Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Burkina Faso : Le président du parlement africain a présenté ses condoléances aux autorités

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • jeudi 7 septembre 2017 à 15h51min
Burkina Faso : Le président du parlement africain a présenté ses condoléances aux autorités

Suite au rappel à Dieu du président de l’Assemblée nationale, Dr Salifou Diallo dans la nuit du 18 au 19 août 2017 à Paris, le président du parlement africain Roger Nkodo Dang est venu présenter ses condoléances aux parlementaires burkinabè, à la famille éplorée et bien sûr à la population. C’était ce jeudi 7 septembre 2017, à Ouagadougou.

Dès son arrivée, le président du parlement africain, Roger Nkodo Dang a été accueilli par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Me Bénéwendé Stanislas Sankara dans la salle d’audience. Après une quinzaine de minutes d’entrevue, M. Dang a livré aux journalistes l’objet de sa visite. « Je suis ici en tant qu’un Burkinabè qui pleure son grand-frère mais aussi au nom des parlementaires africains. Je me devais de venir présenter mes condoléances non seulement à la famille nucléaire, mais à tout le peuple burkinabè qui vient de perdre un de ses dignes fils », a-t-il confié.

Connaissant bien « Gorba », M. Dang aurait aimé être présent dès les premières heures de son décès, mais du fait de ses engagements professionnels, il n’a pas pu. Mais comme le dit un adage, « il n’est jamais tard pour bien faire ». Dans la suite de ses propos, le président du parlement africain a qualifié le mois d’Août de mois « noir » pour le Burkina Faso. La raison, elle est toute simple, dira-t-il. « Le Burkina Faso avait été frappé par une série d’attentats djihadistes qui ont endeuillé des familles. Quelques jours après, mon grand-frère disparaissait », a-t-il soutenu.

M. Dang a également saisi l’occasion de cette audience, pleine de sens, pour inviter ses collègues parlementaires à poursuivre l’œuvre entamée par le défunt. « Comme nous sommes des bantous pour la plupart, et que dans la tradition africaine un homme ne meurt pas, (…) si nous continuons l’œuvre qu’il a entamée, on saura qu’on a voulu pérenniser sa mémoire. Mais si on s’y écarte, ce serait le tuer pour la deuxième fois. Donc, je voudrais vous inviter à préserver cette épée de collaboration, de consensus pour que véritablement la paix et la recherche du bonheur pour nos peuples se poursuivent », a-t-il lancé.

Avant de se quitter l’hémicycle, le président du parlement africain a consigné son message de condoléances dans le registre, et ce, en présence de quelques parlementaires burkinabè dont Juliette Bonkoungou.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • C’est bien beau de vouloir construire de grands ensembles . En réalité le MAROC et la Tunisie qui veulent intégrer la CEDEAO vont en même temps la détruire . Intégrer la CEDEAO, c’est empêcher le projet de monnaie commune car ni le Maroc, ni la Tunisie ne voudraient aucunement abandonner leur monnaie. Et puis aller au MAROC et en TUNISIE, et vous verrez le mépris des arabes à l’égard des NOIRS . En vérité le Maroc et la Tunisie sont des sous-marins des occidentaux pour détruire les projets d’unité africaine . Les mêmes qui veulent intégrer la CEDEAO ont torpillé le projet de Kadhafi en ce qui concerne le Maghreb unie . Chers chefs d’Etats de la CEDEAO, construisons d’abord notre projet, installons -le et ensuite on pourra intégrer d’autres pays qui s’adapteront a nous .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés