Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

samedi 9 septembre 2017 à 13h36min

L’Association des fonctionnaires féminins de la police nationale du Burkina Faso a organisé sa 2e édition de la sensibilisation des enfants à la sécurité routière. A l’occasion de cette opération, les enfants ont été formés à la théorie et à la pratique du code de la route. Ladite opération a eu lieu ce samedi 09 septembre 2017 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

A l’approche de la rentrée scolaire 2017-2018, l’Association des fonctionnaires féminins de la police nationale a tenu une opération de sensibilisation des enfants à la sécurité routière ce samedi 09 septembre 2017 à Ouagadougou. C’est une opération qui a réuni environ cent cinquante enfants ayant l’âge compris entre 4 et 18 ans. A l’issue de l’opération de sensibilisation de la sécurité routière, le groupe d’enfants a été scindé en trois groupes d’âges. Et ceux-ci ont été formés à faire des diapositives reconstituant des routes en y ajoutant des feux de signalisation. Ils se sont également exercés à la moto où au vélo pour pouvoir respecter le feu tricolore, dans un jeu de rôles.

Madame Joselyne Dabiré, commissaire principale de police et vice-présidente de l’Association des fonctionnaires féminins de la police nationale a affirmé que cette sensibilisation permet aux enfants dès le bas âge d’avoir certaines notions sur le code de la route et plus tard à un changement de comportement au niveau de la société burkinabè. Elle a indiqué que chacun est responsable en matière de sécurité, et qu’il faut que tout le monde prenne des dispositions pour assurer plus de sécurité.

Quant à la marraine de ladite Association, Mme Rose Sanou, elle a encouragé les membres à continuer dans l’œuvre d’éducation des enfants parce qu’elle est bénéfique à la société.

Cette 2e édition de sensibilisation a enregistré une innovation majeure : « Les enfants se sont mis à la place de l’Etat à travers l’agent de police et il y a eu certains qui se sont habillés en tenue de policier et ont essayé de jouer le rôle en expérimentant les frustrations que l’on peut endurer, lorsque l’on ne respecte pas le feu ainsi que les accidents », a expliqué la vice-présidente.

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 17:08, par YM
    En réponse à : Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

    Toutes mes félicitations pour cette noble initiave.
    Mais, il y a mieux encore. Je pense qu’il ne devrait pas s’agir seulement d’une action ponctuelle. Il faut que toute la population soit formée. Ça parait compliqué, mais c’est très simple. Il suffit d’intégrer la formation à la sécurité routière dans le cursus de formation de nos enfants. De l’école primaire au collège, ça pourrait être une matière enseignée. D’aucuns diront, qui va les former, pour instruire, il faut soit même être instruit, alors que tous nos enseignants n’ont pas cette compétence. C’est très simple également. Il faut que le MENA forme des formateurs des enseignants qui les formeront à leur tour pour que chaque enseignant transmette ce savoir à ses élèves, même dans les contrées les plus reculées du Burkina Faso.
    Je pense que le MENA devrait réfléchir à cette proposition. Qu’en pensez vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:52, par Qui le sait ?
    En réponse à : Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

    Je suis d’avis avec l’internaute 1. Une bonne mise en oeuvre ne peut passer que par les salles de classe. Je l’avais déjà signifié depuis la première édition tout comme beaucoup d’autres internautes l’avaient dit. Mais je vois que votre initiative bien que salutaire soit une action qui sera nulle dans les jours à venir.
    Je m’explique du fait de la proposition de Loi qui est sur la table dans l’optique de faire des permis de conduire avec délai de validité. Toutefois, le gouvernement à même contribué à ce qu’il y est beaucoup de jeunes qui passent leur Permis de Conduire. Objectif affiché : sensibilisation au code de la route, création d’emplois privés...pour ne citer que cela. Ainsi, c’était une bonne action pour permettre aux citoyens d’avoir quelques bagages pendant la circulation (Code et conduite). Si cette Loi venait à être promulguée, quelle sera la répercussion ? Quel parent fera de nouveau faire passer le permis à son enfant avec espoir que ce dernier sans diplôme puisse espérer avoir du boulot avec ça un jour ? Quel fonctionnaire fera un permis à 125 000 minimum (tellement de charges derrière) s’il n’a pas lui-même l’espoir immédiat d’avoir son véhicule ?... En somme, notre pays fait du n’importe quoi. Chacun vient donner son idée sans tenir compte de la masse. Sur ce dossier, je prévoit clairement un soulèvement contre dont la finalité sera l’abrogation ou la non promulgation. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 12:16, par Anne Marie Sawadogo Zouré
    En réponse à : Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

    BRAVO aux femmes policières pour cette initiative salutaire !
    On sent bien la fibre maternelle et citoyenne de nos femmes policières ! Si vous n’existiez pas, il aurait fallu vous créer. Que Dieu vous bénisse et vous donne encore plus de moyens d’actions pour étendre cette bonne œuvre. Que pouvons-nous faire pour vous aider chères sœurs ?
    Bravo aussi à LeFaso.net d’avoir fait le relais de cette belle initiative !
    Je profite de votre tribune pour inviter le Ministère des transports et la TNB à proposer une émission d’éducation routière quotidienne à la TV. De même, j’inviterais le Ministère de l’Education à intégrer dans les programmes scolaires, les notions basiques du code de la route, comme c’est le cas dans d’autres systèmes éducatifs. Les retombées seront infinies vu que la majorité des usagers de la route ignorent le code de la route. C’est affligeant de voir ces scènes quotidiennes d’accidents dues à l’ignorance du code de la route, à l’imprudence ou à l’incivisme. On a souvent l’impression d’assister à un suicide collectif des populations dans la circulation… Mais, l’espoir est permis avec des initiatives telles que celles des femmes policières et des jeunes volontaires qui se mobilisent pour faciliter la circulation à certains carrefours.
    En outre, la récente mesure gouvernementale d’évoluer vers un permis de conduire à durée limitée est formidable. Mais, elle causerait plus de conflits sociaux que de bénéfices si elle n’est pas accompagnée par des actions d’éducation routière publique et accessible à tous (vu la pauvreté des populations et les coûts d’inscription au code de la route).
    Bon à savoir : le Centre d’éducation routière de Ouagadougou créé par l’Association pour l’éducation routière des enfants (AERE) propose des cours particuliers d’initiation au code de la route, pour ceux qui souhaitent initier leurs enfants. J’invite les parents et les écoles primaires à y faire un tour. Le centre de AERE est situé dans le prolongement de la médiathèque municipale à deux pas du magasin ORCA Déco et de Bingo Market.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:23, par lecoco
    En réponse à : Sécurité routière : Les enfants de 4 à 18 ans sensibilisés

    Malgré les efforts il faut une réelle politique en matière de sécurité routière pour nos enfants.
    a mon avis on doit trouver les moyens pour régulariser le transport communs, autrement les bus et enlever tous les enfant du primaire et collège (c’est à dire du cp1 à la troisième dans les rues). ça ferait moins d’angoisse pour les parents quand leur enfants vont à l’école.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés