Arrondissement de Sigh-Noghin : L’ancien maire Pascal Tiga Ouédraogo s’en est allé

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • jeudi 21 septembre 2017 à 00h01min

Pascal Tiga Ouédraogo, ex maire de l’arrondissement n°3 de la commune de Ouagadougou, Sigh-Noghin, a tiré sa révérence, ce jour, très tôt dans la matinée, des suites de courte maladie.

Arrondissement de Sigh-Noghin : L’ancien maire Pascal Tiga Ouédraogo s’en est allé

Le premier à qui nous avons tendu notre micro est un ancien conseiller de l’arrondissement, Pascal Kaboré. Il a été conseiller sous le mandat du défunt à la mairie. « Hier soir, j’ai appris qu’il ne se sentait pas et je comptais donc partir ce matin à la clinique du cœur, où il a été admis. Subitement, vers les cinq heures du matin, on m’appelle m’annonçant son décès », a-t-il dit. Sur la personne du défunt, Pascal Kaboré confie « la relation qui existait entre lui et moi était celle d’un père et son fils. Il m’a beaucoup formé et soutenu, tant politiquement que socialement. Que la terre du Burkina lui soit légère ! », a-t-il conclu.

Ouédraogo André, petit frère du défunt

Ouédraogo André, petit frère du défunt, revenant sur la mort de son grand frère, raconte : « Hier dans la matinée, j’ai reçu un coup de fil me disant que mon frère ne se portait pas bien et qu’il demandait qu’on l’envoie à la clinique du cœur. Ainsi, je me suis rendu sur les lieux où j’ai pu constater qu’il se sentait bien. Se trouvant donc dans un état normal, j’ai rebroussé chemin. Autour de deux heures du matin, un autre coup de téléphone m’informant de la mort de mon grand frère me parvint ».

Joël Tiendrébéogo, agent de la police municipale et jeune du quartier

Joël Tiendrébéogo, de la police municipale et jeune du quartier soutient que c’était un père pour tous. « Et maintenant qu’il n’est plus, qu’allons-nous faire si ce n’est prier Dieu afin qu’il repose en paix », laisse-t-il entendre.

Martin Tiendrébéogo, agent de la police municipale, se présente également comme étant « un enfant du vieux », du défunt. Pour lui, le défunt était une personne qui n’avait pas de problème, une personne au grand cœur. Il assistait les familles endeuillées du quartier lors des décès. « Pour tout dire c’était quelqu’un de sociable », a fait savoir l’agent municipal.

Bougma Seydou, conseiller municipal à l’arrondissement n°3

Bougma Seydou, conseiller municipal à l’arrondissement n°3, « c’est avec une surprise puisque nous sommes voisins, et dans le désarroi que j’ai appris la nouvelle », se prononçant sur la disparition de l’ex maire. Et d’ajouter « même si à un certain moment il y a eu des ‘’soucis’’ entre nous. Il dit retenir finalement de l’homme, un travailleur, un rassembleur qui arrivait à constituer des groupes très puissants. Je retiens également de lui, un homme dictatorial, autoritaire à point nommé », finit-il par ajouter.

La levée de corps aura lieu ce mercredi 20 Septembreà de 16h, suivie d’une veillée de prière à son domicile. Il sera inhumé, demain, à Imasgo, son village natal, dans le Boulkiemdé.

Le défunt laisse derrière lui quatre femmes, dix enfants.

En rappel, Pascal Tiga Ouédraogo a été maire de l’arrondissement de Sigh-Nonghin de 2006 à 2014. Accusé de malversations foncières, il a été interpellé par la Gendarmerie et incarcéré sous la transition puis remis en liberté provisoire.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Pascal doit remettre les parcelles avant de s’en aller sinon il n’y aura de voie !

  • Pascal Zindamb-naba ! Oh tu es parti ? Paix à ton Âme. Je l’ai connu, apprécié, approuvé dans bon nombre des actions qu’il a posées dans le cadre de sa mission Politique. Il fut humain, sociable, ayant les problèmes de ses administrés à coeur. C’est vrai ce que l’on dit, "qu’il n’existe pas d’homme parfait". L’essentiel est que dans les rapprochements des Actes positifs aux Actes négatifs, les premiers prédominent, dominent. C’est son cas. Quand bien même des choses lui soient reprochables dans sa mission, il a eu des Actes positifs qu’on ne saurait occulter. Oui, je me rappelle. Dans les Années 2002 à 2005, alors que nos parents rejetés de la Côte d’Ivoire étaient rentrés, désabusés et perdus, pendant que les Politiques du pays exploitant la situation à des fins inavouables, négligeaient les fils et filles du pays expulsés de leur pays d’accueil, il fut le seul parmi les Maires d’Arrondissement du Kadiogo qui eut le courage de recevoir dans sa Commune, le plus grand nombre. Tout le monde a vu. Il s’en est occupé, les a suivis de façon constante jusqu’à l’avènement de l’accalmie, les a aidé à retrouver leur sérénité, la confiance en eux et leur réintégration dans la société dans la dignité. Ce fut un "Message fort" pour le "Vivre ensemble" depuis déjà cette époque. Ce fut un homme, un vrai, un grand. Mais étant donné que personne ne peut rester éternellement sur terre, son temps est arrivé. Il s’en est allé. Que Dieu le bénisse, lui pardonne pour les erreurs/fautes qu’il a pu commettre et le reçoive dans son Saint Paradis.

  • C’est dit qu’il ne faut pas charger un mort, mais ce mort mérite qu’on s’interroge sur son intégrité et de sa sociabilité. Il a certes été un homme publique pendant un temps donné. Mais quelle est sa marque positive dans l’arrondissement pour la population ? tout ce qu’il a pu faire c’est pour lui-même et ses parents et hommes de mains. lotissement tout azimut pour en profiter largement, Mariage ou internement de femmes aimant la vie facile, Changement constant de voiture, construction de maquis et de lieux de commerce litigieux, entretien de milice privée, menaces de mort proférées aux citoyens, langage ordurier qui dénote de sa lamentable moralité etc, etc. Ce monsieur était plutôt une calamité. Même les Diables meurent fort heureusement. Que Dieu ait son âme et lui paye ce qu’il a fait ici bas. ’’ Pascal Ziindamba".

  • DIEU QUI FAIT TOUT DONC IL JUGERA.
    EN TOUT CAS PAIX A SON ÂME.
    UN MORT NE PEUT RENDRE OU PRENDRE.
    LE REPOS ÉTERNEL
    PTO ES PARTI ?????????????????????

  • la justice de DIEU est plus sévère que celle des hommes. A tous ceux qui sont entrain d’emmagasiner de l’argent sur le do des pauvres, comprenez que sur cette terre, tous est vanité et poursuite du vent.

  • Paix à son âme. Qu’avez-vous dis quand Salif Diallo est décédé ??? Les hommages ??? Les parents de DABO Boukary auraient préféré savoir la vérité sur sa mort, vu que l’intéressé est décédé on ne saura plus rien sans doute. Car c’était lui l’instigateur de son enlèvement. On peut tuer ça ne choque personne, mais quand on détourne des parcelles c’est très grave. Personne n’a le droit d’ôter la vie d’autrui. De toute les façons toutes ces affaires sont entre les mains de Dieu maintenant.

  • Notre papa es parti dans le monde des esprits, que son âme repose en paix

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés