Caisse nationale d’assurance maladie universelle : Le Premier ministère a réuni son cabinet pour son opérationnalisation

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo (stagiaire) • mardi 26 septembre 2017 à 14h05min

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a eu un conseil de cabinet interministériel pour examiner le dossier de création de la caisse nationale d’assurance maladie universelle (CNAMU) adopté depuis septembre 2015 par la loi 60/2015/CNT/05092015. Ladite rencontre s’est tenue ce lundi 25 septembre 2017 à Ouagadougou dans les locaux de la primature.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : Le Premier ministère a réuni son cabinet pour son opérationnalisation

Défini comme un dispositif chargé d’assurer un individu face à des risques financiers de soins en cas de maladie, l’assurance maladie universelle est la question qui a été au centre de la discussion entre le chef du gouvernement et les différents ministres concernés. A l’occasion de cette rencontre qui a été organisée ce lundi 25 septembre 2017, ceux-ci ont réfléchi sur toute la problématique de la mise en œuvre de la caisse nationale d’assurance maladie universelle au Burkina Faso.

Pour le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, M. Clément Sawadogo, que cette rencontre a eu pour but de permettre l’opéralisation et la mise en œuvre de la caisse nationale d’assurance maladie universelle. Pour lui, « le Chef du gouvernement a voulu que nous puissions avoir une séance interministérielle avec quelques ministres concernés afin de fixer les différents paramètres, qui va faire aboutir le régime d’assurance maladie universelle dans notre pays ». Il faut donc réunir tous les pré requis nécessaires pour une mise en œuvre concrète, a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, celui-ci a indiqué que ladite loi prévoit deux ans pour l’opérationnalisation et la mise en place de ces instruments d’action et ce délai s’achève en février 2018. « C’est donc la date butoir et nous nous affairons pour que cette échéance puisse être respectée. Et de ce fait, les instructions reçues de ce conseil de cabinet demandent que des concertations soient faites avec l’ensemble des partenaires concernés par ce dossier », a expliqué le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale.

« Des concertations ont été déjà faites mais le chef du gouvernement souhaite qu’elles soient élargies pour requérir l’accord et l’accompagnement de tous ceux qui vont être des partenaires dans la mise en œuvre de ce dossier », a-t-il dit. Ce sont donc ceux qui interviennent dans les contributions, des cotisations et également ceux qui interviennent au niveau technique, dans les organisations comme les mutuelles sociales, les syndicats, les employeurs, les employés, etc.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés