Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

Discours • vendredi 8 septembre 2017 à 13h15min

Bala Alassane Sakandé vient d’être élu Président de l’Assemblée nationale pour succéder à Salifou Diallo, décédé le 19 aout 2017. Il a été élu avec 104 voix Pour, 02 contre, 2 Nuls et 19 abstentions. Son mandat prend immédiatement effet et court jusqu’à la fin de la 7e législative, en 2020.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

Il est des successions dont on aurait voulu se passer. Et la nouvelle responsabilité qui m’échoit en ce jour de vendredi 8 septembre 2017 en est l’éloquente illustration. Il est des hommes politiques dont on admire l’action mais dont on redoute de porter le legs. Est de ceux-là, celui dont nous continuons de pleurer la brutale disparition, Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO.

Ensemble, observons une minute de silence en la mémoire de l’illustre disparu.

Honorables députés

Mesdames et Messieurs ;

Nous voilà au terme d’une session extraordinaire qui s’achève consécutivement au deuil qui nous afflige depuis la douloureuse date du 19 août 2017, jour du décès du Président de l’Assemblée nationale, son Excellence Monsieur Salifou DIALLO.

L’homme politique que la nation entière continue de pleurer, la figure tutélaire de la Représentation nationale qui s’en est allée, homologue qui nous a quitté, fut par dessus tout, une volonté.

Une volonté de servir l’Etat, toujours avec l’ardeur qu’on lui connaissait, parfois au péril de sa santé et finalement au péril de sa vie.

Je voudrais alors saluer la mémoire de l’homme d’Etat mais aussi rendre hommage à celui qui a passé près de deux années au parlement mais dont l’action à la tête de notre institution aura inexorablement valeur de référence dans l’histoire parlementaire de notre pays.

Cette institution qu’il a tant aimée, il l’a voulue grande, noble et ouverte. Il l’a voulue consensuelle et au-dessus des partis, des forces politiques, des clans et des intérêts partisans. Enfin il a voulue comme un instrument de justice sociale et de protection des plus faibles.

Le Président Salifou DIALLO a donné un cap, dessiné un horizon, préfacé une vision, impulsé une dynamique. De lui, il restera le souvenir d’un modèle d’engagement qui doit continuer à guider notre mission commune.

Qui pourrait bien remplacer une telle personnalité ? Maintenant que Salifou DIALLo est entré dans le cénacle des héros nationaux, la meilleure façon de déclamer son geste, de lui rendre hommage, de perpétuer sa mémoire, c’est de méditer le message qu’il nous a laissé.

Honorables députés

Pour ma part, je fais le serment devant vous, mes collègues, de marcher avec vous dans les sillons tracés par notre illustre Président Salifou DIALLO.

Oui, je prends engagement, devant vous, chers collègues de rattacher mon action à la vision politique de mon devancier.

La charge qui est désormais la mienne est certes noble mais ô combien périlleuse. Comme un enfant qui apprend à marcher, je trébucherai, je tituberai, je tomberai même peut-être, mais jamais, oui jamais, je ne m’écarterai de la voie ouverte par celui dont le souvenir fondera mon action. Je mesure l’énormité de ce pari. Mais je le prends en toute confiance, sachant qu’il est aussi le vôtre.

Alors, je tends la main à l’ensemble des députés, sans distinction d’appartenance politique ou idéologique afin de relever le pari d’une législature qui saura apporter des réponses aux attentes des populations.

Cet impératif passe par l’esprit d’inclusion et de cohésion, la culture du résultat, et la quête permanente de l’intérêt général. Salifou DIALLO en avait faits les principes cardinaux de sa gestion.Je me les approprie.

Je ne terminerai pas mon propos sans remercier les membres du bureau de l’Assemblée nationale avec à sa tête le Premier vice-président Bénéwendé Stanislas SANKARA pour tous les efforts consentis tout au long de cette période difficile.C’est sur cette note d’appel au rassemblement que je déclare close la présente session extraordinaire Je vous remercie.

Député Bala Alassane SAKANDE

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 septembre à 13:41, par DV
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Bon discours. Si l"homme était capable de faire ce qu"il dit

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 13:52, par MIKE
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Puisse le Dieu de toutes Grâces Excellentes vous inspirer en toute chose ! Plein succès à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:09, par vision
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    félicitation et bon vent.si tu pouvais travailler comme ce que tu as dis dans ton discour Dieu allait te bénir abondamment et t’aider dans tes fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:10, par lagitateur
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Très beau discours. Il a pris de grandes résolutions mais attendons de voir ce qu’il va faire. Au nom de l’intérêt supérieur de notre pays, je prie Dieu qu’Il l’aide à réussir sa mission.
    Bala, porte toi bien et ne fais pas comme tu as fait à l’Université, sinon, n’gaw ! Ici c’est la politique. Le terrain est bien plus glissant que le syndicalisme.
    Que Dieu aide notre pays le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:16, par Par Moi
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Courage Mr Sakandé.Dieu Vous Accompagnera Dans Cette Lourde Tache. Demander A La Population D’etre Ensemble Et Accepté De Se Pardonner Et S’unir Pour Lutter Contre Ses Fleaux Actuels. Au Niveau Des F.D.S,créer UNE SEULE CELLULE DE RENSEIGNEMENT Pour La POLICE, GENDARMERIE, MILITAIRE.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:16, par Say
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    " Marcher dans les Pas de Salifou Diallo ? C’ est grave. La haine ne va pas quitter dans le pays. Nous sommes foutu seulement.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 08:33, par changeons
      En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

      Les mots prennent sens dans le comportement de ceux qui les prononcent et la haine dont n’a de sens que chez le sieur Say. Dans le discours du nouveau PAN, il n’a jamais prononcé le mot "haine". Sieur Say, si la haine vous habite, il est temps d’aller vous faire exorciser par la prière. Ainsi, vous deviendrez un faiseur de paix et de fraternité autour de vous. Nous aimons tellement notre Burkina et souhaitons que nous travaillions à l’unisson et à la fraternité.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:17, par Sawadogo
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Un peu de géopolitique n’aurait fait du mal à personne. Prenez en compte dans les nominations, ça contribue à renforcer la cohesion sociale et à assurer à certains qu’ils comptent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:36, par SIDNOOMA
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    A travers le discours on se dit que l’homme (Mr SAKANDE) a la volonté et s’est bien décidé à œuvrer pour l’intérêt national. Mais en Afrique et surtout au Burkina, on connaît ce que l’homme politique est : on dit des choses et on fait le contraire par la suite. En tout cas, moi particulièrement, j’attends de voir le concret et la confirmation de sa bonne volonté à œuvrer pour le bien et le développement du Burkina. Mr le nouveau PAN, vous êtes attendu au virage ! En attendant, bon vent à vous et que Dieu qui vous a donné la volonté, vous donne aussi le pouvoir et les moyens pour accomplir fidèlement votre mission aussi noble soit-elle !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:36, par Faso Dan Fani
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Je t’invite adopter très vite le Faso Dan Fani comme tenu officicielle pour faire la promotion du « Consommons Burkinabè » ? et accompagner ainsi la brave dame De la RTB Marguérite Douanio.

    Félicitation et bon vent à toi !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:38, par Toutdemême
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Bravo à son chargé de communication. Si seulement celui du PF pouvait en faire autant…

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:39, par MON
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Félicitations petit frère du Yamwaya, courage, que les idéaux de votre successeur se poursuivent au gré des gens comme l’internaute n° 6 Say.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:41, par Kabarébé
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Toutes mes félicitations à l’honorable !!! Je t’ai connu plutôt agitateur à l’université. A l’époque même ton prédécesseur tremblait depuis son bureau quand tu prenais la parole à l’U.O. et surtout quand tu affrontais les forces de l’ordre que le jeune régime Compaoré jetais sur le campus. Mais je ne sais qui a eu l’intelligence de te trouver un emploi juteux dans le but de te sortir de cette université en gestation de la première insurrection de l’ère Compaoré. Bref, tu nous avais abandonné mais nous ne gardons pas rancune. J’inviterai tous les camarades d’université des débuts 1990 à te soutenir dans cette nouvelle et noble mission.
    Bonne chance petit Yarga !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:49, par Kassoum COMPAORÉ
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Le discours est clair et son auteur est suffisamment expressif sur ce qu’il va faire comme Président. Nous te faisons confiance et te soutiendrons dans ta lourde mission. Bon vent Excellence Monsieur le Président de l’ AN

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:50, par Say
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    " Marcher dans les Pas de Salifou Diallo ? C’ est grave. La haine ne va pas quitter dans le pays. Nous sommes foutu seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:57, par Faso Dan Fani
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Je propose au nouveau président d’initier un événement d’envergure national en lien avec la promotion du Faso Dan Fani et du cotton (evénement annuel et tournant ou en simultané dans les 13 régions).
    L’impact social, culturel et politique sera inestimable !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 15:03, par Barry
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Je ne t’aime pas a priori ; je ne te hais pas non plus a priori ; dans tous les cas je ne te connais pas. Mais je suis sûr que j’aime mon pays le Burkina Faso. Et je te demande de l’aimer et de le servir comme certains de ses dignes fils avant toi. Salif Diallo en était peut être un, je n’en sais rien ; je ne le connaissais pas comme tel. Mais Thomas Sankara en était certainement un. Essai aussi d’en faire ton modèle en matière de patriotisme et d’intégrité.
    Président sache seulement que Dieu veillera sur le Burkina Faso. Soit donc dans la dynamique du bien et ne rame pas à contre courant du peuple burkinabè martyr des turpitudes de ses dirigeants. Dieu veillera sur toi comme tu veillera sur les intérêts du Burkina Faso.
    Bon vent et que Dieu guide tes pas sur les sentiers de la sagesse, de l’amour, de la paix, de la justice, de la réconciliation.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 08:19, par Kientan
      En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

      Si vous l’aviez connu à l’université ! Si vous aviez connu ses comportement et agissement ! Vous comprendriez qu’il est loin et restera loin des idéaux de Thomas Sankara. Renseignez-vous sur sa carrière professionnelle. Votre écrit aux visées nobles et sincères risque, malheureusement, de passer inaperçu comme beaucoup d’autres. J’aspire à un Burkina meilleur tout comme vous... mais je demeure sceptique vue la qualité et la probité de ceux qui nous gouverne, malheureusement avec l’aval de la majorité des burkinabé.
      Ne dit-on pas que "Qui a bu boira" !

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 15:07, par sheiky
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Félicitations et bon vent.
    Le début, peut être, d’un rajeunissement de la classe politique. Un petit aperçu de son parcours n’aurait pas été de trop dans l’article.
    Je rejoins l’internaute sur son opinion géopolitique. mais si c’est du bon, il n’y a pas de mal.
    Par contre, je ne suis pas adepte que le nouveau PAN essaie d’imiter ou de continuer l’action du défunt. Il peut prendre le bon grain, mais surtout jeter l’ivraie. C’est un conseil. Son action sera également un gage de son avenir politique.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 15:20, par Dave
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    enfin vint la fin de l’éphémère regne de benewende sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 15:30, par deralter
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    donnez nous au moins la biographie de ce monsieur, avant que les choses sérieuses ne commencent

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 16:52, par Le Citoyen
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Il y a une différence entre le discours et la réalité de l’action politique.
    Si M. SANKANDE veut un Conseil, qu’il évite surtout de faire comme M. Salif DIALLO : Être jusqu’ouboutiste même s’il est dans l’erreur. ça ce n’est pas bien.
    Par contre être modéré en toutes circonstances et être à l’écoute des autres députés, ce sera la voix royale pour terminer le mandat unique en 2020. Un dernier conseil, Rendre visite à tous les députés à leur domicile et retenir le nom de leur épouses et de leurs enfants. Exercice difficile, mais humainement possible. Le conseiller Gratuit.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 17:18, par BIENZI
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Bravo et félicitations à vous Honorable député pour votre accession au perchoir de l’AN. C’est la comparaison qui dégrade l’âne. Vous devez prendre conscience que vous serez jugé à chaque acte que vous allez poser. Le lien ou l’écart sera vu ou fait de votre vision d’avec celle que l’Honorable défunt pourrait prendre. Que les intérêts du peuple soient mis en avant en tout temps et en tout lieu. Suivez les pas de votre prédécesseur et vous serez soutenu. Sachez dire non aux projets de lois qui ne visent pas l’intérêt général. Nous n’avons plus besoin de députés "moutons", suivistes. Bon vent, du courage et succès.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 21:15, par Ka
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Voilà un pas de fait pour consolider notre jeune démocratie. Souhaitons un bon vent à ’’A. Sakandé,’’ celui dont le peuple souverain attend de lui une condition morale d’intégrité, pour un nouveau Burkina en quête de développement, et une soudure nationale de son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:01, par savadodo souhayouba
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Bonne chance au nouveau président de l’assemblée nationale. Espérons qu’il puisse concrétiser son discours. Au Burkina on nous a habitué à des fausses promesses et c’est écoeurant. Le peuple avait un grand espoir envers le mpp mais actuellement il commence à désenchanter. Pardon, je voulais dire une bonne partie du peuple est déçue mais pas ces supers fonctionnaires qui ont eu la grâce de ce pouvoir et qui touchent des millions par mois. Gageons aussi qu’il aide les autres fonctionnaires afin qu’ils puissent vivre dignement, mettre souvent quelques morceaux de viande sous les dents, des jus, se soigner et j’en passe. Nous voulons aussi ressembler à ces supers fonctionnaires qui vivent aisément,qui roulent dans des presque tous à voiture, qui mangent des poulets à tout temps... Et j’espère que Monsieur sakande réfléchirait aux conditions des sous fonctionnaires du Burkina et les autres couches de la société.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:36, par Batin
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Au vu du nombre de voix pour lui, nous sommes heureux que ce soit lui qui succède à Salifou DIALLO.
    Quant à la suite, M. SAKANDE, continuez certes ce qui était louable. Changez ce qui ne l’était pas.
    C’est pour cela que nos représentants vous ont fait confiance.
    Je ne crois pas que ce soit pour la ressemblance de vos idées à celles de Salifou mais à cause de quelques vertus qu’ils ont découvert en vous qui peuvent nous faire avancer plus haut.
    Bon courage Prési !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 16:57, par ZMM
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Bon discours, félicitation et que Dieu t’accompagne, courage et n’oublions pas de féliciter le reste de la classe politique pour cette action de désir de paix et de sérénité pour le pays en facilitant l’élection du PAN.
    Dieu protège le BF !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 00:16, par Vérité Pian !
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    Il Sera Felicite Apres Avoir Accomplis Sa Mission Avec Dignite Et Integrite, Pas Avant.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 11:55, par Maurice 883
    En réponse à : Burkina : Le discours de Alassane Sankandé, nouveau président de l’Assemblée Nationale

    « Cette institution qu’il a tant aimée, il l’a voulue grande, noble et ouverte. Il l’a voulue consensuelle et au-dessus des partis, des forces politiques, des clans et des intérêts partisans. Enfin il a voulue comme un instrument de justice sociale et de protection des plus faibles.
    Le Président Salifou DIALLO a donné un cap, dessiné un horizon, préfacé une vision, impulsé une dynamique. De lui, il restera le souvenir d’un modèle d’engagement qui doit continuer à guider notre mission commune.
    Qui pourrait bien remplacer une telle personnalité ?
    « Pour ma part, je fais le serment devant vous, mes collègues, de marcher avec vous dans les sillons tracés par notre illustre Président Salifou DIALLO.
    Oui, je prends engagement, devant vous, chers collègues de rattacher mon action à la vision politique de mon devancier. »
    « Comme un enfant qui apprend à marcher, je trébucherai, je tituberai, je tomberai même peut-être, mais jamais, oui jamais, je ne m’écarterai de la voie ouverte par celui dont le souvenir fondera mon action. Je mesure l’énormité de ce pari. Mais je le prends en toute confiance, sachant qu’il est aussi le vôtre. »
    « Alors, je tends la main à l’ensemble des députés, sans distinction d’appartenance politique ou idéologique afin de relever le pari d’une législature qui saura apporter des réponses aux attentes des populations »
    « Cet impératif passe par l’esprit d’inclusion et de cohésion, la culture du résultat, et la quête permanente de l’intérêt général. Salifou DIALLO en avait faits les principes cardinaux de sa gestion. Je me les approprie »

    Waouh !
    Pour parler comme nos amis ivoiriens, je dirais ceci : IL PARLE DÈH !
    Peut-on avoir un meilleur discours que celui-ci ? Pour un jeune de son âge (48 ans), dont certains disent de lui qu’il n’a pas un « grand bagage politique » il a prononcé un discours qui donnera le sourire au défunt président de l’assemblée dans sa nouvelle patrie, car TOUT À FAIT PERTINENT !
    Aussi, voudrais-je inviter tous les députés à faire bloc autour du nouveau Président de l’Assemblée Nationale « afin de relever le pari d’une législature qui saura apporter des réponses aux attentes des populations ».
    Honorables députés, je vous invite à aller au charbon, dans un « esprit d’inclusion et de cohésion, la culture du résultat, et la quête permanente de l’intérêt général » comme l’a si bien dit le nouveau Président de l’Assemblée Nationale.
    Aux députés qui disent qu’ils ne feront pas de cadeau au nouveau venu, je leur pose une question : avez-vous fait des cadeaux au défunt Président ? Si oui, continuez d’en faire au nouveau Président ! Si non, n’en faites pas au nouveau Président ! L’important, l’essentiel, c’est de mettre l’intérêt général au-dessus de TOUT. Le vaillant peuple du BURKINA FASO vous en sera ÉTERNELLEMENT RECONNAISSANT !
    EN AVANT pour un MEILLEUR DEVENIR des POPULATIONS du BURKINA FASO !
    Je voudrais inviter ceux qui, pour des raisons qui leur sont propres, se focalisent sur un certain passé du nouveau président, pour dire qu’il ne pourra pas mener le navire à bon port, de mettre de l’eau dans leur vin, car TOUT HOMME EST CAPABLE DE CHANGEMENT RÉVOLUTIONNAIRE. Tout est question de contexte. Je ne vous apprends rien, quelqu’un peut passer de ZÉRO à HÉROS !
    En ce qui me concerne, je demande à toutes les filles et fils du Faso « d’être transformés par le renouvellement de leur esprit ».
    Les psychologues disent que « nous devenons ce que nous pensons ». ARRÊTONS DONC D’AVOIR CHAQUE FOIS DES MAUVAISES PENSÉES POUR NOTRE PAYS. METTONS LE FOCUS SUR LES PENSÉES LES PLUS LUMINEUSES QUI SOIENT POUR NOS POPULATIONS, ET POSONS DES ACTES DANS CE SENS. NOUS CONDUIRONS A COUP SÛR LE BURKINA VERS L’ÉMERGENCE !
    TOLÉRANCE ! TOLÉRANCE ! TOLÉRANCE !
    Maurice 883

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés