Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé s’abreuve à la source des autorités coutumières et religieuses

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mercredi 20 septembre 2017 à 09h28min

Après avoir rendu visite à l’ancien Président du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo, le Président de l’Assemblée nationale à la tête d’une forte délégation de parlementaires est allé se présenter et solliciter des conseils, prières et bénédictions des autorités coutumières et religieuses du Burkina, le 19 septembre 2017. Il a été reçu successivement par le Mogho Naaba, le grand imam de Ouagadougou, la Fédération des associations islamiques du Burkina, la fédération des Eglises et missions évangéliques, et le Cardinal Philippe Ouédraogo. Alassane Bala Sakandé soutient être allé s’abreuver à la bonne source. A l’issue de ce périple, il se dit satisfait de cette tournée qui a porté des fruits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé s’abreuve à la source des autorités coutumières et religieuses

Elu le 08 septembre 2017 à la tête de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé est allé solliciter l’accompagnement des autorités coutumières et religieuses du Burkina pour réussir sa mission. Ainsi, du Palais du Mogho Naaba à l’archevêché de Ouagadougou en passant par la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et la Fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME), le Président Sakandé a sollicité et obtenu l’accompagnement des sages, un accompagnement qui devrait se matérialiser par des conseils, bénédictions et prières. « Lorsque que vous avez une charge si importante, aussi lourde que celle-là, vous devez aller vers les sages pour prendre conseils parce que les populations vont le plus souvent vers ces personnes pour se confier et également demander conseils et bénédictions. Je suis arrivée à la tête de l’Assemblée nationale et pour nous, il était de bon ton de passer dire bonjour à ces personnalités et demander conseils, demander leur appui de façon à ce que nous puissions travailler pour le peuple et pour le bonheur des populations burkinabè », a précisé Alassane Bala Sakandé.

Le Mogho Naaba conseille écoute et tolérance

Passage devenu quasiment obligé pour les autorités politiques burkinabè, c’est le Palais du Mogho Baongo qui a d’abord accueilli le successeur de Salifou Diallo. « Le Mogho Naaba est un homme de consensus. Donc, nous sommes venus boire à sa source et profiter prendre conseils et bénédictions. Nous sommes venus ce matin pour lui présenter nos respects et l’écouter également. Il nous a conseillé la tolérance et l’écoute de tout le monde. Je suis président de l’Assemblée nationale, pas le président des députés MPP, je suis le président de tous les députés. Donc, je vais m’inspirer de lui, de son exemple pour mener à bien la mission qui m’a été confiée », a soutenu la 2e personnalité de l’Etat burkinabè, à sa sortie d’audience.

Alassane Bala Sakandé était accompagné d’une forte délégation de parlementaires composée aussi bien des élus de la majorité que de l’opposition, notamment des vice-présidents de l’Assemblée nationale, des présidents de groupes parlementaires, des présidents de commission…

Compter sur les prières et bénédictions de la communauté musulmane

JPEG - 61.7 ko
l’accueil du PAN par la FAIB

Après le palais royal du Mogho Naaba, le Président de l’Assemblée nationale s’est rendu au domicile du grand imam de Ouagadougou, Aboubacar Sana. Là aussi, il a reçu des bénédictions, conseils et prières pour mener à bien sa mission.
Ensuite, c’est le siège de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) qui a reçu Alassane Bala Sakandé, accueilli à son arrivée par le Président du Presidium de la FAIB, El Hadj Abdou Rasmané Sana.

JPEG - 63.3 ko
le Président de la FAIB assure au Président Sakandé l’accompagnement de la communauté musulmane par des prières

« Nous sommes très heureux et très comblés par rapport à cette visite que nous attendions depuis longtemps. Nous lui avons dit l’attente de l’ensemble des musulmans du Burkina, voulons l’entente, le pardon et la cohésion sociale pour que règne la paix au Burkina », a confié le El Hadj Sana. Tout en la clémence de la part de chacun à l’endroit de son prochain à l’image de la clémence divine espérée de tous au jour du jugement dernier, il a invité aux hautes autorités burkinabè d’œuvrer pour la paix, la cohésion et la réconciliation. Tout en remerciant ses interlocuteurs, le Président Sakandé a demandé à la communauté du prophète Mohamed (PSL), d’accompagner l’Assemblée Nationale par ses prières, bénédictions et conseils afin qu’elle réussisse la mission à lui confiée. Faut-il le préciser, la rencontre a duré près d’une heure.

« Il est bon que nous comptions sur Dieu… »

JPEG - 68 ko
le Président de la FEME remettant une bible au Président de l’Assemblée nationale

Après la communauté musulmane, Alassane Sakandé et sa délégation ont mis le cap sur la communauté évangélique. C’est peu après 13h qu’ils ont fait leur entrée au siège de Fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME). « La visite du président de l’Assemblée nationale nous va droit au cœur. Cette visite est une marque de sympathie, mais aussi c’est pour traduire le fait que les communautés religieuses, les autorités coutumières et religieuses comptent beaucoup au Burkina Faso. Lors des évènements passés (insurrection populaire, coup d’Etat), Dieu a agi puissamment pour que nous puissions avoir la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso. Donc, la visite des autorités traduit le fait que nous reconnaissons que Dieu intervient dans les affaires du Burkina et il est bon que nous comptions sur Dieu pour faire avancer le pays », a confié Henri Yé, le Président de la FEME à l’issue des échanges.

« Cette visite ce matin, c’est pour venir nous demander de les soutenir par la prière, de leur prodiguer des conseils de manière à ce que l’on puisse avancer positivement dans notre pays, pas en comptant seulement sur nos propres forces, nos propres ressources, mais en comptant également sur Dieu », a-t-il poursuivi.

« Nous sommes venus nous abreuver à la bonne source »

JPEG - 51.3 ko
le Cardinal Philippe Ouédraogo a aussi remis une Bible à Alassane Sakandé (même s’il est musulman)

Dans l’après-midi, c’est à l’archevêché que le Président Sakandé et sa délégation ont été reçus par le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. « Au-delà de ma personne, c’est toute l’Eglise catholique qui se sent honorée. Nous voudrions profiter de cette occasion pour réitérer nos sincères condoléances à tous les députés pour le départ vers le Père céleste de leur Président. Nous prions pour lui et nous accompagnons le nouveau Président de nos prières quotidiennes », a soutenu le Cardinal. Avant de préciser : « L’Assemblée est un élément constitutif de notre démocratie, alors nous ne pouvons qu’accompagner le Président et les députés de nos prières afin qu’ils soient de vrais et fidèles serviteurs du peuple de Dieu ».

JPEG - 72.5 ko
Alassane Sakandé veut s’inspirer des valeurs de l’Eglise catholique pour conduire le parlement

Pour Alassane Sakandé, l’accompagnement de l’Eglise catholique est indispensable pour réussir sa mission. Comme toutes les autres communautés à qui il avait rendu visite quelques heures plus tôt. Et il compte s’inspirer des valeurs de ces communautés. « L’Eglise a des valeurs que nous souhaitons partager au sein de notre Assemblée. Nous avons envie qu’à l’Assemblée, qu’on puisse vivre en famille. Donc, nous sommes venus nous abreuver à la bonne source et son Eminence Philippe Ouédraogo n’a pas tari de conseils à notre endroit. Nous savons que nous avons fait le bon choix en venant ce soir ici à l’archevêché. Nous repartons d’ici avec beaucoup de conseils et nous savons qu’avec ses prières, ses conseils et son accompagnement, nous allons réussir cette mission », a précisé le Président de l’Assemblée nationale.

Et il se dit satisfait de cette tournée qui, selon lui, a déjà donné des fruits.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés