement économique et social (management économique, politiques structurelles, politique d’inclusion et d’équité sociale, gestion du secteur public et des institutions).

Au cours des travaux, les participants ont pu formuler des propositions pour faciliter l’avènement du développement au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés