Année académique 2017-2018 au Burkina Faso : Une rentrée scolaire anticipée

LEFASO.NET | Par Dalou Mathieu Da • mardi 19 septembre 2017 à 00h11min

C’est parti depuis ce lundi 18 septembre 2017 dans la région du sud-ouest pour la rentrée scolaire 2017-2018.C’est sur proposition et décision des autorités régionales que cette rentrée locale connait un démarrage effectif. Cette rentrée anticipée s’inscrit dans le cadre des festivités du 11 décembre 2017 à Gaoua capitale du sud-ouest.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Année académique 2017-2018 au Burkina Faso : Une rentrée scolaire anticipée

Après la rentrée administrative le 08 Septembre dernier, les élèves et enseignants ont repris le chemin de l’école ce lundi 18 septembre 2017 dans la région du sud-ouest. A l’école primaire centre « A » de Gaoua, la rentrée est effective.la majeur partie des élèves et corps enseignant ont répondu présent selon son directeur Bernard Palé. « Quelques absences sont à signaler au niveau des élèves puisque certains ont quitté le pays et la décision de la rentrée est venue après ».

Cap est mis au lycée provincial Bafuji de Gaoua,là la présence des élèves ne fait pas de doute .cependant il faut faire tourner dans l’enceinte de l’établissement pour apercevoir certains enseignants. Le proviseur du plus lycée de la région du sud-ouest assure que l’établissement n’est pas techniquement pour entamer les cours .Selon Dembélé Masséké, on note l’absence de certains élèves et des professeurs. De l’avis de M. Dembélé la raison serait certainement due à la communication tardive de la rentrée. Cependant il assure qu’il n’est pas exclu que l’on renvoie les élèves pour revenir le 02 octobre prochain.

Tagsséba Nitièma visite quelques établissements

La garderie populaire, l’école primaire publique centre « A » de Gaoua et le complexe scolaire notre Dame de l’annonciation de Gaoua sont les établissements visités par le premier responsable de la région. A tous ces endroits Tasségba Nitièma est revenu sur les raisons de la rentrée anticipée au sud-ouest. « On vise d’abord à éviter de perturber et à porter atteinte aux résultats scolaires des enfants » a laissé entendre le gouverneur.Il a poursuivi en affirmant « Nous aurons deux semaines de flottement à partir du 1er décembre prochain. Nous auons devoir libérer les élèves pour participer aux festivités et libérer les classes pour les festivaliers qui seront là pour le 11 décembre 2017.Cette rentrée est nécessaire pour préserver une continuité pédagogique ».

Ce fut l’occasion pour M .Nitièma de prodiguer des conseils aux élèves .Il s’agit principalement de l’acharnement au travail, la discipline. Le gouverneur a par ailleurs invité les élèves à se départir des fléaux qui minent le système éducatif à savoir la drogue et les grossesses précoces.

Dalou Mathieu DA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés