Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara renonce à la présidence du RDR pour Henriette Diabaté

lundi 11 septembre 2017 à 20h30min

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a renoncé à la présidence du Rassemblement des Républicains (RDR). C’est Henriette Dagri Diabaté, une des figures du mouvement, qui a été désignée présidente du RDR à sa place. Lors du troisième Congrès du parti qui s’est achevé ce dimanche 10 septembre 2017, auquel le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro n’a pas été associé, Alassane Ouattara a insisté sur l’alliance avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié en vue de l’élection présidentielle de 2010.

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara renonce à la présidence du RDR pour Henriette Diabaté

Le troisième congrès ordinaire du Rassemblement des Républicains (RDR) à Abidjan s’est achevé ce dimanche 10 septembre 2017. La réunion des adhérents, militants et cadres du RDR a débouché sur la désignation d’Henriette Dagri Diabaté comme nouvelle présidente du parti sur proposition du président Ouattara qui s’était vu proposer le poste, mais l’a décliné.« La décision que j’ai prise est de vous proposer en qualité de président du RDR madame le professeur Henriette Dagri Diabaté ».
Pourtant, la nouvelle constitution qu’il a fait adopter fin 2016 lui permettrait de reprendre la présidence du RDR, un cumul jusque-là impossible avec la présidence de la République. Qu’à cela ne tienne, il devra occuper le poste de président d’honneur du parti.

Agée de 82 ans, Henriette Diabaté, grande chancelière de l’Ordre national de la République de Côte d’Ivoire, membre éminent du parti RDR, a remercié à son tour les congressistes : « C’est un immense honneur que j’accepte avec humilité. Je voulais vous exprimer notre reconnaissance et notre profonde gratitude pour cette grande marque de confiance ».

Le président Ouattara, lors de son discours de clôture, a égrené les nominations des nouveaux cadres du parti. Des cadres qui devront, dit-il, aller à l’écoute de la base et vers un parti unique, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix(RHDP), avec son allié le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié pour l’élection présidentielle de 2020. Cette volonté politique du chef de l’Etat de préparer sa succession, n’a pas abouti ces deux dernières années en raison de réticences au sein de son propre parti comme au sein du PDCI. De nombreux courants estimant qu’il faut un candidat par parti à la présidentielle.

Et, selon de nombreux observateurs, la création du parti unifié a notamment pour objectif de couper l’herbe sous le pied du président de l’Assemblée nationale ivoirienne et ex-chef de la rébellion, Guillaume Soro, membre du RDR, mais qui n’a pas été associé à la préparation du congrès et n’était pas présent pendant les deux jours de débat. De plus, le président n’a pas cité son nom pendant son discours.
Si Henriette Diabaté est une "ancienne", la direction du RDR se féminise et rajeunit avec également les désignations de Kandia Camara comme secrétaire générale et Anne Ouloto comme secrétaire générale adjointe, Amadou Gon Coulibaly, premier vice-président, Mamadou Touré troisième secrétaire général.

Faisant allusion aux relations entre Bédié et lui, Alassane Ouattara a assuré que les choses se passeront toujours comme ils veulent. « Bédié et moi, on est ensemble. Il n’y aura pas de problèmes entre nous. Nous allons travailler à bâtir le RHDP », a-t-il promis. Avant d’indiquer qu’il ne ménagera aucun effort pour la mise en place du parti unifié. Il a par ailleurs invité les militants de son parti à la sérénité : « Regardez le rétroviseur. Ne doutez jamais. Ne soyez pas des essuie-glaces ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net
Source : RFI, fratmat.info, news.abidjan.net

Messages

  • 82 ans. Humm !!! Mamy c’est mieux d’aller vous reposer maintenant. Je suis sûre que parmi vos pétits fils, certains peuvent mieux servir le pays plus que vous. On vous sent fatiguer. Nul n’est indispensable sur terre du moment où nous sommes tous des pauvres mortels. J’imagine la croissade entre mamy et le président français. A quand l’Afrique ???

  • Humm ! Guillaume SORO n’a pas été associé ? Cà veut dire ce que çà veut dire hein !

  • Que l’on l’aime ou pas, ce monsieur a pris une décision politique historique. Je parle de S.E.M. Alassane OUATTARA,Président de la République de Côte d’Ivoire. En nommant Madame Henriette DAGRI DIABATE, il a fait le choix du consensus et de l’apaisement autour de sa succession pour 2020.Il a fait montre d’une clairvoyance et d’une lucidité d’homme d’Etat et non d’un politicien. Un vrai leader, un vrai visionnaire, un homme de principe. La paix a un prix : celui des grandes décisions qui préparent les avenirs paisibles.

    • - King mon cher frère, désíllusionne-toi. ADO n’est qu’un traître qui est entrain de trahir celui qui lui a donné le pouvoir à savoir Guilaume Soro contre qui il est entrain de monter tous les subterfuges. Mais il le regretterra amèrement car connaissant ce courteau, il n’est pas homme à plier l’échine. Le roseau plit mais ne rompte pas.

      Par Kôrô Yamyélé

    • Chante griot
      Chante griot à travers tout le quartier,
      Chante griot de ta voix ondulante sur les dunes du sahara,
      Chante griot de ta voix surfante sur le flots impétueux des mers,
      Chante griot de ta voix déferlant du mont Kilimandjaro,
      chante griot les merveilles de la savane ancestrale,
      chante griot, puisque c’est ton métier,
      chante, chante griot et laisse chanter ton cœur...enfin, si tu en as un !

      D’après A.D.O.rateur

    • koro yam ta grandeur réside dans la justesse de tes vues.Même si à un moment donné tu t’es laissé embrouiller par les extrémistes d’octobre 2014 qui ont apporté au pays plus de malheur que de bien.

  • Saluons le courage d’ADO de confier un grand parti qui est le RDR à une femme battante, et qui le mérite humblement. Ce qui nous amène à dire que les femmes Africaines sont le poumon souterrain de l’émergence du continent malgré le féodalisme qui les bafouent a une grande échelle. Ces femmes battantes comme Henriette Diabaté parmi d’autres, restent incontournables dans le jeu politique de nos pays. Avec la nomination d’un vice-président du parti à la personne du premier ministre, pour ne pas dire exactement un dauphin comme l’ère Houphouët et Bédié, ADO a frappé très fort pour la continuité de ses actions pour une Cote d’Ivoire émergente dans les années a venir. Bravo a l’économiste et visionnaire ADO pour un geste historique d’un homme politique qui n’est pas égoïste.

  • L’enfant d’Henirette DIABATE est BURKINABE "JEAN PHILIPPE KABORE"

    • Et après !!!???
      L’enfant de Blaise COMPAORE aussi est IVOIRIENNE "DJAMILA COMPAORE’
      Tu vois tout ce qu’on peut dire à ta suite mon cher salif Ouédraogo.
      Sois un peu plus indépendant de tes émotions nationalistes stp (Si Tu Peux)
      Merci

    • Tu mens.
      Il est ivoirien tout comme Alexise OUEDRAOGO journaliste à la RTI.
      Le nom ne fait pas la nationalité.

    • S’il vous plait Monsieur, arrétez ces genres de réaction. Quel est le lien avec l’article du journal. Svp ! svp !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés