Education : Fin de la journée continue à l’école

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mardi 19 septembre 2017 à 00h29min

Finie la journée continue dans les établissements scolaires du Burkina. Ainsi en a décidé le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et celui de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, dans un arrêté conjoint signé ce lundi 18 septembre 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education : Fin de la journée continue à l’école

Un arrêté conjoint du ministère de l’éducation nationale et celui de la fonction publique pris, ce lundi 18 septembre 2017, fixe les nouveaux horaires de travail dans les établissements scolaires. Ainsi, dans les structures d’éducation préscolaire, les cours vont désormais du lundi au vendredi, de 8h00 à 11h30

Dans les écoles primaires et les centre d’éducation de base non formelle, les cours vont de 7h30 à 12h00 et de 15h00 à 17h00, du lundi au vendredi. Sauf le mercredi, où les élèves auront désormais cours de 7h30 à 12h00. Il n’y a donc pas classe, le mercredi soir.

Pour ce qui est du post primaire et du secondaire, les cours vont de 7h00 à 12h00 et de 15h00 à 17h00, du lundi au vendredi. Sauf le mercredi, où les classes s’ouvrent à 7h00 pour se fermer à 12h00. Il n’y a plus cours, samedi et dimanche. C’est valable aussi pour le préscolaire et le primaire.

Toutefois, dans un article de l’arrêté, les deux ministères précisent que « Dans les localités affectées par des intempéries climatiques ou lorsque les circonstances l’exigent, les horaires des structures éducatives peuvent être fixés par arrêté du Gouverneur territorialement compétent sur proposition du Directeur régional en charge de l’Education nationale concerné ».

L’on se rappelle que c’est le 15 septembre 2015 que le gouvernement burkinabè avait institué la journée continue dans l’administration burkinabè. Le décret pris à l’époque visait « l’amélioration de l’organisation du travail et du rendement, la réduction de la facture énergétique et des dépenses courantes ainsi que la promotion de l’investissement et de l’emploi dans le secteur tertiaire ».

Mais dans le domaine de l’éducation, cette décision avait été critiquée par les syndicats de l’éducation qui trouvaient qu’elle avait été prise à « la hâte et de façon unilatérale ». Après quelques mois de mise en œuvre, les principaux syndicats tels que la F-SYNTER, le SYNATEB, et SNEA-B et le SATEB avaient dénoncé les effets de cette journée continue sur les performances des élèves : somnolence, absences et retards, manque de temps pour réviser, etc.

Le présent arrêté, qui sera sans doute le bienvenu aussi bien chez les enseignants que chez les apprenants, entre en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2017-2018 et abroge ainsi l’arrêté conjoint n°2015-0004/MENA/MFPTSS du 11 janvier 2016 portant organisation des horaires de travail des structures éducatives de l’Education de Base.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 septembre à 20:41, par Clairevoyant
    En réponse à : Education : Plus de journée continue à l’école

    Merci ! Félicitations aux initiateurs ! on commence à comprendre et ça commence à venir.
    On a l’enseignement ; Vive l’Education pour les enfants maintenant ! bon, ça peut venir après le FCFA.

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre à 21:06, par SIATRA
      En réponse à : Education : Plus de journée continue à l’école

      ENCORE DES TERGIVERSATIONS ET DES CONTRADICTIONS DANS LA PRISE DE GRANDES DECISIONS AU M.E.N.A OU L ON TATONNE TOUJOURS.

      Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 17:09, par Miniroun
      En réponse à : Education : Plus de journée continue à l’école

      Humm, cet article est riche de réactions !
      Journée continue ou non, il y a toujours des élèves et écoliers qui font journée continue en restant à l’école du fait de l’éloignement de leur habitat. Quelqu’un a évoqué "enfants des pauvres" ! Les enfants des pauvres doivent pouvoir se sentir mieux dans la journée continue car en général ils supportent le travail continu avec peu de nourriture et peu de repos. Ce qui n’est pas le cas des enfants de familles nanties qui savent s’approprier des moments de repas copieux et sieste.
      Un an n’est pas suffisant pour évaluer un système éducatif. Le gouvernement aurait du patienter encore deux ans afin de voir si les acteurs se sont adaptés ou non au nouveau système avant de décider de son maintien ou du retour à l’ancien système. C’est dire que si l’introduction du nouveau système a été faite à la hâte, son abandon est aussi à la hâte car ne reposant pas sur des études non plus.
      La problématique de la journée continue dans les écoles est que le Gouvernement n’a pas décidé des mesures d’accompagnement telles que la cantine obligatoire, riche et contrôlée, les divertissements et l’auto-apprentissage qui doivent aider l’élève à tenir à l’école.
      La journée continue est d’ailleurs bénéfique aux enseignants à la seule différence qu’ils ne peuvent plus se rendre ça et là durant l’après-midi. Et au Faso, quand il fait chaud, il vaut mieux être à certains endroits qu’au boulot !
      A mon avis les syndicats devaient négocier une étude qui allait durée 3 ans, y compris la première d’application, à l’issue de laquelle une analyse pertinente orienterait la décision de poursuivre ou non la journée continue, tout en indiquant les conditions requises pour la poursuite de cette journée continue.
      C’est dommage que les ministères aient prise cette décision sans au préalable l’annoncer. Et c’est dire que tous nos commentaires ne serviront à rien !
      Pour ceux qui se félicitent de cette décision, sachez que c’est parce que nous avons toujours la possibilité de trouver une école à proximité de la maison et que nous ne rémunérons pas les personnes que nous utilisons pour récupérer les enfants de l’école que vous applaudissez. C’est encore parce que votre absence du bureau ne vous coûte pas encore de réduction de salaire que vous ne voyez pas la nécessité de la journée continue pour tous.
      Le Solenzoide a donné des exemples de pays où la journée continue est opérationnelle ! Et, si nous savons utiliser notre temps pour sortir de la pauvreté nous verrons que la journée continue pour tous est un levier.
      N’est-ce pas que l’enseignant qui fini les cours à 16h est plus apte à offrir des services d’encadrement d’enfants dès 18h mieux que celui qui finit à peine à 17h ?
      N’est-ce pas que l’enfant qui finit l’école à 16h peut déjà réviser ces cours dès 18h et arrêter au plus tard à 21h pour bien se reposer ?
      Les personnes qui parlent de sieste n’ont qu’à bien suivre leurs enfants. Les enfants foot, nintendo, internet et dessins animés n’ont que foutre du sommeil. C’est étudier qui est leur somnifère sinon ils peuvent veiller toute une journée entière. Il vaut mieux que les enfants soient façonnés dès le bas âge ! les asiatiques l’ont compris depuis des siècles et vous pouvez constater les prouesses de leurs hommes !
      Alors s’il vous plait, applaudissez en silence cette décision est plutôt un grand recul tant pour le développement bio-mental de l’enfant que pour le développement économie des familles et de la nation (des gens abandonneront leur poste sous prétexte d’aller récupérer un enfant à l’école, et c’est "journée finie en même temps") !

      On y reviendra dans quelques années !

      Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 21:07, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    ok. on commence à avoir les pieds sur terre pour comprendre qu’on ne doit pas sacrifier les enfants pour arranger les parents qui, eux, la journée continue permet d’économiser (peut-être) financièrement seulement. Vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 21:26, par Boudes
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Bonne décision. Ne tentez plus jamais ça dans leducation. Boucoup d’enfants sont obligés de parcourir de longues distances pour le repas de midi mais ils n’avaient plus de temps et ils fait très chaud à 14h. Vive l’école burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 21:49, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    C’est une mauvaise décision de revenir sur la journée continue dans les écoles. Le Gouvernement s’est laissé berner. Vous savez bien que les enseignants pareusseux sont ceux qui se plaignaient. Vous savez aussi que nos syndicalistes ne savent pas ce qui se passe ailleurs en matière de leviers de la qualité de l’enseignement. La journée continue est celle qui domine dans les pays dont l’école est parmi les meilleures au monde. Les nouvelles anciennes horaires sont faites pour former des bureaucrates qui font la sieste. Quand vous parlez de somnolence, est ce pour les élèves ou pour les enseignants ? Ils faut que nous évoluons ! Les écoliers et élèves d’aujourd’hui sont les travailleurs et fonctionnaires de demain. C’est important que des l’école primaire l’élève sente la journée continue. Le repos de 12:00 à 15:00 sert à quoi ? C’est une perte de temps et vous savez que le temps c’est de l’argent. Même au Ghana voisin la journée continue est implémentée à l’école. Pauvre Burkina, notre réveil sera douloureux.
    Je demande que notre Assemblée Nationale rappelle à l’ordre les Ministres pour qu’ils viennent s’expliquer. La décision ne doit pas être influencée que par les enseignants et leurs syndicats ; et nous les parents d’élèves qui sommes les plus nombreux ! Les raisons avancées pour revenir sur la journée continue ne sont pas pertinentes et sont mêmes erronées.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 06:59, par Prof
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Félicitation à nos deux Ministres et vive l’éducation burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 07:41, par Oban du bois
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Très bonne décision ! Cette journée continue ne peut s’appliquer à l’école primaire !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 08:56, par Omso
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    COMMENT UNE PERSONNE INTELLIGENTE PEUT AINSI PRENDRE UNE TELLE DECISION ? JUSQU’A ALLER MEME INSTAURER LA JRNEE CONTINUE AU PRIMAIRE. QUAND MEME AYEZ PITIE DES ENFANTS DES PAUVRES AUSSI.
    J’AVAIS DIS EN SON TEMPS K CELUI KI A INITIE LA JRNEE CONTINUE AU PRIMAIRE, N’A PAS LA QUALITE DE GERER QUOI K CE SOIT DANS CE PAYS. IL Y A EU TROP D’ANTICIPATION CAR CE DERNIER NE VOULAIS QU’ENTENDRE K CELA : C’EST AU TEMPS DE MONSIEUR X K LA JRNEE CONTINUE AU PRIMAIRE A EU LIEU OU ENCORE C’EST GRACE A MOI K LA JOURNEE CONTINUE A EU LIEU AU PRIMAIRE. RIEN K DES CONORIES.DES PRISES DE DECISIONS BIDONS, INSENSÉES.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 09:12, par Le General
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Une très bonne décision messieurs les Ministres de l’éducation et de la fonction publique,cette journée continue,à quoi ça servi ? Rien.Pour fatiguer les enfants et les parents d’élèves seulement.Même au niveau des services publics et para-publics,on doit revoir la question de la journée continue parce que les services n’ont pas les mêmes réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 09:28, par phinx
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    félicitation pour cette belle décision de supprimer la J.C au niveau de l’enseignement

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 09:30, par BADRA
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Félicitation à vous ! Une décision bien réfléchie et convenable.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 09:56, par Alexio
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Cette ecole sur la photo doit introduire une surface verte ecologique en plantant des arbres sur parcelles elaborees. Pour booster le bien- etre des eleves et elever leur conscience sur le changement climatique et l avancee du desert que nous pays saheliens doivent promoter a l ecole.

    La journee continue pouvait etre maintenue, en proposant des programmes pratiques d educations comme l apprentissage de la musique, de la cuisine, de la mecanique, de la menuiserie, et autres metiers. Mais pour un pauvre comme le notre les priorites sont partout.

    Les europeens ont maintenus la journee du au developpement de la societe. Ou les creches(l ecole infantine) sont pour tous les enfants sans distinction sosiale liee au porte feuille monetaire de la famille. L Etat s est investit pour ne qualite a long- terme.

    Quand je vois des mineurs orpailleurs dans les mines, avec un avenir a impasse inconnu. Nos dirigeants africains ferment les yeux sur ce probleme de generation de ces enfants exposes. L education doit repondre au besoin de notre societe et non pour produire des chomages ,apres tant d annees dans les universites sans production. Seulement des intellectuels de bouquins lus.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 10:13, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Je me rends compte que mon 1er post a peut être été censuré. Mais je reviens à la charge ! C’est une erreur de revenir sur la journée continue. Les raisons avancées ne sont pas pertinentes. Tous les pays développées et émergents adoptent la journée continue. C’était une avancée significative d’aller à la journée continue. Il n’ya que les pareusseux qui se plaignent. Il y a des écoles privées qui adoptent la journée continue au Burkina depuis belle lurette et ça marche bien. Tout est une question d’habitude. La France que nous aimons copier est sous régime "journée continue", le Ghana voisin est dans ça aussi. Si le colon avait institutionnalisé la journée continue avant les indépendances est-ce que nous aurions eu le courage de décrété les 3 heures creuses entre 12:00 et 15:00 ? S’il vous plaît annuler ces nouveaux décrets et repartons vers la journée continue. Les enfants doivent comprendre que l’école classique Burkinabe a changée. C’était un renouveau pour l’école Burkinabe. Moi j’avais suggéré que l’introduction de la journée continue vienne avec des modifications significatives et profondes des contenus de l’enseignement pour marquer une nouvelle ère.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 12:37, par le chronopsychologue.
      En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

      Ces autorités ont tout simplement pris conscience de leur erreur. Dans ce domaine il est difficile d’inventer la roue. D’éminents chronopédagogues sont partis des trouvailles de célèbres chronopsychologues eux-mêmes inspirés par les travaux de grands chronobiologistes pour dire que la variation diurne de la vigilance ou de l’attention chez l’enfant est telle que la journée continue ne peut se faire avec les jeunes surtout dans les climats chauds. La chaleur déclenche à elle seule les hormones du sommeil et les autres corollaires à effet post-prandial. Même les profanes savent que les enfants ne fonctionnent pas comme les adultes et ne peuvent tenir dans ces classes chaudes à journée continue. Revisite les emplois de temps à l’école primaire pour se rassurer du temps de concentration d’un enfant sur une activité intellectuelle. C’est de l’éducation on veut faire, pas de l’enseignement. Le reste n’est que de la violence faite aux enfants.

      Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 13:20, par Kôrô Yamyélé
        En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

        - Ouaiiis, merci à toi chronochiote pour tout ton brouhaha de spéculation et ton rêve post-prandial. En attendant, et le dolo ? Ne peut-il pas aussi déclencher les hormones du sommeil et les autres corollaires à effet post-prandial ?

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 17:08, par Miniroun
        En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

        Humm, cet article est riche de réactions !
        Journée continue ou non, il y a toujours des élèves et écoliers qui font journée continue en restant à l’école du fait de l’éloignement de leur habitat. Quelqu’un a évoqué "enfants des pauvres" ! Les enfants des pauvres doivent pouvoir se sentir mieux dans la journée continue car en général ils supportent le travail continu avec peu de nourriture et peu de repos. Ce qui n’est pas le cas des enfants de familles nanties qui savent s’approprier des moments de repas copieux et sieste.
        Un an n’est pas suffisant pour évaluer un système éducatif. Le gouvernement aurait du patienter encore deux ans afin de voir si les acteurs se sont adaptés ou non au nouveau système avant de décider de son maintien ou du retour à l’ancien système. C’est dire que si l’introduction du nouveau système a été faite à la hâte, son abandon est aussi à la hâte car ne reposant pas sur des études non plus.
        La problématique de la journée continue dans les écoles est que le Gouvernement n’a pas décidé des mesures d’accompagnement telles que la cantine obligatoire, riche et contrôlée, les divertissements et l’auto-apprentissage qui doivent aider l’élève à tenir à l’école.
        La journée continue est d’ailleurs bénéfique aux enseignants à la seule différence qu’ils ne peuvent plus se rendre ça et là durant l’après-midi. Et au Faso, quand il fait chaud, il vaut mieux être à certains endroits qu’au boulot !
        A mon avis les syndicats devaient négocier une étude qui allait durée 3 ans, y compris la première d’application, à l’issue de laquelle une analyse pertinente orienterait la décision de poursuivre ou non la journée continue, tout en indiquant les conditions requises pour la poursuite de cette journée continue.
        C’est dommage que les ministères aient prise cette décision sans au préalable l’annoncer. Et c’est dire que tous nos commentaires ne serviront à rien !
        Pour ceux qui se félicitent de cette décision, sachez que c’est parce que nous avons toujours la possibilité de trouver une école à proximité de la maison et que nous ne rémunérons pas les personnes que nous utilisons pour récupérer les enfants de l’école que vous applaudissez. C’est encore parce que votre absence du bureau ne vous coûte pas encore de réduction de salaire que vous ne voyez pas la nécessité de la journée continue pour tous.
        Le Solenzoide a donné des exemples de pays où la journée continue est opérationnelle ! Et, si nous savons utiliser notre temps pour sortir de la pauvreté nous verrons que la journée continue pour tous est un levier.
        N’est-ce pas que l’enseignant qui fini les cours à 16h est plus apte à offrir des services d’encadrement d’enfants dès 18h mieux que celui qui finit à peine à 17h ?
        N’est-ce pas que l’enfant qui finit l’école à 16h peut déjà réviser ces cours dès 18h et arrêter au plus tard à 21h pour bien se reposer ?
        Les personnes qui parlent de sieste n’ont qu’à bien suivre leurs enfants. Les enfants foot, nintendo, internet et dessins animés n’ont que foutre du sommeil. C’est étudier qui est leur somnifère sinon ils peuvent veiller toute une journée entière. Il vaut mieux que les enfants soient façonnés dès le bas âge ! les asiatiques l’ont compris depuis des siècles et vous pouvez constater les prouesses de leurs hommes !
        Alors s’il vous plait, applaudissez en silence cette décision est plutôt un grand recul tant pour le développement bio-mental de l’enfant que pour le développement économie des familles et de la nation (des gens abandonneront leur poste sous prétexte d’aller récupérer un enfant à l’école, et c’est "journée finie en même temps") !

        On y reviendra dans quelques années !

        Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 17:54, par Un fils de Solenzo
        En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

        Mon frère d’où tirez vous ces info. erronées. Donnez moi la température à laquelle on considère un climat comme étant chaud ? Aussi il n’y a que 2 ou 3 heures (12:00 - 15:00) qui font l’objet de de notre politique. Ne vous laissez pas berner par ces chercheurs !

        Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 10:29, par Filsdupaysan
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Encore la preuve que nos autorités ne savent rien du tout de ce qui se passe dans le pays.
    Les journées continues étaient très bien pour les enfants, seuls les enseignants paresseux se réjouissent de la nouvelle décision.
    Tenez vous bien, pour un parent qui va aller chercher son fils à midi pour parcourir 10 km le laisser à la maison, pensez vous que ce parent va revenir pour travailler et descendre à 15h30 ?
    Il faut adapter les mesures aux réalités de chaque localité. Il faut évoluer et non revenir sur les vieilles méthodes.
    Pourquoi cette précipitation sans bien étudier la question ? En Europe, c’est ce qui se passe depuis longtemps et personne ne parle de sieste et autre.
    Grandissons un jour.
    Si seulement on avait des vrais responsables

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 10:47, par bach
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Trop d’amalgame dans notre éducation primaire ; pourquoi ne pas réfléchir sur les conditions d’accompagnements au lieu de vouloir tout changer à chaque temps. j’espère que dès qu’il y aura un autre gouvernement d’autre ne viendrons pas encore tout changer. aussi nous osons espéré que tous les aspects ont été pris en compte avant de prendre de telle décision. il ne faut pas tomber dans les mêmes erreurs que vos prédécesseurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 11:31, par tom cat
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    quand un gouvernement met la charrue avant les bœufs, ça se termine comme ça. une idée peut être bonne au départ si elle est mise en oeuvre avec des mesures d’accompagnement ; faute de quoi, elle devient source de problèmes. mais comme notre gouvernement n’a pas de suite dans les idées, il préfère rejeter sa politique qu’il a du mal à mettre en oeuvre, au lieu de tout faire pour qu’elle réussisse.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 11:39, par BIENZI
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Heureusement qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, même si les conséquences négatives de la journée continue sont visibles sur les enfants physiquement et les résultats scolaires.L’on a confondu l’administration publique et l’administration scolaire dont les fonctionnements sont totalement différents Bien vu aussi le réaménagement des jours de classe et de repos. Maintenant, à vous les élèves de jouer votre partition, travailler pour réussir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 11:57, par FG
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Décision salutaire pour la qualité de l’enseignement.
    Bravo

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 12:01, par COB
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Bonjour à tous,
    Il aurait été souhaitable de mener l’expérience sur au moins 5 ans. Cette pause de 3 heures était au départ pour permettre au colon de faire la sieste (chaleur oblige). Les blancs qui sont dans nos pays actuellement ont eux même oublié la sieste. J’ai personnellement toujours eu peur de ce important temps libre laissé aux enfants (sans encadrement). Beaucoup de mauvaises habitudes s’apprennent pendant ce temps quand les enfants ne peuvent pas rentrer à la maison. Et même que quand ils peuvent rentrer à la maison, l’absence des parents à midi peut être mal exploité par les enfants.
    Prendre un repos de 3 heures à midi pour dormir et somnoler (et ce sont les éducateurs qui réclament cela) a quelque chose d’inquiétant. Et les jeunes apprentis sur les chantiers et dans les ateliers ? Les patrons devront leur aménager 3 heures de sommeil à midi aussi ?
    Je pense que les défenseurs des 3 heures de pause sont des employés et sans notion de rendement et obligation de résultats.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 12:13, par Revolutionnaire
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Voilà enfin des personnes qu’ils faut au lieu voulus,TTES MES CONGRETULATION QUANT À CEUX QUI DONNE LEUR OPINION AU HSRD

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 12:22, par mami
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Merci aux autorités. Une journée continue nécessite des mesures d’accompagnement comme une cantine correcte et des espaces de repos. Ce qui n’était pas le cas. En 2h un enfant ne peut pas aller manger à 1 ou 2 km et être apte pour suivre des cours après.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 14:27, par Contrib
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Ce sont les personnes qui exercent leur travail et activité à l’ombre qui réclament des heures de repos et de sieste. Quid des ouvriers et apprentis sur les chantiers et dans les champs. Si on contrôlait la présence des enseignants dans les bars, buvettes et cabarets on comprendra mieux le besoin de 3 heures de repos à midi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 16:03, par DDCOOL
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    C’est maintenant que vous comprendrez que sous la transition beaucoup de texte ont été pris à la volée sans une réflexion soutenue...
    Meme la loi d’exclusion.....

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 17:16, par kouadio
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    La transition des Loada, Sy Cherif ... des gens qui n’ont rien dans la gestion d’un etat et qui se sont retrouves subitement avec des habits qui les dépassent... Merci d’avoir rectifié le tir

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 14:24, par Rokia femme du pays
    En réponse à : Education : Fin de la journée continue à l’école

    Bonjour à tous.
    Suite à ce poste, j’ai peur pour mon pays par rapport à ces décrets.suivez mon regard sur un fonctionnaire parent d’élève. monsieur le parent d’élève emmène son enfant à l’école le matin.il continue au service.à midi, il revient le chercher pour emmener ou ? à la maison ou au service ?si c’est à la maison, avec nos distances à Ouaga, pourra t-il revenir au service avant de repartir chercher son fiston à 14h30 pour déposer à l’école. reviendra t-il au service pour faire les 30 minutes restantes ? ça m’entonnerait et même s’il arrive à revenir, il ne sera aucunement rentable du fait de sa fatigue sur la route.
    si c’est au service, il n’y a pas de place pour y laisser les enfants en attendant 14h 30. alors à partir de 12h le fonctionnaire parent d’élève n’est plus disponible au service du fait de cette situation. après c’est pour les appeler des fonctionnaires absentéistes alors qu’il cherche à assurer l’avenir de ses enfants.
    quant à trouver des chauffeurs pour eux, je puis vous assurer que cela est réservé au plus nanti car les salaires que nous avons ne peuvent le permettre.si c’est mon avis, au vu des distances à ouaga, on pourrait permettre cette journée continue dans les établissements de Ouaga.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés