Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • vendredi 22 septembre 2017 à 00h55min

Les femmes militantes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) ont sonné la mobilisation autour d’une Assemblée générale, dimanche, 17 septembre 2017 au siège national du parti sis à Ouagadougou. Premier rendez-vous du genre, depuis l’insurrection populaire (d’octobre 2014), ce cadre a permis aux participantes d’échanger sur la vie du parti et sur la réconciliation nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

C’est dans une grande mobilisation des femmes, venues des localités du pays, que cette rencontre s’est tenue en cette matinée dominicale. Cette assemblée générale qui se tient pour la première fois depuis l’insurrection populaire avait également l’allure de retrouvailles. Pour la responsable nationale des militantes du CDP, Pauline Traoré, « cette grande mobilisation est une preuve que les femmes sont restées fidèles à leur parti ».

En effet, cette rencontre se tient dans un contexte marqué, au sein du parti, par un processus de renouvellement des structures de base (régions, provinces, départements, villages et secteurs, etc.). Par ce cadre, il s’est agi pour les responsables du parti de situer donc les militantes sur le déroulement du processus et requérir leur implication massive pour aboutir au bout du compte, à « des structures opérationnelles qui rassemblent toutes les forces du parti ».

Il s’agit par-là également, de partager la conduite à tenir pour un retour du parti sur l’échiquier politique national et surtout engranger des victoires lors des futures joutes électorales. « Notre nouveau statut est que nous sommes dans l’opposition. Nous devons donc nous y adapter et nous battre doublement pour les victoires à venir. Nous devons occuper le terrain qui nous appartenait. Un parti existe pour la conquête du pouvoir et nous devons nous battre pour atteindre cet objectif », a lancé la secrétaire nationale chargée à la mobilisation des femmes CDP, Pauline Traoré. Pour elle, les femmes sont des pions essentiels pour le parti et à ce titre, « en 2020, le CDP sera au rendez-vous ».

JPEG - 76.4 ko
Venues des 45 provinces, ces délégations des femmes entendent relever le défi de repositionnement du CDP

Une rencontre qui réjouit le président de la commission ad’hoc du parti, Léonce Koné, pour qui, « les femmes sont l’âme, la force et le moteur du CDP. Et étant donné que le parti est dans un processus de renouvellement de ses structures de base, il était plus que nécessaire de les inviter à participer pleinement à cela dans un esprit de consensus, de considération pour qu’au bout de ce processus, nous puissions avoir des structures opérationnelles qui rassemblent toutes les forces du parti. (...). Il s’agit de voir ce qu’elles peuvent faire pour contribuer au redressement du parti et lui permettre de jouer pleinement son rôle de parti politique sur la scène politique burkinabè ».

La vie nationale a également été passée au peigne fin par les participantes à l’assemblée générale. Ici, l’accent a été mis sur la réconciliation nationale, à laquelle le parti ne manque d’ailleurs d’occasion pour appeler l’ensemble des Burkinabè.
« Femmes du CDP, faisons en sorte que lorsqu’on parle de réconciliation, de paix et d’union, nous soyons au-devant de cette lutte », a exhorté Pauline Traoré. C’est dans cet esprit que les participantes à l’assemblée générale ont lancé un appel pour le retour au bercail de tous les fils et filles exilés.

JPEG - 90.9 ko
L’hymne du parti, fièrement exécuté par les militantes du parti de la daba et de l’épi de maïs

« Nous sommes des mères et avons besoin de tous nos fils pour construire le pays. Blaise Compaoré et tous les autres qui sont hors du pays doivent rentrer. Oublions le passé et allons de l’avant pour l’avenir de nos enfants et petits-enfants », a plaidé Mme Traoré.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, le président par intérim du parti, Achille Marie Joseph Tapsoba a exprimé une pensée pieuse pour les victimes de l’insurrection populaire et la résistance au putsch de septembre 2015 avant de souhaiter que le sang des Burkinabè versé « fertilise l’édification de la démocratie au Burkina Faso ».
A l’en croire, le CDP, pour marquer son attachement à ce souhait, « travaille avec abnégation, pour que la République et ses institutions puissent jouer leur rôle. Dans ce sens, nous souhaitons qu’il y ait une justice beaucoup plus équitable, plus objective, et une justice moins partisane, une justice qui rend service au Burkina et non pas à des causes partisanes ».

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 septembre à 21:49, par Le sage
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    D accord avec vous, nous somme convaincu que le pays pourra aller loin avec vous parce que vous êtes raisonnable. Un proverbe mossi dit que je cite : l’enfant qui mange avec sa mère ne se presse pas.
    Même n’étant au pouvoir le CDP fait peur à l’intérieur du pays tout comme à l’extérieur. Les HOMMES sages et intelligents dans ce pays le savent très bien.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 21:51, par Burkièndé
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Bon courage à vous !
    ça ne sera pas facile à remobiliser. Certains de vos cadres de par le passé ont divisé des familles, des communautés pour mieux règner. Les institutions administratives, judiciaires ont été instrumentalisées pour sevir ; et le Burkina souffre aujourd’hui de cette politique. Mais votre chance est que ce sont les memes acteurs qui ont composé avec vous. Sinon, je ne pense que vous osez de si tòt organiser une telle assemblée générale. Attention....les plaies ne sont pas encore guéries.
    Seulement dans ce meme MPP, il existe certaines personnes médiocres qui font offices de communicateurs dans le BN, qui ne peuvent meme pas mobiliser un rat dans leur région, et celà est un attout pour le CDP. Un exemple : un Patrice .D peut mobiliser qui dans le centre-est ? à part l’aide de certaines personnes resources de la région.
    Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 09:48, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    J AI L IMPRESSION QUE LE CDP A MAL A SON BLAISE COMPAORE. J AI AUSSI LA CERTITUDE QUE LE CDP A MAL A FONCTIONNER SANS BLAISE COMPAORE. C EST DOMMAGE POUR UN PARTI QUI NE PEUT PAS SE DÉPARTIR DE SON ANCIEN MENTOR.AUSSI LE CDP A PEUR DE LA JUSTICE A ENTENDRE SES RESPONSABLES PARLER.QUI A INSTRUMENTALISE LA JUSTICE L’ ADMINISTRATION, L ’ARMÉE LES POPULATIONS POUR AU ON EN ARRIVE A L’ INSURRECTION POPULAIRE ? C ’EST BIEN SUR LE CDP ET SES ALLIES D ’ANTAN. AYEZ LE COURAGE D ’AFFRONTER LA JUSTICE CAR L’ ON RÉCOLTE CE QUE L’ ON A SEMÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 10:37, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Courage CDP !
    Rock et sa bande n’ont jusque-là pas montré qu’ils valent mieux que le régime compaoré.
    Moi en tout cas j’ai voté MPP espérant obtenir un changement mais, à vrai dire, je suis profondément déçu. Décu par cette incapacité du MPP. Rien ne va.Mêmes les bléssés de l’insurrection et du putsch portent encore aujourd’hui des balles dans le corps. Rock s’en fout d’eux. Alors ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 10:57, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Tous ceux qui n ont pas quitte la barque CDP avant l insurrection des 30 et 31 octobre 2014 sont responsables des exactions et meurtres subies par le Peuple. Tous ceux qui de loin ou de près ont favorisé le putsch manqué de 2015 sont responsables des crimes commis a cet effet.Le Peuple insurgé veille sur la justice pour ses Martyrs et victimes. VÉRITÉ JUSTICE ET RÉCONCILIATION PAS AUTREMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:08, par yelmion
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Je ne comprends pas qu’on s’en prenne tout le temps seulement à Blaise Compaoré sans mettre en cause les RSS (Roch, Salif et Simon) qui étaient les piliers de son régime. Justement, qui a le plus instrumentalisé la justice, l’Administration, l’Armée et les populations sous Blaise Compaoré, si ce ne sont ces très personnes là ? Mieux, leur parti le MPP à travers son ancien Président (Salif en personne) et l’actuel PAN (Sakandé) n’ont-ils pas déclaré haut et fort avoir préparé et exécuté l’insurrection, au point que l’on est en droit aujourd’hui de douter de son caractère populaire. Ils devraient eux aussi répondre devant la justice des crimes économiques et de sang commis sous le régime de Blaise Compaoré ainsi que des actes d’assassinats, de coups et blessures, d’incendie (de l’Assemblée Nationale, des domiciles des responsables du CDP notamment) et de pillages des biens surtout privés causés pendant ladite insurrection.

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 12:17, par boudson LE FILITOXER
      En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

      Nous nous empennons à BLAISE Compaoré parce que c ’est lui qui était le cerveau du RÉGIME CDP ET AUTRES QUI A CAUSE TOUS LES MALHEURS QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI. C EST SON RÉGIME AVEC SON RSP QUI A TRAUMATISE LE PEUPLE ET ENDEUILLER DE NOMBREUSES FAMILLE. BLAISE COMPAORE PORTE L’ ENTIÈRE RESPONSABILITÉ DE TOUS CES CRIMES ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES D ’AVANT L ’INSURRECTION. PARCE QU IL A LAISSE FAIRE SANS RIEN DIRE. QUI NE DIT RIEN CONSENT.S IL SE PRÉSENTE A LA JUSTICE IL POURRA DÉNONCER EN CE MOMENT TOUS CES COMPLICES : MINISTRES DIRECTEURS, PRÉSIDENT D’ INSTITUTIONS ETC....

      Répondre à ce message

      • Le 22 septembre à 16:06, par RAWA
        En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

        Il ne faut pas oublier son frère François qui à un moment s’arrangeait pour que les autres ne rencontrent pas Blaise, les RSS notemment. Si tu doutes du caractère populaire de cette insurection, c’est simplement de la mauvaise foi. Il y’a peut être eu une étincelle, mais le peuple est vraiment sorti pour pour chasser es indésirables Compaoré

        Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:59, par boudson LE FILITOXER
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    POUR LA VENUE DES EXILES DU CDP AU BURKINA FASO. CELA N ’EST PAS UN PROBLÈME. QUE CES DERNIERS SE PRÉSENTENT A LA JUSTICE BURKINABÉ ET LE TOUR EST JOUE. PAS D’ IMPUNITÉ POUR LES FAUTIFS.SI CES DERNIERS EXILES NE SE REPROCHENT DE RIEN, ILS PEUVENT TRANQUILLEMENT RENTRER ET SE PRÉSENTER A LA JUSTICE A L’ INSTAR DE L ’ANCIEN PREMIER MINISTRE LUC ADOLPHE THIAO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 14:07, par ouedraogo salif
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Restés fidèles à vos copains ; c’est votre problème

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 15:19, par salik
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Vous voyez pourquoi le Burkina Faso ne peut pas se développer comme on le souhaite ? Eh bien, c’est à cause de ces genres de femmes qui pilulent partout dans nos régions. On tue vos enfants, vous ne dites rien, on détourne les deniers publics, vous ne dites rien, on cherche à modifier l’histoire du pays, vous ne dites rien, votre père vous fuit, se cache dans une autre maison et déclare qu’il n’est pas de votre maison et vous ne dites rien.Qu’est-ce que vous voulez ? Le malheur d’un peuple provient toujours d’une femme et non d’un homme. ce sont les femmes du Burkina qui ont toujours donner du suffrage à blaise comparoré. Il le sait bien et pourtant, parmi ces mêmes femmes, il ya plus de 90% sont illettrées et ne savent pas ce que signifie le mot développement. Dommage à vous. Vous devrez basculer dans la sagesse plutôt que dans la bassesse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 15:29, par salik
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Qu’est-ce qu’un léonce koné et Achile Tabsoba peuvent apporter comme contribution à notre pays ? Un salia sanou ou un noufou ouédraogo ? le cdp est plein de gens calculateurs que des gens qui osent ou qui se sacrifie pour une cause noble et juste. Entre Thomas Sankara et blaise, le fossé est tellement profond que y a même pas de comparaison.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 03:06, par Cheikh
    En réponse à : Politique au Burkina : Les femmes militantes du CDP ont sonné la mobilisation

    Pourquoi vous êtes si pressées alors qu’ on n’a même pas encore fini de vous juger toutes, les procédures étant encore en cours. Pour que la sorcière parle de réconciliation avec les parents de sa victime, il faut bien qu’elle leur laisse le temps de se refroidir le coeur ! Sinon qui est fou pour vous laisser ramener l’autre pied, pendant que vous avez encore un pied dedans. L’idée serait plutôt de vous enlever totalement les mains du plat d’abord. Et c’est ce à quoi nous allons nous atteler maintenant, en attendant d’avoir l’occasion de tordre le cou à votre idole.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés