Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

Communiqué • lundi 25 septembre 2017 à 13h14min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 septembre à 14:23, par yelsomdé
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    unissons nous dans la prière le bon DIEU va combattre un jour pour nous

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 14:40, par Zine’fils
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    C’es bien et même noble d’appeler la population à une collaboration avec les forces anti terroristes surtout celle residant dans le traditionnel nord.Mais manifestement il n’ya aucune mesure preventive qui puisse rassurer une personne denonciatrice qu’elle est proteger.Une chose est de denoncer un frère ou un ami terroriste pour le traquer et une autre est de se faire après un trou profond dans lequel rentrer pour echaper quand ces acolytes reviendront à la charge ils ne te laisseront guere.Dc la collaboration de la population doit être suivie d’une mesure de protection à la population.Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 14:40, par Intrigué
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    POPULATION DU SAHEL, CHERS FRÈRES. J’EN APPEL A VOUS. DÉNONCEZ CES INDIVIDUS DE MAUVAISES FRÉQUENTATION TOUT EN RESTANT PRUDENT. REGARDEZ PARTOUT OU ILS RÉUSSISSENT A S’INSTALLER, LA POPULATION SOUFFRE. ILS ARRACHENT FEMMES TROUPEAUX ET LIBERTÉ. NE VOUS LAISSEZ PAS DISTRAIRE. ILS ENVOIENT DES JEUNES GENS MOURIR ET EUX MÊME SE CACHENT COMME DES LÂCHES. POPULATION DU SAHEL, PEUPLE DU BURKINA, RÉAGISSONS POUR QUE PÉRISSENT LES IMPOSTEURS ET VRAIS MÉCRÉANTS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 14:43, par Zine’fils
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    C’es bien et même noble d’appeler la population à une collaboration avec les forces anti terroristes surtout celle residant dans le traditionnel nord.Mais manifestement il n’ya aucune mesure preventive qui puisse rassurer une personne denonciatrice qu’elle est proteger.Une chose est de denoncer un frère ou un ami terroriste pour le traquer et une autre est de se faire après un trou profond dans lequel rentrer pour echaper quand ces acolytes reviendront à la charge ils ne te laisseront guere.Dc la collaboration de la population doit être suivie d’une mesure de protection de la population.Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:04, par Ka
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Pour une fois je suis à 1000% pour un gouvernement qui se réveille : Mais j’ai’ une proposition a soumettre au président Roch Kaboré : ‘’’’Au prochain gouvernement de rappeler sans gène des vrais CDR resté sur leur idéale après la révolution comme ministre de justice et d l’intérieur et de la sécurité territoriale en mettant Simon Compaoré ailleurs. Les deux personnes dont je vais proposer ici, dont votre demande au population rejoigne le système voulu du CNR en créant le CDR, seront capables de réussir au Nord de Construire la cohésion sociale, et réussir la réconciliation, imposer un préalable : Déconstruire les mythes, les contre-vérités et les idées reçues par les jeunes qui écoutent les prêches des Imams radicaux, afin de restructurer les mentalités, afin que chaque dénonce des suspects. Pour dévier idéologiquement les mentalités des uns et des autres, le gouvernement doit avoir confiance à des personnes qui ont un idéale indéniable sur ce sujet. Les Simon Compaoré agissent a reculons quand il faut aller au Nord et être ferme pour souder sa population. Je propose deux personnes qualifiées et assoiffée d’aller au front contre un peuple du Nord pris en tenaille entre une jeunesse paumée et les diables de Dieu qui sont les imams de l’EI. Il s’agit de son excellence Mr. Toé fidèles ancien ministre de la révolution, et son excellence Mr. Ernest N. Ouédraogo aussi ancien ministre de la révolution inachevé qui sont restés sur une ligne droite avec leurs idéaux du vrai changement du pays des hommes intègres avec les Burkinabé eux-mêmes, et non des systèmes copier-coller qui dénature notre jeune démocratie. C’est pourquoi je confirme mon message à l’analyse de l’attaque de la mairie de Diguel le 7 Septembre dernier. Son excellence Mr. Le président du Faso, n’ayez aucun gène de les appeler au prés de vous, car le Burkina a besoin de tous ses fils capables en ces moments difficiles : Oubliez des appartenances des partis politiques, et rassemblez des compétences pour sauver le Burkina dans les mains des personnes inconscientes. Appelez la population a dénoncer leurs enfants, leurs frères, ne suffise pas, il faut des personnes compétentes pour les rappeler a tout moment et a tout lieu.

    Je disais à mes lecteurs que :’’’’’’Rares sont mes critiques fondées sur les barbaries au nord de notre Pays, sauf qu’à féliciter nos forces de l’ordre. Aujourd’hui avec les trois dernières attaques sans des revendications des responsables des punaises appelés des terroristes, nous devons s’abstenir, et dire que le mal vient de nos propres frères, nos enfants du nord, qui profitent des actions de ces punaises dans le monde, pour piller, tuer, se venger de l’injustice et la corruption, et êtres la honte de leur génération. Alors peuple souverain, changeons nos fusils d’épaule. Quoi qu’on dise, nous sommes tous comptables, ’’’qu’il soit ministre de l’intérieur, responsables de force de l’ordre, chef coutumiers, chefs religieux.’’’ Au Nord du Burkina, je ne vois qu’une seule solution, essayé a tout prix, dans l’humilité d’avoir les acquis et la confiance du peuple de cette région, et j’en suis convaincu que le Burkina aura dans l’avenir, une certaine assurance de paix. Se groupé en personnalités importantes ‘’’’super ministres, gouverneurs, même président’’’ et se pointé un jour devant le peuple du Nord avec des théories, et l’heure qui suive retourner dans les bureaux climatisés à Ouaga ou Bobo, n’est pas la solution. ‘’’’La solution viendra d’un exemple vivant dans notre pays, avec un seul homme qui a su par charité et intelligence, avoir la confiance et les acquis des habitants d’un chef-lieu, et après tout une région, et ensuite tout le peuple d’un pays dans ses mains et dans son cœur.’’’’ Pour combattre le mal, il faut commencer par sa racine. Le mal au Nord est le manque de confiance entre les jeunes et sa population, et nous devons tous aidé le peuple du Nord à donner ses acquis et sa confiance à sa patrie. Pour cela, les visites de courtoisie de nos autorités ne suffisent pas. Mais l’exemple vivant dont j’ai cité qui pourra mettre en confiance le peuple du Nord et sa jeunesse, afin de donner par la suite tous leurs acquis à la nation, cet exemple vient de Pô avec un jeune capitaine : ‘’’’’’’La révolution démocratique et populaire, porté par le capitaine Thomas Sankara et ses camarades, aurait-elle eu lieu le 4 Avril 1983 sans la contribution de la ville de Pô et le tout de Nahouri ? Non et non. Si les acteurs de la révolution a commencé par le capitaine Thomas Sankara, ont eu le courage et la détermination nécessaire pour y arrivé, c’est par ce qu’ils étaient assurés du soutien sans faille des populations de tout le Nahouri. Pourquoi cette assurance de toute une région, il a fallu qu’un jeune sous-lieutenant nommé Thomas Sankara débarque avec 30 hommes en 1976 dans la petite ville Pô et crée un centre d’entraînement de commandos du nom CNEC. En un lape temps le charisme et l’intelligence du jeune capitaine permette à toute l’équipe d’intégrer à la population, et toute la population de toute génération, vieux, jeunes, adhérent a cette lune de miel avec une personnalité hors pair qui était le capitaine Thomas Sankara, qui travaillait surtout avec la jeunesse : C’est ainsi qu’il a acquis la confiance de la population, dont les habitants de Nahouri, jeunes et vieux, parents et enfants, travaillaient mains dans la main avec l’intégré.’’’’’’ Conclusion : Au Nord du Burkina, il nous faut un vrai lieder a la trempe de Thomas Sankara pour rassembler tous ses habitants, jeunes et vieux, musulmans, animistes, chrétiens, et les mettre en confiance, en les disant qu’ils sont tous un peuple du pays des hommes intègres, et non dans un monde où il faut seulement apprendre a gagné sans raison : ‘’’’Car les armes et les guerres sont les ennemies de la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:14, par le pays va mieux
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    C’est vraiment inquiétant d’autant plus que personne n’est épargné. C’est sûr que ces individus dans leur progression ont été aperçus ou même guidés par des individus. Il est plus que temps de se départir de cette peur et dénoncer toute personne suspecte. Personne ne peut rencontrer le bon Dieu en étant complice de quiconque pour ôter la vie d’autrui de surcroit innocent. Côté gouvernement, j’ai l’impression que les services de renseignement ne sont pas à la hauteur. Il faudra revoir. Ce n’est pas une affaire de politique, responsabiliser ceux qui sont capables et non des amis. C’est sûr qu’il y a des Burkinabé capables mais on ne les permet pas d’exprimer leur talent. Pourquoi pas convoquer des états généraux vrais (dénudés de toute recuperation politique) sur la sécurité ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:24, par Raso
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Le vers est dans le fruit et il sera difficile de l’en extirper. La situation actuelle dans le Soum est la résultante de plusieurs année de laissez-faire. Les prédicateurs ont pu tranquillement faire leur propagande. Cela ajoutée à la situation économique donne des milliers de jeunes prêts à s’engager dans cette idéologie. Il faut que le pays se réveille car les même germes sont ailleurs et si on agit pas, le problème s’étendra.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:30, par rakiswendé
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Meilleure santé et prompt rétablissement aux blessés. Contrairement au titre annoncé, il s’agit en réalité d’un article de la Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle (DCPM) du ministère de la défense. Du reste, son contenu le dit suffisamment. Toutefois, dans le contexte sécuritaire actuel de notre pays, les appels et/ou invites aux populations doivent provenir du gouvernement avec les mots appropriés. Dans un tel cas, c’est le ministère porte-parole du gouvernement qui est le signataire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 15:32, par gambo
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    On ne peut mobiliser l’homme que sur la base de ses intérêts, or en réfléchissent sans passion et en analysant objectivement l’apport de l’Etat à la population du Nord, on constate très peut de réalisations au profit de la population. Par contre certains fonctionnaires les traitent mal. Ils peuvent obtenir de l’administration aucun service gratuitement. Le plus grave ce pendant les voyages à chaque poste de contrôle ils doivent payer même quand ils sont à jour. Le pire est que personne ne dénonce ce comportement. Si on ajoute l’incohérence de l’Etat par apport au chois de langue de travail. Les 1er autorités ont choisi le Français seul comme langue de travail pour le pays. Il n’était plus opportun d’admettre les écoles Franco-arabe. ou alors contunier sur la même logique et admettre les arabophones dans la fonction publique

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:08, par Shalom
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Bonjour,

    En lisant ce communiqué de presse, j’ai le sentiment qu’il s’agit d’un aveu d’impuissance. Voici des attaques terroristes qui se multiplient, de paisibles populations civiles qui sont régulièrement tuées sans qu’une seule fois (en dehors de la campagne menée avec l’appui des troupes françaises dans la forêt située à la frontière malienne qui a permis de tuer des terroristes et d’en capturer d’autres) aucun terroriste n’est ni tué, ni capturé. Je pense donc que nos 2 ministres en charge de la sécurité intérieure et extérieure de notre pays doivent revoir leur copie. Comment voulez-vous, bonnes gens que les populations civiles coopèrent dans la dénonciation des présumés terroristes si vous ne leur offrez aucune protection ? Tant qu’une stratégie bien pensée ne sera pas mise en place pour contrer ce terrorisme, nous ne ferons que pleurer continuellement nos victimes. Où se trouve cette armée dont les burkinabé étaient fiers dans les années 1970 et 1980 quand notre pays a livré ses ’guerres des pauvres’ avec le Mali ? Je ne reconnais plus mon pays.
    Que Dieu sauve le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:34, par Nansamda
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    La Patrie ou la mort nous vaincrons !
    Vive le Burkina Faso !
    Bon courage à nous tous !
    C’est difficile mais nous allons vaincre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 16:38, par Bassolet
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Prompt"e" rétablissement ?.quand on s’adresse aux gens jusque sur la toile, relisons-nous.SVP

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 18:57, par citoyen Lambda
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Est qu’on peut enfin être sérieux dans ce pays face au terrorisme ? La contribution de la population du nord à la lutte contre le terrorisme , par voie de dénonciation ne peut être qu’un appoint, et non l’arme principal comme semble le prôner certains internautes. D’autant que cette activité de collaboration avec les FDS n’est pas sans risque comme en atteste tous ces assassinats ciblées de personnes soupçonnées d’être des informateurs . Alors, Monsieur le Président du FASO ,si les hommes commis au commandement de nos FDS (ministre de la défense, ministre de la Sécurité, Chef d’Etat major des armées ,)ne sont pas à la hauteur de leur mission, changez les, bon Dieu . Il y a bel et bien des hommes intelligents et leaders dans ce pays pour élaborer des stratégies efficaces de riposte à ces criminels quand même .

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 19:45, par Dedegueba Sanon
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Il faut que cette force antiterroriste arrive à etablir une sorte de relation de confiance avec les populations de leurs zones d’intervention,sans quoi il est illusoire d’esperer une quelconque collaboration. Apres tout il s’agit de denoncer un des leur qui a "mal tourner ".
    Si nos FDS se comportent comme l’ex " RSP ", ça ne marchera pas. Soyez humbles et plus proches du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 22:31, par warzat
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    Est à dire que ce camp en pleine zone de terrorisme n’était pas surveillé ? Est ce à dire que le même type de camp qui est sur la route de Essakane n’est pas surveillé et espionné ? Ce n’est pas un job pour policier, mais pour deux ou trois commandos invisibles,ou des gendarmes. Plus ils feront des tueries et des blessés parmi nos frères des FDS et plus on se posera la question de la stratégie mise en place avec les moyens du bord. Est ce qu’un marché, comme celui de sankar-yaré à Dapoya, véritable lieu de circulation des camions et de gens venant de cette zone est surveillé intelligemment ? Il est à craindre que nous ne connaissions de pires tragédies avec les menaces qui se précisent de plus en plus. Même la vente et le transport de bouteilles de gaz, doit être surveillé, convoquez discrètement les chefs de marché pour qu’ils fassent passer le message chez les revendeurs..

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 07:42, par V7
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    IL FAUT UNE FORTE REPRÉSENTATION DE L’ADMINISTRATION DANS LA ZONE DU SAHEL & POURQUOI PAS LE HAUT REPRÉSENTANT DU CHEF DE L’ ÉTAT AVEC UN STAFF SUR PLACE POUR MIEUX VIVRE LES RÉALITÉS AFIN D’APPORTER DES SOLUTIONS APPROPRIÉES A CETTE CRISE QUI ENDEUILLE CHAQUE LE PAYS DES HOMMES "INTÈGRES".

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 08:30, par Serge
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    "les terroristes seront terrorises"... Depuis lors ce sont les populations du nord et du sahel qui sont plutôt terrorisées. Il faut en finir avec les déclarations populistes et engager des actions concrètes, visibles sur le terrain. Suis pas militaire mais je pense qu’il faut déployer massivement et visiblement des forces sur la zone pendant un bon moment, cela contribuerait a rassurer les populations à la collaboration. Il faudrait également en profiter éliminer physiquement bon nombre de terroristes pendant cette phase même en territoire malien, après, ces forces pourront être plus discrètes dans la mesure ou elles seront bien implantés et sympathique avec la population.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:07, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

    - A Son Excellence Mr RMCK, Président du Faso ;
    - A Son Excellence Mr PKT, Premier Ministre ;

    Nous voici à l’aube des rentrées scolaires. Ce que je vous dirai ici n’est nullement de la provocation à l’égard de qui que ce soit, ni de créer la polémique inutile. Loin de moi cette idée. Je me base simplement sur un fait qui commence à prendre de l’ampleur dans le pays : il s’agit du port outrancier du voile intégral ou niqab ! J’ai toujours alerté sur ce phénomène et j’ai toujours soutenu qu’il y a probablement des ‘’usines’’ de conversion au fondamentalisme qui marchent à pleins gaz dans les quartiers périphériques et dans les habitations spontanées ou non-lotis. Je n’ai jamais été écouté !

    Mr le Président du Faso, Mr le PM, je viens de dire que nous sommes à l’aube des rentrées scolaires, et bien que notre pays le Burkina Faso soit un État laïc, sous avons le droit de protéger nos écoles contre la percée du fondamentalisme dans son milieu. Je sais que même les pays développés ne sont pas à l’abri puisque depuis le commencement la religion a toujours téléguidé les hommes. Mais ce que je vois dans nos universités et grandes Écoles commence à dépasser l’entendement ! Il y a des étudiantes de plus en plus voilées qui prennent d’assaut les salles de cours au grand dam des enseignants et enseignantes. Il y a également des coins de prière partout dans les enceintes de nos universités et grandes Écoles, souvent délimités par des alignements de cailloux ! Qui a autorisé ces faits ? Est-ce le silence des autorités de ce pays qui encourage la progression insidieuse de ces actes dont les auteurs se croient tacitement autorisés ? Pour moi, il faut attaquer ces actes sous trois angles :

    1/- Les enseignants devraient se liguer contre ces pratiques qui finiront par instrumentaliser nos universités et écoles. Ils doivent se donner le devoir de respecter les exigences pédagogiques et doivent prendre en compte le fait que la religion a ses lieux de culte, et ne doit donc pas se pratiquer ni à l’université, ni à l’école. Biensûr qu’il n’appartient pas aux enseignants d’interférer dans la liberté de celles qui portent la niqab, mais il est de leur devoir de leur expliquer que cette attitude empêche les exigences de la pédagogie ;
    2/- La Société civile doit bien veiller et rester vigilante pour faire respecter la loi et l’État laïc, et préserver nos Écoles de l’instrumentalisation par le religieux et le politique. Il faut pousser la société à se mobiliser pour défendre et protéger les idées des lumières ;
    3/- Édicter une loi qui précise clairement les missions de l’école qui ne sont ni religieuses, ni politiques. Cette même loi doit interdire totalement et fermement les pratiques religieuses et les ports de tenues à identité religieuse ostentatoires à l’école. C’est à prendre ou à laisser ! En Tunisie, quand les salafistes ont commencé à infiltrer l’école par leurs pratiques, Habib Kazdaghli, le doyen de l’université de la Manouba en Tunisie a clairement soutenu que ‘’Le voile intégral empêche la communication, et à l’école, on ne cherche pas à respecter Dieu, on respecte le savoir’’.

    Je sais que beaucoup vont s’en prendre à moi et m’insulter même. Mais je les rassure que moi aussi je crois en Dieu autant qu’eux sinon plus qu’eux. Il faut simplement être réaliste et empêcher à temps les dérives, sinon pourquoi ne pas aussi créer des universités pour étudiants mossis, des universités pour étudiants peuls, des universités pour étudiants samos - pour ne pas oublier notre PM -, des universités pour étudiants dagaras et que sais-je encore !?

    Mr le Président du Faso ;
    Mr le Premier Ministre
     ;

    Regardez ce qui se passe au Nord de notre pays, le Burkina Faso ! Pourquoi les islamo-terroristes s’attaquent-ils à l’école et aux symboles de l’État et de la force publique que sont les Brigades de Gendarmeries et Commissariats de Police ? C’est parce qu’ils cherchent à détruire la légitimité de l’école dans la livraison du savoir et détruire et fragiliser l’État laïc !! Ce qui les permettra de s’infiltrer partout et de maîtriser tout !

    Le Burkina Faso n’est pas plus religieux que la Tunisie. Et pourtant là-bas des lois sont prises et appliquées fermement pour protéger les Écoles et Universités contre le fondamentalisme et le conservatisme. Dans notre pays cela est bel et bien possible d’autant plus que les musulmans de notre pays ont tous affirmé de vives et audibles voix qu’ils ne sont pas des supporters des islamo-terroristes qui se cachent derrière l’islam, une religion de paix et de tolérance, pour commettre leurs forfaits. Et je suis sûr qu’ils applaudiront si de telles lois sont édictées pour protéger nos Écoles et Universités contre l’infiltration des fondamentalistes.

    Chers Mrs le Président et Premier Ministre, Habib Kazdaghli, doyen de l’université de la Manouba en Tunisie que je viens de citer plus haut a affirmé qu’il faut combattre toute tentative rétrograde, et qu’il faut donc que les écoles établissent des lois strictes et claires pour cela. Son université à lui a établit son règlement en juillet 2012. Les islamistes qui voulaient que la Constitution tunisienne soit inspirée de la Charia et que le principe de de l’égalité entre hommes et femmes soit remis en cause, l’ont combattu naturellement. Il faut s’y attendre dans tels cas évidemment. Mais il a tenu et leur conseil a voté un règlement qui interdit le niqab en cours. Et il affirme en plus que : ’’Quand une étudiante se présente sous cet accoutrement, l’enseignant lui dit qu’il n’est pas en situation pédagogique et qu’elle doit l’enlever en vertu du règlement interne. Si elle refuse, il est alors obligé d’arrêter le cours et d’écrire un rapport destiné à la direction. C’est ainsi que nous avons pu abolir le niqab dans notre université. Par simple application de la loi, mais il faut bien qu’elle existe’’.

    Excellences ;

    Je m’excuse de vous avoir importuné, et je m’excuse auprès de tous ceux et celles qui seront frustrés par cet écrit, mais en conclusion, je reviens à Mr Habib Kazdaghli pour lui emprunter une fois encore ses termes : ‘’L’État peut s’affaiblir. C’est le cycle de l’Histoire. Mais chaque corps doit continuer à défendre ses exigences’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 13:07, par gohoga
      En réponse à : Attaque du Groupement des forces anti-terroristes : Le gouvernement appelle les populations à dénoncer tout mouvement suspect

      Kôrô Yamyélé, j’avais un grand respect pour vous. Mais ce fini. Pour vous c’est sont les porteuses de niquab qui ont perpétré tous les attentats au Burkina. Quel rapport entre porté niquab et les attentats ? Je n’en vois pas. Pour les vrais responsables de toute cette pagaille sont ceux qui ont ordonné l’assassinat de Mahamar KHADAFI. tous qui se battent au sahel aujourd’hui sont les abandonnés des Etats. Dites moi sincèrement ce que nos Etats ont fait pour la population du Nord depuis 1960. KADHAFI les aidait. Il a été assassiné par nos ennemis à tous. Sa faute, complot contre le fonds monétaire international (FMI en tentant de créer le Fonds Monétaire Africain (FMA). Encore une foi vous m’avais déçu.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés