Décès de Salifou Diallo : Remerciements

Communiqué • vendredi 22 septembre 2017 à 23h01min

Sa Majesté Naaba KIBA, Roi du Yatenga ;
La grande famille DIALLO-OUEDRAOGO à Ouahigouya, Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Cote d’Ivoire, Dakar ;

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décès de Salifou Diallo : Remerciements

-  La grande famille de Feu DIALLO Bilali à Ouahigouya, Ouagadougou, Bobo Dioulasso Cote d’Ivoire, France, USA, Canada, ;

-  Monsieur DIALLO Abdoulaye, ses frères et sœurs, Lala, Becaye, Mariam, Abdou, Malick, Ramata, Moussa, Adama, les vieux Issa, Hamadé, Moussa ;

-  la famille MANDE à Ouahigouya, Gourcy, Ouagadougou, Bobo Dioulasso Dakar, Cote d’Ivoire ;

-  la grande famille SALAMBERE, à Comin-yanga, Fada N’Gourma, Ouagadougou, Paris, Canada ; les familles alliées des deux familles OUEDRAOGO à Bobo Dioulasso, MANDE à Gourcy, Kouraogo à Ouagadougou, TOU au Canada ;

-  Mme Veuve DIALLO/SALAMBERE Chantal et ses enfants Aziz, Kadidiatou Inès, Ezzedine, Bayazid, Habib, Yann, Scarlett ;

Remercient du fond du cœur les parents, les amis et les connaissances pour leur forte mobilisation et expriment leur reconnaissance à tous ceux qui de près ou de loin les ont assistés matériellement, financièrement, moralement et spirituellement lors du décès brutal, de l’inhumation et du doa du septième jour de leur fils, frère, oncle, beau-frère, époux, père, et grand père ;

Salifou DIALLO, Président de l’Assemblée Nationale du Burkina Faso décédé le 19 Août 2017 à Paris ;

Leur gratitude va particulièrement à leurs Excellences :

-  Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso pour lui avoir rendu un grand hommage ainsi qu’à son épouse ;

-  El Hadj Mahamadou ISSOUFOU, Président de la République du Niger, ses épouses et toute la délégation venue du Niger ;

-  Monsieur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée ;

-  Aux Anciens Chefs d’Etat Jean Baptiste OUEDRAOGO du Burkina et J. J. RAWLINGS du Ghana ;

-  Monsieur le Premier Ministre Paul Kaba THIEBA, son épouse et l’ensemble de son Gouvernement ;

-  A tous les Présidents d’Institutions du Burkina Faso ;

-  A Monsieur le grand chancelier des ordres burkinabé et son épouse

-  Aux membres du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire venus représenter son Excellence le Président Alassane Dramane OUATTARA, en particulier le Ministre d’Etat Hamed BAKAYOKO ;

-  Au représentant de Madame Helen Johnson Sirleaf, présidente de la république du Liberia

-  A Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA, premier Vice- Président de l’Assemblée Nationale, à tous les députés et anciens députés ;

-  A Son Excellence Alain Francis ILBOUDO, Ambassadeur du Burkina Faso à Paris, à son épouse et à l’ensemble de ses collaborateurs

-  A monsieur l’ambassadeur de France au Burkina Faso et à l’ensemble du corps diplomatique et consulaire en poste au Burkina Faso

-  Aux amis et aux délégations des pays étrangers ;

-  Aux différentes délégations des parlements africains et interafricains

-  Au chef d’Etat-major général des armées, à tous les chefs de corps militaires et à tous leurs éléments à la Direction Générale de la police

-  Aux Représentants des partis politiques ;

-  Aux représentants de l’internationale socialiste ;

-  A El Hadj Mahamadi SAWADOGO, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina et à toute la délégation de la Chambre de Commerce ainsi qu’à l’ensemble des opérateurs économiques

-  A Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des banques et établissement financiers

-  A l’ensemble des corps constitués

-  A la communauté burkinabè en France et en Europe ;

-  A toutes les délégations des jeunes, des femmes, des anciens ;
-  Aux frères et amis de la Région du Nord ;

-  Aux amis et connaissances venus des différentes régions du Burkina Faso ;

-  Aux Autorités Administratives, Coutumières et Religieuses du Burkina ;

-  A toutes les populations des villes traversées ;

-  Au peuple burkinabè dans son ensemble ;

La famille vous informe par ailleurs que le DOUA du 33eme jour sera célébré le jeudi 21 septembre 2017 à Ouahigouya à partir de 09 h au domicile du défunt au secteur 10.

Que Dieu rende à chacun ses bienfaits au centuple.

Union de prières !

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 septembre à 09:26, par awa
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    Paix à son âme et merci à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 13:00, par Leila
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    L’histoire nous enseigne que c’est comme ça partent les grands hommes.
    La nature nous a montré beaucoup de choses et nous savons que Dieu (Suprématie) t’ a déjà accueilli dans son royaume.
    Repose en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre à 20:32, par nabayouga
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      Chère LEILA, les grands hommes, ceux qui marquent l’histoire ,ce ne sont pas ceux qui partent avec les mains ensanglantées ,le sang entre autre de DABO BOUKARI

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre à 19:05, par Patriote
        En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

        Ecoute nabayouga, as tu les preuves de cette affirmation ? Vois tu, c’est l’aile extremiste de l’aneb a l’epoque, avec au commande les gourous du pcrv qui ont montes cette affaire, pour abattre Salif et lui faire payer son ralliement au front populaire, donc a la RDP, ce qu’ils ne partagent pas. L’aneb et les anarcho syndicalistes pronent la RNDP. Je sais de quoi je parle. Nous etions auditeur libre a l’epoque a l’uo comme travailleur etudiant. Au besoin, on pourra se parler hors toile.

        Répondre à ce message

        • Le 17 septembre à 08:53, par nabayouga
          En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

          Cher Patriote, je suis aussi patriote que vous . Je ne suis ni partisan de l’aneb , ni anarcho syndicaliste ; je suis un citoyen qui as constaté comme tout le monde que Salif a grandement contribué à asseoir le pouvoir de Kouassi blaise compaoré . Aussi les accusations contre Salif sont fondées . Que ne ferait-il pas après l’assassinat de Sankara ? On ne peut pas se réjouir de la mort de Thomas et considerer la vie d’un pauvre étudiant . Si Salif était aussi innocent comme vous le dites, il aurait pu, se sachant malade , dire des choses, car il en sait des choses. La mort de beaucoup de citoyens sont l’oeuvre du pouvoir familial de qui on sait . Quoi qu’il en soit le tribunal de histoire tranchera et je suis convaincu que Salif ne sera pas innocent. Bonne journée.

          Répondre à ce message

        • Le 24 septembre à 18:12, par Caen
          En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

          Monsieur "Patriote". Mon œil !!! Tu racontes des historiettes ! Si c’est pas Salif qui a tué ou fait tuer Dabo Boukary, c’est qui donc ? Cela au moins, il aurait pu le dire de son vivant. Il le savait, vu la place qu’il occupait et le rôle qu’il jouait à l’époque. Assurément ce dossier ternira à jamais l’image de votre champion-Salif. Et c’est bien dommage !!!! Et toi qui sait des choses, dis-nous donc qui a tué notre camarade DABO !?

          Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 11:11, par naki
        En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

        NABAYOUGA mérite le prix de la bêtise...Que dis-je, c’est l’HIMALAYA du crétinisme,Alors là, nous touchons le....fond après avoir survolé la cime de la connerie humaine, c’est fou de constater que vous passez tout votre temps à faire l’apologie de choses aussi vaines...Salif a été un grd d’homme il a marqué son histoire, l’histoire du BF. Cherchez à vous investir pour édulcorer le quotidien de personnes qui ploient sous le poids de la souffrance au lieu de nous bassiner avec des futilités de message pareilles.

        Répondre à ce message

        • Le 19 septembre à 14:50, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

          - naki, moi je trouve pourtant que NABAYOUYA a un fort potentiel d’analyse critique. Ton Salif Diallo a fortement contribué à assoir le pouvoir de Blaise Compaoré et a inlassablement oeuvré à le consolider par son machiavélisme en écrasant tout autour de Blaise afin de démeurer seul à côté de lui et ce n’est pas un certain ’’Chef de terre’’ qui dira le contraire, et c’est en voulant écraser son petit-frère François Compaoré qu’il a butté contre un os et s’est cassé les dents, et on l’a congédié. Le grand-frère n’a pas voulu abandonner le petit-frère comme il l’a fait pour les autres ! Alors ton Salif Diallo en serpent politique, a ourdi sa vengeance et y a attiré les autres pour assouvir sa soif. Ceci expliquant celà, le pouvoir de Blaise auquel a contribué ton cher Salif, a commis trop de crimes économiques et de sang. Donc ton bien-aimé Salif y est probablement complice car il devrait être au courant de certaines choses mais ne les a pas avoué ! Rappelez-vous du Directeur d’un gros projet du Ministère de l’Agriculture (du temps où Salif Diallo en était le ministre) qui s’est logé une balle de pistolet dans la tête dans une mangueraie aux environs de Gaoua et vous m’en direz un peu plus. C’est après avoir appelé en vain ton Salif Diallo au téléphone (même sur portable) qu’il est allé se tuer car se sentant abandonné parce que l’audit du bailleurs de fonds arrivait. Ne soyons pas des naïfs et si gigantissime crétinisme il en existe, je crois sincèrement qe c’est toi qui l’incarne plutôt que NABAYOUYA parce que tu veux forcément qu’il croit en ce que tu crois. Ne te presse pas car bientôt les langues vont se délier sur les oeuvres ou plutôt les forfaits de ton Salif Diallo qui n’est pas un Saint et qui ne l’a jamais été d’ailleurs. Je l’ai connu depuis 1985 et donc je sais de quoi je parle.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

          • Le 20 septembre à 07:05, par nabayouga .
            En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

            Merci koro , la douleur de certains occulte la capacité de discerment. J’accepte tous les qualificatifs abjects mais je reste arcbouter sur le fond de ma pensée.

            Répondre à ce message

          • Le 20 septembre à 12:50, par arnoldouedraogo
            En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

            NABAYOUYA et Kôrô Yamyélé
            Voilà là les seuls Burkinabè lucides !
            Les gens racontent que Salifou Diallo est un grand Homme : Qu’est-ce qu’il a fait lui comme Kouassi Blaise pour ce PAYS-là EH BEN RIEN DU TOUT à par siphonner les fonds publics. Instrumentaliser l’Appareil d’État. Et le PPP c’est pour privatiser le pays à leurs comptes !
            Sankara ( le vrai) est grand on ne parle pas de faux opposants, Einstein est grand, James Watt est grand, Louis Pasteur est grand ; leur point commun L’APPORT INCOMMENSURABLE A L’Humanité ! Mais la Bande à Blaise, à ZIDA que sais-je ?
            Salifou lui même l’a si bien dit :« Nous avons diné avec le diable »
            On commet les fautes et on "s’autopardonne" ; jusqu’à raconter que le pays va bien !
            Pauvre Faso : il suffit de profiter des largesses de quelqu’un pour le traiter de Saint, de GRAND !

            Répondre à ce message

          • Le 20 septembre à 16:45, par Nimp
            En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

            Vous gardez visiblement une vieille dent personnelle contre Salif, c’est sûr. Car Salif a été celui qui a eu le courage de s’opposer à Blaise dont il a fini par se séparer, alors que tous les autres mangeurs moutons l’ont suivi jusqu’à la fuite et dans la fuite. vrai ou faux ? vous n’êtes pas objectif du tout

            Répondre à ce message

            • Le 21 septembre à 12:01, par nabayouga
              En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

              Je ne connais pas personnellement Salif , c’est peut-être cela qui fonde ma légitimité .Je ne juge que les actes qu’il a posés. Et ces actes sont notamment ceux qui ont forgé le pouvoir de kouassi blaise compaoré jusqu’à ce que ce dernier le chasse . C’est aussi le ministère des ressources halieutiques , de l’agriculture ; en vérité salif était plus que cela .

              Répondre à ce message

              • Le 22 septembre à 04:24, par Nimp
                En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

                Mon post était destiné à koro yamyele qui passe son temps à insulter lâchement les absents et les morts, je l’ai jamais vu critiquer publiquement quelqu’un au pouvoir. Mais vous le rejoignez dans le même délire comme ce que vous venez d’écrire : Blaise a chassé salif !! ou vous êtes débile ou saoul ou franchement de mauvaise foi ou tout ça à la fois

                Répondre à ce message

              • Le 22 septembre à 15:33, par Kôrô Yamyélé
                En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

                - Mon frère nabayouga, moi je m’adresse à nimb pour lui dire que si lui il est fou, ce n’est pas mon cas à moi ! Je n’ai nul raison de m’attaquer à Salif Diallo s’il n’a rien fait. Et là je dis et je répète que beaucooup de malheurs sont arrivés dans ce pays par sa faute. Il fut politiquement très intolérant, cognant les têtes des hommes politiques pour les diviser (Laurent BADO/Émile PARÉ, Hermann/GNO, etc.), organisant des fausses rumeurs dans des officines secrètes pour les distiller afin de déstabiliser sons vis-à-vis. On a tout suivi ici ! Ce n’est pas parce qu’il est mort que je vais lui jetter des fleurs sur des bases mensongères car je ne suis pas de ce genre flâtteur ! Seuls les hurluberlus comme nimb ne se sont pas encore rendu compte de la détente qui est constatée ces derniers temps dans les milieux politiques au point que l’opposition ne présente pas un candidat au poste de PAN, le tout au nom de la décence. Et justement Salif Diallo manquait de décence en politique car ’’Tout pour moi et rien pour les autres y comprises les honneurs’’, telle était sa devise. Je ne vais donc pas lui jeter des lauriers. On dit qu’il est bon, etc. et patati patata...mais moi je connais des gens que ce monsieur a littéralement broyé, détruit leurs carrières. Je connais aussi des malapris, des cancres, des égoistes, des égocentriques et des faux-types qu’il a propulsé. Alors qu’on ne me demande pas de mentir parce qu’il est mort !!!

                Par Kôrô Yamyélé

                Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 14:25, par Bêb-Riîmbda
        En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

        Mon frère, merci pour ton langage de vérité. Tous ces colibris qui crient et chantent des louanges pour cet homme ne représentent rien. Même le diable a de farouches partisans. Donc rien ne m´étonne. Ce sont les Salif qui ont mis le Burkina à genoux, en interrompant la révolution, car ils voulaient manger. Ne sont-ils pas devenus milliardaires les Salif et compagnies ?

        Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 10:22, par soolmacos
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    inna lilahi,wa inna illahi,ragui oun,
    paix à son ame
    rest in peace

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 16:42, par Peace
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    Mr nabayouga je te prie de bien vouloir retiré tn commentaire. Pour le respect à sa mémoire. Pr ce qui est de la politique on le fera après. Crois moi je ne suis pas du mpp .merci

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 11:18, par Alexio
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    Mes Chers internautes. Calmez vous, lheure n est pas au denigrement du defunt President de l Assemblee. Malgre votre droit ala liberte d Expression. Chaque chose a son temps. Et le Burkina Faso est bourre d historien de grandeur pour nous disseker l affaire Dabo Boukari , quand l oppornite sera propice.

    C est de l insolence de la part dus sieur Nabayouga de faire un proces d intention sans apporter aucune preuve tangible. Et ce n est pas a cette occasion de remerciements des presentations de condeleances des hautes personalites d autres pays et amis adresser au defunt.

    Cette perte qui a frapper notre pays n est pas encore cicatriser pourque des individus mal intentionnes veulent salir son nom. Il etait de nos grands hommes d Etat malgre ses hauts et ses bats, comme tout autre etre huamin. Mais le trainer dans la boue de cette facon revanchard, montre la bassesse du requerant.

    La portee de cette disparition est une grande perte pour l Afrique aussi. comme Hampate Ba l a avait preconiser." Un vieillard qui meurt est un bilbliotheque qui est brule". Salif Diallo rentre cette legende. Puisqu il est parti sans a l insu de tout le monde. Laisser deriere lui un grand trou a remplir.

    Respectons nos institutions. Pas moins nos defunts. Chers internautes,

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 22:51, par ZAMBO
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    @Rayougou, excuses moi ; @Nabayougou tu es vraiment le rat du chef comme ton nom l’indique. Si ton papa est toujours vivant, je pense qu’il a faillit a quelque part par rapport à un point de ton éducation. Tu penses être plus lucide que tout ceux qui ont rendu hommage à cet illustre disparu. Tu ne connais rien des luttes syndicales des années DABO. Avant tout, respect à nos morts. Jusqu’à sa mort, sa culpabilité n’a pas été établie et même les opposants les plus farouches l’ont rendu hommage. Tu n’est qu’un pauvre d’esprit qui veut polluer la toile. S’il te plait, arrêtes ces genres de trucs sur des morts.

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 21:47, par mytibketa
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      Connaitre les motivations voire la (les) pensée des gens qui étaient aux funérailles de Salif Diallo, cela n’est pas donné à tout le monde.En France il y a eu Mme Soleil qui jouait ce genre de rôle. Ici j’ai cru un moment que c’étaient les Gourmantchés qui en avaient la paternité. Que nenni il y en a d’autres plus talentueux qu’accompagne un verbe souvent menaçant main plein de certitudes. A quand le prochain à partir et pour avoir des funérailles aussi monstre. Foule dont on qualifie certaines de ses composantes de noms d’oiseau. A oui à Boussé, Yako, Gourci il y en avait , même dans les plus petits hameaux qui jalonnent le trajet ouaga - Ouahigouya. Il paraitrait que du coté de Toma Tougan et Kiembara, les gens sont sortis pensant détourner de façon mystique le convoi. Non c’était pour chacun pour un court moment "une fraction de seconde" de dire que ce sera son tour demain ou après demain et se remémoriser tous ceux qui sont morts avant (de mort naturelle ou de mort violente). C’est çà aussi l’Afrique. Et comme le dit l’enturbanné de chez nous " wen n’a man tond mè rasma yibou".

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:54, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    - Pourquoi ’’La grande famille DIALLO-OUEDRAOGO’’ ? Bonnes gens, dites-nous maintenant la vérité sur Salif Diallo. C’est la toute première fois que moi je vois ce genre de chose ! Imaginez par exemple ’’La grande famille Barry-Sidibé’’ ou encore ’’La grande famille Gnoumou-Yé’’ ! Si on avait dit ’’La grande famille DIALLO ET OUEDRAOGO’’ j’allais encore mieux comprendre ! Inutile de se cacher derrière une tige de mil !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre à 03:54, par mytibketa
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      eh bien c’est simple au lieu de te pourfendre en critiques sur des bases qui restent à être prouvées poses toi certaines bonnes questions telles celles là.Car contrairement au caractère anodin qu’on leur donne elles portes en elles tout un pan de l’histoire de notre pays tels les subterfuges pour éviter les contraintes et astuces du colon et du religieux. Certainement que vos vieux(ceux qui étaient aptes à être recrutés de gré ou de force dans l’armée coloniale), ils ne vous ont pas entretenus de ce là le soir assis sur les"ras kougoudas"". Pour les premiers s’était une stratégie pour ne pas répondre à appel lors des recrutements pour l’armée ou alors pouvoir fuir lorsque l’occasion se présenterait.Pour le second cas aussi il y a ceux qui à l’école, portaient le nom le plus courant dans le village ou le nom dominant (notamment des envahisseurs mossi) ou de leur tuteur car pour eux çà n’avait aucune importance qu’on s’appelle Paré ou Savadogo. Le résultat c’est que dans l’un ou l’autre des cas on prive la famille voire la société de bras valides pour les travaux champêtres et autres. il y aurait le cas des missionnaires qui baptisaient et changeaient votre nom parce que entâché de paganisme en oubliant que Kougri et Pierre c’est du pareil au même. D’autres cas de figure mais je n’ose pas me hasarder sur des points dont je n’ai pas confirmation auprès de plusieurs sources. Des personnes implémenteront mes propos (pour ou contre) c’est ainsi que fonctionnent les faits et gestes de nos sociétés.

      Répondre à ce message

    • Le 20 septembre à 13:58, par Et alors !
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      Mon cher Koro Yamyélé ! C’est juste la manifestation d’un complexe nauséabond à vouloir se réclamer de telle ou telle ethnie ou de telle ou telle famille au lieu d’une autre ! Cela donne lieu à cette gymnastique que je trouve insensée et lâche. Pourquoi tenir à faire croire qu’on appartient à tel ou tel clan dans une république ? Cela est un très mauvais indicateur dans un pays ! ça prouve que le pays patoge dans un népotisme, ethnicisme et clanisme rampant et court à sa perte si ça continue !

      Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 00:19, par WALAYE
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    A partir d’aujourd’hui je décrète que Yamyélé n’est plus koro parce que les koros sont sages. Je suis sûr que tu as dû attendre quelque chose de Salif en vain mais il suffisait de patienter. Entre nous, c’est Dieu qui défend ceux qui ne peuvent plus se défendre. De son vivant personne n’a eu le courage d’aller déposer une plainte en bonne et due forme contre lui et maintenent qu’il n’est plus, vous sortez avec "je sais que" "je suis sûr de" je sais de quoi je parle". Que l’âme de SALIFOU DIALLO repose en paix. C’est à Dieu que nous on s’adresse. Ce n’est pas à quelqu’un.WALAYE.

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 15:42, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      - WALAYE, je vais te dire que si le hasard, l’opportunisme, les coups en-dessous de la ceinture, les louvoiements et les calomnies n’avaient pas aidé Salif Diallo à être ce qu’il est, je peux te parier que sur la base de la réalité des faits, je serai plus riche que lui aujourd’hui. Il a été certainement riche sur des bases que moi je n’ose pas emprunter. Et j’ai ce qu’il me faut pour ne pas avoir à le solliciter, et c’est á la sueur de mon front et à l’immensité de mon intélligence et surtout à mon savoir-faire. Je n’ai pas appris à me nourrir avec la polotique comme lui. Quitter le milieu politique quand il était bon pour retourner à la terre comme je l’ai fait alors que j’ai d’énormes potentialités n’est pas donné à tout le monde. Même Salif Diallo n’osait pas le faire en son temps.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 15:50, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      - Et puis WALAYE, beaucoup de burkinabè ont la mémoire courte ! Le Naba qui a publié ce communiqué néchrologique, te rappelles-tu de lui ? Te souviens-tu ? Moi je vais rafraîchir ta mémoire de poule ! Quand Salif Diallo a été décagnoté ici et congédié, sacrifié le jour de Pâques, n’est-ce pas le même Naba qui tempêtait à Ouahigouya : ’’ Salif Diallo n’est rien ici !! Il ne peut rien changer ici !!’’ ? Alors la ferme ! Le Kôrô Yamyélé n’est pas homme à se laisser manipuler ni impressionner ! Dans le monde fou qui était à ses obsèques, tu crois que ce sont eux tous qui le portaient réellement dans le coeur ? Faut pas te leurrer ! Beaucoup y étaient par pure hypocrisie et opportunisme à cause des regards des autres !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 07:12, par Ka
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    Mon ami et Promo Kôrô Yamyélé : As-tu besoin de te fatiguer pour éclairer les lanternes des cervelles noircies ? La vérité ne tue pas, mais construise la droiture : Et nous les internautes de bonne foi sur la toile depuis plus de dix ans, sommes là avec nos vécus à rappeler le passé, car ceux qui ne se rappellent pas du passé, sont condamnés à le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement au Burkina quand je lis quelques intervenants dans ce remercîment de la famille Diallo Salif, dont d’autres lecteurs prêts a avaler du n’importe quoi, jusqu’à la sainteté de celui qui est né diviseur pour régner sans partage qui était Salif Diallo. Si l’Afrique est toujours à la remorque de ceux qui tuent pour gouverner comme Blaise Compaoré, Salif Diallo, Diendérè Gilbert, yaméogo hermann, Djibril Bassolé, c’est à cause de ceux qui avalent de n’importe quoi, et savent la vérité, et qui s’appelle des comportements malhonnêtes à encourager les criminels prédateurs. Au perchoir il se prenait pour un saint notre BAOBAB Salif Diallo, mais en regardant son passé avec celui dont il a fait pour utiliser qui est Blaise Compaoré, et leurs reventes d’armes au Liberia au nom de l’état Burkinabé pour s’enrichir, et qui a tué plus de 300.000 personnes, sans oublié en Côte d’Ivoire les 3.000 morts, en passant par l’Angola, et les détournements des gains des investisseurs étrangers et les banques internationaux pour le ministère de l’agriculture des années 1998-2000, Salif Diallo ne peut pas avoir 0,00% de la sainteté que les personnes qui savent et avalent du n’importe quoi veulent lui attribué. Pour ma part, aucune mort n’est acceptable, encore moins belle, surtout d’un être humain, fusse-t-elle son passé, et la famille Diallo mérite toutes nos condoléances pour cette brutale et inattendue disparition de leur enfant, mari, père. La seule chose que nous devons retenir de leçon dans ce beau monde que Dieu à créer et veille sur sa création : ‘’’’’’’c’est que le mal ou le bien revient toujours à l’origine. Ne soyez pas étonné si une personne riche devient pauvre du jour au lendemain. Ou si certaines personnes perdent la vie dans des conditions pitoyables ou dramatiques. Et comme il est mentionné dans la Bible, on récolte ce que l’on sème.’’’’’’ Comme le disait un grand écrivain Français ‘’’’rien ne se perd, tout se transforme,’’’ et Dieu transforme tout en terre avec quoi il crée. C’est pourquoi il nous dit dans sa Bible, ‘’’’ que nous sommes de la terre, nous retournerons dans la terre.’’’’’ Comme on dit, les biens mal acquis ne se profites pas très longtemps. Et nous verrons si MPP survivra sans les biens mal acquis de Salif Diallo, comme piétine et est en agoni le CDP sans ceux de Blaise Compaoré de nos jours.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 12:58, par SOME
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

    bonjour de prime abord je ne voulais pas intervenir car c’était sur un article de aire part de deuil, meme si j’etais tenté de dire comme nabayouga dans son post. les interventions de mon ka et koro yamyele me confortent que j’aurais pu le faire. Et comme tu l ecris mon ami ka, dire certaines choses ne signifie pas nier la douleur des familles : oui "... la famille Diallo mérite toutes nos condoléances pour cette brutale et inattendue disparition de leur enfant, mari, père...", mais devant le revionnisme idiot seance tenante et en flagrant delit, de l’histoire de certains acteurs notre histoire commune, vous avez raison : nous ne devons pas nous taire, car certains sont "...prêts a avaler du n’importe quoi...".

    des le debut j’ai critiqué cet unanimisme beat et hypocrite qui faisait crier tout le monde et user de tous les hyperboles dans leurs louanges de griot a cet individu salif Diallo, etc Tout le monde oublie (ou feignait d’oublier qui était ce sinistre individu dans sa vie publique, car c’est de cela que l’on parle. L’Histoire ne connait que la verité des faits. Certains qui se croyaient immortels sont bel et bien morts aujourd’hui et pourrissent a 2 metres sous terre. C’est dommage mais c’est la loi de la Nature : tous nous y viendrons, a commencer par SOME lui meme. Certains qui se croyaient etre les seuls puissants apres Dieu, a defaut d’etre son egal, a decider de la vie des uns et des autres, ceux là sont bel et bien devant dieu aujourd’hui, a rendre des comptes : mais ca c’est leur affaire. Nous on s’occupe des affaires des hommes, particulierement de ceux que nous appelons burkinabe.

    oui ka, koro yamyele vous avez raison et comme je le disais, les langues vont se delier et on en apprendra bien plus sur notre baobab, diable ayant jadis diné avec le diable sans etre le diable, et subitement enturbanné a sa mort de l’auréole du saint. Ce peuple mouton qui croit en une mort naturelle de maladie de salif Diallo... Oui les langues se délieront bientôt et on saura encore plus, bien plus... Merci a vous. Soyons fiers d’avoir raison trop tot sur les autres, comme sankara thomas avait raison trop tot sur ce peuple mouton qui s’est laissé berner par les loups deguisés en bergers.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre à 07:54, par Ka
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : Remerciements

      Oui mon ami SOME, jusqu’en 2020 les langues enchaînées ôteront leurs chaines, et tout va se voir sur le diviseur né qui était notre BAOBAB Salif Diallo. Un dicton populaire nous dit que ‘’’’les enfants savent monter mais ils ne savent pas descendre.’’’’ Quand Salif Diallo était la clé du régime Compaoré, puis le roi du perchoir de l’AN, il ne savait pas descendre sur terre qu’à s’exprimer avec arrogance, oubliant que les ruses et les fruits des biens mal acquis, distribués à qui on veut, par des enveloppes a des personnes en audience dans les salons de ses résidences, ne se profites pas très longtemps.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés