Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mercredi 27 septembre 2017 à 12h33min

La Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou a rendu son délibéré dans l’affaire de détournement de 251 millions de FCFA au SIAO, ce mardi 26 septembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

Jugés le 22 août dernier, Siriki Coulibaly, Agent comptable et Claude Guébré, Caissier, en service au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), au moment des faits, savent à quoi s’en tenir maintenant. Je juge a décidé de les reconnaitre coupables des faits de détournement de deniers publics en les condamnant chacun à 60 mois (5ans) de prison ferme et à payer solidairement 10 millions de FCFA d’amende et 10 millions de FCFA à titre de dommages et intérêt.

Une condamnation solidaire que Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré ne comprend pas. Pour lui, le juge aurait dû faire la part des choses à partir du moment où le sieur Coulibaly, poursuivi également pour délit d’apparence a reconnu les faits et que le dossier de cambriolage qui concerne son client est en instruction. Pourquoi ne pas attendre les résultats de cette instruction ? « On a condamné solidairement les intéressés, alors qu’ils ne sont pas poursuivis pour les mêmes infractions ». En ce qui concerne le remboursement des 251 millions de FCFA, l’avocat confie que : « personne n’a été condamné à rembourser une telle somme, telle que revendiquée par le SIAO ». Puisque l’accusation n’a pas pu apporter des preuves tangibles de cette dissipation. Naturellement, il compte interjeter appel dans l’immédiat.

On s’en souvient, lors du procès, l’Agent comptable Coulibaly, poursuivi également pour délit d’apparence, avait reconnu avoir prélevé plus de 231 millions de FCFA. Tandis que le Caissier, Guébré, co-accusé dans cette affaire avait nié toute implication dans cette affaire. Pour justifier son manquant de caisse, ce dernier avait évoqué le cambriolage de son bureau entre le 27 et 30 janvier 2017. Selon le sieur Guébré, les visiteurs d’un soir, en plus de l’ordinateur qui servait à centraliser les opérations financières du SIAO, auraient emporté 11 millions de FCFA, 350 Euros et une somme dont le montant n’est pas déterminé.

Lors du procès, l’Agent judiciaire du trésor, représentant l’Etat avait souhaité voir le tribunal condamner les co-accusés à payer solidairement la somme de trois millions de FCFA à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi par le SIAO et plus de 251 millions de nos francs à titre des sommes détournées. En son temps, le Procureur du Faso avait requis leur condamnation à 10 ans de prison ferme, une amende de 10 millions de FCFA chacun et à payer solidairement les 251 millions de FCFA dissipés.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 12:55, par Le mogo
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    si Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme. Qui paie alors les 251 millions qui ont été détournés dans le compte du SIAO ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 13:38, par TIONON BI
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Les avocats tout comme les juges sont tous complices de cette décision. Sinon comment détourner plus de 250 millions et se voir infliger une telle condamnation ?
    Justice de façade quand tu nous tiens.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 13:56, par la verdad
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    C’est est verdict très encourageant pour les détournements de deniers publics. Je vole plus de 250 millions, en tant qu’agent, mon directeur n’est pas inquiété, et le juge me donne la faveur de rembourser en gros 10 millions. Et le reste constitue un bénéfice net d’impôts. Je vais essayer de faire 5 ans en prison et après je demande une remise de peine et la vie est belle ! Je pense qu’il faut finalement confier la justice aux koglweogo et point barre. Si non comment comprendre qu’un des "prévenus" reconnait avoir détourné environs 230 millions et on le condamne en mettant de côté cet aveu ? Messieurs les spécialistes du droit nous attendons vos réactions afin d’être mieux éclairé.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:13, par changeons
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    " En son temps, le Procureur du Faso avait requis leur condamnation à 10 ans de prison ferme, une amende de 10 millions de FCFA chacun et à payer solidairement les 251 millions de FCFA dissipés". Cette condamnation semblait plus juste dans un pays pauvre comme le Burkina Faso. On détourne 251 millions, on condamne à payer une vingtaine de million et le compte est bon, et pendant ce temps, les médicaments manquent dans certaines formations sanitaires. 5 ans après, on sort et on vit en pacha avec le reste de l’agent volé. C’est le plus court chemin pour s’enrichir honteusement dans ce pays. Le régime du MPP ne fera pas mieux que celui de Blaise compaoré à ce rythme. le changement espéré par le peuple insurgé a été volé par les mêmes individus qui affamaient, qui volaient et qui tuaient. La seule motivation de leur venue au pouvoir n’est tout autre que le "ôte-toi que je m’y mette". Allons seulement vers 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:42, par Anta
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    C’est bon de voler dans ce pays dèh ! Pourvu que tu voles gros.251 millions+11 millions-10 millions= un bénéfice net de toutes taxes de 252 millions. Volez, ya l’argent dedans !

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 14:28, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

      - Anta, wallaye voler est doux dans ce pays dè ! Moi-même le Kôrô Yamyélé à cette allure je risque d’abandonner mes champs, mes bovins salissants et autres pour chercher un gros poste dans une institution bourrée à craquer. Puis quelques temps après, je vole une grosse somme et Anta, on part toi et moi ensemble à Dubaï, et vive la belle vie ! On laisser ici tous les BILI-BILI, un citoyen, DAO, etc. et même mon ami KA, on va le laisser crapahuter et à s’égosiller ici lui et Toegui qui te provoque avec ses élucubrations à n’en pas finir et surtout qui ne va non plus aller avec nous !! Nous n’allons plus les entendre ces gens !

      Anta, voici encore un autre cas qui vient ! Serge Compaoré a écrit hier 27/09/2017 dans le journal en ligne www.faso-actu.net un article titré : ’’Société : Que se passe t-il à la nationale des eaux ? En tout cas une forte odeur de roussi’’.Voici pour toi l’article :

      La rumeur circule depuis quelques jours. Un scandale de détournement de denier public du Directeur général de l’Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) fait jaser la toile. Les choses semblent sérieuse vue qu’une enquête a été diligenté par Luis Marie Ibriga de l’Autorité de Supérieur de Contrôle de l’Etat et de lutte contre la Corruption (ASCE/LC) et que la justice suis de très près l’affaire selon notre une source proche de l’affaire.

      Une passation de marché de gré à gré avec une entreprise nommé COPROCHIM SA serait à l’origine du scandale. Ce marché est de plus de 1 milliard de franc CFA. Cette somme devrait servir a payer en urgence des produits chimiques utilisés pour le traitement l’eau par l’ONEA.

      Suite à une rupture de produit chimique utilisé pour le traitement de l’eau orchestré par le DG Arba Jules Ouédraogo himself, l’urgence était d’en payer très rapidement. Cela lui a permis donc de passer un marché d’urgence de gré à gré avec COPROCHIM SA avec lequel il avait déjà sous-traité selon la source. Des avis divergents ont été tout de même émis par son équipe pour la procédure hors norme de ce marché gré à gré. Mais le DG et son Directeur de marché Raphael Compaoré n’ont pas plié l’échine.
      Le véritable hic, c’est qu’aucune amélioration n’a été constatée en ce qui concerne la disponibilisation des produits chimiques pour le traitement de l’eau. En un mot, les produits n’ont pas été livrés (’’ Anta, ont-ils donc osé empoisonner les Ouagalais avec de l’eau non traitée ? ). Il semblerait que M. Ouédraogo n’est pas à son premier forfait. Sous le magistère de feu Salif Diallo, au ministère de l’Agriculture et des Ressources Halieutiques, ce dernier était Directeur de l’Assainissement, et à l’époque, Arba Jules Ouédraogo aurait détourné près de 500 millions de francs CFA. Il sera ensuite débarqué à ce poste à la disgrâce de son parrain débarqué au gouvernement.

      Qu’à cela ne tienne, il sera encore nommé à la tête de l’ONEA et continu son œuvre de pillage de denier public. Comme le dit un proverbe africain : Le chien ne change jamais sa façon de s’assoir. Mais certainement avec le décès de son mentor, et si tout cela s’avère, il fera face tout seul devant la justice comme la présidente du CSC, suivez mon regard. Affaire à suivre !

      Ma conclusion est que Salif Diallo mettait ses hommes à des postes juteux et ceux-ci volaient et ne sont jamais punis. Certainement qu’ils partageaient avec lui ? Voyez ce cas : il vole au ministère de l’agriculture, on le chasse quand son mentor tombe en disgrâce. Ensuite quand ce mentor revient plus grandi aux affaires, il est bombardé DG de l’ONEA. Et là, il tape plus fort encore. Malheureusement la mort a croisé son mentor vers Paris, et les bouches vont bientôt se délier comme je le disais il y a peu. Pourquoi les burkinabè ont voté MPP même ?

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 15:57, par warzat
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Rien de surprenant. Il y a des cas où un bailleur de fonds pour une structure de l’état, vérifie que son argent est bien utilisé dans les règles de transparence et d’anti corruption et que les commandes d’articles et ou de services sont réellement ceux qui ont été livrés. Quand le bailleur réalise que ce n’est pas le cas, il arrête les décaissements car les services ou articles livrés ne sont pas aux normes. Et quand il regarde les procédures de passations du marché, il voit qu’elles n’ont pas été respectées par les responsables. Le bailleur demande le remboursement des fonds, que l’état s’empresse de rembourser avec l’argent du trésor public, mais ne le récupère pas auprès des responsables indélicats qui se la coule douce avec les poches pleines. . A petite échelle, quand un enfant sait qu’il ne sera pas puni, il fait ce qu’il veut , est même encouragé dans sa bêtise par certains parents ; et toute sa famille le paiera tout ou tard.On ne développe pas un pays dans l’impunité

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 16:05, par Moneykillus
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    C’est pathetique, Ce pays est vraiment pourri. Chaque jours a sa révélation.
    On détourne de forte somme, on se fait condamner à 5 ans et après avoir purgé sa peine on sort, on récupère le montant on reverse les commissions des juges et avec le reste "à nous la belle vie". Tampis pour ceux qui iront travailler honnetement et crever dans leur misere.
    Le business, c’est l’enfer des agneaux et le paradis des requins.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 16:10, par YIRMOAGA
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Que voulez-vous ? Dans un premier temps ils ont été sommés par la plus haute autorité de rembourser ? Comment sommer des voleurs de rembourser si.........? Comme le politique est mêle, on parle de l’argent qui a servi à battre la campagne, enfin, perte ou profit ? On les rassure qu’ils seront jugés et pas de crainte ? Ils ne feront pas deux ans à la MACO, puisqu’ils ont gardé le silence et personne n’est mouillé ? Le politique garde sa dignité, les inculpés bénéficieront du peu qui les reste sous la main, et pourquoi ils vont pas bénéficier de leur droits au sortir dans peu de temps ?
    Le Mouta-Mouta est délicieux, sauf si tu n’en bénéficie pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 22:24, par
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Burkinabè ! Volez ! Dissipez ! Mangez ! Cambriolez les caisses de l’Etat ! Cette justice corrompue jusqu’à la moelle ne vous fera rien... Jusqu’à ce que le Peuple prenne les armes pour arrêter la chienlit ! Bientôt !...Bientôt ! Vive le Burkina Faso ! La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 01:44, par Le fils digne du Sud-Ouest
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Vraiment ; il y a quelque chose qui me dérange dans cette affaire. D’abord comment sont régies les procédures de décaissement dans ce service ou dans les services de l’Etat ? Sinon, ce n’est pas possible qu’on ait en caisse une grosse somme dépassant les 5 millions à 10 millions de nos Francs CFA ? N’en parlons pas de centaines de millions ? Et pourquoi, immobiliser une telle somme dans un service même si nous sommes en plein SIAO ? A mon humble avis, en tant qu’aussi comptable, Le SIAO ne disposait pas un planning de dépense de son budget voté ? Si oui, au fur et à mesure que les dépenses se faisaient, les premiers responsables et tous ceux qui sont impliqués dans l’exécution du budget devraient savoir en temps réel ce qui est dépensé et ce qui restait à être dépensé, sinon il n’y a pas eu de suivi. Aussi, c’est une interpellation à l’Etat dans ses nominations à savoir qu’un responsable ne doit pas seulement signer les documents et ou des chèques, puis ne pas savoir ce qu’on en a fait. Être responsable ou un directeur ne se résume pas seulement à avoir son poste, son véhicule, sa secrétaire et tout le confort qui normalement il doit mériter et doit pas suivre l’ensemble de son staff, pour savoir comment le travail de chacun se fait et veiller au bon fonctionnement de son service ou de son département.
    Pour moi, cette affaire est louche et n’est pas claire et la réaction du peuple est très justifiée. Car si je dois voler 251 millions et rembourser que 20 millions avec 5 ans de prison, cela va vouloir encourager les gens au vol. Sur ce, je propose ce que suit :
    - que le nouveau président de l’Assemblée National revoit les textes des juges en ce qui concerne les vols des deniers publics et que chacun soit puni à la hauteur de son vol en remboursant intégralement la somme volé avec emprisonnement et une autre somme supplémentaire ;
    - que le Président de l’A. N. revoit tous les autres textes des juges qui ne sont pas bien élucidés ou qui causent de confusion à les ré-parcourir avec les juges, les avocats et le Contrôle de l’Etat bien sûr avec les députés pour les recadrer et qu’ils soient à la portée de tous afin que nous (le peuple) sache à quoi s’en tenir ;
    - qu’au niveau des services étatiques, on règlemente à nouveau les procédures administratives et financières de telle sorte qu’on peut pas avoir en caisse un montant supérieur ou égal à 10 millions et cela, en fonction des tailles des services sinon les montants en caisse doivent-être compris entre 1 à 10 millions. Aussi, les procédures d’achat et d’équipements doivent être règlementées et être revues afin que les premiers responsables doivent s’assurer de l’acquisition du bien d’abord avant d’apposer leur signature sur n’importe quel document qui pourra les incriminer après ;
    - un responsable qui ne sera pas en mesure de fournir une explication conséquente, sur la disparition des gros montants doit subir la même peine que ses comptables et caissiers ;
    - l’Etat pourra mettre une cellule mobile de contrôle en appui à l’Autorité de Contrôle de l’Etat pour contrôler les dépenses en tout moment et de façon inopinée de tous ses services et démembrements.
    Juste ma contribution

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 06:42, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    "Et alors Maître, Qui remboursera selon vous ces 251 000 000 FCFA dissipés, détournés, voire volés ? Est-ce un jeu juridique, une omission du Tribunal ou encore une forme d’expliquer que cette somme n’a jamais été volée par vos deux clients ? On connait la Défense (Corps des Avocat) pour leurs interprétations dilatoires. Veuillez nous préciser cela car ce serait grave. Pis, si le Président du Tribunal se limite à réclamer des Amendes aux Condamnés sans parler de ce qui a sous-tendu ces Sanctions (détournement de cette forte somme) est-ce à dire qu’il n’y a jamais eu détournement (l’un de vos clients ayant reconnu avoir pris cet argent) et si oui, pourquoi ce Procès ? Faites attention Maître car si vos déclarations sont vérifiées, et vous et tous les Magistrats ayant composé ce Tribunal êtes poursuivables par "Complicité de dissipation" des Fonds Publics.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 08:45, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Ayez le courage, Volez, dissiper, enlevez, prélevez, détournez et surtout ,volez gros.
    Ainsi votre séjour en prison sera bref ! Malheur à tous ceux qui ne volent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 09:02, par Insight to the bone
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    La prochaine insurrection sera dirigée contre la justice. Nous voulons repartir aux TPR de Thom Sank !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 12:47, par HAMA
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    Où sont les OSC dans tout ça ? C’est le moment de vous "montrer" car cette justice corrompue doit savoir que la maladie de la compaorose est terminée ici au Faso. Il faut pas qu’elle se foute de nous (la population). Vous (OSC) devrez déposer une plainte contre tous ces faux avocats corrompus qui ont jugé cette affaire (pour complicité). Nul n’est au-dessus de la loi même eux. La justice de ce pays me fait honte vraiment...C’est comme cela ils font et quand la population se lève, ils viennent dire que les gens ne sont civilisés. Ce que vous cherchez dans ce pays là, vous l’aurez au moment venu. Chaque chose a son temps.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 14:00, par arnoldouedraogo
    En réponse à : Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : « Personne n’a été condamné à rembourser une telle somme… », Me Armand Kpoda, avocat de Claude Guébré

    CHERS ROCH MARC CHRISTIAN BAKORE
    BALA SAKANDE
    DÉPUTES DE LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE ET DE L’OPPOSITION si elle existe toujours
    VEILLEZ A VOTER DES LOIS AFIN D’ASSAINIR LA JUSTICE SINON SINON SINON il n’y a plus de RSP il faudrait pas venir dire qu’on ne vous aurait pas prévenu

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés