Télévision numérique terrestre : Une conférence publique pour mieux informer les populations de l’Est

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana • lundi 25 septembre 2017 à 01h13min

Fada N’Gourma a abrité le vendredi 22 septembre 2017, une conférence publique sur la Télévision numérique terrestre (TNT) sous le thème : « Le Burkina Faso entre bientôt dans la Télévision numérique ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Télévision numérique terrestre :  Une conférence publique pour mieux informer les populations de l’Est

• « Vous entendez de plus en plus parler de la TNT et vous vous posez mille et une questions sur ce que c’est. Eh bien, ce matin l’occasion vous est donnée de tout comprendre sur cette nouvelle technologie qui s’invite dans nos maisons … ». C’est en ces termes que Mohamed Thiombiano, 1e adjoint, représentant le maire de Fada N’Gourma, s’est adressé à la population de la région de l’Est, dans son mot de bienvenue à la conférence publique sur la TNT à Fada N’Gourma.

Après lui, le directeur de cabinet du ministre en charge de la communication, Adama Coulibaly a expliqué que la TNT constitue une grande révolution technologique dans le secteur de la communication en ce qu’elle permet de recevoir la télévision en qualité numérique. Elle remplacera à terme la télévision actuelle dite « analogique ». Il a ajouté que la TNT étant une nouveauté qui s’invite dans le quotidien des Burkinabè, le moment était venu que des actions de communication soient menées pour permettre à chaque citoyen de la comprendre et de l’adopter. « La conférence de ce jour à Fada fait suite à celle déjà tenue à Dori et à Dédougou la semaine dernière », a-t-il soutenu.

Il a poursuivi que le ministère et la direction générale de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT) se tiennent aux côtés des populations du Gulmu pour donner toutes les informations utiles et répondre aussi à leurs éventuelles préoccupations sur le thème du jour : « Le Burkina Faso entre bientôt dans la TNT : soyez prêts ». A entendre M. Coulibaly, cette conférence publique visait à informer l’ensemble des populations de la région de l’Est sur l’état d’avancement du processus de basculement vers le numérique au Burkina Faso et sur les mesures à prendre pour son plein succès.

Kadidiatou Sawadogo, la directrice générale de la SBT a donné des explications sur les différents points de la TNT et ses avantages. Ainsi, a-t-elle dit, la TNT est une nouvelle technologie de diffusion qui permet de recevoir la télévision en qualité numérique par une antenne râteau. Grace à ce nouveau système, plusieurs programmes télévisuels sont diffusés sur une seule fréquence avec une excellente qualité d’image et de sons. Le passage à la TNT est la conséquence irréversible d’une révolution technologique mondiale, celle du numérique, a-t-elle précisé. Ses avantages sont multiples, a précisé Mme Sawadogo. « Pour les téléspectateurs, elle donne un accès à plus de chaines nationales gratuites donc plus de programmes au choix, une meilleure qualité de l’image et du son, les possibilités de services innovants (vidéo à la demande TV haute définition, interactivités etc.). Au Burkina Faso, la TNT favorisera aussi une meilleure couverture télévisuelle du territoire national », a-t-elle confié.

Pour les Editeurs de services (les chaines de Télé), la DG de la SBT a rappelé que la TNT induit un enrichissement des offres de programmes, une possibilité de diffuser plusieurs programmes (nationaux, régionaux) et la possibilité d’une meilleure couverture du territoire national. A entendre Kadidiatou Sawadogo, l’avènement de la TNT crée un dividende numérique. En effet, la diffusion en analogique nécessite une bande de fréquence large pour le transport des signaux et exige une fréquence pour un programme (une chaine) tandis que la TNT permet de diffuser plusieurs programmes (15 à 20 chaines) sur une seule fréquence. « L’arrêt de la diffusion analogique permettra surtout de libérer des fréquences pour d’autres services à valeurs ajoutées (internet mobile à haut débit, applications de nouvelles générations etc.) », a-t-elle expliqué.

A l’instar des autres pays de la sous-région (UEMOA, CEDEAO), le Burkina Faso a opté pour la norme de compression MPEG-4 et la norme de diffusion DVB-T2. Pour recevoir les chaines de la TNT, il faut s’équiper d’un adaptateur TNT de norme DVB-T2/MPEG-4 pour brancher à votre téléviseur actuel et vérifier que vous disposez d’une antenne râteau UHF ou s’équiper d’un poste téléviseur avec TNT intégrée de normes DVB-T2/MPEG-4 et d’une antenne râteau UHF.

Il faut noter qu’après la conférence, la délégation a visité le Centre émetteur de Fada (qui a acquis du matériel et des équipements neufs) situé sur la route du Niger à deux kilomètres à la sortie de la ville.

Soumaila SANA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés