Promotion du commerce : La FIMO est prévue du 27 octobre au 5 novembre 2017

mardi 26 septembre 2017 à 00h05min

Au cours d’une conférence de presse, ce lundi 25 septembre 2017, le secrétaire général du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Sibiri Sanou, a annoncé les couleurs de la 4e édition de la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou prévue du 27 octobre au 5 novembre 2017 et du forum sur les emballages. A cette même occasion, les membres du comité national d’organisation ont été officiellement installés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion du commerce : La FIMO est prévue du 27 octobre au 5 novembre 2017

L’agence pour la Promotion des exportations du Burkina Faso(APEX) organise tous les deux ans, la Foire internationale multisectorielle de Ouagadougou (FIMO). Pour cette 4eédition, le comité d’organisation national attend, en plus du pays invité d’honneur, le Togo,150 exposants de différents secteurs d’activités en provenance de l’Algérie, Chine Taïwan, Pakistan, Sénégal, l’Afrique du Sud, Nigéria, Burkina Faso (…) et plus de 1000 visiteurs.

Dans sa déclaration liminaire, le secrétaire général (SG) du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Sibiri Sanou a expliqué que « la FIMO est une foire d’exposition, de vente de produits et services élaborés ou non. Mais elle ne se résume pas à une activité de commerce, c’est aussi un lieu de partage d’expériences et d’activités socio-culturelles ». Ainsi, en marge de l’exposition vente, la FIMO rime avec des conférences et des ateliers, des journées nationales pays. Des rencontres d’affaires, soirées culturelles et un espace gastronomique sont également au menu.

Promotion de nouveaux produits et établissement de relations d’affaires

L’évènement, qui va durer dix jours soit du 27 octobre au 5 novembre 2017, est axé sur le « développement du commerce sud-sud, facteur d’intégration économique et source d’emploi pour la jeunesse ». Pour le SG du ministère du commerce, cette problématique est une invite à tous les professionnels, investisseurs décideurs politiques (…) « à œuvrer ensemble pour faire de l’exportation un véritable levier du développement et une source d’employabilité pour la jeunesse ».

Le site du parc des expositions du SIAO servira de cadre à la présente manifestation. « Les stands seront livrés aux exposants clés en main. Ils seront construits en matériaux modernes et définitifs (aluminium) en module de 9 m2 », rassure M. Sanou. Il a en outre annoncé que le comité d’organisation met à la disposition des participants des stands dans un pavillon climatisé :« Des stands pays à 535 euros soit environ 350 000 F CFA et 250 000 F CFA pour les exposants nationaux ; des stands Pays à 764 euros soit 500 000 F CFA. Enfin, un espace nu à l’extérieur à 230 euros soit environ 150 000 F CFA », a-t-il résumé.

Améliorer la compétitivité des produits du secteur agro-alimentaire

En marge de la tenue de la 4e édition du FIMO, un forum de l’emballage des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) va ouvrir ses portes le 28 octobre 2017 sous le thème « emballage de qualité, facteur de compétitivité des entreprises à l’exportation ». Ce forum qui se tient sur le même site du SIAO doit s’achever le 30 octobre prochain. Il offre aux participants plusieurs avantages dont des expositions d’échantillons de produits d’emballages et d’équipements, des conférences, des rencontres B to B entre les fournisseurs de solutions d’emballages et les utilisateurs. Ceci, en vue de susciter des commandes, partenariats, ou des contrats spontanés.

Pour une organisation réussie des deux manifestations, un comité national d’organisation restreint a été créé. Il est structuré en cellule de coordination dont le président est le ministre du commerce Stéphane Sanou et en commissions. Au nombre de six (6), les membres ont été officiellement installés lors de la conférence par le SG Sanou.

Interrogé sur le budget de la FIMO, le directeur général de l’APEX, Issa Benjamin Baguian a rétorqué qu’il est de 150 millions de F CFA. « Cette année, l’Etat a fait un effort très particulier pour appuyer l’organisation de cette rencontre. Il en est de même pour le centre du commerce international de Genève et l’UEMOA qui nous ont octroyé 50 000 dollars… » Soit environ 25 millions de FCFA.

Et sur la question sécuritaire, il a affirmé que des dispositions sont prises pour assurer à la fois la sécurité des participants et de la population.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés