« Si j’annule le meeting, ils diront que j’ai pris de l’argent avec le MPP », Pascal Zaida, du Cadre d’expression démocratique

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • jeudi 21 septembre 2017 à 00h07min

Depuis l’annonce faite par le Cadre d’expression démocratique (CED) de tenir son grand meeting de veille citoyenne, le 7 octobre prochain, le mouvement dit avoir subi toutes sortes de pressions et de menaces. Qu’à cela ne tienne, Pascal Zaida et ses camarades semblent déterminés à tenir ce meeting malgré « les tentatives de manipulation et manœuvres de désinformation » qui ne sont pour eux que des « épiphénomènes ». Ils l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse organisée, ce mercredi 20 septembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Si j’annule le meeting, ils diront que j’ai pris de l’argent avec le MPP », Pascal Zaida, du Cadre d’expression démocratique

Au cours de ce grand meeting de veille citoyenne, prévu dans moins de trois semaines, le Cadre d’expression démocratique (CED) compte dire « non aux tribunaux d’exception, aux détentions arbitraires, à la mal gouvernance, à la vie chère et aux attaques terroristes ». Mais, avant sa tenue, les organisateurs confient avoir entrepris des rencontres avec quelques leaders politiques, religieux et coutumiers pour les rassurer du caractère républicain de l’événement. Il s’agit notamment de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), de l’Ancien président Jean Baptiste Ouédraogo, et du Wogdogo Naaba.

« En quoi un meeting de veille citoyenne dérange-t-il ? »

« Nous sommes des républicains », foi de Pascal Zaida. Pour lui, si le CED dont il est le coordonnateur national a multiplié les rencontres avec les autorités, c’est parce qu’il sait « ce qui a été préparé et qui est en train de se préparer ». Pour ce qui est de la sécurité des participants, lors du meeting prévu pour durer une heure à la place de la Nation, le principal conférencier a rassuré que des policiers et des vigiles seront sur les lieux. « Nous ne sortons pas pour détruire (…) Quand Zaida a une activité, cela crée de l’emploi pour certains », a-t-il lancé à la figure de ses détracteurs. Et de confier que des individus chercheraient à acheter la liste des membres du comité d’organisation afin de disposer de leurs contacts. « En quoi un meeting de veille citoyenne dérange-t-il ? », s’interroge Pascal Zaida.

« Mon cœur est blanc, je n’ai jamais souhaité le mal de quelqu’un »

Le coordonnateur national du Cadre d’expression démocratique a également raconté un fait singulier qui s’est produit en août dernier. « Le 24 août, je suis resté à la maison jusqu’à 14h avant de sortir avec la voiture. Arrivé à Ouaga Inter, la roue avant est sortie. Heureusement que je roulais entre 15 et 20 Km/h. Quand j’ai fait appel aux vulcanisateurs, ils sont venus trouver que trois écrous avaient été enlevés au niveau de chaque roue avant, et deux écrous au niveau des roues arrière. Qui est l’auteur d’une telle chose ? », s’interroge de nouveau Pascal Zaida avant de se défendre « Mon cœur est blanc, je n’ai jamais souhaité le mal de quelqu’un (…) Notre seule force est de critiquer et de faire des propositions ».

« Je n’ai jamais pris de l’argent avec un homme politique pour organiser mes activités (…) Si j’annule le meeting, ils diront que j’ai pris de l’argent avec le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir, ndlr). Si je le délocalise, ils diront la même chose. Je ne bouge pas », a martelé Pascal Zaida.

Rencontre avec le Mogho Naaba, le vendredi

En attendant la prochaine conférence de presse où les organisateurs du meeting comptent revenir plus en détails sur les aspects logistiques et sécuritaires, le CED prévoit rencontrer, ce jour, le Mouvement du peuple pour le Progrès (MPP). Il sera également reçu par le Mogho Naaba, vendredi matin. D’autres rencontres sont prévues notamment avec le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER), l’Union Européenne et le Cardinal Philippe Ouédraogo. Du côté de la Présidence du Faso, la Communauté musulmane, l’Ambassade de France et celle des USA, aucune réaction pour l’heure sur les demandes d’audience, selon le Cadre d’expression démocratique.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés