Femme Ouaga FM 2017 : Madame Yaméogo Aimée est la meilleure

lundi 25 septembre 2017 à 01h08min

Pour la dixième fois, la radio Ouaga FM a décerné le trophée de la femme leader de l’année. Et cette année, l’honneur est revenu à la région du Centre –sud. C’est madame Yaméogo née Bouda Aimée, fondatrice de l’Association zak la yilguemdé (AZLY), qui a été désignée la femme la plus battante de l’année 2017.C’était ce samedi 23 septembre 2017, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Femme Ouaga FM 2017 : Madame Yaméogo Aimée est la meilleure

« C’est maintenant que je sais qu’il y a des gens qui s’intéressent à ce que nous faisons », a lancé la femme leader de l’année 2017. Quatre concurrentes au départ, madame Yaméogo s’est distinguée des autres candidates, avec une moyenne de 15,23. Cela, pour sa détermination dans l’entreprenariat, son esprit d’initiative et de sacrifice, ses qualités morales et son leadership pour mettre fin à la violence sous toutes ses formes, à l’égard des femmes et des jeunes filles au Burkina Faso.

Et le président du jury, Amidou Ouédraogo, de souligner que les critères de sélection sont relatives au thème de la journée du 8 mars de l’année 2017 : « la valeur morale de la personne humaine : responsabilité des collectivités dans la lutte contre l’exclusion sociale des femmes ». C’est dans ce cadre, dit-il, que les critères de sélection n’ont pas été limités aux activités génératrices de revenus. « Il fallait toucher du doigt, tous les problèmes qui constituent des freins pour l’épanouissement de la femme et pour sa dignité, notamment, les vieilles femmes exclues pour sorcellerie ».

Jour mémorable pour AZLY

Ainsi, tout a commencé en 2003, lorsque madame Yaméogo a constaté que certaines concessions de sa localité étaient malpropres. « J’ai constaté que certaines concessions n’étaient pas propres. J’ai alors réuni quelques femmes de mon secteur, je leur ai soumis le problème. (…). Chaque samedi, on se rendait dans un domicile. Si la maison n’était pas propre, on se chargeait de la nettoyer » a-t-elle témoigné, dans le documentaire projeté lors de la cérémonie.

Au départ, la fondatrice de l’association dit avoir joué sur la conscience des femmes de sa localité, en initiant des actions de salubrité dans les concessions malpropres. Puis, par la suite, les femmes ont décidé de se constituer en association. Et aujourd’hui, l’Association zak la yilguemdé s’est engagée dans les actions de lutte contre les mutilations génitales féminines, de promotion de santé et du droit des enfants dans la province du Zoundwéogo. L’association contribue également à l’épanouissement de ses membres par des activités génératrices de revenus. Elle intervient dans la production de pagnes tissés, de glaces de consommation, le nettoyage des services et le ramassage des déchets ménagers.

Désignée comme femme de l’année 2017, madame Yaméogo se dit plus motivée à poursuivre son combat. « J’ai été agréablement surprise et réconfortée parce que je suis convaincue que seul le travail paye. Je considère cette distinction comme un défi, un appel à mieux faire dans mon travail de tous les jours. Quand on s’engage pour la lutte, c’est un sacerdoce » a-t-elle indiqué.

Inscrivant cette action dans le cadre de la responsabilité sociale de son entreprise, le Directeur général de la radio Ouaga Fm, Daniel Zongo, a rappelé l’esprit de ce prix qui est d’encourager et de rendre visible les actions de nombreuses femmes qui œuvrent dans l’anonymat. Par ailleurs, la radio de toutes les générations se dit disposer à accompagner la femme battante de l’année 2017, dans les actions de communications de ses projets.

Notons que madame Yaméogo repart avec un trophée, plus un chèque de 500 000 FCFA, des pagnes et un kit de produits de beauté d’une valeur de 125 000 FCFA, offerts par des partenaires. Aimée Yaméogo succède ainsi à sœur Bernadette Ouédraogo de Dédougou, lauréate de la 9ème édition.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés