Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • jeudi 7 septembre 2017 à 00h11min

Le baobab est tombé, laissant ainsi les arbustes aux intempéries. Le départ de Salifou Diallo ne laisse pas seulement un vide, il révèle aussi une facette de la vie politique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie politique burkinabè : L’UPC  et  les « orphelins »  de  Salifou Diallo !

Les bruits de bottes se faisaient déjà entendre ... Ça ressemble à cette histoire de ‘’flingueur flingué’’, ce scoop du confrère Le Soir qui laisse lire un sale temps pour des élus (députés) de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC). Selon la publication, l’ancien patron du parti au pouvoir, Salifou Diallo, préparait un plan de ‘’descente aux enfers’’ du parti de Zéphirin Diabré. Le journal révèle que Salifou Diallo avait enclenché la mise en place d’un réseau de taupes au sein de l’UPC (deuxième force politique du pays, parti d’opposition), notamment au sein du groupe parlementaire dudit parti.

« L’épisode du vote de la loi sur les PPP avait permis de voir l’action de ce réseau à travers le comportement des députés Elysée Kiemdé et Jacques Palenfo.
Le premier, bien que exclu du parti, a continué d’agir pour le compte de Salif en contactant des députés pour leur demander de se joindre à lui et lancer une opération contre le parti au moment de la rentrée parlementaire de Septembre », retrace ladite publication, tout en s’abstenant de dévoiler l’identité de ces députés en cause.

La publication poursuit en dévoilant que « les députés ‘’salifistes’’ devaient rester au sein du parti sans démissionner pour ne pas perdre leur mandat. Pendant ce temps, Salif travaillerait sur son fameux parti de gauche qui devait réunir une partie des Sankaristes, des CDPistes, des exclus de l’UPC comme Armand Ouali, des anciens PCRVistes qui ne croient plus en leur parti, et des gens cooptés individuellement.

Les députés UPC et CDP qui ont signé le pacte devaient démissionner 6 mois avant la fin du mandat pour rejoindre le nouveau parti et se présenter aux législatives de 2020 sous la nouvelle bannière. Même la question de la présidentielle de 2020 était en débat car il n’est pas sûr que le nouveau parti allait soutenir le candidat officiel du MPP ». Puis, au journal de conclure qu’avec la mort de Salifou Diallo, « l’opération tombe à l’eau et certains députés qui étaient prêts à s’embarquer dans l’aventure sont aujourd’hui déboussolés ». Quel sort sera-t-il réservé à ces derniers ou encore, quel sort ces derniers se réservent-ils désormais ? Les jours à venir nous en diront certainement.

Comme cela s’annonce, la disparition de Salifou Diallo, bien au-delà de l’UPC, va occasionner de nombreuses secousses (voire un émondage) à divers et nombreux niveaux de la vie nationale (vie des partis politiques, de leaders d’organisations de la société civile, etc.). De nouveaux horizons s’ouvrent donc !

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 septembre à 00:34, par Marie
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Dire que la quasi totalite des politiques africains, et singulierement burkinabe, manquent de conviction et de vision, c’est faire preuve d’epheumisme... On attend toujours de connaitre les hauts faits de ceux qui se sont proclames "guerrier du Sud-Ouest", entre autres. On en rirait de cette comedie si l’affaire n’etait pas aussi serieuse, s’il n’etait pas question de l’avenir d’une nation, de la destinee d’un peuple et, ultimement, de vie ou de mort de millions d’individus.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 10:13, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

      - Marie, merci pour ta réaction. Voilà qui prouve que Salifou Diallo à qui on lance tous les auripaux aujourd’hui n’était qu’un amateur de diableries, plus destructeur que constructeur. Toujours lui ou rien. Moi j’avais oui dire que c’est lui qui allait à travers ce grand parti de gauche, se présenter et être président. Et l’écrit tandancieux de ce mafieux de Waly dans LE PAYS temps à reprendre ce plan machiavélique. Que personne dans l’opposition ou ailleurs ne se laisse encore duper par des hommes politique sans foi ni loi !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 04:44, par Papa
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    La tradition interdit de critiquer les morts mais il faut reconnaitre que Salif Diallo de son vivant n’avait jamais ete un homme du rassemblement.il divisait les Burkinabe pour mieux regner.Cette histoire n’est que le debut des deballages qui certainement vont s’enchainer..Salif ,que Dieu te pardonne malgre ta mechancete’ sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 06:26, par Bangrenoma
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Ce sont des suppositions sans consistance. On n’est pas aussi bébé que ça et Salut n’est pas le seul intello du Burkina, Paix à son âme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 07:33, par Bédjou
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    L’Afrique est vraiment mal barrée. Nos politiciens sont des piètres et sinistres individus. Ils n’ont aucune morale. Ayez un peu de conviction dans ce que vous faites.Heureusement pour moi que je ne suis pas politicien. Je déteste la politique parce qu’elle est animée par des gens qui font honte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 07:44, par wenda ye la faanda
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Tous nos projets et programmes et même nos intrigues sont entre les mains de Dieu. Ayons donc la crainte de Dieu et sachons que nous ne cernons ou maîtrisons rien sur terre. Bomber sa poitrine semble ridicule, réserver un orage de feu sur ces ennemis ou adversaires vous rend ridicule, car nous ne sommes rien, absolument rien sans Le DIEU tout puissant et chacun de nous l’apprendra à son dépens si nous nous entêtons . Dieu est patient et attend chacun de nous, surtout ceux qui s’ excitent, croient être au dessus des autres ou des supers hommes immortels. DIEU ! pardonne-nous, les orgueilleux, les méchants, les machiavéliques, les injustes, tricheurs. Qui parmi nous mériterait d’être à vos côtés si vous n’appliquez pas ou n’octroyez pas votre amour et miséricorde ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 08:15, par Ka
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Merci Oumar : Notre problème en Afrique est la conception que nos dirigeants ont du pouvoir politique, ‘’’on veut garder le pouvoir aussi longtemps que possible, et même à vie :’’’ Aussi l’exécutif en place va utiliser tous les moyens illégaux pour contrôler tous les autres acteurs de la vie politique et sociale. Tant que nos dirigeants politiques comme le feu Salif Diallo avec l’argent des ventes d’armes au Liberia, en Côte d’Ivoire, en Angola, qui ont tué des centaines de milliers des populations, instrumentaliseront nos apprentis politiciens parlementaires par surcroit avec des miettes, l’Afrique, en particulier le Burkina, avancera à reculons. Tout va se savoir ce qui était dans le tronc du baobab tombé. Et ne soyons pas étonné le mal ou le bien revient toujours à l’origine. Surtout ne soyons pas étonné si une personne riche devient pauvre du jour au lendemain, ou si certaines personnes perdent la vie dans des conditions pitoyables ou dramatiques. Comme il est mentionné dans la Bible, ‘’’on récolte ce que l’on sème.’’’ Oumar, ces pauvres députés orphelins au gosier large, méritent ce qui les arrive.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:48, par y
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    quand le monsieur était vivant, même si quelqu’un rentre le soir et fait palabre avec sa femme, c’est lui. s’il vous plait, laisser le monsieur reposer !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:58, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    hum !et si quelqu un inventait cette histoire de toutes pièces pour créer ou amplifier la zizanie et la suspicion au sein de l’upc ?eh bien,celui là a défaut des preuves de ses allégations,serait tout de mème a l abri de la preuve du contraire vu que le principal instigateur supposé n est plus !alors députés de l upc ne vous laisser pas diviser par ces "peut être, peut être pas"car,si les voies du seigneur sont insondables",sinueuse est la trajectoire du "serpent" qui cherche a meurtrir le talon !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:13, par papa
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    C est simple de son vivant sous Blaise lui même a dit au il cassait les partis politiques notamment de l’opposition !!!!! Donc c est dur de dire que ce qui est écrit est faux

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 10:55, par Kirakoya Madi
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Certaines pleure les morts parce que qu’ils sont mortel et le fait de pensée un instant que ca pouvait le concerner les larme vont couler. Pour dire que si l’évolution des événements prouve la véracité de ces révélation, on a vraiment assisté à des séances de maquillage et djangoba

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 14:34, par Esprit de Dieu
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    Connaissant ce Mr,ce ki est ecrit ne m’etonne pas venant de sa part et sa j’en suis convaincus cr en politique au Burkina ya pas son deux cr il est tro stratege et maitrise la vie politique.C’est pas par hazare kil est dévenut conseiller spécial du président Nigérien ,celui la ki avait des difficulté avec l’opposition a vite fait appel au docteur en politique ki na pas hésite de lui trouvé un remède a son mal politique en faisant tombé le président de l’assemblé ki était l’un des plus grand opposant du président Nigérien, avec cette histoire des bébés volé ki a fini par amené le PAN du Niger en exil.Donc ne vous etonner pas des ecrits,restons unient et vigilent cr sa sen pas bob du tout sur la scène politique.Dieu est au controle

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 20:52, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    On comprend le comportement honteux du député Kiemdé Elysée du Bazèga. Très impopulaire, les vaillantes populations se sont battues gratuitement pour lui et après, il leur a tourné le dos. La sanction divine ne sera pas simple pour lui. Il aprait qu’il disait à ses lieutenants qu’il allait acheter les gens par des motos et de l’argent, lui qui est avare, pingre par nature et par essence depuis qu’il fait la politique !!!!Il a a bu le sang et la sueur des vieux et des vieilles du Bazèga, bonne digestion à lui. Mes condoléances à mes ami du Bazèga puisque le maître de leur député Elysée Kiemdé est parti le laisser orphelin

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:56, par TIENFO
    En réponse à : Vie politique burkinabè : L’UPC et les « orphelins » de Salifou Diallo !

    En clair, il voulait lâcher RMCK et alliés dans un avenir très proche pour une nouvelle aventure politique. Pas étonnant au vu de l’humiliation subie par Salifou DIALLO sous la présidence de RMCK quand ce dernier était président du CDP en 2009. Ce qui veut dire que la majorité des " pleureurs" d’une semaine s’indignaient de leur propre sort. Ah politique. Que Dieu fasse fi de ses coups bas de Salifou DIALLO et qu’Il prenne en compte ses bienfaits pour le recevoir dans le Royaume Céleste. Quant aux traites encore en vie, qu’ils essuient leurs larmes et s’assument en Hommes car tout se paie ici bas. Qu’ils revoient leur copie relationnelle en faisant pénitence auprès de ceux qu’ils ont trahis.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés