A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

mardi 19 septembre 2017 à 00h30min

Chers Concitoyens et Chers Amis, le 8 Juin 2015, en pleine préparation de la campagne pour l’élection du Président du Faso à laquelle j’étais candidat, j’accordais un entretien téléphonique au journal Jeune Afrique. De la publication du journal qui s’en est suivi, il était dit que j’estimais que mes principaux atouts en tant que candidat étaient que « je suis moaga et de confession musulmane ». Malgré mon insistance à ce que le journal Jeune Afrique corrige ces propos qui, pris hors de leur contexte, me font passer de façon mensongère pour un sectaire, celui-ci a préféré maintenir cette forme indirecte d’accusation sans que je ne sache quelles étaient ses réelles intentions. Ma naïveté d’alors, traduite par la confiance aveugle que j’ai accordée à Jeune Afrique, fut de n’avoir pas réclamé, lu et approuvé l’article en question avant sa publication comme il est de coutume.

A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

Comme le dit le viel adage, chaque expérience fut-elle bonne ou mauvaise est riche d’enseignements et de sagesse. Il faut savoir tirer les leçons. De cette mauvaise expérience avec Jeune Afrique, j’ai appris. Mes propos tels que présentés intentionnellement ont été maladroits, inopportuns et inappropriés. Je l’ai payé chèrement. Je comprends les frustrations et les souffrances énormes que cela a pu causer chez les uns et les autres, et ils sont nombreux. J’en ai également souffert personnellement dans mon fort intérieur car ces propos ne réflètent aucunement ni ma personnalité, ni mes valeurs, ni mes convictions.

Tous ceux et toutes celles qui me connaissent, que ce soit sur le plan social ou professionnel, trouvent toujours en face d’eux, un homme « sans frontières », avec un esprit ouvert, qui évolue et s’adapte à tous les milieux. J’ai contribué par ma modeste personne à l’essor professionnel et politique de nombre de mes concitoyens sans tenir compte de leur appartenance ethnique ou religieuse. Mon entourage et ma famille sont à l’image de cette ouverture d’esprit non sectaire et emprunt de tolérance.

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, cette lettre ouverte se veut être une expression de regrets et une demande de pardon en toute sincérité et humilité à toutes celles et à tous ceux qui auraient souffert de ces propos tels que présentés par Jeune Afrique dans l‘interview du 08 juin 2015. Je crois fermement que des critères d’appartenance ethnique, religieuse ou toute autre, n’ont pas leur place dans le choix de celui ou celle qui doit diriger le Burkina Faso. D’ailleurs notre Constitution, garant de la paix et de l’unité de notre Pays, nous place tous sur le même pied d’égalité. Tous ceux qui me côtoient connaissent mon attachement à ce principe d’égalité de tous.

De mon service à notre cher Pays et Continent,

Né le 30 Juin 1953 à Dabaré d’un père cultivateur, l’opportunité m’a été offerte grâce à une bourse de l’Association des Universités Africaines et à une bourse nationale, de poursuivre mes études à Libreville au Gabon et à Nice, en France avant de revenir, une fois le doctorat de 3è cycle es- Sciences Economiques acquis, servir mon Pays en qualité d’enseignant à l’Université de Ouagadougou dès 1982.

Par la suite, j’ai entamé une carrière internationale qui m’a amené dans les arcanes de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) et de l’Union Africaine (UA), de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), du Bureau des Nations Unies pour la Région Soudano-Sahélienne (BNUS), de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Commission des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) où j’ai contribué à la mise en œuvre de plusieurs programmes de développement multisectoriels en Afrique.

Qu’il me soit aussi permis ici de relever avec fierté que j’ai porté haut le drapeau de mon Pays au plan international en ayant été le premier Africain à occuper la fonction de Directeur Général adjoint de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), période durant laquelle j’ai amené l’OMC en Afrique et l’Afrique à l’OMC et organisé pour la première fois, une conférence des ministres Africains chargés du commerce sous l’égide de l’OMC à Libreville au Gabon en 2001. Je me suis également impliqué dans des efforts de paix au Niger, au Mali, au Liberia, en Guinée Bissau, en Sierra Léone, au Burundi, en Ethiopie, en Erythrée, au Tchad, au Darfour /Soudan et à Madagascar.

Au plan National, j’ai servi mon Pays en qualité de Ministre des Affaires étrangères de 1994 à 1999, période durant laquelle nous avons œuvré à la réorientation stratégique et la mise en œuvre de la politique extérieure de notre Pays à travers l’élaboration du concept de la « diplomatie de développement ». Nous avons pu replacer le Burkina Faso sur la carte du monde. Suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014, je me suis impliqué dans la gestion de la crise politique et par la suite, participé en tant que co-rapporteur à la rédaction de la charte de la transition tout en menant les consultations et médiations nécessaires avec tous les acteurs clés. Lorsque l’ex-Régiment de la Sécurité Présidentielle a pris les armes en Septembre 2015, les acteurs impliqués de l’époque se souviendront que je me suis également impliqué en jouant le rôle de médiateur, œuvrant ainsi à l’apaisement et évitant l’affrontement entre frères d’armes et le chaos dans notre Pays.

De ma longue carrière professionnelle, aussi bien au plan national (lors de mon passage à l’Université et dans le gouvernement) qu’international (dans les différentes institutions), s’il est une chose dont je me réjouis avec fierté, c’est que partout où j’ai déposé mes valises, j’ai servi mon Pays et mon Continent avec intégrité et probité car jamais, le nom Dr Ablassé Ouédraogo n’a été cité ni de près ni de loin, dans une affaire de détournements de deniers publics, de corruption ou de mal gouvernance.

De mon engagement en politique

Pour moi, la politique est un moyen qui doit être mis à la disposition du peuple et pas le contraire. Comme le disait encore récemment un dirigeant occidental, la politique pour moi « n’est pas un métier », ni un moyen de subsistance mais plutôt un sacerdoce.

Au vu de mon parcours ci-dessus mentionné, certains se poseraient la question « que Diable est-il allé faire dans cette galère qu’est la politique ? ». Mon éducation et mon parcours m’ont enseigné que la vie ne se résume pas à travailler à amasser de la fortune pour profiter allègrement et narguer une population qui croupit dans la misère, qui manque du minimum pour se nourrir, se loger et se soigner décemment, dont la jeunesse manque du nécessaire pour une éducation de qualité. J’ai fait le serment que tant que je vivrai, je continuerai de concilier, rassembler, partager et dénoncer. Tel est le but de mon engagement en politique.

Que mon engagement en politique serve d’exemple pour mes concitoyens et surtout la jeunesse de mon Pays qui doit comprendre que refuser de s’occuper de politique, c’est refuser de vivre car la politique est ce qui décide de votre vie.

En ces temps difficiles que traverse notre cher pays, il est impératif que nous travaillions ensemble à renforcer notre cohésion sociale et notre vivre ensemble autour des valeurs tirées de nos traditions et de notre culture qui ont toujours constitué les fondements et le socle de notre unité nationale, socle de notre cher pays.
Nul n’est parfait et l’erreur est humaine. Le plus important est de savoir apprendre de ses erreurs en toute humilité.

Que Dieu bénisse notre Pays que nous aimons tous !

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Président du Parti Le Faso Autrement, Candidat à l’élection Présidentielle du 29 novembre 2015

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2017 à 02:08, par USA En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Bravo Ablasse. Tu m’errites ce pardon. Qui refuse de pardonner ne connate pas Dieu. J’avais ecrit un poste pour demander aux Burkinabe de voter tous les candidats sauf toi. Un poste qui a ete censure. Maintenant a toi de nous convaincre a travers ton projet de societe. Merci encore.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2017 à 12:06, par Minute En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      Ce n’est pas une question de pardonner. Ablassé savait en réalité qu’il avait commis une bourde, mais s’offusquait d’accepter. Il a même tenu à dire que c’est un mauvais post de jeune Afrique et que le journal supposé fautif va démentir incessamment. Ici, il n’avait pas joué à l’honnêteté en accusant le journal d’avoir déformer ses propos. C’est quand le journal a menacer de publier la partie vocale de son interview qu’il s’est mu en silence. Maintenant, on se demande à quel dessein le Moagha-musulman fait cette sortie. S’il avait tenu ces propos, c’est que, c’est ce qu’il ressentait au fond de lui même et n’a pu le contenir en lui. Il aurait été sincère s’il s’était excusé aussi tôt que la chose est sorti au grand public. Mais, il est resté là à s’enfoncer par des sorties mensongères et irresponsables.Les justifications de probité dans sa carrière internationale ne peuvent justifier la non paternité des propos incriminés. A mon avis, monsieur Ablassé Ouédraogo, était aveuglé par le pouvoir d’Etat au point qu’il se voyait déjà au trône par l’entremise de cette conception maladroite d’appartenir à une communauté religieuse supposée majoritaire et une ethnie considérée comme telle. Rappelons nous de cet imminent journaliste ci devant secrétaire général de cette même communauté qui avait soutenu que sa communauté représentait 60% du Burkina au moment où la lutte contre le régime BC prenait forme ! Je crois qu’il l’avait appris à ses dépens. Ablassé assume maintenant ses erreurs ? ça c’est bien. Le pardonner ? Il avait offensé qui ? Lui, car sa sortie n’avait desservi que lui même. Ce qu’il doit apprendre, c’est de savoir qu’en politique, il ne faut pas sauter chaque sur les micros des journalistes sans réfléchir. Ses sorties montrent qu’il n’est pas politique. La politique lui passionne mais ce n’est pas son domaine à mon avais. Il fera mieux de retourner dans ses institutions pour mieux aider son pays et laisser la politique aux politiciens. Ce sera mieux pour lui. Salut !

      Répondre à ce message

      • Le 20 septembre 2017 à 12:10, par Lire entre les lignes En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        Maintenant, on se demande à quel dessein le Moagha-musulman fait cette sortie.
        Au vu du contexte socio-politique, je crois que cette tentative de rachat de Ablassé s’inscrit dans quelque chose de plus grand. Nous avons vu Salia et Alfred SANOU "faire la paix", un collectif de commerçants pour une indulgence vis-à-vis des généraux Bassolé et Diendéré sans aucune pensé aux victimes du coup d’État "le plus bête du monde" ni aucune allusion aux mots justice et reconcialation, nous en verrons d’autres !!!
        Bref revenons à Ablassé. Riche carrière professionnelle, piètre carrière politique (à la limite dangereuse). Si Ablassé veux politiquement aidé comme il le dit son pays, la solution pour lui est de devenir un "Background process" c’est à dire quelqu’un qui travaille en arrière plan. Vu qu’il a des sorties (...) sur le pouvoir en place, ce serait bien pour lui d’être un conseiller de Achille TAPSOBA (un leader pas trop tacheté du CDP) ou Zéphirin DIABRE de l’UPC.

        Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 03:53, par zimm En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    "Il n’est jamais trop tard pour BIEN faire..." comme on le dit souvent.
    Le futur nous dira si vous êtes sincère ou pas... et personnellement je crois beaucoup à l’idée d’une seconde chance, alors bonne chance à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 04:37, par Patriote En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Alors que devient la boite de nuit du mossi du centre musulman ? Le BINBAO. A Yop city, on dit que le chien ne change pas...

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 04:50, par zib En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Bonjour cher grand frère, je ne vous connais que de loin et même si je ne suis pas militant de votre parti je vous ai toujours considéré comme un grand homme. Même après vos propos déformés par Jeune Afrique et certains intellectuels à dessein. Par ce mea-culpa vous attestez que vous êtes vraiment grand homme dans un grand esprit. Soyez béni.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 06:04, par William Ouédraogo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Tu es pardonné. Prochainement, prends de bons conseils avant de communiquer. Ça t’évitera ces genres de gaffes qui ont causé ta débacle à l’élection. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 06:35, par verité no1 En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Merci au Dr Ablasse pour cette mise au point !
    Je ne doute pas de la bonne foi de Ablasse mais un conseil, il vous faut vous detacher du CODER car Gilbert risque de vous rouler dans une boulangerie et ce que jeune afrique vient de faire sera tres petit.
    Analysons ensemble :
    Le CODER est la pour aider le clan Compaore a revenir au bercail, il faut le dire clairement, la methode serait de passer par une reconciliation sans justice. Le Dr risque de signer des documents a la Eyadema, ie signer sans lire.
    Le peuple n’acceptera pas cela et le Dr risque de mordre encore les doigts.
    Naivete quand tu me tiens !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 06:40, par Ha En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    M.OUEDRAOGO,
    Je crois que vous êtes sincères dans vos propos de demander pardon. Et pour moi ce pardon est accepté

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 06:54, par Kidi En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Les paroles peuvent réconforter, apaiser, soulager, guérir, donner la joie mais elles peuvent aussi blesser, décourager, enclencher une crise grave ou une guerre. Vous avez reconnu que vos propos n’ont pas plu aux Burkinabé et vous avez présenté vos excuse. Ce n’est pas une faiblesse de votre part mais une force et un comportement humble qui prouve que vous rassembler et conduire.
    Que tous les Burkinabé sachent que le candidat qui les convaincra avec un bon programme de développement sera élu. Que ça soit une femme ou un homme, quel que soit sa religion ( musulman, chretien, animiste...) ou son ethnie ( Peul, samo, bissa, gourounsi, mossi, senoufo,...).
    Je souhaite bonne chance au Dr Ablasse Ouedraogo dans sa lutte politique !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 06:57, par AFFO En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Dr,il y en a qui ont dit pire que vous parlant de JEPH.Si le peuple accepte les mea culpa,votre pardon sera accepté.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:45, par Kôrô Yamyélé En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    - Dr Ablassé, vous serez surpris mais moi le Kôrô Yamyélé je vous connais très bien. J’ai souvent échangé avec vous lorsqu’on se croise. Je sais que vous êtes un homme ouvert, qui plaisante et qui n’est pas rancunier à plus forte raison méchant. Ablassé, oui je vous connais et en tout cas moi je vous pardonne et je demande à tous de vous pardonner également. Je dois cependant vous dire d’éviter de faire d’emblée trop confiance en vos interlocuteurs et surtout vous maîtriser quand vous parlez. C’est dans ces 2 points que se trouvent vos défauts en réalité et ce sont ces 2 point qui vous ont toujours mis dans l’herbe : 1-/ Avoir trop confiance et 2/- parler sans retenue. Bonne journée Ablassé.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:48, par Tapsoba R(de H) En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    A chacun son méa-culpa, le tour au Dr Ablassé Ouédraogo.Ne dit-on pas que qui voyage loin ménage sa monture ? 2020 se prépare dès maintenant,et cela commence par la correction des erreurs,n est-ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:48, par ZAMBO En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Ce Monsieur là veut un dernier sondage sur sa popularité afin de décider s’il faut poursuivre la politique ou bien prendre sa retraite comme RAM OUEDRAOGO, NAYATIGOUNGOU KABORE etc. Monsieur le MOAGA du plateau centrale, tu es fini en politique, on a ue assez de tes ablasseries. Bonne retraite. Je te conseil de jeter l’éponge tout de suite car tu n’es plus compté sur la scène politique nationale. Good bye M. le musulman, paysan et mossi du plateau central. Mrrrrd !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:50, par Le banlieusard En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Monsieur Ablassé, comme tu l’as dit, il n’est jamais tard pour bien faire. C’est donc à ton honneur de reconnaitre cette faute. Mais moi je te dis que ce n’est pas suffisant. Je te connais depuis le lycée Zinda et en réalité depuis tu n’as pas changé. Tu parles beaucoup, hors le plus souvent en parlant trop on ne peut pas éviter de dire des choses inexactes pour ne pas dire des bêtises. En disant que ce n’est pas arrivé de ta part, je parle de ton revirement inexpliqué par rapport à notre lutte. Tu étais l’organisateur en chef pour nos meetings et quand la victoire est venue contre la compaorose, tu as retourné ta veste pour aller dans le camp de ton « pays » du plateau central. Et là je pense sincèrement que tu dois dire un autre mot pour avoir la conscience tranquille : il faut voir la président RMCK pour demander des excuses en rapport avec cette attitude. Et ensuite tu sors une autre lettre pour dénoncer la CODER et te rallier à la majorité présidentielle. Il n’y pas de honte à cela et d’ailleurs tu ne seras pas le seul à le faire. Monsieur Rasmané Ouedraogo l’a pratiquement fait. Il faut essayer et tu verras que tu pourras dormir tranquillement désormais. Inch allah !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:57, par De Balzac En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    "J’ai fait le serment que tant que je vivrai, je continuerai de concilier, rassembler, partager et dénoncer. Tel est le but de mon engagement en politique". Merci Dr MMPC pour ce méaculpa. Tant pis pour ce ceux que vous avez entubés dans vos discours "politiques" parce qu’ils croyaient que la conquête du pouvoir d’Etat faisait partie de votre engagement politique. Vous vous révélez davantage. Désolé pour vos camarades politiques

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 07:59, par Snake En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Ok ! Mais c’est quoi le projet ? Vous les politiciens on vous connais maintenant. Si tu as attendu 2 ans pour faire ce que tu aurait dû faire il ya longtemps (c’est bien quand même), c’est que tu as une opportunité ou une action en vue ! Alors une fois de plus, c’est quoi le Projet ?
    Qu’importe ! La jeunesse consciente et vigilante est là !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:03, par Omso En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    PRESIDENT ABLASSE, VOUS VENEZ DE MONTRER AU PEUPLE BURKINABE K VOUS ETES TRES MÛR D’ESPRIT, KANT A MW ET AVEC D’AUTRES, ON LE SAVAIS DEJA. VRAIMENT BCP DE COURAGE A TW POUR TA BELLE CARRIERE POLITIQUE.
    SACHEZ AUSSI K VOUS FAITES PARTIE DES VÉRIDIQUES DE NOTRE SCENE POLITIQUE. JE SAIS DE QUOI JE PARLE. VIVE LE FASO AUTREMENT, VIVE LA BONNE MARCHE DES AFFAIRES AU BURKINA, VIVE LE PRESIDENT ABLASSE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:08, par peace En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Très beau discours.l’humilité précède la gloire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:13, par Biola En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Faire la politique n’est pas aussi voir seulement le mal dans toutes les actions de son adversaire politique. C’est aussi reconnaitre souvent la bonne action de son adversaire et lui dire que ce n’est pas assez et qu’il peut mieux faire. Cela donnera plus de crédit à vos critiques et vos compatriotes apprécieront mieux vos interventions et écrits. Malheureusement à l’état actuel, on connait le contenu de vos écrits avant mème de les lire, qui se résument à de la haine, la négation de toutes les actions du gouvernement, à la limite des insultes envers votre président, le président du Faso. Je suis d’avis avec vous qu’il n’est jamais assez tard pour bien faire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:23, par Sayouba Traoré En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Zaamin saa looga nè a sébgo. La pluie d’hier est partie avec son vent. L’important, c’est le vent d’aujourd’hui et plus important encore celui de demain.C’est-à-dire ce que nous souhaitons construire pour notre patrie, et pour les générations qui nous suivent. On n’est pas forcé d’être d’accord sur tout. Mais, chacun le voit, nous devons travailler ensemble. Chacun avec ses défauts et chacun avec ses qualités. Sans autre forme de "lobliikin". Donc sans calcul et sans faux départ. C’est ce que nos concitoyens nous demandent. Et c’est cela l’essentiel. Comme le Gandaogo National le chantait avec justesse et talent :
    "Baa rogm kad suuka, yagd bé d suuka
    laa yagd mè pa bumbu nzou rogma laa"
    Même si nous ne sommes pas du même sang, nous sommes voisins
    Et le bon voisinage, ce n’est pas moins que les liens du sang..

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:32, par Bendi. En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Avant tout il faut mettre ses titres (Dr) et son expérience au profit de la réflexion avant de parler. Je ne suis pas Dr mais il y a des inepties que je ne dirais Jamais. Peut être que l’occasion ne m’est jamais donnée de raconter ma vie tous les jours dans les médias ? Je crois sincèrement que lorsque l’on se prévaut de certains titres on doit être à la hauteur de ce qu’on prétend être. Une preuve ? Ayez le même niveau de "doctoracité" que Raab-Salga Ouédraogo ou de Tuorizou Hervé Somé. Ces docteurs ne mangeront jamais de ces sauces là ! Respect à eux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:32, par Le General En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Merci Dr. Ablassé Ouédraogo.Comme vous l’avez si bien dit,l’erreur est humaine et nul n’est parfait,vous êtes pardonné.Mais soyez sûr que vous tenez parole en ce qui concerne votre engagement en politique.Aucun homme politique ne pourra mentir encore à ce peuple et le malmener comme il veut après BLAISO ;Ce peuple a tant souffert avec les fausses promesses au peuple et les programmes et discours de société pendant les campagnes électorales qui ne voient jamais le jour.Ces hommes politiques pensent que venir en politique c’est venir s’enrichir en volant le peuple.Tous ceux qui le tenteront seront chassés hors du BURKINA soyez-en sûr.Il ne doit pas avoir plus de 18 000 000 d’habitants qui vivent en dessus du seuil de pauvreté et avoir des dirigeants milliardaires qui pavanent partout avec nos richesses.Comme il est bien dit dans notre constitution,"les richesses sont destinées aux populations et doivent servir à l’amélioration de ses conditions de vie". A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:39, par ledirect En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mon gars, si on veut se repentir, on avoue tous ses péchés. Ainsi, parles nous de tes élucubrations après ta visite à Blaise Compaoré à Abidjan. Expliques nous quel péché le peuple a commis pour que Saint Blaise nous pardonne ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:52, par Ka En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Le flatteur ne vit qu’aux dépens de celui qui le croit. Et quand je lis cette demande de pardon inutile a un peuple en agonie à cause des mêmes politiques depuis la nuit des temps : Je dis qu’il y a bien des gens comme Ablassé Ouédraogo, Rasmané Ouédraogo, échouer dans leurs partis politique et leur fameuse CODER de dupe, et qui voient leur fin de vie politique dans la braise, sortent comme des souries peureuses de leur tanière pour appâter un peuple bien averti. Dr. Ablassé, avec cette sortie enfantine, vous souhaitez couper la branche sur laquelle vous êtes trop confortablement assis pour attendre définitivement votre retraite politique. ‘’’’’’Quand j’étais avec la jeunesse a la place de la révolution sous la pluie, qui, avec persévérance, cette jeunesse veut coûte que coûte une indépendance d’une monnaie Africaine, leur Afrique du 21e siècle, et en voyant cette sortie enfantine, j’ai compris que des politiques comme vous lAblassé Ouédraogo, n’ont plus leur place dans le paysage politique de notre pays que d’êtres des conseillers sous-marins comme Kôrô yamyélé et le vieux Ka avec des critiques fondées dans la vérité pour aider cette génération assoiffée pour une relève saine a des politiciens véreux, qui ne veulent pas l’alternance.’’’’’’’ Avec des sorties comme celle-ci, nos vieux crocodiles politiciens devraient se poser la question : ‘’’’Quel bilan avec plus de 56 ans après ?’’’’’ Une monnaie qui reste à la merci du colonisateur ! Un continent potentiellement riche et tombé aussi bas ! Avec les réponses de ces questions, je dis a des politiques comme Ablassé Ouèdraogo, et autres comme les RSS moins un, que la relève pour une alternance politique et économique avec la jeunesse est impérative, car la colonisation était une malédiction, mais l’indépendance avec les vieux politiques égoïstes et dictateurs, c’est encore pire.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2017 à 20:28, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      "...nos vieux crocodiles politiciens devraient se poser la question : ‘’’’Quel bilan avec plus de 56 ans après ?’Mon ami ka comment veux tu qu’ils se posent une telle question puisqu’ils ont sciemment travailler a cela. Quand ablasse nous parle de l’OMC, nous on sait et on vit ce que l’OMC a fait de nous et avec le franc CFA. On sait comment et pourquoi il a pu aller a l’OMC et quel role il y a joué.
      Maismon ami, comprends ablassé : il se remet en selle pour 2020, vu que le futur president (salif diallo) a été éliminé. Ca fait partie de tout un plan : il n’y rien de sincere en ca : c’est mieux nous tuer
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 08:58, par pataamleukré En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Vous êtes sans doute sincère,mais le mal est déjà fait.
    C’est à travers votre comportement et vos dires futurs, que vos "péchés" pourraient vous être remis.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:00, par Dosso En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Comme Dr Ablassé OUEDRAOGO est un moaga du plateau central, il doit savoir ’’Que l’eau versée, ne peut plus être ramassée’’. C’est du blagué, tué, pour vous c’est fini en politique, les autres politiciens doivent apprendre de vos erreurs pour avancer. C’est vraiment dommage pour vous, quelle fin !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:17, par FasoLibre En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Merci pour ces excuses. C’est courageux et à encourager. mais comme d’habitude, vous parlez trop. IL n’y a pas lieu de mélanger des excuses avec une publicité de soi. Vous dites :
    " Nous avons pu replacer le Burkina Faso sur la carte du monde" ; le Burkina Faso était-il sur quelle planète, voir dans quelle galaxie avant cela ? Dans votre texte, il y a des propos assez teintés d’orgueil peu mesuré. Nous devons aller à l’école de nos ancêtres : ils parlaient peu mais avait des griots pour parler de leur généalogie et de leurs hauts fait.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:19, par Bangbèda En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Hahahahaha,

    Ravales ton discours Ablassé, l’humilité nécessite la discrétion. Fais toi oublier une fois pour toute.

    Sans rancune,

    Bangbèda (el loco) !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:24, par Abou Ouedraogo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    En lieu et place d’excuse vous semblez au contraire accuser Jeune Afrique en tentant de faire croire que vous n’avez pas dit cela. Pourtant je me souviens bien, vous aviez répété les mêmes propos une seconde fois, et même une troisième fois quand la presse vous avait approché pour voir si vous alliez démentir. Maintenant qu’aucun "moaga musulman du plateau central et fils de paysan", dont je suis un, ne vous a suivi dans votre tentative de division de la nation, vous voulez faire marche arrière, mais hélas, sans élégance dans la manière. Le peuple n’est pas dupe Monsieur.

    SVP, si vous êtes vraiment sincère, refaites une autre déclaration dans laquelle d’abord vous reconnaissez les propos sans chercher à faire croire qu’ils sont de Jeune Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:34, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Bonjour mon cher Docteur, je faisais parti de ceux la qui ont été frustrés par tes propos mais la présentation de tes excuses vient effacer cette colère qui me chagrinait .Cependant je vous invite à apprendre à vous exprimer à chaque fois que vous avez l’occasion de parler en qualité d’un homme politique,intellectuel et sage.Le véritable problème de nos autorités c’est leur capacité de communication.Elles ne savent pas choisir les mots diplomatiques qu’il faut pour exprimer leur état d’âme or lorsqu’elles parlent elles s’adressent à toute la nation mais aussi à la communauté internationale qui les suivent pire encore les enfants qui les prennent pour des modèles de vie, quelle leçon de moral tirent ils de leur idole qui a un langage de rue avec très peu de sagesse et de moral ?

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2017 à 15:13, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      Mon frere ou ma soeur, je ne sais et je cherche meme pas a le savoir... Quoi qu’il en soit si tu as des couilles, ose signer sous ton vrai pseudo (et je ne parle meme pas de ton vrai nom). INUTILE D’USURPER LE NOM SOME POUR SIGNER TES INVERVENTIONS caché derrier un ordinateur. Si tu es un homme, un vrai, sors du bois et assume tes couilles si tu en as !!! Moi je dis ce que je pense et je signe de mon vrai nom
      Ceci pour dire que cette intervention signée SOME n’est pas de moi. Mais j’en ai maintenant l’habitude. Mais chacun saura remarquer ceci n’est point mon style
      SOME (le vrai, que certains s’evertuent a singer et copier : tout a mon honneur, d’ailleurs !)

      Répondre à ce message

      • Le 19 septembre 2017 à 21:13, par Ka En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        Camarade SOME le vrai : Je m’en doutais que ce message venait de toi, l’internaute de bonne foi avec des critiques fondées sur des argumentations solides qui vont pour le peuple, et non pour les prédateurs de notre société. Ce qui est sure, nos lecteurs nous connaissent très longtemps sur la toile avec nos lignes de conduite qui ne se dévie pas. Surtout ils savent où nous trouver sur le territoire, car au début des réseaux sociaux d’information de notre pays, nous venions avec nos propres identités pour relater nos critiques fondées, ou ils peuvent aller sur nos pages FACEBOOK. C’est pourquoi les saboteurs du vieux Kayouré dit Ka, ne passent pas inaperçus, vu qu’à tout moment mes lecteurs me le signalent par ma page FACEBOOK ou au téléphone. Soit tranquille mon camarade, ‘’’l’historien SOME’’’ est bien connu, et personne ne peut nous tromper. Beaucoup d’intellectuels de notre société avec des critiques stériles, veulent être comme les internautes de bonne foi et se faire lire à la place de SOME, Achille de Tapsoba, Anta, Verité No 1, M.Guirma, le vrais Citoyen, Ka, Kôrô yamyélé, eliane, et tant d’autres sur les forums. Autre fois ‘’Le pays’’ qui est disparu, B24, l’Evènement, et notre site préféré Lefso.net depuis plus de 10 ans : Mais ces intrus n’ont pas la trempe d’aller au fond de leurs critiques, de peur de la répression que faisaient les éléments du RSP en saccageant même les bureaux des sites a la recherches des données, comme ce fut le cas en 2014 pour trouver des donnés et nous faire la….. . Les internautes de bonne foi de Lefaso.net ont survécus grâces aux analyses et les critiques fondées sur la vérité qui va au peuple souverain. Que tout intrus qui veut saboter les critiques fondées des internautes de bonne foi, réfléchisse deux fois avant de pondre ses salades. Le Burkina est un village avec la même famille, et on se connait tous. Mes salutations a toi mon camarade SOME le vrai.

        Répondre à ce message

      • Le 20 septembre 2017 à 07:37, par 2 1 En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        Donc toi tu as des couilles ?
        Y a combien de SOME au Burkina Faso ? Des milliers !!!
        Donc avoir des couilles consistera à te demarquer des autres en mettant ton nom, ton prenom et meme ton mail.
        Sinon, tu es pareil que la personne que tu insultes. Le nom SOME ne t’appartient pas et peut être utilisé par quelqu’un d’autre

        Répondre à ce message

        • Le 20 septembre 2017 à 13:57, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

          Quand le sage montre la lune au sot, ce dernier regarde le doigt du sage. Inutile donc de polemiquer avec toi. Si tu avais lu mon post, tu l’aurais compris ! Toi qui pretends donner des lecons, tu ne donnes meme pas l’exemple d’ "...avoir des couilles [qui] consistera à te demarquer des autres en mettant ton nom, ton prenom et meme ton mail" comme tu me reproches. Pas meme un vrai pseudo, sinon des chiffres. Quoi de plus impersonnel ? Et pourtant on peut savoir depuis ou tu ecris ! Je ne suis pas caché : on sait ou je suis. A moins que tu ne sois le meme individu qui change ... Ce qui me confirme que tu n’as pas de couilles ! On s’asseoit et on se jette sur internet pour s’illusionner d’exister. Bref !

          Ce n’est pas la premiere fois que j’explique ce que veut SOME. Je n’ai jamais pretendu que je suis le seul Somé. Et je ne denie a personne le droit d’utiliser ce nom. Mais imiter le pseudo de quelqu’un, et se faire passer pour lui, c’est de la malhonnetete intellectuelle et de la pourriture morale. Je sais que certains vivent de cela, mais la majorité interviennent pour apporter quelque chose de positif a ce pays desintegré depuis bien longtemps... Je ne viens pas sur lefaso.net pour me defouler comme le font certains. J’ai mes énergies a investir ailleurs et pour des causes plus nobles que la bassesse.
          SOME

          Répondre à ce message

        • Le 20 septembre 2017 à 15:00, par Ka En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

          ‘’’’Au jeune internaute du Pseudo 21’’’’’maintenant tous les internautes de bonne foi savent que tu es le nouveau venu sur le forum et utilise les pseudos des autres pour foutre la merde aux débats enrichissants pour un peuple en quête de la vérité, pour faire avancer le pays que nous aimons. Les webmasters doivent se marrer. Si tu étais un ancien du Web, tu sauras qu’au départ des sites des réseaux sociaux dans notre pays, à commencer par Le pays, B24, l’observateur, et d’autres qui ont coupé le pont, nous autres internautes de bonne foi, comme Kôrô Yamyélé, Kayouré et Ka pour les intimes, l’historien le camarade SOME le vrai, Achille de Tapsoba, M. Guirma qu’on ne présente plus, eliane farouche battante du CDP nouveau, Anta, et tant d’autres, nous intervenons avec nos propres noms avant que vous les fouteurs de merdes comme toi viennent empoisonné le Web. Un conseil, en SOME comme tous les SOME dont je suis fière de leurs intellectuels très francs, à commencer par mon camarade le feu Valère nationale, et sur le Web l’historien l’internaute le vrai SOME qu’on peut le trouver ou vous voulez, tu peux être comme eux, mais vient sur le Web avec des critiques fondées sur des argumentations solides comme fait le vrai SOME l’historien depuis des années, et non des dénigrements, les injures, et des railleries dont tu viens nous prouvé avec mon ami Kôrô Yamyélé que tu es cet intrus de faux SOME. Qui que tu sois, je te dis ici que le web n’est qu’un immense défouloir : ‘’’’beaucoup comme nous autre, nous venons en bonne foi avec nos critiques fondées sur la vérité : d’autres avec les fausses nouvelles et les insultes comme toi.’’’’ Arrête ton cinéma, et si tu veux se faire lire, vient sur le Web avec un autre pseudo, car celui qui a signé SOME depuis des années avec des critiques qui vont pour le peuple en quête de vérité, reste le vrai SOME l’historien pour tous les internautes de bonne foi.

          Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:37, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Bonjour mon cher Docteur, je faisais parti de ceux la qui ont été frustrés par tes propos mais la présentation de tes excuses vient effacer cette colère qui me chagrinait .Cependant je vous invite à apprendre à vous exprimer à chaque fois que vous avez l’occasion de parler en qualité d’un homme politique,intellectuel et sage.Le véritable problème de nos autorités c’est leur capacité de communication.Elles ne savent pas choisir les mots diplomatiques qu’il faut pour exprimer leur état d’âme or lorsqu’elles parlent elles s’adressent à toute la nation mais aussi à la communauté internationale qui les suivent pire encore les enfants qui les prennent pour des modèles de vie, quelle leçon de moral tirent ils de leur idole qui a un langage de rue avec très peu de sagesse et de morale ?

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2017 à 13:41, par Grand Ouaga En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      SOME, je t’ai toujours suivi avec interet. Tu ne connais pas Ablasse. Moi je le connais personnellement. C’est un " Moiga 100%". Ne te laisse pas entuber par ses larmes de crocodiles. Il n’est pas desole. Il est seulement desole parce qu’ on a vu a travers son jeu. Il fait partie des "intellectuels" qui ont cree le concept du Grand Ouaga et qui ont lance la guerre contres des minorites qui seraient envahissantes. A part les soutiens de ses thuriferaires, cette lettre n’est pas sincere. Quel est le projet ? Pourquoi maintenant et pas avant ? Pour prouver sa meilleure foi, il aurait du prendre le chemin de la justice, juste pour le franc symbolique. Sinon, c’est de la poudre de perlimpinpin qu’ il nous souffle ici. Et comme il sait que rares sont les burkinabe qui refusent de pardonner quand on demande pardon, il s’ engouffre dans cette breche. Mecaniquement apres pres de deux ans de bourde. Il souffle ici de l’ air. Pourquoi attendre deux ans apres pour pondre cette lettre boiteuse ? Ya quoi encore en vue ?En quoi les propos du Mossi Musulman du Plateau Central ci-devant fils de paysan ont ete deformes par Jeune Afrique ? Si ces propos ont ete deformes, pourquoi n’ attaque- til pas Jeune Afrique ?. Il continue de nous mentir, ce politicien brouillon- la.

      Répondre à ce message

      • Le 19 septembre 2017 à 20:36, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        Mon frere ma mise au point a ete publié apres toi c’est pourquoi tu n’as pu voir que cette intervention n’est qu’une usurpation de mon pseudo : CE N’EST PAS MOI QUI AI FAIT CE ECRIT.
        Par ailleurs, je tiens a te remercier pour tes conseils.
        SOME

        Répondre à ce message

        • Le 20 septembre 2017 à 12:38, par Grand Ouaga En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

          Comme ca me rassure ! Como estas ? Me gusta ti escrito muy buen porque es verdad solomente. J’ etais perplexe quand j’ avais lu le soit-disant poste de SOME. On ses connait.Donc, quand meme quelqu’ un cherche a usurper les noms parce qu’ on s’ est taille un label par la qualite des posts, ca se sent ! Tout de suite, quand j’ ai lu ton post, ca m’a tique et je me suis dit mais que se pasa ? les impostures, no pasaran ! Je me disais que je connaissais ton niveau de vigilance et cet ecrit ne refletait pas ce que tu es au fond. Du reste, ca fait vieux, hein ! J’ espere que tout va bien la- bas. Ca va tres bien ici chez moi aussi. Je n’ai pas change de email.Par contre, ton email ne semble pas marcher. Je t’ ai envoye deux messages qui m’ ont ete retournes.
          Hasta luego, gran hermano !

          Répondre à ce message

      • Le 20 septembre 2017 à 07:42, par blaizzo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        La honte est le socle de la dignité. "J’aime la honte qui fait des aveux, et je hais celle qui accuse." Bonne semaine à vous

        Répondre à ce message

      • Le 20 septembre 2017 à 15:04, par Minute En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        A mon avis, Ablassé n’est pas sincère dans son écrit. cette sortie encore illustre tant la recherche d’un marketing pour un politicien en panne de bonne publicité depuis qu’il s’est pris pour un musulman et surtout un moagha du plateau central. Je pense qu’à force de revenir sur cette malheureuse sortie, il est entrain de réveiller les esprits qui somnolent. En réalité, si l’on doit considérer sa sortie, on allait lui qualifier de "menteur". Il avait commencé à nier les faits en son temps en disant que c’est une erreur de Jeune Afrique. Il a oublié que les choses ne se font pas comme il l’entend dans les presses sérieuses et responsables.Dès qu’il a comprit que c’était foutu pour lui, il s’est tue en attendant de rebondir au moment où les esprits seront apaisés. Il veut jouer au chat et la sourie avec notre peuple vigilent. En lui suivant, il n’a fait étalage que de son CV et à quel dessein ! Pour être juste et sincère, il aurait dû demander pardon immédiatement ou ester jeune Afrique en justice pour se blanchir de cette noirceur qu’il va trainer durant toute sa vie politique et même sociale. Le peuple a les yeux bien ouverts et acceptera difficilement d’être diriger par un menteur et un président aux idées sectaristes et régionalistes, qui lui vouera à la division et au chaos. Vraiment, Ablassé nous fait honte. C’est encore lui, après son séjour à Abidjan, est venu insulter notre peuple en disant que Blaise Compaoré a pardonné notre peuple qu’il a lui même martyrisé et ôter la vie à certain. C’est le peuple ici qui est devenu coupable et BC la victime. vous voyez ! Abalassé Ouédraogo doit d’abord demander pardon au peuple pour cette insulte. Son problème avec jeune Afrique ne regarde personne. C’est son problème à lui. Le problème, c’est ce qui touche à la dignité de notre peuple. Ses sorties politiques hasardeuses ne regarde personne. Il fera mieux de se terrer. le peuple n’ en a que faire. Des "politiciens Brouettes" on n’en veut pas. Sa place est mieux dans les champs. Heureusement qu’il est "fils de paysan". Vraiment !

        Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:39, par TIENFO En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Félicitations pour cette belle initiative. Tout le monde n’a pas ce courage et la grandeur de reconnaitre son tort et demander pardon même aux proches. Pour ma part c’est oublié docteur. Il y a de la sincérité dans votre récit (CV, engagement politique pour un retour à la démocratie, etc.). Il parait que vous avez reçu injustement beaucoup de coups après votre mise à l’écart par le régime défunt dont vous avez été ministre des affaires étrangères. Je ne vous apprends rien c’est ça aussi la politique. Dommage que le régime COMPAORE poussait le bouchon souvent très loin. Par exemple la promotion à l’internationale était devenue l’affaire du parti et de clan. Avec vos propos du 8 Juin 2015, on pressentait le même comportement si vous étiez parvenu au perchoir.
    Toutefois je sens un peu de suffisance dans votre déclaration malgré votre effort de demeurer humble. Revoyez ce côté Docteur. Le burkinabé est fan de l’humble et à juste raison. Comme on le dit couramment « l’orgueil précède la déchéance et l’humilité la gloire ». Sans rentrer dans le griotisme, je dirai que l’humilité est l’une des forces du président RMCK depuis qu’on le connait sur la scène politique.
    Il vous appartient après cette sortie médiatique, de convaincre l’opinion publique par des actes qu’elle peut compter sur vous. Car « le bon maçon se reconnait au pied du mur ». Votre appartenance au CODER m’intrigue. On constate ces derniers temps que la bataille politique à redémarrer en rangs serrés ou dispersés depuis le 26 août. Les plus timides commencent à redonner de la voix. L’essentiel est que tout cela profite au peuple. Bon vent à vous docteur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:43, par Sidbewindin Somande En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    A travers le message du Dr Ouedraogo on sent la sincerite. Nous devons tous le pardonner.
    Maintenant le probleme c’est de savoir si nous pouvons faire confiance a quelqu’un qui pense comme cela. Je pense que le mal est deja fait. Une personnalite de la taille du Dr Ouedraogo devrait avoir un specialiste en communication pour le conseiller avant toute prise de parole publique ou dans les medias. Dommage pour le Burkina.
    Personnelement je continue de respecter cet Monsieur que je pense etre tres patriote.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:44, par L’Oguste En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mr Ablassé OUEDRAOGO, vous dites "...cette lettre ouverte se veut être une expression de
    regrets et une demande de pardon en toute sincérité et humilité...". J’aurai cru en vous si
    dans le même temps vous n’essayez de vous dédouaner au détriment de Jeune Afrique
    avec mauvaise foi et duplicité en disant "Mes propos tels que présentés intentionnellement..."
    En quoi est-ce que Jeune Afrique peut trouver intérêt à vous nuire ? Aucun contexte ne peut
    expliquer, justifier, excuser les propos de bas étage que vous avez tenus.
    Pour ce qui est de votre "service à notre cher pays et continent",vous donnez l’impression de
    quelqu’un qui se chatouille et rit. J’ai toujours eu en horreur ces personnes qui, de façon
    ostentatoire, font étalage de leur parcours supposé "glorieux". Laissez le soin aux autres de
    faire vos "louanges". Les postes à l’international sont de façon générale obtenus grâce
    à l’appui de tel gourou, de telle chapelle ou officine obscures. Avez-vous passé des tests
    pour votre carrière à l’international ? Votre mentor Blaise COMPAORE est-il étranger
    par rapport aux postes que vous avez occupés ?
    Mr Ablassé OUEDRAOGO ,le Burkina est un pays de savane on se voit tous.
    Les oiseaux se cachent pour mourir. Faites autant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:45, par LaViecontinue En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Malheureusement l’eau versée à terre ne se ramasse plus. Beaucoup de courage à vous pour la suite. C’est déjà la pré-campagne pour les présidentielles de 2020 ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 09:46, par Koromabamba En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Voila un Monsieur qui a toutes les qualités mais " aye !! pa loutte wan wamdé" pour dire en français qu’on ne peut en aucun cas compter sur lui. Il aurait pu apporter sa contribution en embrassant une carrière universitaire.Aider ses petits frères à comprendre l’économie. Sinon son passage à l’OMC a apporté quoi au BF ? sinon qu’on a vu notre faso fani fermer ses portes à jamais. Il nous nargue en plus en disant qu’il n’est pas de ceux qui travaillent pour amasser de l’argent, qu’il nous donne une seule œuvre utile réalisée pour la population qui a eu un impact sur l’amélioration des conditions d’existences. C’est la promotion des boites de nuits ? honte à nos soit disant intellectuels ! tchuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:01, par warzat En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mon pardon, tu l’as depuis, y compris à ceux que tu défends à travers la CODER et certainement celui de beaucoup d’autres frères. Mais, il faut être patient, écouter beaucoup, réfléchir beaucoup avant de répondre au regard de ta position et du poste de président que tu briguais.Le Burkina Faso va de Sérékéni à Kwaré Menguel de Kwaré Menguel à Ingané, de Ingané à Bouro, de Bouro à Logobou...etc, et c’est toutes ces populations qui élisent un président avec l"aval de la France pour ce qui nous concerne et pour tous ces gens tu as dit que tu es mossi du centre et musulman. Autrement les frères qui t’ont connu à Niamey disent que tu es un mec bien, qui venait au campus et les prenaient en charge les weekends, leur venait en aide et ils n’ont pas oublié et en ont parlé à leurs petits frères. En toute fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:08, par Sage En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Le mea culpa sincère est un acte d’humilité, donc une très bonne chose , ; là je vous en félicite.
    Là où je me perds et qui me fait douter un peu, c’est que vous tentez de dire que Jeune Afrique a inventé l’histoire (je suppose que Jeune Afrique a enregistré ce que vous avez dit) ; bon ! qu’en est-il de ce vous avez dit sur RFI ? Je crois qu’il faut tout simplement reconnaitre qu’on s’est trompé et assumer ; tout le monde se trompe ; là il n’y a rien de nouveau sous le soleil.
    Autre chose ! quel est le lien avec le CV ? On peut avoir un long et bon CV et être dans le fond, raciste, régionaliste, ethniciste, etc... ? Parler beaucoup crée des ennuis ou fait qu’on ne vous prend pas au sérieux, puis qu’il y aura beaucoup de mensonges dans vos propos ; regarder ! avec le CV que vous présentez, on peut se dire qu’avec tant d’expérience, vous ne pouvez pas être "naïf" devant ce "petit journaliste" de Jeune Afrique.
    Dieu a fait qu’on a 2 oreilles et une seule bouche, qui d’ailleurs, ne sert pas seulement qu’à parler ; c’est un Signe ; on doit écouter plus qu’on ne doit parler. Un proverbe bambara dit que quand vous tenez à citer le nom de toutes les parties de votre corps, vous finirez par vous insulter vous même.
    En tout cas, félicitation pour l’humilité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:09, par sidzabda En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Maintenant que tu commence à comprendre, faut quitter dans CODER la.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:13, par Bafudji En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Nous comprenons et tolérons EN TANT QUE SIMPLE OBSERVATEUR DE LA SCENE POLITIQUE..... Cependant, votre présence très active au CODER entachera gravement le reste de votre carrière politique. Il y a encore des dessous en cette structure qui ne vous sont ni ne vous seront révélés que le biais du fait accompli. Rien qu’à vous suivre, écouter ou à vous lire, l’on sent clairement un franc-parler et une fibre patriotique à en découdre avec les sérieux problèmes de l’heure. Mais le grain quelque peu exagéré de naïveté vous fera avaler des couleuvres en trop misant sur le CODER. Vos partenaires s’outillent à refixer leur image et re-cimenter leur poids. J’ai "PEUR" qu’on vous utilise encore dans le CODER. Bref...... C’est politiquement complexe

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:14, par ilboudo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Quelle humilité ! c’est la première fois que je lis une telle repentance de la part d’un politicien burkinabè, pourtant il y en a qui ont fait pire. Puisse le peuple Burkinabè entendre votre cri de cœur c’est de la grandeur d’esprit que de reconnaitre ses erreurs. Pour ma part vous êtes déjà pardonné mon Docteur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:23, par Molo-Pressé En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mais pourquoi annexer un parcours professionnel à un acte de repentir ? Enfin, que faut-il retenir de cette lettre : le méa culpa ou le cv ? Ce mélange de genre prouve à satiété l’absence de sincérité dans la demande d’absolution. La confession doit être totale, exclusive et sans équivoque pour être reçue !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:29, par zounogosoba En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    à priori quand quelqu’un demande pardon c’est deja faire preuve de modestie et de reconnaissance des erreurs comises. Le problème avec toi ablassé on a souvent l’impression que tu te comporte comme un fautif qui est près chaque fois à commettre les fautes et en se disant qu’on peut après demander pardon. Pour le cas present en terme de communication fallait rester dans le message du pardon mais etaler en meme temps ton cv on se pose des questions sur la nature. fait le bilan toi meme avant tes propos et apres concernant tes relations avec le burkinabè lamda. Le burkinabè sait pardonner mais il sait aussi ecouter. Sinon comme tu l’as dit avec ton cv qu’es que tu cherche en politique ; Certains anciens responsables politique n’ont pas le temps actuellement ; à titre d’exemple meme parain dans une ceremonie dans les grandes ecoles on ne t’a jamais pris ; je te suggère de soigner maintenant et demain ta communication

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:35, par Africa En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Dr Ablassé Ouédraogo exprime sans doute des regrets sincères ; il a fait preuve de courage et d’humilité en reconnaissant avec le recul, l’effet désastreux au sein de la communauté nationale des propos que JA lui a prêtés. L’opinion nationale au départ ne croyait pas aux allégations du journal parisien ; mais l’intéressé avait lors d’une interview sur un média national marqué son étonnement qu’il y ait polémique lorsqu’il revendique ce qu’il est culturellement : Moaga et musulman. L’opinion s’est véritablement indignée puisque depuis Août 1984’ le président-patriote-révolutionnaire, Thomas Sankara avait supprimé toute mention ethnique et religieuse sur nos cartes nationales d’identité, pratiques héritées de l’administration coloniale. Malgré tout cela, c’est à au crédit du Dr Ablassé de se repentir ainsi publiquement devant ses compatriotes ; il mérite d’être excusé parce que son propos a dépassé sa pensée. D’ailleurs, il a déjà été excusé en partie lors des élections législatives et municipales puisque, battu sur son plateau central mossi natal, il a réussi un repli au sud dans le Ziro chez ses amis Gourounsi, comme le fit le grand résistant à la pénétration coloniale Boukary Koutou. Pourvu qu’il parvienne à reconquérir, non pas le Mogho seulement, mais l’ensemble du Burkina.
    Sur un autre registre, en rebondissant sur la suite de l’article publié par Dr Ablassé Ouedraogo, il est utile de rendre hommage à deux grands président-patriotes qui ont imprimé l’esprit de justice sociale dans notre jeune pays. En effet, étant né le 30 juin 1953, Dr Ablassé Ouédraogo fait partie des premières promotions des écoliers de la Haute-Volta indépendante devenue Burkina Faso en Août 1984. Et Dieu seul sait combien ces écoliers, collégiens et lycéens de toutes conditions et de toutes origines, avaient été choyés par le président-patriote Maurice Yaméogo dans son souci de sortir rapidement le pays d’un Etat-Ethnico-Regionaliste vers un État Unitaire fier et digne. Les enfants de cultivateurs étaient les plus grands bénéficiaires du traitement égalitaire basé sur le mérite qu’il décida comme seul critère de sélection. Ainsi, mon cousin, fils de cultivateur, se retrouva avec le fils du Président comme voisin au lycée Philippe Zinda Kaboré !
    Cette vision a été poursuivie et approfondie par cet autre président-patriote, Aboubacar Sangoulé Lamizana. Dans sa profession de foi dès son premier discours à la Nation au lendemain de l’insurrection populaire du 3 janvier 1966, ne disait-il pas que : " je ne suis d’aucune ethnie, d’aucun village, d’aucune région ; je suis voltaïque tout court !" Sous son magistère, les bourses d’études supérieures s’octroyaient sur la base du mérite académique. Les élèves ayant les meilleurs résultats scolaires étaient sélectionnés dès la fin du premier trimestre de la classe de terminale en prenant en compte des résultats de la première. Les dossiers étaient soumis aux donateurs avec des options de filières de formation selon les besoins du pays. Les enfants de cultivateurs ont ainsi pu accéder aux plus prestigieuses universités et grandes écoles d’ingénieurs partout dans le monde.
    Voilà ce qui a permis au fils du cultivateur de Dabaré de porter si fièrement aujourd’hui son titre de Docteur ès-sciences économique et de dérouler une si belle carrière nationale et internationale. Je suis moi aussi fils de cultivateur et d’une ménagère ; j’ai bénéficié moi aussi de cette générosité de la communauté nationale et de cette égalité des chances instaurée par ces deux président-patriotes. Diplômé d’une grande école d’ingénieurs, carrière professionnelle nationale et internationale plutôt réussie. Mais est-ce suffisant et satisfaisant ? J’en doute. Quand on sait que notre génération qui dirige ce pays depuis le 7 Novembre 1982, portons une responsabilité pleine et entière des inégalités dans le système éducatif où l’école joue de moins en moins son rôle l’ascenseur social selon le mérite de chacun. On rencontre des Bacheliers Série C avec mention, fils de cultivateurs ou d’ouvriers, orientés de façon fantesiste dans des filières sans débouchés. D’autres de séries scientifiques qui mettent 6 à 7 ans pour valider un niveau Bac+3 ans. Il faut que, avant de passer le témoin, ces injustices soient corrigées sinon nous laisserons une poudrière à nos enfants.

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre 2017 à 12:51, par Gongolma Soukey En réponse à : « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      Vous faites une peinture idyllique de l’ acces a l’ enseignement superieur dans le passe. Ce n’etait guere mieux qu’ aujourd’ hui pour les fils de paysans. Une hirondelle en fait pas le printemps. Les fils de paysans qui arrivaient en terminale tres brillants se comptaient sur les doigts d’ une seule main. L’ originale sociale a toujours joue sur le succes scolaire. Vous avez l’ impression qu’ aujourd’ hui, c’ est pire simplement parce qu’ il y a eu une explosion de la scolarisation. Sinon, les fils des elites seront toujours en premiere loge et meme avec les memes diplomes, ils ont encore les connections pour les placements. Quand aux postes internationaux, ils ne sont pas tellement lies a la competence. Vous le savez. C’est encore ici, les connections parentales et politiques. Au BF, ceux qui ont refuse de baisser la culotte ont fini comme fonctionnaire "local" sur leur CAMICO. Vous comprenez pourquoi Lefils de Paysan Musulman du Plateau Central ne peut vraiment pas couper les amarres avec Blaise Compaore, l’ homme qui l’ a fait de toutes pieces(dixit l’ Individu lui-meme a la langue fourchue).

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:41, par zounogosoba En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    à priori quand quelqu’un demande pardon c’est deja faire preuve de modestie et de reconnaissance des erreurs comises. Le problème avec toi ablassé on a souvent l’impression que tu te comporte comme un fautif qui est près chaque fois à commettre les fautes et en se disant qu’on peut après demander pardon. Pour le cas present en terme de communication fallait rester dans le message du pardon mais etaler en meme temps ton cv on se pose des questions sur la nature. fait le bilan toi meme avant tes propos et apres concernant tes relations avec le burkinabè lamda. Le burkinabè sait pardonner mais il sait aussi ecouter. Sinon comme tu l’as dit avec ton cv qu’es que tu cherche en politique ; Certains anciens responsables politique n’ont pas le temps actuellement ; à titre d’exemple meme parain dans une ceremonie dans les grandes ecoles on ne t’a jamais pris ; je te suggère de soigner maintenant et demain ta communication

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 10:51, par YAND YA FU TO En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Ablassé, c’est au Mohro Naba qu’il faut aller dire qu’on n’a pas besoin d’être mossi pour être président du Burkina. Il t’aura manqué l’intelligence pour utiliser l’ethnie comme avantage. SaliF, Rock et Simon l’ont utilisé savamment pour arriver à leur fin. Toi tu as dit tout haut ce que beaucoup de parents pensent tout bas. Malheureusement, c’est ainsi l’hypocrisie des burkinabè. C’est exactement la même chose avec les détournements et les vols. Il ne faut pas se laisser prendre. Si tu peux voler et le leur amener dans la clandestinité, ils vont le prendre pour manger. Quand on te prend, alors même ceux qui mangent avec toi sont prêts à participer au lynchage. C’est une tradition moaga.

    COURAGE FILS DE PAYSAN

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:00, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mr Ablassé reconnaissez vos propos car Jeune Afrique ne vous veut aucun le moindre mal et on passe directement au pardon le BRAVE PEUPLE EST TRÈS PARDONNABLE. Évitez le culte de la personnalité en vous jetant des roses. Soyez humbles.

    Demander pardon ne relève pas de lâcheté mais de la SAGESSE ou du bon sens. La grandeur d’un Homme est de reconnaitre logiquement ses fautes en toute simplicité et de demander pardon . Pour un grand politicien , il faut éviter de révéler ostentatoirement son appartenance religieuse ou ethnique ou encore régionale dans les déclarations car d’office cela exclut beaucoup de frères Burkinabés de la sphère politique ou de la nation ils se sentent marginalisés. Vous savez que 90% des conflits ou des guerres dans ce monde actuel sont de sources soient religieuses soient ethniques ou régionales en se référant à la Centrafrique ou à la Birmanie où Chrétiens et Musulmans ou Hindous et Musulmans sont entrain de se lyncher impitoyablement. Le politicien avant tout doit être un RASSEMBLEUR pas dans l’ IMPUNITÉ ou dans la complaisance.

    Ce que nous demandons plus aux hommes politiques de reconnaitre courageusement leurs fautes ou leurs crimes durant leurs parcours politiques et répondre à la JUSTICE s’ils sont appelés pour s’expliquer sur des dossiers de crimes afin de réparer des CŒURS BLESSÉS(Familles endeuillées et le Brave Peuple). Nous sommes une même FAMILLE si le BURKINA brûle personne ne gagne tout le monde perd largement. Les politiciens doivent être très francs et justes pour répondre aux aspirations légitimes du Brave Peuple.

    Nous souhaitons ardemment chaque jour un BURKINA PAISIBLE et PROSPÈRE où personne n’est exclue du système et que chaque BURKINABÉ profite de la CROISSANCE ÉCONOMIQUE pas un clan véreux et organisé pour sucer impitoyablement le SANG du BRAVE PEUPLE.

    Très fraternellement

    Que le SEIGNEUR bénisse notre CHER BURKINA que nous aime tous. Amen

    Achille De TAPSOBA. le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:18, par ditoyen En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    C’est appesant. Et puis, nul n’est infaillible.Mais le plus dur reste a venir : Nous convaincre de votre sincerite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:32, par Sans rancune En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    2 ans après pour demander pardon et toujours accuser Jeune Afrique ? Un homme doit s’assumer d’abord et demander pardon ensuite. Si c’est Jeune Afrique qui a fauté, pourquoi c’est Ablassé qui demande pardon ?
    Dans tous les cas, il doit avoir un enregistrement de l’interview quelque part.
    Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:33, par tata En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    ooh mon cher grand frère, tu n’est plus crédible. tu as trop gâté ton nom. c’est mieux de ravaler ton mea-culpa et fait toi oublier pour toute. ça sera mieux pour toi. oublie la politique car tu es grillé depuis belle lurette.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:35, par Ka En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Chers internautes de bonne foi : Etonnante qu’elle soit, c’est que tous les politiques de l’ère Blaise compaoré prennent le peuple Burkinabé pour un bleu : A commencer par Blaise Compaoré lui-même le 30 mars 2001 avec des larmes de crocodiles a l’stade du 4 août, pleurant devant les sages du pays, et de son peuple en demandant un grand pardon. Et quelques jours après, les mensonges, les manques de paroles données, les tueries qui on veut, là où on veut recommencent sans aucun remord à la barbe du même peuple qui l’ont pardonné. Aujourd’hui nous voilà avec celui et sa CODER qui veut la réconciliation dans l’injustice, pour berner le peuple avec les magouilles de celui qui est à COCODY et tire les ficelles, en stratégie a la Salif Diallo, demande à son peuple un pardon tardive pour faire table rase du passé, afin de conquérir le pouvoir en 2020, et barrer la route a l’Alternance politique et économique avec la jeunesse. ‘’’’Pourtant une jeunesse décidée, et qui a dit que Rien Ne Sera Plus Comme Avant.’’’’ Si l’amateurisme tuait, d’autres ne seront plus là. Pour moi et quelques internautes qui n’oublions pas le passé, comme le peuple veillant qui pardonne mais n’oublie pas, c’est raté. Car ce pardon qui n’est qu’un jeu politique enfantin faites par des hommes politiques prédateurs avec des larmes de crocodiles, comme Blaise Compaoré, Jean Bedel Bokossa, Moussa Traoré, Macias Nguena, Pieter Bota, Pascale Lissouba, n’ont pas convaincu leurs peuples vaillants. Dans d’autres circonstances comme ‘’’’je me suis trompé sur la CODER’’’ une demande de pardon comme celui-là est d’être courageux et a salué : Mais dans un jeux politique dont dans la même année on berne son peuple en lui disant avec une coalition qu’il faut se réconcilié dans l’impunité, ne relève que des ruses enfantines a la maternelle, pour un peuple qu’on prend pour son mouton.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:43, par boudson En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    ENCORE ET TOUJOURS DES CALCULS POLITIQUES QUI POINTENT A L’ HORIZON 2020.CES EXCUSES DEVRAIENT SE FAIRE TRÈS BIEN AVANT,MAIS IL N EST JAMAIS TROP TARD POUR MIEUX FAIRE.AUSSI POURQUOI EN SON TEMPS LE DR ABLASSE N A PAS POURSUIVI LE JOURNAL JEUNE AFRIQUE POUR DIFFAMATION ET PROPOS MENSONGERS A SON ENCONTRE ?L ON PAS BESOIN DE CONNAITRE VOTRE PARCOURS ACADÉMIQUE ET PROFESSIONNEL BIEN RICHE L ON N A SEULEMENT BESOIN DE VOS IDÉES ET VOTRE CARACTÈRE POUR CONDUIRE LES HOMMES A LA PROSPÉRITÉ .VOILA L ’ESSENTIEL.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 11:52, par neya boukari En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Rien que de la politicaillerie. Ce monsieur avait dit le fond de son cœur pendant la campagne et devant l’indignation des populations et il veut se rétracter. Que ceux qui veulent le croire le fasse, mais moi je suis convaincu que Ablassé est un techniciste raciste invertébré qui veut semer le grain de la division dans mon beau pays, et là je dis non !!!!!!!! Toutes les ethnies et toutes les religions sont égales et ce n’est pas un politicard qui va venir remettre tout ça en cause. Qu’il assume ses paroles et les grains de division qu’il a tenté insidieusement de semer dans notre pays un et indivible.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 12:05, par kouadio En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    je ne vois nulle part qu’il a été ministre de Blaise Compaoré. ce dernier lui a ouvert d’autres portes mais il ne dit rien sur ces étapes de son parcours. Il ne dit nulle part qu’il a été militant et dans les instances du CDP. Il faut assumer son passé. Un point Barre !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 12:35, par sergy En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Personnellement toi, Ablassé tu m’as déçu pas seulement à l’occasion de cette déclaration aux relents xénophobes .
    Rappelles toi aussi que tu étais l’un de ceux qui défendaient l’amnistie pour les putschistes,pire tu as déposé un recours contre la candidature de Rock,dans le seul but de discréditer le conseil constitutionnel car tu savais pertinemment que le fait de soutenir la modification de l’article 37 ne s’appliquait aux propos de Rock quand il était PAN.
    Vanité,des vanités,tu te lances avec tes amis à une hypothétique quête de réconciliation nationale sans justice pour les martyrs. Ablassé,ce type de réconciliation tu le revendiques pour un gouvernement d’union nationale dont tu feras parti,car tu souffres de l’anonymat dans lequel tu es versé depuis ton échec lamentable aux élections.
    Au total,Mr le mossi du plateau central,tu ne fais la politique pour le bien du peuple comme tu le prétends,mais pour ton égo. Malheureusement pour toi,c’est que après Hermann Yaméogo,tu es le plus détestable des politiciens de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 13:00, par Beonere En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Tu es peut être sincère en demandant pardon mais tu n’as aucun charisme en politique. Mieux vaut prendre ta retraite. Tu es fini !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 13:07, par ELKABORE En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Le pardon est un petit mot complexe et ambigu mais riche en contenu. DEMANDER PARDON n’est pas une FAIBLESSE mais UNE GRANDEUR D ESPRIT ! De ce fait, je suis fière de vos excuses. Pardon accepté.
    Par ailleurs je suis émue de votre parcours professionel et je voudrais savoir combien de jeunes africains vous avez pu propulser car toute bonne politique nationale commence par des actes patriotiques.
    Pour en finir docteur, je vous prie de laisser la fameuse CODER tranquille pour ne pas vous faire embourber davantage. Pour éviter le mal, il faut détruire la cause ! L’erreur est humaine mais la persistance est diabolique ! A BON ENTENDEUR, SALUT !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 13:32, par Grand Ouaga En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    En quoi les propos du Mossi Musulman du Plateau Central ci-devant fils de paysans ont ete deformes par Jeune Afrique ? Si ces propos ont ete deformes, pourquoi n’ attaque- til pas Juene Afrique. Il continue de nous mentir, ce politicien brouillon- la.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 13:32, par Grand Ouaga En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Mossi Musulman Fils de Paysan du Plateau Central, il fallait faire relire cette lettre d’ excuse aussi. Elle est truffee de fautes, surtout de ponctuation. Et puis, vous avez souffert en votre fort interieur ou en votre for interieur ? Vous n’avez pas de frontieres vous dites ? Et quand vous parliez moore en conseil des ministeres, croyiez- vous que cela etait benin ? Vous n’ avez pas ete suffisamment paye. Vous l’ un des mossi les plus bigots qui soient. Vous au moins Dieu a fait lache- guidon sur vous et vous avez dit publiquement ce que des milliers de mossi du Grand Ouaga pensent tout bas. On est au courant de votre petit cercle paroissial des Mossi du Grand Ouaga et on vous a a l’ oeil.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 14:43, par skal En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Votre demande de pardon soit elle sincère, vient un peu tard à mon avis. A quand votre prochaine demande de pardon à propos de vos propos tenus à Abidjan comme quoi "Blaise pardonne au peuple burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 14:52, par 2 1 En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    1 : Pour demander pardon il faut attendre deux ans ?
    2 : Pourquoi demander pardon maintenant ? quel est l’enjeu ?
    3 : Quelle est la suite de cette sortie intéressée ?
    4 : Tu dis que tu demandes pardon et tu continues d’accuser Jeune Afrique. Donc tu ne reconnais toujours pas ta faute ?
    5 : Pourquoi tu ne demandes pas pardon à Jeune Afrique aussi pour les avoir traités de menteurs ?
    6 : Ton CV vient faire quoi dans cette demande de pardon puisque c’est l’homme qui s’exprime ici et pas la personnalité ?
    7 : Tu nous parles d’humilité et tu nous sors un écrit dans le style qui te caractérise bien : Suffisant, égocentrique et méprisant. Tu crois que nous on est tes groupies ?
    8 : Tu crois que c’est seulement à cause de ces propos qu’on t’en veux ? Tu penses que toi tu peux venir nous dire que Blaise nous pardonne ? c’est nous qui avons fauté ? Tu insultes notre intelligence là.
    Monsieur le Docteur, passez à autre chose, vous êtes un éphémère homme politique FINI. FINI de chez FINI.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 15:31, par L’honneteté En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Au finish ta demande de pardon ressemble à un CV mêlé à une lettre de motivation pour le poste de Président du Faso. Bien que ton "Moaga du plateau central et musulman" soit maladroit, mais nous n’attendons pas des "je demande pardon" mais plutôt des actions de la part de tous les hommes politiques pour changer cette mentalité qui même si les gens refusent de l’admettre guide le choix électoral d’une bonne partie de la population (notamment dans les campagnes).

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 15:57, par Une Moaga En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Dr Ablassé, je fais partie de ceux qui ont été blessés et outrés par vos propos que j’ai condamnés vigoureusement et réclamés des excuses à l’endroit de tout le peuple burkinabé épris de justice et de paix ; aujourd’hui c’est chose faite, cette sortie est salutaire et vous grandie, merci. Je ne m’y connais pas dans le jeu politique mais un adage ne dit-il pas qu’il faut tourner 7 fois sa langue avant de parler ? C’est mon souhait pour vous dans la suite de votre carrière politique. Burkinabés de tout bord, reconnaissons nos erreurs du passé, demandons humblement pardon à tous ceux que nous avons blessé et donnons-nous la main pour bâtir un pays de rêve où il fait bon vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 15:57, par Alexio En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Il nest jamais trop tard de bien faire. Ce mea culpa pourrait etre convaincant, si l interresse pose des actes concrets. L adherance au CODER, son objectif est flou, doit etre eclairer au peuple meurtrit par l ancien regime. Que des delegations de cette constellations qui voyagent en Cote D Ivoire pour visiter et se faire fotographier avec l ancien dictateur qui est rechercher par la justice de son pays un gifle au peuple burkinabe. Et par dessus ote toute crediblitet a leurs membres.

    Les Burkinabes malgre sa mixture ethnique apu separer le grain de l ivraie.

    Le seul pays en Afrique ou il ya les ethnies ont les liens et plaisanteries a parenthes.

    Les chretiens se marient avec les musulmans vise- versa demontrant a tout le monde entier que ses religions sont importees. Mais nous restons tous burkinabe malgre les debordements de nos politiciens sans scrupules. Nous Avons ete dans le meme bateau depuis belle lurette. On personne pourra le faire chavirer en jouant sur la fibre ethniske ou religieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 20:09, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    NON Ablassé, ne viens pas nous insulter ajouter encore ! Comme le dit Abou intervenant n°28, « … si vous êtes vraiment sincère, refaites une autre déclaration dans laquelle d’abord vous reconnaissez les propos sans chercher à faire croire qu’ils sont de Jeune Afrique  ». C’est le minimum qu’on puit vous demander.

    1 Personnellement je ne te pardonnerai pas pour l’heure car tu n’es pas sincère. Pas dut tout ! Et pire tu nous prends pour des idiots moutons qu’on peut tromper en versant des larmes de crocodile et des regrets qui ne descendent jusqu’au fond de ton cœur ; et tu penses qu’on va l’accepter comme ca et t’absoudre. Jamais !. Tu savais très bien le jeu auquel tu jouais et pourquoi tu l’as dit.

    2- On t’a vu avec ton CODER comment vous vous entêtez à vouloir ramener votre vision tribaliste du Burkina. Le Burkina ne se résume pas aux mossi du centre fussent-ils musulmans et sujets du moro naba, celui-là que vous e t votre CODER, aidés par ces gens de l’ombre que vous connaissez, vous tentez par tous les moyens de nous l’imposer comme roi du Burkina. Vous êtes plus que en retard sur l’évolution du Burkina : le peuple est mur et progressiste, il n’est pas rétrograde comme vous.

    3- De plus tu penses épater qui au Burkina ici en étalant tes fonctions internationales ? Il y a plein de gens dans ce Burkina qui ont de meilleures expériences internationales. D’ailleurs à quoi t’a servi cette expérience internationale quand tu viens te vautrer dans un tribalisme si abject pour quelqu’un qui prétend être féru d’expériences internationales ? Sache qu’au Burkina un certain Thomas Sankara est passé par là dans ce pays qu’on appelle Burkina Faso, Sankara que vous avez assassiné parce qu’il n’était pas un vrai mossi du plateau central et que Blaise, lui un vrai mossi du plateau central, ne doit pas se laisser commander par lui Sankara qui n’est pas un mossi du plateau central et pire il n’est qu’un silmi moaga, donc même pas un vrai mossi.

    4- Sache que le peuple, dont les mossi et musulmans et du plateau central en font partie, ce peuple là n’est plus comme avant. Apprends cela une fois pour toutes. Cette demande de pardon contient en lui-même un affront supplémentaire à l’intelligence du peuple burkinabe. En quoi ton CV nous intéresse par rapport a tes propos tribalistes et tu te défaufiles sur Jeune Afrique qui aurait refusé de corriger ce que tu as dit. Demande a Jeune Afrique de publier l’original de l’interview si tu en es si sur. En réalité tu maintiens et confirmes tes propos et ta vision tribaliste. Et tu crois que l’on ne le voit pas. Tu nous insultes encore !

    5 On voit tres bien tout le plan qui t’amène a brusquement ressentir des remords pour demander pardon. Avec la disparition de Salif Diallo tu crois que ta chance est revenue comme te le sussurent tes fameux soutiens occultes
    Je reproche une chose a la commission électorale : elle aurait du te sanctionner en t’excluant de la candidature. Mais elle a bien fait de te laisser te présenter, car là au moins tu ne crieras pas a la victimisation : tu as vu que le peuple burkinabe est plus mur que toi et que tu n’as aucun avenir politique dans ce pays.

    SOME (le vrai, pas celui qui usurpe mon pseudo comme l’intervenant n°29/30)

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre 2017 à 10:08, par a tocsda siida En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      si tu es le vrai Somé tu m’a déçu par cette déclaration, qui caractérise ton ethnicisme et ta mauvaise fois. Car ces propos ne sont des critique à l’endroit du Dr Ouédraogo, mais le même comportement et pire que lui. Sache que parmi ceux qui sont contre la suprématie d’une ethnie au Burkina ici figure en grande partie des mossi

      Répondre à ce message

      • Le 20 septembre 2017 à 14:16, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

        a tocsda siida, j’avoue ne pas comprendre ce que tu me reproches dans mon intervention. Je ne dis pas que tu dois etre d’accord avec moi, mais tu me reproches quoi au fait ? Que veux tu dire par "... ces propos ne sont des critique à l’endroit du Dr Ouédraogo, mais le même comportement et pire que lui." ? J’avoue n’avoir pas compris. Si tu peux etre plus explicite quand tu dis "... cette déclaration, qui caractérise ton ethnicisme et ta mauvaise fois", je pourrai expliquer les points de mon intervention qu’il me semble que tu as lue en diagonale.
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 21 septembre 2017 à 13:42, par Minute En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      SOME, j’ai commencé à t’apprécier selon la justesse de tes posts, mais j’avoue qu’ici que je suis sidéré, voire outré par tes propos quand tu dis "Le Burkina ne se résume pas aux mossi du centre fussent-ils musulmans et sujets du moro naba, celui-là que vous et votre CODER, aidés par ces gens de l’ombre que vous connaissez, vous tentez par tous les moyens de nous l’imposer comme roi du Burkina". Là, tu déborde. En quoi depuis la lutte de notre peuple, des gens ont voulu imposer le Mogho naba comme roi du Burkina ? Il faut arrêter ça très tôt car tu risque de t’embourber dans une situation à issue non évidente. Non, le Moro a toujours été un rassembleur qui reçois tout le monde sans distinction. Il faut rester dans le jardin d’Ablassé Ouédraogo et ce sera tant mieux pour tous. Sincèrement !

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 20:51, par Oueder Sy En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    En 2015, à l’occasion de la parution de ce post de Jeune Afrique, j’avais personnellement attiré l’attention d’Ablassé Ouedraogo sur les pratiques anti-déontologique de Jeune Afrique : journal foncièrement corrompu et aux pratiques dignes d’une péripapéticienne.

    Jamais, un journal digne de ce nom ne se serait permis de publier un tel article sans consulter et avoir la signature pour accord de la personne interrogée ; même les procès-verbaux des aveux obtenus sous le joug de la torture sont "signés" par les suppliciés. Ce n’était ni du direct et encore moins une autobiographie d’Ablassé Ouedraogo.

    Si aujourd’hui on fait le procès d’Ablassé Ouedraogo, l’on ne saurait oublier le rôle trouble que Jeune Afrique a joué à l’avènement du Régime du Président Thomas Sankara, héros tutélaire aujourd’hui, que Jeune Afrique a sciemment sali et vampirisé...pour oser aujourd’hui se targuer que le peuple burkinabé va oublier ses articles discriminatoires de l’époque, surtout au moment de la très regrettable "guerre de Noel".

    Le fameux article de 2015 de Jeune Afrique a servi des intérêts et nous le savons tous, à la botte des dirigeants actuels de notre pays ; Ablassé est tombé dans un traquenard à lui tendu par ceux qui ont leurs entrées dans ce journal, valet des basses besognes de tant de dirigeants africains.

    Qui imagine Jeune Afrique publier un post prétendument tiré du Président Macron sans son consentement ?

    "L’échec ce n’est pas de tomber, mais de rester là où on est tombé" : Ablassé saura se relever.

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre 2017 à 14:37, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      Oui d’accord avec toi : on sait ce qu’est réellement Jeune Afrique, on sait tout le mal que jeune afrique a fait a la revolution, meme si il y a eu un Sennen ; mais il n’était qu’un individu ayant pris position, pas le journal Jeune afrique. Et cela n’absoudra pas Ablassé. Comme l’ont dit bien d’autres : pourquoi n’attaquent-il pas Jeune Afrique en justice pour diffamation ? Jeune Afrique sait qu’ecrire des choses sur Macron, il recevra le juste retour de la replique. Alors qu’en Afrique, Jeune afrique de lui proposer un article élogieux et chaque africain, fut-il president, fermera sa gueule meme apres les pires ecrits sur lui. Respectons nous pour qu’on nous respecte. C’est aussi simple que cela !

      Pourquoi a-t-il attendu deux ans ? Et meme avoir le courage de reconnaitre et assumer ses dires. Ca devrait commencer par là ! Il revient en hypocrite, croyant tromper qui ici ? N’est-ce pas quand il a vu que ses manœuvres avec son CODER ne marchent pas ? Quand il a vu qu’il peut esperer parce qu’un Salif Diallo a été sorti de la course pour qu’ils ramenent leur Blaise ? Ou est la sincerité dans ces excuses et demandes de pardon ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 22:56, par Henriette kouassi photo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Bonjour Dr.,bonjour tout le monde.
    Voltaire disait :" La politique est le moyen pour les hommes sans principes de diriger des hommes sans memoirs. "
    Que Dieu assiste le Burkina, qu’il sauve L’AFRIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2017 à 23:17, par en verité je vous le dis En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Je ne comprends pas pourquoi Ablassé demande pardon n’est il pas moaga du centre musulman fils de paysan.Il faut que les gens arrêtent leur hypocrisie.Depuis quant lors des élections on élit quelqu’un dans une région parce qu’il est burkinabè.Si vous voulez la vraie démocratie présenter des candidats mossi dans la région de l’est comme maire ainsi de suite. Regardez simplement les élections de proximité qu’est ce qu’on n’ a pas entendu ou vu telle personne n’est pas du centre ou d’ici donc ne peut pas etre maire Si Ablassé n’a pas eu la chance de passer parce qu’il y avait de candidats de taille mossi.Tout le monde sait que parce que UPC n’avait pas un candidat moaga sinon a l’heure la il gouvernait le pays.Quitter dans ça notre chance au burkina c’est qu’on a pas des ethnies majoritaires seul les mossi dominent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2017 à 03:01, par Lavie En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    J’intervient pour dire mon totale approbation de la démarche de demande de pardon comme j’ai exprimé mon indignation à l’époque. Dieu vous a éclairé en vous permettant de tirer leçon de votre erreur. Qu’il vous bénisse afin que vos bienfaits soient reconnus partout au Burkina. J’invite tous ceux, comme moi, qui dans le temps, ont procédé à la propagation de la faute à faire de même avec cet acte de repentance.
    Vive le Burkina Unitaire et Indivisible !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2017 à 07:28, par Taisez-vous une bonne fois pour toute ! En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Si certaines personnes pouvaient comprendre une bonne fois pour toute que tout le monde ne doit pas faire de la politique, ça nous éviterait de perdre notre temps. La politique est " l’art de gouverner la cité". N’est pas artiste qui veut, mais qui peut. C’est quels soit-disant hommes politiques qui doivent chaque fois se tromper pour ensuite revenir nous pomper l’air avec des excuses à la noix ? Vous ne pouvez même pas prendre de bonne décision pour vous, et vous voulez qu’on vous donne le pouvoir de gouverner qui ? Toi et ton copain Gilbert devrait laisser le monde respirer en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2017 à 07:51, par LoiseauDeMinerve En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Monsieur Souleymane OUEDRAOGO, pardon Ablassé OUEDRAOGO le sherpa de Blaise Koissi ; on peut vous pardonner pour le "moaga et le musulman" à 62 % au Burkina. Cependant ce qui vous nuira toujours c’est votre asservissement à Blaise Koissi, votre patron, votre maître, votre mossi naaaba. Je vous trouve sincère et effectivement ouvert, anti CDP, anti Salif DIALLO qui ne voulait pas que qq1 d’autre que lui chuchote à l’oreille de Koissi blaise. Bref ! pour vous avoir côtoyer votre mea-culpa est acceptable mais détacher vous véritablement du clan compaoré si non personne ne vous rejoindra au FasoAutrement

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2017 à 13:27, par arnoldouedraogo En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Dr Ablassé OUEDRAOGO Dieu vous bénisse

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2017 à 17:04, par Ka En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    • ‘’’’Au jeune internaute du Pseudo 21’’’’’maintenant tous les internautes de bonne foi savent que tu es le nouveau venu sur le forum et utilise les pseudos des autres pour foutre la merde aux débats enrichissants pour un peuple en quête de la vérité, pour faire avancer le pays que nous aimons. Si tu étais un ancien du Web, tu sauras qu’au départ des sites des réseaux sociaux dans notre pays, à commencer par Le pays, B24, l’observateur, et d’autres qui ont coupé le pont, nous autres internautes de bonne foi, comme Kôrô Yamyélé, Kayouré et Ka pour les intimes, l’historien le camarade SOME le vrai, Achille de Tapsoba, M. Guirma qu’on ne présente plus, eliane farouche battante du CDP nouveau, Anta, et tant d’autres, nous intervenons avec nos propres noms avant que vous les fouteurs de merdes comme toi viennent empoisonné le Web. Un conseil, en SOME comme tous les SOME dont je suis fière de leurs intellectuels très francs, à commencer par mon camarade le feu Valère nationale, et sur le Web l’historien l’internaute le vrai SOME qu’on peut le trouver ou vous voulez, tu peux être comme eux, mais vient sur le Web avec des critiques fondées sur des argumentations solides comme fait le vrai SOME l’historien depuis des années, et non des dénigrements, les injures, et des railleries dont tu viens nous prouvé avec mon ami Kôrô Yamyélé que tu es cet intrus de faux SOME. Qui que tu sois, je te dis ici que le web n’est qu’un immense défouloir : ‘’’’beaucoup comme nous autre, nous venons en bonne foi avec nos critiques fondées sur la vérité : d’autres avec les fausses nouvelles et les insultes comme toi.’’’’ Arrête ton cinéma, et si tu veux se faire lire, vient sur le Web avec un autre pseudo, car celui qui a signé SOME depuis des années avec des critiques qui vont pour le peuple en quête de vérité, reste le vrai SOME l’historien pour tous les internautes de bonne foi.

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre 2017 à 21:00, par SOME En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

      Mon ami ka, je ne voulais intervenir pour ne pas donner l’impression que nous un groupuscule de copains qui viennent se pavaner et se soutenir dans le lefasonet ; alors qu’ils ne veulent meme pas voir que nos interventions des uns et des autres viennent toujours a propos et comme tu l’as toujours soutenu, informer, former nos jeunes et sœurs, fils et filles afin qu’ils prennent conscience et prennent l’avenir du pays en main. Certains de mauvaise foi, il faut le conceder, ne verront point cela, mais pour mieux venir denigrer, incapables qu’ils sont de pouvoir tenir la moindre argumentation, avec des arguments. Personnellement je ne me sens pas diminué par ces attaques idiotes tellement cela provient de l’ignorance et surtout de la mauvaise foi, preuve que quelque part, notre action sur ce site gene beaucoup certains hiboux aux yeux gluands car nous les empechons de mener leurs basses besognes.

      Tous ces gens que tu cites (Le pays, B24, l’observateur, Kôrô Yamyélé, Kayouré et Ka pour les intimes, Achille de Tapsoba, M. Guirma, eliane farouche battante du CDP nouveau, Anta, et tant d’autres) et qui interviennent depuis des annees sur internet ne sont pas toujours d’accord entre eux, mais se respectent et respectent la position des uns et des autres sur tel ou tel sujet. Nous « …nous venons en bonne foi avec nos critiques fondées sur la vérité » comme tu l’ecris si bien.

      Cela dit je te remercie pour tes interventions et celles des autres. Que le koro se rassure je lui couperai pas les couilles… ce mec, il n’en a pas ! Passons a autre chose de mieux. Sans rancune.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2017 à 10:01, par votre papa En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    il faut voter un loi pour la retraitre politique
    la politique n est pas un metier

    votre papa

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2017 à 21:25, par lepoignard En réponse à : A propos de « Moaga du plateau central et musulman » : Entre remords et regrets, Dr Ablassé OUEDRAOGO s’excuse et se présente

    Je pense les propos de ce fameux docteur ne mérite jamais de pardon,si c’était un vulgaire type qui les aurait tenus à la rigueur,mais un intellectuel de sa carrure ne doit en aucun sortir de tels balivernes.Il se réclame en économie,je ne doute pas de son diplôme peut-être de la mention qu’il obtenu, mais toujours est-il que ces propos portent grandement préjudice à sa stature d’intellectuelle.Il y’a des paroles qui reflètent ce qu’on est dans le fond .Il n’est certainement pas le seul à raisonner de la sorte au Burkina-Faso ce drôle de docteur qui nous expose son parcours académique politique pour s’excuse de ses paroles ethnocentriques,mais il est certainement l’un des premiers politiciens à proférer de telle propos maladroits et déraisonné.Il prépare certainement son relèvement police mais le peuple burkinabé n’est pas insensé ce qui est est dit.On ne rattrape jamais de telles paroles on les paix les assume et on les paie toujours tôt ou tard.Tu a déconné tu vas payer c’est la logique de la vie .Il lui faudra refaire une thèse en humanité pour nous convaincre de ta repentent.Ce qu’il n’arrivera pas à faire .Il est docteur en science économique,un vieux doctorat qui n’a plus sa raison d’être en économie qu’il se casse et laisse le peuple burkinabé qui a d’autres raisons plus noble de se battre que de se disputer pour des raisons de différences ethniques ou religieuses

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés