Tabaski 2017 : « L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a rappelé l’Imam Aboubacar Sana

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • vendredi 1er septembre 2017 à 22h20min

Les musulmans du Burkina ont célébré la fête de l’aïd-el-Kébir, ce 1er septembre 2017. A Ouagadougou, la Place de la nation, qui a servi de lieu de prière, a refusé du monde à l’occasion de la grande prière de deux rakats. C’est l’imam de la grande mosquée de Ouagadougou, Aboubacar Sana, qui a dirigé la prière. Dans son sermon, il a rendu grâce à Allah de nous avoir permis de voir ce jour. Ensuite, il a insisté sur le fait qu’islam et terrorisme sont diamétralement opposés. « L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a-t-il expliqué. Avant de demander aux musulmans d’être des modèles dans leur environnement socio-professionnel.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tabaski 2017 : « L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a rappelé l’Imam Aboubacar Sana

En cette matinée de 1er septembre 2017, dès 8h, ils étaient des milliers de fidèles musulmans à prendre d’assaut la Place de la nation de Ouagadougou. Tous dans leurs plus beaux vêtements. Comme prévu, c’est à 9h que la prière a débuté. Juste deux rakats, suivis du sermon de l’imam et chacun peut regagner son domicile pour la suite de la fête. Certains devant aller immoler leurs moutons de sacrifice, après que l’imam ait immolé le sien, au lieu de la prière.

A contexte particulier, dispositif particulier. Ainsi, les forces de défense et de sécurité étaient bien visibles sur les lieux de la prière, comme on n’en a rarement vu. Car, les forces du mal rodent partout, dit-on. Et, dans son sermon, l’imam est revenu sur la question de terrorisme en précisant qu’il n’y a aucun lien avec la religion du Prophète Mohamed (Paix et salut sur Lui). « Tous ceux qui sèment la terreur en se disant qu’ils font partie des musulmans, ne sont pas des musulmans parce qu’ils vont à l’encontre des valeurs de l’islam qui signifie soumission à Allah. L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a rappelé Aboubacar Sana.

JPEG - 81.2 ko
immolation du mouton de l’imam Sana

Puis, il a lancé ceci aux musulmans du Burkina : « Soyez justes, faites en sorte que vos voisins, tous ceux qui vivent avec vous se disent aussi en paix. Quand vous vous dites musulmans et vous vous permettez de commettre des actes qui vont à l’encontre des valeurs de l’islam, vous n’êtes pas un musulman. C’est le message que nous avons pour tous les musulmans, pour que nous puissions vivre en paix, nous prions pour la paix dans ce pays, le vivre ensemble en bons termes avec les autres communautés. Nous devons travailler à consolider cette paix et cette cohésion interreligieuses et proscrire ensemble toute forme de violence, toute forme de terrorisme ».

S’agissant de la cohésion interreligieuse, elle s’est manifestée au cours de cette célébration de l’aid-el-kebir. Comme les années antérieures, les représentants des autres confessions religieuses sont venus assister à la prière musulmane et présenter les vœux de l’Eglise à l’ensemble de la communauté de Mohamed (PSL).
La fête de l’aid-el-kebir rappelle la soumission à la volonté d’Allah. Elle est également une fête de partage. Tout musulman qui a les moyens doit sacrifier un mouton ou tout autre animal (bœuf, chèvre, chameau). Et, le partage de la viande de cet animal immolé répond à des principes bien définis.

JPEG - 60.5 ko
Hatimi Deme 2e vice-président de la communauté musulmane

« Quand vous immolez un mouton, la règle de partage, selon l’islam est la suivante : une partie pour la famille, une pour les relations et la troisième partie pour la société. Faisons en sorte que tous ceux qui vivent avec vous soient dans la joie ce jour et qu’ils puissent fêter avec vous parce que si vous parlez de religion, c’est aussi la tolérance, l’acceptation de l’autre, le vivre-ensemble. Nous demandons à tous les musulmans d’adopter ça comme principe de vie. C’est par ce biais que nous allons pouvoir vivre en paix », a rappelé Hatimi Démé, le 2e vice-président de la communauté musulmane du Burkina.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 septembre à 10:57, par Ka
    En réponse à : Tabaski 2017 : « L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a rappelé l’Imam Aboubacar Sana

    Merci à tous Imams de grands valeurs de notre pays, et le premier Catholique du Burkina qui est son excellence Philippe Ouédraogo, sans oublier les pasteurs de bonne foi, en ces fêtes de Tabaski, qui nous ont montré que l’unité fait la force d’un pays. Croyant, je me mets à Dieu comme Abraham à suivi sa volonté en offrant : Et tout dont je souhaite, et demande aux musulmans du 21e siècle, notre siècle, c’est de se référer aux textes originaux, mais les adapter au contexte actuel quant à leur application, pour un vivre ensemble harmonieux. Bonne Fête de Tabaski a toutes et tous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre à 22:01, par Pascal
    En réponse à : Tabaski 2017 : « L’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme », a rappelé l’Imam Aboubacar Sana

    Ah oui, l’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme ? Et la sourate 8 verset 12, dite Sourate al antal ou répandre la guerre ? Répandre la guerre dans le monde entier, contre les infidéles. Sourate que les jihadistes mettent à l’oeuvre en frappant au Burkina et ailleurs.

    Les déclarations destinées à la consommation extérieure, alors que sous la table, on applique ce commandement du coran en sa sourate 8:12, ne prend plus. Car toute ruse se découvre, même celle émanant du coran, qui enseigne au musulman d’utiliser la ruse pour vaincre l’infidèle qui est plus fort que lui.

    Ce qu’il faudrait plutôt faire, c’est de désavouer publiquement cette sourate 8:12 et enseigner dans les mosqués, dans les prêches à la radio et autres wazubas aux musulmans à ne pas la mettre en pratique, pour ceux qui y seraient tenté ou à ne plus la mettre en pratique pour les jihadistes qui le font déjà.

    C’est d’actes dont nous avons besoin, pas de paroles trompeuses, ou qui amusent la galérie alors que ceux qui les tiennent savent au fond d’eux mêmes qu’elles ne sont pas d’application. Et comme mentionné, plus ça ne trompe plus les gars. Donc il faut arrêter ça.

    Désavouer la Sourate Al Antal et nous saurons effectivement que l’islam proscrit la terreur et toute forme de terrorisme.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés