Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

jeudi 7 septembre 2017 à 15h42min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Détention préventive de Nathalie Somé :  Les précisions du Parquet

Suite à la transmission au parquet du rapport de contrôle de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE/LC) relatif à la gestion des fonds alloués au Conseil Supérieur de la Communication (CSC) pour l’organisation des élections de 2015, madame le Procureur du Faso près le TGI de Ouagadougou a requis l’ouverture d’une information judiciaire contre

- SOME Nathalie (1),
- TRAORE Portio Nadine (2),
- SERE Souleymane (3),
- KOULA Salifou (4) et
- YODA/SERE Salamata (5)

- pour des faits de détournement de deniers publics, faux et usage de faux, corruption, surfacturation, blanchiment de capitaux et népotisme (1),
- de complicité de détournement de deniers publics, complicité de faux et usage de faux et de commerce incompatible (2),
- détournement de deniers publics, faux et usage de faux, corruption, surfacturation, népotisme, blanchiment de capitaux et de prise illégale d’intérêt (3),
- de détournement de deniers publics, complicité de faux et usage de faux, complicité de surfacturation et de blanchiment de capitaux (4),
- de complicité de détournement de deniers publics, de complicité de faux et usage de faux (5).
- Le juge d’instruction a ouvert une information judiciaire en procédant à l’inculpation de toutes les personnes poursuivies et a jugé nécessaire de placer SOME Nathalie et SERE Souleymane en détention préventive conformément aux dispositions de l’article 136 et suivant du code de procédure pénale.

Source : Page Facebook du Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 septembre à 09:16, par mobutu
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    que justice soit rendue. Si elle est coupable, qu’elle paye. Si elle ne l’est pas, qu’on la blanchisse

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 10:22, par Tapsoba R(de H)
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Lu pour vous :
      - « Six marchés fractionnés de 28 825 780 de francs CFA en hors taxes octroyés, de gré à gré, à la même entreprise « Le Passoré ». Et ce n’est pas tout.
      La stratégie ? Fractionner les marchés pour ne pas faire d’appel d’offres ouvert mais plutôt du gré à gré. Et favoriser ainsi une entreprise donnée. Et ici, c’est l’entreprise « Le Passoré » qui en a profité. Et généralement, dans ce cas de figure, explique un spécialiste du domaine, les surfacturations ne sont pas exclues. Il y a d’abord eu deux contrats de livraison de consommables informatiques. Chaque marché a coûté 4 915 000 FCFA, soit un total de 9 830 000 francs. Ensuite, deux contrats d’acquisition de fournitures de bureau de 4 839 500 chacun. Donc au total 9 679 000 francs CFA. Le troisième contrat fractionné en deux marchés concerne l’acquisition d’équipements de monitoring pour la station de Fada. Montant total : 9 316 780 FCFA ; soit une première commande de 4 713 500 francs et une deuxième de 4 603 280 FCFA. « Tous ces marchés ont été passés mais il n’y a pas eu de livraison. Cependant, l’argent a été payé à l’entreprise », confient des sources qui suivent de très près le dossier. A Fada, où le matériel est supposé avoir été envoyé, on est formel : la délégation régionale n’a jamais reçu d’équipement de monitoring en 2016. Le matériel actuel de monitoring est un vieil équipement installé, il y a bien longtemps dans la capitale de l’Est, parce que le CSC avait acquis, à l’époque, du matériel neuf.
      Selon un spécialiste des marchés publics, la technique est bien rodée. « On fractionne les marchés à moins de 5 000 000 de francs CFA pour ne pas procéder à un appel d’offres public ; ce qui permet d’attribuer le marché à qui l’on veut. Et tous ces marchés ont été attribués à la même entreprise « Le Passoré », dirigée par Salamata Yoda/Séré, grand-sœur du Directeur de l’administration et des finances du CSC, Souleymane Séré. A la création de l’entreprise, le DAF a sollicité à l’un de ses collègues de l’instance de régulation des médias, Serge Tiaho, de lui proposer un logo pour l’entreprise de sa sœur. Ce dernier affirme avoir fait trois propositions. Les logos en question ont été réalisés le 7 avril 2015. Tout cela a fait penser à certains acteurs du CSC que le DAF serait le vrai propriétaire de l’entreprise « Le Passoré » et que sa grand-sœur n’est, en réalité, qu’un prête-nom.
      Visiblement, l’entreprise semble avoir été créée pour capter les différents marchés publics du CSC, affirment des sources bien averties de la question. Des exemples ? Il y en a à la pelle ! A ce jour, de nombreux marchés publics (consommables informatiques, fournitures de bureau, équipements de monitoring, appareil de mesure de champ) ont été octroyés à l’entreprise « Le Passoré ». Selon nos informations, face aux gendarmes enquêteurs, le Directeur de l’administration et des finances du CSC, Souleymane Séré, a reconnu le fait de favoritisme. Sa sœur a fait les mêmes aveux à la gendarmerie. Elle n’a pas pu, cette fois, se dérober comme elle avait réussi à le faire face aux contrôleurs de l’ASCE/LC.
      Mais la présidente du CSC, Nathalie Somé, ne désarme pas après la publication du rapport d’audit sur la gestion financière et comptable des fonds publics alloués pour l’organisation des élections. Elle a d’abord adressé une correspondance au président du Faso pour demander une contre-expertise. Quelques jours après, ce sont des organisations de la société civile de Bobo Dioulasso qui prennent la même rengaine. Le rapport de l’ASCE/LC serait partisan et à charge. Il faut donc privilégier la contre-expertise. Pourtant loin de la lumière, les jours n’ont pas été d’un sommeil paisible pour la présidente de l’institution. Après le dépôt du rapport de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption, les gendarmes ont pris le relais et au moins 20 personnes ont été entendues. Forage fictif à Fada, conditions d’octroi des marchés de gré à gré, entente directe, explication sur les dépassements de ligne budgétaire… Devant les enquêteurs, la présidente du CSC, son DAF, son directeur des marchés publics, Salifou Koula, sa nièce Portio Nadine Traoré et la grand-sœur du DAF Salamata Yoda/Séré ont été auditionnés et se sont expliqués sur les soupçons de détournement qui pèsent sur eux. Face aux officiers de police judiciaire de la gendarmerie, Nathalie Somé a prétexté du contexte difficile de la Transition pour justifier le non-respect, à des moments donnés, des procédures et des réaménagements du budget sans l’avis technique du ministère de l’Economie. Elle se réfugie derrière le fait que l’organisation des élections a été une réussite. Et sur le fait que l’institution qu’elle dirige a été félicitée. Elle affirme d’ailleurs n’avoir rien inventé et que ce sont des pratiques qui ont toujours eu cours au sein de la maison. Face à certaines questions, Nathalie Somé rejette la responsabilité sur son directeur de l’administration et des finances et son directeur des marchés publics. Son argument ? Elle n’est pas technicienne et n’a fait que signer les contrats après l’étude technique. Son DAF, Souleymane Séré, lui, a reconnu que les procédures n’ont toujours pas été respectées et cela a entrainé des gouffres financiers à combler. En vue de combler le déficit, il dit avoir sollicité la nièce de la présidente du CSC afin qu’elle établisse une facture fictive à hauteur de 25 000 000 de francs CFA comme frais de pause-café et de déjeuner. Ainsi, Portio Nadine Traoré, propriétaire du maquis-restau « Ambassade », situé à Bobo Dioulasso, a fourni une facture fictive au nom de son maquis-restau. « Cette opération » a rapporté à la nièce de la présidente du Conseil supérieur de la communication entre 1 et 1 500 000 francs CFA selon des aveux du DAF auditionné trois fois par les gendarmes. Souleymane Séré reconnait qu’on peut lui reprocher l’infraction de favoritisme pour avoir « donné » des marchés à l’entreprise de sa grand-sœur, mais rejette les accusations de détournement sur plus de 80% du budget des élections couplées de novembre 2015 alors que les activités se sont tenues.
      Avalanche de soupçons
      Après des jours d’audition à la gendarmerie, la présidente du CSC, le directeur de l’administration et des finances, le directeur des marchés publics, la directrice générale de l’entreprise « Le Passoré », Salamata Yoda/Séré, sont soupçonnés de détournement de fonds publics, de faux et usage de faux, de complicité de faux et usage de faux, de favoritisme, de conflit d’intérêt et de malversation. La nièce de la présidente du CSC, Portio Nadine Traoré, elle, est soupçonnée de complicité de détournements de fonds. Au regard de la gravité des soupçons, il a plané, un moment, la mise aux arrêts des cinq personnes selon des sources sécuritaires. Mais le Procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou, Laurent Poda, serait intervenu pour éviter cela. Faux, rétorque l’intéressé qui souligne qu’il a été informé par le Procureur du Faso de ce que la gendarmerie menait une enquête complémentaire à la suite du rapport de l’ASCE/LC. « Si, après cette enquête, les faits sont avérés, un juge d’instruction sera saisi. Il appréciera les faits, procédera à des inculpations et décernera des mandats de dépôts s’il l’estime nécessaire », affirme le PG. Et Laurent Poda de marteler qu’il est « sans état d’âme dans le traitement des dossiers », mais estime qu’ « il faut sérier les choses ». Il précise que les mesures de garde à vue sont possibles lorsqu’il s’agit d’une enquête pour flagrant délit. Et en la matière, une enquête complémentaire permet au parquet d’apprécier les faits, d’ouvrir une information judiciaire s’il y a lieu et de confier le dossier à un juge d’instruction. Le dossier est pour sûr dans les mains de la Justice et une suite est attendue. Au CSC, le climat de travail est délétère. »

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 18:26, par Indjaba
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Au moins 90 pourcent des DAF et gestionnaires dans ce pays ont eut la même pratique que dame Sommé et son DAF. Ils ont tous dans leur bureau des entêtes en couleur d entreprise fictives, des carnets de reçus, des cachets, des entreprises écrans etc. Ils connaissent tous les surfacturations, les fausses livraisons ou les livraisons qui sont immédiatement re-enlevees par le fournisseur âpres la validation du comité de réception. Pour s en sortir dans ce pays, il faut faire une bonne perception des impôts au niveau de l immobilier car la quasi totalité du pactole détourné y est investi.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:32, par KENICHI
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Décidément, les femmes commencent à ravir la vedette aux hommes dans les détournements de fonds et escroquerie...Elles n’ont plus peur .... Vraiment, que Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 10:47, par Yak
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Kenichi, il faut laisser Dieu tranquille. Il a marre de nous et de nos bêtises. Pourquoi tu veux que les femmes aient peur de faire ce que les hommes leur ont appris ? Corruption, détournement, escroquerie, gabegie, gaspillage, non respect de la chose publique, népotisme, régionalisme, dépravation...N’est-ce pas tout cela et bien d’autres tares encore que les hommes ont appris aux femmes dans la gestion de la chose publique ? Et voilà ! Comme tu le dis, Mesdames n’ont plus peur et sont en passe de dépasser Messieurs dans leurs bêtises. Que faire ?
      Ceci étant, les personnes citées dans cette affaire sont des femmes et des hommes. Souhaitons que le droit soit dit sans considération partisane et que justice soit rendue. Ceux qui ont tort assumerons leurs actes. Ceux à qui on ne trouvera rien à reprocher, qu’on les laisse tranquille.

      Répondre à ce message

      • Le 7 septembre à 13:16, par Yak Lintelligente
        En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

        Reaction tres intelligente. Le vice est- il moin vice quand il est commis par les hommes ? Il a du penser que les dagara aussi ont commence a entrer dans la danse car on les prend pour des gens tres integres et qui n’ ont pas peur de dire non a toute pression. Mais pourquoi le monopole des mauvais comportements devrait revenir a un seul groupe social ? Le Burkina emerge. Surtout dans la merde. Tres decourage des detournements qui sont devenus une pandemie dans ce pays. On ne va pas s’ en sortir avec ca. Ce sont les effets collateraux du regime vermioulu de blaise Ciompaore qui a erige le favoritisme, le nepotisme, le regionalisme, le clanisme, la prostitution de luxe et a col blanc , etc., en sport national. Et il se trouve des nostalgiques pour regrette celui qui introduit le monstre de l’ immoralite dans ce pays. On va mettre combien d’ annees pour retrouver notre integrite sans une theurapie de choc ? Blaise, tu as fait trop de mal a ce pays. Le vrai mal que tu as fait a ce pays, ce n’est pas d’ avoir pille ces maigres ressources. C’est de t’ etre attaque a son ame, l’ Integrite.

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:37, par Ka
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Tout va se savoir à présent avec cette affaire du CSC. Tout est comme ça au pays des hommes intègres depuis l’ère Compaoré et famille. Les détournements de fonds sont un sport national. Avec tous ceux-ci, on nous blâme avec le PNDES dont je demande Les donateurs et autres bailleurs de fond d’ouvrir l’œil, surtout d’être plus présents sur le terrain et s’assurer de l’utilisation des fonds conformément à leur destination annoncée. Comment imaginé qu’une institution comme le CSC puisse avoir un tel fond de roulement pour une élection gérer par une CENI, si ce n’est qu’un nid a détourné le denier public ? Maintenant que le président son excellence Roch Kaboré sent la mal gouvernance, et ayant les mains libres, il est temps qu’il rentre dans l’histoire, et je le pris de veiller que l’inspection Générale de l’Etat secondé par ASCE-LC, multiplient leurs missions d’inspection dans toutes nos institutions et débusquer les responsables détourneurs de fond comme Nathalie Somé et son équipe. Ma Conclusion est que l’ASCE-LC doit mener bien sa mission et ses investigation dans l’ensemble des ministères, et mêmes des établissements privés sensé travailler avec ces dits ministères. Avec cette arrestation, le peuple Burkinabé peut souffler un peu, en disant que le nouveau Burkina et sa nouvelle justice rentre dans le tournant du changement voulu par la jeunesse, qui a dit que rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 10:58, par Sidpawalemdé Sebgo
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Mon cher Ka, concernant les sommes en jeu, le CSC fonctionne comme beaucoup d’institutions du Faso au rythme des élections. Il y a un budget annuel "normal" de fonctionnement, généralement plus raisonnable, et un budget exceptionnel lors d’une année d’élections. Cette pratique concerne la subvention aux partis politiques, à la presse privée et publique, la CENI et d’autres structures.

      Cette arrivée "massive" d’argent suscite les convoitises et la précipitation pour le pillage, sachant qu’on a généralement peu de chance de gérer deux élections générales consécutives à un poste nominatif... Surtout si son parti est en perte de vitesse.

      Au niveau des partis politiques, c’est la même chose : Certains responsables ne rentrent au Burkina ou ne se réveillent que la veille des élections, pour toucher la subvention exceptionnelle. Pauvre Burkina...

      Répondre à ce message

      • Le 7 septembre à 11:29, par Ka
        En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

        Merci Sidpawalemdè Sebgo pour les éclaircissements : C’est une des leçons a prendre pour nos décideurs, de penser à mettre des outils stratégiques dans le plat de l’ASCE-LC aux prochaines distributions des subventions, pour faciliter les contrôles dans toutes les institutions public et privés, afin de limiter ces détournements arbitraires faites par les responsable immorales comme Nathalie Somé et sa clique. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:45, par sidnaba
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Cette justice du Burkina est loin d’etre juste encore moins équitable. De nombreux dossiers de crimes de sang, crimes économiques et de tueries barbares (Norbert Zondo, Thomas Sankara, Juge Nébié, etc.) sont demeurés impunis depuis plus de 20 années et elle s’acharne sur les menus fretins de moindre importance pour amuser la galerie. Après Mme Somé, on attend que cette justice bancale émette aussi des mandats de dépôts contre les juges reconnus corrompus par le rapport de la commission spéciale et cela avec célérité.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 12:58, par Temps de l’action
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      tous ces dossiers dont tu parles ont déjà été traité par la justice. par contre celui des criminels insurgés qui ont mis mon pays à feu et à sang ne l’est pas et ça ne saurait tarder. il faut qu’on enferme bien nathalie pour qu’elle ne puisse pas s’echapper. certains pensent qu’ils peuvent manipuler des osc stupides avec les millions volés pour faire pression sur la justice et éviter leur arrestation. Au gnouf, vite !

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 07:48, par verité no1
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Qu’on libere rapidement la bonne dame !
      Je ne comprends rien dans ce pays !
      On laisse des voleurs puis on s’attaque a ceux qui battissent le pays !
      Un pays qui fonctionne a la va comme on pousse !
      Je suis decu !

      Répondre à ce message

      • Le 9 septembre à 16:20, par Ka
        En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

        Fiston, madame Nathalie Somé sera libre, mais a travers elle, les coupables payeront leurs actes. Madame Somé est responsable d’une institution dont ses collaborateurs ont détourné des fonds : Juridiquement et selon la procédure, il faut passé par là pour la blanchir. si elle n’est pas coupable, et pouvoir punir les vrais coupables. C’est la procédure normale qu’appliquent nos juges. Mais si elle est impliqué, ne compte pas sur sa libération. Heureux de te lire.

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:15, par le burkinabe
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    verite et lumiere sur cette affaire ,que les coupables soient conmdanes

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:17, par Voltaïque Indigné
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Pourquoi cette précipitation à emprisonné des gens inculpés ?. A mon humble avis les juges Burkinabè ont la gâchette facile, inculpé ne veut pas dire coupable et condamné c’est le procès qui condamne au vue des éléments probants. Madame Somé n’est pas un bandit des grands chemins qui va prendre la poudre d’escampette face aux allégations de détournement qui lui sont reprochées. J’ai le sentiment qu’il y’a une volonté de honnir la personne que de recherche de la verité. La liberté provisoire doit être la règle et le mandat de dépôt l’exception mais au Burkina c’est l’inverse tout inculpé doit séjourner en prison quitte à bénéficier d’une liberté provisoire : Il y’a de l’excès et du zèle dans les décisions des juges Burkinabé

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 13:20, par Tchienfôla
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Apparemment le Voltaïque se souci uniquement de la présomption d’innocence des personnalités.Combien de citoyens comme elle sont sous mandat de dépôt à la MACO ?Ou bien c’est parce que vous ne les connaissez pas que vous ne défendez pas leur cause ?Vaut elle mieux que ceux qui croupissent à la MACO pour des larcins en attendant leurs jugements ?

      Répondre à ce message

      • Le 7 septembre à 13:49, par SOME
        En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

        Merci ! la justice commence là : les gens font des choses et se plaignent apres. Combien de voleurs de poules ou de bicyclettes sont en prison Et on se demene parce que certains gros voleurs ou assassins ont en prisons sans mentionner ces "petits" voleurs que personne ne connait. Il t a des groupes et meme des villages qui se mobilisent pour liberer un certain Bassolet en cherchant toutes les arguties possibles alors celui qui a volé un pain est battu en prison depuis des années sans que personne ne se souvienne de lui... Ou est la justice ?
        SOME

        Répondre à ce message

      • Le 7 septembre à 14:06, par Voltaïque Indigné
        En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

        Avez vous bien compris mes propos ?. La liberté provisoire doit être la règle générale et le mandat de dépôt l’exception. Je n’ai pas parlé de personnalité ni de citoyen lamda, de femme ou d’homme, de vieux ou jeune. C’est une règle de bon sens parce quelqu’un qui est emprisonné et innocenté lors du procès subit un préjudice incommensurable. Le jour où vous subirez cette injustice vous comprendrez mieux.

        Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 16:50, par konate Aziz
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Monsieur Voltaïque Indigné,Pourquoi l’enfermer ? pour que si preuves il y a , qu’elle n’ait pas le temps de les effacer par exemple. Vous ne pouvez pas connaitre le droit plus que ceux pour qui, le droit est le gagne pain. C’est impossible. Vous venez de manquer une belle occasion de vous taire. Ne recommencez plus.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:25, par Esprit de Dieu
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    je pense k le la disparution du PAN Salifou DIALLO va levé la voile sur bocoup de dossier floue donc il etait le seul a pouvoir geré sa.Et wi la chasse au sorcier cacher a demarer et je me demande comment sera la fin. A ki le tour ?dieu est au controle...

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 10:50, par LAICO
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Certainement qu’avec un tel état d’esprit , tu es certainement convaincu (e) que le corps de l’honorable Salifou Diallo est sorti de sa tombe la nuit , a fait le trajet Ouahigouya -Ouaga ( en aller-retour ) , est venu empoigner Nathalie pour l’emmener devant le juge d’instruction , pour ensuite réquisitionner les GSP pour l’emmener à la MACO.
      Que Dieu te pardonne . Bonne vie sur terre si l’autre créait en toi autant de haine !

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:31, par Kaboss
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Bravo mais que cela ne se limite pas seulement à la seule institution car c’est une pratique courante a tous les niveaux. Ouvrez l’œil et le bon SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:45, par Konkona
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Hé pauvre Burkina. Finalement qui pensera à la souffrance de ce peuple ? Madame le procureur du Faso connaissez vous SO DE SO dans le sud Ouest ? Il parait que c’est une nouvelle société qui a été créée pour le transport et le commerce général. Regardez bien. Yako (courage).

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:45, par SOME
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    J’ai l’impression que cette dame paie parce qu’elle ne dispose ^pas de reseaux et un peu naive en quelque sorte
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:51, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Je m’adresse solennellement aux Chers jeunes juges intègres pas aux vieux juges corrompus

    Faites votre travail sans pression ou tapages médiatiques des pèlerins de l’impunité(les irréductibles partisans de la mal gouvernance). Si Madame Nathalie Somé est innocente ce que nous souhaitons ardemment, elle sera acquittée en toute logique.

    Depuis 30 ans notre Cher BURKINA a été très chroniquement malade de sa Justice à cause des vieux juges corrompus tapis dans l’ombre qui ont enterré minutieusement et définitivement les dossiers de crimes de sang et économiques pour des promotions immorales. Beaucoup de Burkinabés sont profondément restés sur leur soif de Justice. Trop de crimes sont restés impunis et les auteurs de crimes sillonnent le monde entier en toute liberté et de si belle sans être inquiétés.

    Chers jeunes juges intègres, ne vous laissez pas embarquer le bateau de la corruption des vieux juges qui n’ont jamais été un bon exemple pour les futures générations. Les vieux juges corrompus ont cyniquement terni l’image de la Justice.
    En rappel, notre insurrection populaire n’a été que le rejet total de l’impunité qui était érigé comme une règle cardinale de gouvernance par les frères Compaoré. Cette Brave Jeunesse sortie massivement ne demande qu’une Justice ÉQUITABLE, IMPARTIALE et INDÉPENDANTE pour tous. Qu’aucun Burkinabé ne soit au dessus de la loi.

    De Braves Jeunes Burkinabés ne peuvent pas mourir pour rien pendant que certains continuent à circuler librement ou continuent de piller les maigreurs(l’argent) du pays. Une catégorie de Burkinabés veut toujours bénéficier de l’impunité comme l’ère Compaoré. Nous disons non et non. Le vent du changement a soufflé depuis 30 Octobre 2014 personne ne doit rester en marge.

    Chers jeunes juges intègres, votre réputation est en jeu. Il y va absolument de votre crédibilité de redorer l’ image de la Justice écornée par les vieux juges corrompus. Aucune pardon ne vous sera accordé si vous ne sortez pas notre JUSTICE de ce sommeil profond et de sa lenteur notoire. Notre combat contre l’impunité est très féroce et sans pitié.

    Chers jeunes juges intègres,ne cédez pas à la tentation ou aux pressions extérieures qui tentent de façon récurrente de vous divertir ou vous décourager car vous êtes jeunes ayant un avenir radieux par rapport à votre intégrité et votre compétence. Faites votre travail en toute logique sans peur le Brave Peuple saura littéralement vous récompenser et vous reconnaitra cette bravoure. Soyez intègres et plus forts.

    Chers jeunes juges intègres nous vous encourageons vivement et indéfectiblement dans votre quête d’une JUSTICE ÉQUITABLE IMPARTIALE et INDÉPENDANTE pour tous.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABÉS . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 12:47, par Pas d’accord
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      A vous lire, on croirait que tous les jeunes juges sont intègres et tous les vieux juges sont ripoux. Je souhaiterais nuancer cette affirmation. Dans toute corporation, il y a des bons et des moins bons. Parmi les bons, il y a des jeunes et aussi des vieux. Parmi les mauvais, on dénombre des vieux, mais aussi des jeunes. Généralement, ceux-ci se reconnaissent par leur empressement à s’enrichir, jalousant le vieux père pour sa villa et sa voiture dignes de son rang, oubliant qu’il a mis presque toute sa carrière pour les acquérir, oubliant également que les enfants du vieux père ont le même âge qu’eux et qu’ils ont fini leurs études et ne sont plus à la charge de leurs parents. Du coup, cela donne du répit au vieux père qui utilise son argent désormais pour se faire plaisir. Certains jeunes juges qui ne comprennent pas cela, croient que le vieux père tire ses ressources du poste qu’il occupe et veulent le démettre pour occuper sa place afin d’avoir jolie villa et jolie voiture tout de suite, ici et maintenant. Et comme cela tarde à venir, ils versent dans les faux deals et la corruption pour paraître grands. Un magistrat qui a 20 à 25 ans de service ne devrait pas être comparé à un autre qui vient juste de démarrer. Ce genre de jeunes ne sont pas seuelement dans la magistrature mais dans tous les corps de métiers de la fonction publique burkinabé. Je tire par contre mon chapeau à tous ces jeunes, magistrats ou autres, qui sont intègres. Généralement, c’est eux qu’on promeut, mais il va se trouver toujours des gens pour crier au favoritisme. Il faut savoir qu’aucun être ne naît vieux. Tout le monde a été jeune un jour ou l’autre. Ne vous étonnez pas que ce que vous servez aux vieux aujourd’hui vous soit servi quand vous serez vieux.

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 13:29, par La juste
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Je crois que les juges, pour mieux montrer leur intégrité, devraient publier le rapport de l’enquête relative aux cas de corruption dans la justice. C’est au peuple que la Commission devra rendre des comptes, car la justice est rendue au nom du peuple. Publiez la liste des juges épinglés dans le rapport par devoir de redevabilité au peuple

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 11:02, par LePatriote
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Le Burkina est devenu un pays ou on se délecte du malheur d’autrui, ou on accuse tout le monde de tout et à tout-va !! Personne ne conteste le fait que ceux qui enfreignent la loi doivent être punis ! Cependant, justice ne signifie pas arrestations arbitraires, détentions arbitraires, humiliations ! La justice ne doit pas être à charge : votre culpabilité doit être reconnue avant la sanction. Envoyez des gens en prison sur des suspicions de malversations n’est pas de la justice. Que se passera t-il si après coup vous êtes innocentés ? Il y a des sévisses, des traumatismes que vous pouvez subir en prison qui vous hanteront toute votre vie ! La justice ne peut pas tout réparer ! Que dire des conséquences sur votre vie sociale et professionnelle ?
    Dites moi ou un citoyen burkinabé peut aller se plaindre s’il est victime d’erreur judiciaire ? A t-on déjà condamner, relever de ses fonctions ou envoyer un juge en prison pour acharnement contre un présumé coupable, pour erreur judiciaire ? Tout laisse à croire que les juges sont devenus des personnes surpuissantes qui jouent avec l’intégrité physique et mentale des gens sans avoir le soucis d’être inquiété en aucune façon.
    Autant je suis contre l’impunité, je suis contre la justice spectacle, les règlements de compte, la justice à charge, la présomption de culpabilité, les détentions abusives ! Si quelqu’un vous accuse de malversations, que souhaitez vous ? Aller en prison le temps de l’enquête ou une fois votre culpabilité démontrée ? Il ne faut pas que notre soif de justice nous fasse perdre tout sens critique !! Militons pour une justice qui sanctionne les vrais coupables en temps opportun !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 11:18, par Amadoum
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Si la culpabilite de ces gens est etablie, avec preuve irrefutable a l’appui, il faut les fusiller en publique, a midi pile !

    Leur comportement n’est pas moins barbare que les fusiller en publique. Qu’avons-nous pas fait pour dissuader des gens qui se croient plus malins que les contribuables ?

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 13:19, par Amadoum Honnete ?
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      Si tu es honnete, Amadoum, faut faire fusiller d’ abord tes milliardaires qui nous "dirigent". Ils ont fait quoi pour avoir tout ce pactole-la ? Donc, faut commencer par el commencement au lieu de t’ acharner sur le menu fretin. Tu ne sais pas que les rapports de l’ ASCE ont deja depasse 100 tonnes maintenant ? Pourquoi on ne les ouvre pas ? Moi je ne defends personne mais la vraie justice doit etre impersonnellle. Sinon c’est du tape- a l’ oeil. De la publicite gratuite et escroc en p[lus. Soyons vigilants. Ne soyons pas des vigiles lents a comprendre.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 11:30, par MonPays
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Ce dossier implique 3 femmes et deux hommes avec le commandant en chef une femme. Eduquer une femme, c’est éduquer une nation. Ce que femme veut, Dieu le veut, Allons seulement !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 12:12, par Nansamda
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Bonjour,
    Je suis inquiet. Une chose est d’arrêter les fautifs, une autres est de récupérer l’argent volé.
    En ce qui concerne la justice du Burkina Faso, nous avons l’habitude d’entendre "liberté provisoire", "libéré pour raison de santé", ....

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 12:25, par Gakou
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Hé ma pauvre esclave ! C’est dommage, ton DAF et ton DMP n’ont pas été très intelligent ou très habile. D’autres ont fait ou font pires que ça mais ça ne se saura pas ou ne se verra pas. Ma région attend depuis plus de 4 ans qu’une société qui s’y trouve puisse décoller et développer l’économie du pays mais hélas, trois fois hélas. Est-ce une question de gestion...??? Le gouvernement ne dit rien. L’ASCE attend quoi pour aller voir clair dans cette société ?!?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 12:40, par Kb
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Bravo à la justice car c’est déjà un bon début. Il faudra que ceux et celles qui ont la chance de gérer les institutions de la république sache que l’ère Compaoré a révolu et qu’il faut désormais manger à la sueur de son front.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 13:31, par pinguedeba
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    si les faits sont avérés, félicitation ; mais pourquoi madame la procureure ne dépose pas les juges corrompus (rapport commission) à la MACO

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 13:45, par Burkindi
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je félicite le travail de la presse , de l ASC, la justice qui de plus en plus nous montrent qu’ ils travaillent grâce à leurs fruits palpables.
    Que ceux qui pillent de façon froide et inconcevable les maigres ressources du pays soient punis à la hauteur de leurs fautes et que les innocents soient blanchis.
    Je suggère aux médias d investigation de faire un tour dans les différents fonds nationaux (FAPE, FAIJ, FASI...) pour voir si les choses sont faites comme il se doit parce que la jeunesse veut en savoir plus sur les fonds qui leur sont alloués.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 14:33, par Orokiatou Ouedraogo
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Le ratissage doit se poursuivre avec les autres ministères, surtout celui de la jeunesse qui constitue le ministère le plus corrompu en matière de marché public. Les mêmes personnes chargées d’analyser les offres sont les mêmes qui montent les dossiers d’appel d’offre pour certains prestataires ; pire beaucoup de membres du personnel par personne interposées sont devenus aujourd’hui des prestataires. Les fonds alloués aux formation des jeunes ce fameux programme PFM, n’ont jamais été payés aux prestataires avant un délai de six mois minimum. Il faut que l’ASCE-LC dépose ses valises dans la DMP de ce ministère pour constater les manquements. Il y aura certainement de quoi pêcher.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 14:47, par RAZOUGOU
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Moi , j’étais de ceux-là qui encourageait cette à dame à demander une retraite anticipée au sein du CSC. Elle est l’un, si non l’unique rescapée du régime COMPAORE. Plus d’une fois elle a échappé de justesse à l’humiliation. Cette fois-ci si elle s’en sort, elle s’en pressera à demander à partir. A force de vouloir boire le lait jusqu’à la lie, on finit par se faire avoir.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 09:30, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      - RAZOUGOU, merci pour cette remarque. Au lieu d’aller se reposer elle veut toujours être dedans. Alors moi je dis bien fait pour Nathalie d’être aujourd’humiliée. Il faut savoir arrêter à temps. Voilà que des dames comme Béatrice Damiba sont parties en silence et se la coulent douce pendant que des femmes comme Mme Bonkoungou, josephine Ouedraogo continuent encore et encore jusqu’à ce qu’elles soient aussi humiliée à leurs tours. Il faut savoir être moins gourmands parfois.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 14:47, par Bak
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Franchement il faut qu’on voit au niveau de ce ministère de la jeunesse que je trouve pourri, sinon pourquoi bloquer l’argent des formateurs qui ont travaillé depuis plus de 06 mois, c’est pas bien, où est parti leur argent ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 14:56, par cool
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    si les faits sont avérés, félicitation ; mais pourquoi madame la procureure ne dépose pas les juges corrompus (rapport commission) à la MACO, on connait bien les juges de ce pays, deals sur deals, corruption sur corruption et on circule et ya rien rien rien...................

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 15:07, par cool
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    si les faits sont avérés, félicitation ; mais pourquoi madame la procureure ne dépose pas les juges corrompus (rapport commission) à la MACO, on connait bien les juges de ce pays, deals sur deals, corruption sur corruption et on circule et ya rien rien rien...................

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 15:24, par AbdouKAB
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Nous apprenons qu’il va falloir s’interesser à la Société pour le Developpement Du Sud Ouest (SODUSO) mise en place avec l’actuel Directeur Général de la Société COTECNA.... Hum.. Affaire à Suivre....

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre à 17:57, par Haroun
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      COTECNA est une entreprise privée, succursale de la multinationale suisse COTECNA ; ce n’est pas une structure de L’État Burkinabè. L’ASCE ne peut rien faire là-bas.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 09:35, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

      - AbdouKAB, si ce que vous dites est avéré, c’est très grave pour le Burkina Faso car c’est du régionalisme pur ! Je me demande quelle autorité a eu le culot de donner un récepissé à une telle structure !

      Haroun, tu ne comprends rien du tout ! Il n’a pas dit d’auditer COTECNA et il sait bien que c’est une entreprise suisse. Il précise seulement que son actuel DG est le fondateur de SODUSO la structure régionaliste. Où se trouve la confusion ? Ne fait pas de l’amalgame mon frère !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 15:34, par heba
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je crois que les juges, pour mieux montrer leur intégrité, devraient publier le rapport de l’enquête relative aux cas de corruption dans la justice. C’est au peuple que la Commission devra rendre des comptes, car la justice est rendue au nom du peuple. Publiez la liste des juges épinglés dans le rapport par devoir de redevabilité au peuple

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 15:56, par Ka
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je voudrai poser une question élémentaire a toutes et tous les internautes qui croient ‘’’’qu’arrêter le responsable d’une institution comme Nathalie Somé est arbitraire et de la manipulation, me disent pourquoi Blaise Compaoré est accusé de tous les crimes, et aussi les tripatouillages de l’article 37 ? Avons-nous vu Blaise Compaoré tué un être humain avec ses mains, ou avec une arme ? Avons-nous vu Blaise Compaoré dire aux parlementaires de voter un referendum pour tripatouiller l’article 37 qui est l’avocat du peuple contre les présidents prédateurs ? Non et non ! Personne n’a vu Blaise Compaoré sur les lieux de tous dont on l’accuse. Pourtant c’est lui qu’on accuse, et on n’a chassé, par ce qu’il représentait une institution qui est le cœur de l’état Burkinabé, et il reste coupable, même si ses collaborateurs derrières son dos ont commis tous dont on l’accuse, il est coupable a 100% par ce qu’il n’a pas su contrôlé ce que le peuple lui a confié. ‘’’’C’est la même chose pour Nathalie Somé qui a failli à ses responsabilités, en laissant ses collaborateurs foutre la merde a sa place.’’’’ C’est ainsi que tourne le monde, surtout dans le milieu des politiques ou diviser pour régner sans partage est le plat quotidien. Je conclu en disant qu’au Burkina de l’ère Compaoré qui semble être une continuité, et que le jour et la nuit se ressembles, Nathalie Somé s’en sortira : ’’’’Mais cette arrestation fera réfléchir plus d’un de nos responsables d’institutions, avant de rentrer dans la caisse de l’état comme dans leurs greniers.’’’’ D’autre part, s’il y avait une réelle volonté d’éradiquer la corruption au plus haut, on n’en serait pas là à gesticuler une seule victime : Il y a d’autres moyens efficaces que nos décideurs du jour comme Roch Kaboré, Simon Compaoré et autres, qui sont des produits de notre révolution inachevée de Tomas Sankara, avec ses méthodes de CDR dont ces derniers connaissent par cœur, et peuvent l’appliqué à tout moment et freiner le fléau qui retarde l’avancer du pays que nous aimons tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 16:06, par Aslery
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    C’est connu .... , la corruption est un sport national. Que la verité soit dit. Et les magistrats corrompus , on en fait quoi .....

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 16:06, par Zion
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je voudrais dire à l’auteur de l’article qui s’efforce tant bien que mal d’éclairer la l’enterne des internautes. Merci aussi à tous ceux qui comme le patriote par exemple, réagissent de façon intelligente et responsable. Pour ma part, je voudrais partager quelques interrogations avec tous les intervenants pour contribuer à enrichir les débats.
    1- le csc dispose t-il d’un contrôleur financier comme la plupart des institutions du bf ?
    2- un agent comptable est il à la disposition du csc ?
    On parle de fractionnement de marché pour ne pas faire des appels d’offres, et de sur facturation, qu’est ce que c’est et comment cela est possible ?
    Dans l’hypothèse où le csc n’a ni contrôleur financier ni agent comptable, c’est un boulevar pour le Daf et son Dmp qui peuvent en théorie faire comme ds un cabaret. Mais dans le cas contraire , cad s’il y a un contrôleur financier -gendarme financier, si des fractionnement et sur facturation passent allègrement comme cela semble être le cas, il y a désordre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 16:19, par Cheikh
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Quoiqu’il en soit je persiste et signe ici, qu’il faut maintenir le DAF et relâcher la dame. Si elle est responsable, elle n’est pas coupable et paie seulement le prix de l’antipathie que Marius IBRIGA ressent à son égard. Cela dit, puisqu’elle a déjà évoqué cette hargne d’IBRIGA contre elle, pourquoi personne ne s’en soucie en la défendant sur ce plan ? Rien n’oblige son arrestation précipitée, qui vise à faire un tollé inutile, pour une fois encore permettre tout simplement à l’ASCE de faire son faro.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 16:30, par Zion
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Si d’aventure il y a un contrôleur financier au csc, soit il est incompétent (il n’ à pas pu détecter cette technique financière que de reponsable financier utlise ,pas tjrs d’ailleurs à de mauvaise foi ) ou il est simplement complice
    Pour les paiements de facture, la pièces maîtresse à ce stade de l’opération c’est le pv de réception ! Oui une commission est composée à et effet et comprend entre autres les représentants du budget et du contrôle financier. Même pour les cotation, cette commission fait son travail, normalement cela s’entend.
    L’agent comptable ne paie que lorsque toutes pièces avec en bonne place le pv de réception dûment signé par tous les membres lui sont présentées . Donc s’il y a paiement, soit :
    1-agent comptable n’à pas vérifié que le dossier est bon pour paiement au quel ça il commet une faute lourde ! Où
    2- le Daf lui a présenté un dossier nickel en apparence, donc il quelque part un ou des faussaires, ’auquel cas, il faudra aussi entendre les membres des commissions de réception. Merci à tous, Dieu aime et aide tjr la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 17:07, par BIENZI
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Elle semble pourtant convaincante dans son langage. Que se passe-t-il ? Est-ce vraiment elle qui a fait ça ? Pourtant, on dit que les femmes gèrent mieux que les hommes, n’est-ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 17:56, par warzat
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    A ceux qui fêtent l’imbroglio de leur patronne, il faut dire ceci : ’’on ne moque pas du malheur d’autrui’’. C’est un des fondamentaux d’une bonne éducation reçue. Il est probable qu’ils soient de ceux qui ne mangent pas ou qui ne mangeaient plus. Cependant cette liesse au sein de son service implique le questionnement suivant : comment s’est -elle comportée envers ses collègues pour que sa situation actuelle soit une raison de réjouissance ? Quelle était l’atmosphère du cadre de travail ? En tout cas ça devait être terrible.Que Dieu nous en préserve.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 20:29, par Dignité
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je m’inscris en faux contre tous ceux qui disent que ce n’est pas normal qu’un justiciable puisse demander une contreexpertise !
    Dans notre paysage institutionnel, il y a la Cour des comptes qui est plus indépendante que l’ASCE (car non rattachée au pouvoir exécutif à la différence de l’ASCE-LC) mais dont le mécanisme de contrexpertise est prévu dans sa loi organique sans compter que tout le processus de ses travaux se fait sous l’onction de la contradiction. Dire que l’ASCE-LC existe depuis plus de 10 ans et n’est donc pas susceptible de se trompée est grave ! Des institutions centenaires se trompent sur des questions relevant de leur compétence ! Ce sont des hommes qui animent l’ASCE-LC, pas des dieux ! Ils peuvent donc se tromper et se trompent ! Si la disposition de contreexpertise n’est pas prévue dans leur ordonnancement juridique, il corriger cela au plus vite ! Il faut se préoccuper aussi du préjudice subi par les mis en cause en cas d’erreurs dans les vérifications et non voir la question dans un seul et unique sens !
    Je respecte le travail que l’ASCE-LC fait mais je pense qu’il y a beacoup d’améliorations qui peuvent être faites !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 23:26, par zamanoma
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Je trouve ici un abus de pouvoir de la part de Mr IBRIGA contre dame NATHALIE SOME. Je doute fort que cette justice est une chasse aux sorcières, des règlements de compte. Je veux une justice juste et équitable, sinon, nous préparons l’enfer pour nous mêmes dans ce Burkina Faso.
    Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 06:58, par Job
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Madame Nathalie Somé tout ce que je peux vous dire cest d’être forte. Il nous voie tous. Vous vous en sortirez plus grande.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 08:19, par DIALLO TELLI
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    L’affaire du CSC et l’incarcération de Nathalie SOME m’indigne a plus d’un titre. Une dame qu’on croyait integre. C’est dommage que des choses de genre continue a avoir cours dans notre pays apres l’insurrection et le nouveau mot d’ordre plus rien ne sera comme avant. Les pratiques ont soulevés a savoir le fractionnement de marches afin de les attribues a des amis pour éviter les appels a concurrence sont l2gions sous nos cieux. Cela s’est passé a la CENI et est en cours au CONASUR ou parait-il un marché d’un milliard de francs est le point d’etre fractionner en part de 100 pour éviter la concurrence. Pauvre BURKINA ue Dieu vienne a notre secours amen

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 08:51, par yankee
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Bravo à la justice si justice est effectivement rendue. Personne n’échappera à ses inconduites. Mais la brave dame est présidente d’institution. Ne pouvait on pas respecter les procédures en la matière pour la destituer avant la détention ? Et le cas de ses décorations ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:11, par KOULOUS
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Dans ce dossier, il faut qu’on nous dises quelque chose sur le rôle du DCMEF qui a gérer les dossiers du CSC. Aucun fractionnement ne peut se faire sans sa complicité, c’est lui qui a visé les contrats et a participé aux réceptions de ces fournitures. Il est complice et doit être entendu par la gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:43, par neya boukari
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    D’accord avec SOME. Il ne faut pas vouloir une chose et son contraire. Pourquoi s’émouvoir quand la Justice fait son travail. Il ne peut y avoir une justice pour les riches et une autre pour les pauvres. Madame Somé et ses comparses sont des justiciables comme les autres. Que la justice fasse son travail. S’ils sont innocents ils seront libérés. S’ils sont sont coupables, que la justice soit appliquée dans toutes sa rigueur. Ce qu’il faut savoir c’est que l’argent volé est le fruit des nos sacrifices à nous tous. Il n’est donc pas question que des copains et es coquins s’en approprient illégalement.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:00, par SOME
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Au dela de Mme Somé, qu’elle soit innocente ou fautive, c’est selon chacun, au dela d’une animosite personnelle entre Luc ibriga et Mme Some comme disent certains, au dela de sa naiveté ou tout autre chose que ce soit, ce qui est important dans ce dossier, c’est le fait que l’impunité dans les détournements du bien public qui nous appartient a tous, cela ca doit s’arreter.

    Les dossiers doivent etre effectivement traites et juges. Là ou je ne serai pas du tout d’accord, c’est si on commence avec Mme Somé pour mettre de la poudre aux yeux des populations et on enterre les autres dossiers. NON ! JAMAIS CA : tous les dossiers doivent etre juges et le mieux aurait été de les juger publiquement comme aux TPR sous la revolution de Thomas sankara. C’est au peuple qu’ils doivent rendre compte de l’argent public qu’on leur a confié. Pas besoin d’aller faire vos deals entre hommes de droit que vous allez corrompre et enterrer les choses...NON : TOUS LES DOSSIERS DOIVENT ETRE JUGES. Pas de bouc émissaires !

    Dans tous les cas en tant que chef, qu’elle ait detourné ou pas, cautionné ou ignoré ce qui se passe dans son service, Mme Some est responsable : quand pendant la revolution on a fait des saletés, on les a attribué a Sankara et il a du assumer car il est le chef et doit assumer le comportement de ses subordonnes.

    Tout le monde se plaint des DAF, car le syteme qui institué partout dans tous les service, au vu et au su de tous, mais le fond du probleme, c’est l’ideologie meme qui est a la base de la formation des DAF : est ce que tout ce qu’ils apprennent a l’ecole, c’est comment detourner ? N’ont-ils pas de code ethique ? Que font les bons DAF (car j’imagine que tous ne sont pas si corrompus) ? Que disent l’ENAREF et autres centres de formation ?

    Bref tout le système et-il aussi pourri ? Les juges sont pourris, les gestionnaires sont pourris, et quoi encore ? comment s’en sortir si ce n’est le peuple qui doive prendre les choses en main (pas les juges, gens du systeme) et juger ses propres responsables. Et sans pitié.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:06, par sobèmin
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    vraiment les burkinabè sont graves. tout le monde crie" plus rien ne sera comme avant". on commence à l’appliquer à peine, ils crient encore " tout le monde sauf elle" abahh ! comme si le fait d’etre une femme absout de crime. chacun a sa femme à la maison et sait ce que elle aime:cè pas l’argent ? meme le nansongo certaines puisent dedans. Alors celle la sè retrouvé avec un pactole, elle a choisi d’en prendre et de se vautrer dedans. et pour qui la connait (je ne parle pas de ceux qui ne la connaissent ils sont très nombreux sur la toile) elle aime les feuilles plus que la moyenne des femmes et il est fort à parier que cè elle qui a donner les tic tac aux financiers. il semble que ses realisations seraient innombrables dans le pays. avec quel salaire peut-el faire ca quant on connait le niveau des traitements au pays. donc arretez de nous entuber avec vos posts qui laissent penser que vous avez recu un peu du pactole. materiel de champ à bobo 90millions dans la poche, a ouaga meme chose, a fada meme chose . quand meme. vous pensez que si elle n’est pas au courant ou consentente cela pouvait se faire ? donc soyons lucide dans nos posts et laissons nos apriori à coté. quand blaise compaoré a crée l’autorité tout le monde etait content mais on n’a rien vu venir et quand elle a été redynamisé sous la transition et le pouvoir MPP on a encore applaudi. maintenant elle veut passer aux choses concrètes les gens se mettent à crier. quel est cette versatilité la.svp pardon laissez la justice travailler vous l’avez reclamé à cor et a cri donc basta !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 11:54, par le citoyen libre
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Eh bien ! je pense que tous les acteurs impliqués doivent être poursuivis dans le cadre de ce dossier de corruption.
    Est-ce que Nathalie SOME est la première victime de l’après Salifou DIALLO ?
    wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:09, par vérité pian !
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Le Burkina Faso fait pitié a part ses soi-disant dirigeants. Dès que ces derniers ont appris que des anciens présidents de l’Afrique du sud et du Ghana se rendront au Burkina sur invitation de mr Barry Auguste et sa structure, ils commencent avec des arrestations spectaculaires pour poursuivre avec le populisme dans le seul but de faire croire à l’opinion qu’en matière de sécurité et de justice le Burkina is back !! Mais Dieu les voie si la justice des hommes ne fait pas son travail alors la justice divine est là pour tous. On peut tromper le peuple un temps mais pas indéfiniment.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:49, par Chef Massoud
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    J’appel ASCE/LC d’ouvrir l’œil et le bon dans toutes ces institutions (CES, Médiateur du Faso, Conseil constitutionnel et j’en passe !) budgétivore sur la gestion des fonds spéciaux ou caisse noire !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 17:05, par ya ana
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    Qu’attend t_on dans le dossier des juges ripoux ? Curieux de voir si l’on s’empressera de les conduire à la Maco

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 17:43, par zongo privat
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    moi je dirai simplement si les faits sont avérés alors qel asume dans le cas contraire qu’on la libèrt

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 17:43, par RAZOUGOU
    En réponse à : Détention préventive de Nathalie Somé : Les précisions du Parquet

    QUE DEVIENT KORO YAMYELLE. TU NOUS MANQUE DEPUIS UN CERTAIN TEMPS. OU BIEN TU ES AUSSI APPELLE A LA SOUPE.................

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés