Programme d’investissement forestier : Les acteurs de l’Est s’arment davantage pour la REDD+

LEFASO.NET | Soumaila Sana • lundi 25 septembre 2017 à 23h54min

Le comité technique régional de suivi (CTRS) du Programme d’investissement forestier (PIF) de la région de l’Est a organisé à Fada N’Gourma, le vendredi 22 septembre 2017, sa première session extraordinaire de l’année.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme d’investissement forestier : Les acteurs de l’Est s’arment davantage pour la REDD+

La session extraordinaire du comité technique régional de suivi (CTRS) avait pour objectif global de renforcer les capacités techniques des membres du comité sur les approches d’intervention du Programme d’investissement forestier (PIF) et de la Réduction des émissions des gaz à effet de serre dues à la déforestation et de la dégradation des forets (REDD+). De façon spécifique il s’est agi de permettre aux membres du CTRS de s’approprier le mécanisme REDD+ et l’état de mise en œuvre du processus dans le cadre du PIF et de mieux comprendre l’approche d’intégration de la REDD+ (PDIC/REDD+).

Aussi, la session visait à leur permettre de connaitre la stratégie de prise en compte de la REDD+ dans les aménagements et la gestion rationnelle des forets et de s’approprier la nouvelle approche du PIF pour la gestion durable des forêts dans sa zone d’intervention. Elle a également été une opportunité de recueillir les attentes, les préoccupations et les recommandations des membres du CTRS pour une bonne exécution du programme.

A l’ouverture des travaux, le colonel Ousmane Traoré, gouverneur de la région de l’Est, a rappelé que depuis 1992, la communauté internationale s’est résolument engagée dans la lutte contre le changement climatique, la désertification et la préservation de la diversité biologique à travers la signature et la ratification de plusieurs conventions.

Et de poursuivre que parmi les mécanismes d’opérationnalisation de la convention cadre des nations unies sur le changement climatique, il y a le mécanisme de REDD+ mis en œuvre à travers le Programme d’investissement forestier (PIF). Le colonel Traoré a indiqué que le PIF est un programme mondial qui s’exécute dans quatorze pays dont le Burkina Faso, où il intervient dans quatre régions administratives dont l’Est dont la zone cible est constituée de la zone sylvopastorale de Tapoa Boopo et les trois communes riveraines de Matiacoali, Kantchari et Partiaga.

Soumaila SANA
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés