Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

jeudi 14 septembre 2017 à 00h14min

Militantisme, sabotages ou égoïsme inouï ? Les premiers opposants au régime MPP, ce sont ses propres militants, engagés corps et âme à défendre les intérêts claniques, au prix de la négation de la quiétude sociale. Alors qu’on croyait que le bon exemple devra venir des partisans du pouvoir !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

C’est quoi, ce bordel au sein de ces Conseils municipaux ? Après l’épisode des violences inégalées des municipales générales de mai 2016, voici certains gens encore versés dans le ridicule des querelles intestines au sein de Conseils municipaux. Saponé, Tanghin-Dassori, Gourcy, arrondissement N°7 de Ouagadougou, Banfora ..., pour ne citer que ces exécutifs locaux. Alors que certaines communes ont connu une reprise pour les mêmes velléités !

On aurait pu minimiser ces crises si, par endroit, elles n’avaient pas l’allure d’un effet de mode ou pris une dimension qui menace la cohésion sociale.
Le cas de Saponé est emblématique. Dans cette commune (qui a connu une reprise le 28 mai 2017) sise à un jet de pierre de la capitale, l’on assiste actuellement à ces épisodes d’actions/réactions, mobilisations/contre-mobilisations. Session municipale avortée pour cause de situation délétère, routes entières barricadées pour manifester contre un problème interne à un parti politique (le maire actuel se serait présenté contre le candidat désigné par le parti). Des cuisines internes déportées et imposées à toutes les populations et à tous les usagers ! Chaque jour, son lot de pourrissement et d’effritement de la situation.

La situation actuelle du pays n’est-elle pas suffisamment interpellatrice pour que ce soient des gens mêmes du pouvoir qui en rajoutent ?
La dégradation s’observe dans bien d’autres exécutifs locaux, bien qu’ils ne fassent pas pour le moment l’actualité. Dans la plupart de ces crises, l’on ne décèle nulle part une raison de combat pour l’intérêt général. Tout est question de lutte pour des égos et des clans. Il est difficile à expliquer qu’après avoir conquis (numériquement) une mairie, le plus difficile s’avère sa gestion par les mêmes militants du même parti vainqueur. Cela montre bien que les gens se moquent de l’intérêt des administrés. Sinon, pour quel motif valable des populations entières doivent-elles essuyer le poids de mésententes internes à un parti politique, aussi fut-il au pouvoir ?

Aujourd’hui, de nombreux conseils municipaux n’ont même plus le temps pour se consacrer aux actions réelles de développement ; toute action posée vise à renforcer un pouvoir, à s’accrocher, à se défendre d’une attaque ou à contrecarrer l’autre. C’est bien dommage pour un pays qui cherche des leviers pour le développement. C’est aussi bien dommage pour un « peuple qui s’est insurgé » pour le retour à un certain nombre de valeurs basiques : le sens de l’intérêt général.

N’est-ce pas cette gêne qui a poussé à bout le deuxième secrétaire au secrétaire exécutif du MPP, Bala Alassane Sakandé qui, face à ses camarades le 12 août 2017 à Koubri, martelait en substance : ‘’Je voudrais revenir sur ce qui est à la mode aujourd’hui : les crises au sein des Conseils municipaux. Saponé, Banfora, Tanghin-Dassouri, etc. Je voudrais que ce soit très clair, qu’au sein du MPP, à partir de maintenant, les actions de neutralisation, d’humiliation...., doivent prendre fin. C’est clair. C’est net. Il faut arrêter ça, parce qu’à partir de maintenant, nous allons prendre des dispositions pour cela. Laissez les maires travailler, c’est vous qui les avez mis là-bas, aidez-les plutôt à travailler pour le bien de tous. (...). Vous avez donc une obligation de solidarité pour affronter les défis de développement... On sera tous responsables de la gestion ».
Comme quoi, un parti au pouvoir se doit donc d’avoir la discipline dans ses rangs, s’il veut être au rendez-vous de ses engagements vis-à-vis des gouvernés.

Il est temps de mettre fin à ce désordre organisé. Ça y va de la bonne santé même du parti.

Cette situation au niveau des communes pose aussi le problème de la conscience/formation politique au sein des partis et formations politiques. A défaut d’une formation de masses, il est indispensable d’outiller suffisamment, après chaque élection locale, tous ceux qui sont portés responsables dans la gouvernance locale (conseillers municipaux, régionaux) avant même leur entrée en fonction. Cela peut renforcer les réformes des textes en cours en matière d’élections municipales.

Tant qu’on laissera la gestion des collectivités se faire au gré, à la compréhension et aux humeurs de chaque élu, les populations n’auront que leurs yeux pour constater l’indécence et pleurer.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 09:34, par y
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    quand on laisse le choix et la destitution du maire aux seules mains des conseillers, on ne peut se retrouver dans ces situations. il suffit qu’ un parti obtient un conseillers et paie les autres pour se faire élire ou destituer le maire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 09:35, par La Barbe
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    C’est vraiment du bordel. Avec ça l’Afrique ne va jamais se développer. Ailleurs les gens cherchent le pouvoir pour mettre en valeur leurs idées. Mais chez nous ici on cherche le pouvoir pour se remplir les poches. Quelle honte à notre peuple ! Tous ceux qui sont en bas et qui allument le feu le paieront tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 10:40, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    paroles d un paysan de vers banfora_orodara

    "Moi bandjii mila,je ne m’interdit pas la boisson de l’eau plate pour qu un maire ose encore s amuser avec moi !walai,je suis conseiller municipale moi, et je connais mes droits et d ailleurs ce soir, après avoir étranglé la gourde sphérique et saigné le rônier cylindrique,on prouvera a ce maire qu on connait aussi la démons_cratie !on va le destituer !quite a en faire le rapport a nos maitres bienveillants les lobis_dagara !en comment !on est plus des "gnan tougou nous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 11:17, par Dida
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Monsieur la Barbe, bien dit ; tôt ou tard, chacun paiera de ses actes (bons ou mauvais soient-ils).

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 11:41, par Robert ZOUNGRANA
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Je suis un conseiller municipal du MPP, dans ma marie il y a une crise qui dure un peu plus de 2 mois. J’avoue que les caciques du parti nous ont fait élire leur ami à la tête de la mairie sans savoir qui il est en matière de probité. En moins d’un an ce que le monsieur a fait est terrible en matière de mauvaise gestion (usage de faux pour s’enrichir) ce qui était décrier au tant de Blaise. J’avoue que pour notre cas c’est pas du désordre organisé comme le PAN le dit, ce n’est pas parce qu’on n’aime pas la tête du monsieur. Ces supporteurs disent qu’il faut le pardonner qu’il ne va plus recommencer. Qu’il avoue sa faute et on le pardonnera. Les textes prévoie que lorsqu’il y a motion de défiance le maire doit convoquer une session extraordinaire pour que les conseillers puissent être éclairer sur les supposés griefs qui lui sont reprochés et non pour le destituer automatiquement. Si cependant le parti au pouvoir ne veut pas que cette session voit jour il y a quelque chose qui cloche mal. L’avez vous fait élire pour voler, spolier les pauvres paysans. Je crois que c’est préparer une défaite pour 2020. Tout le monde s’intéresse maintenant à la gestion de la chose publique. "Rien ne sera plus comme avant" n’est pas un slogan vide de sens. A bon entendeur, salue !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 12:11, par Tounsida
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Les désoeuvrés du MPP. Si ces manifestants... heu ! que dis-je, si ses militants désordonnés vont contre leur pouvoir, c’est bientot le déclin. Sinon, comment un pouvoir peut-il dire non à ses propres idéologies ? Un royaume qui combat contre lui meme, c’est la Ruine totale. Le pouvoir appartient au MPP, et non au peuple du Burkina-Faso ; raison pour laquelle il ya du vacarme à n’en pas finir. S’ils refléchissaient un peu quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 13:08, par warzat
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Avec ces faits, il faut y voir l’importance de la sociologie. En effet quand on regarde, le type de Burkinabè habitant dans ces communes à contestation, on remarque que leurs ressortissants résidents en ville (Ouagadougou et Bobo en particulier) ne sont pas des gens faciles à vivre. Ceux notoirement connus, sont des gens de moralité douteuse,intolérant, n’ayant aucun respect pour le bien public et prêt à tout pour de l’argent, roulant leurs propres frères et famille dans la farine,de vrais spécialistes de l’occultisme etc.... Il faut faire avec parce qu’ils sont des nôtres, et résoudre le problème avec l’aide de nos coutumiers non compromis.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 13:46, par LE VILAIN
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Vous saviez, ce sont les gens qui ne connaissent rien en politique par coup de la magie leur parti avec quelques têtes politiciennes qui ont œuvré pour ce succès et voilà qu’ils se croient aux supermans. Ils devraient remercier le regretté Salifou DIALLO qui s’est donné de corps en âme pour installer le MPP au premier rang du Faso. Mais si le MPP veut toujours espérer gagner les élections de 2020 sans le Docteur DIALLO, devrait mettre de l’ordre dans ses troupeaux sinon ils vont le nuire .

    Répondre à ce message

    • Le 14 septembre à 15:33, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

      - Merci et tu es plutôt ’’Le Beau’’ avec cette réflexion. Le nouveau PAN Sakandé a remplacé Salif DIALLO à la tête de l’AN mais il ne le remplacera jamais dans la politique, surtout lui le malcauseur. Ce n’est pas pour rien que ZEPH, dans une interview suite à l’élection de Sakandé, a dit : ’’J’espère va être moins artilleur à présent...’’ pour ne pas dire directement qu’il va se respecter maintenant et être moins malcauseur. C’est quelqu’un qui a gagné ses galons politiques en parlant mal aux autres pour les déstabiliser.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:10, par ZIKI
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Très bonne analyse monsieur OUEDRAOGO ! Chapeau bas !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:08, par KONE TOUI
    En réponse à : Crises au sein de Conseils municipaux : Un vrai désordre organisé, le MPP doit mettre de l’ordre dans ses rangs !

    Toutes ces contestations de maires ont un fondement, il ne faut donc pas mettre tout le monde dans le même sac. Ceux qui ont usé de subterfuges, de manigances pour se retrouver aujourd’hui à la tête des maires sont les mêmes qui sont contestés. Évidemment ceux qui les ont aidé dans cette lugubre entreprise étaient loin de se douter que sous les fourrures d’agneaux se cachaient des loups.
    Un seul exemple : SAABA.
    Le maire actuel, secrétaire général du MPP a fui avec les listes de candidatures au moment du dépôt auprès de la CENI, et a menacé les patrons du MPP de laisser les élections se dérouler sans candidat MPP si on ne lui laisse pas la liberté de mettre qui il veut au rang qu’il veut. L’actuel PAN a dû le laisser faire pour donner une chance au parti à SAABA et le MPP a même négocié avec la CENI pour le dépôt des listes de SAABA (les preuves existent). Une fois à la tête de la mairie, des montages sont faits avec des hauts cadres de l’administration dans des affaires juteuses d’immobilier. Que pouvez vous y faire, si ce n’est de menacer d’exclusion les conseillers qui refusent de cautionner le faux en écritures publiques ? Le nouveau PAN dit de les laisser travailler, de les laisser continuer à faire du faux. Eh bien, vous récolterez ce que vous avez semé ensemble. Le Ministre de l’Administration Territoriale ne réagit pas alors que le faux a été l’œuvre du Maire et de sa tutelle directe (le Haut-Commissariat). Les preuves existent, il suffit d’une inspection, mais le Maire a des protecteurs qui aujourd’hui sont au sommet. Une plainte a été déposé contre lui et tout son bureau par un conseiller : vous allez menacer également les magistrats pour taire cela ? Les conseillers MPP ne disent rien parce que vous les menacez d’exclusion, mais ils oublient que même dans 05 ans ils peuvent être poursuivis, chacun pour complicité de faux en écritures publiques. Et vous pensez que la population ne dira rien ? Elle vous attend aux prochaines élections : vous serez sanctionné dans les urnes car la vérité éclatera. Ne faites pas un mélange de genre. Il est temps d’extirper les brebis galeuses et laisser le travail se faire dans les règles de bonne et saine gouvernance pour le bien de tous.
    Et c’est pareil pour beaucoup d’autres communes : la pagaille de SAPONE a commencé avec les gourous du MPP ; où sont-ils maintenant ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés